Fiche sur les vins AOC en France

Graves de Vayres

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Graves de Vayres » est situé dans la région viticole du Bordelais.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Graves de Vayres » est situé dans le département de la gironde (33), sur le 2 communes :

Vayres et Arveyres


 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

Au carrefour entre la voie romaine menant de Bordeaux à Lyon et la voie navigable de la Dordogne, les romains, arrivés vers l’an 50 avant J.C., créent un grand domaine rural. Autour, un village de pêcheurs, de potiers et de tisserands s’installe. Le village, au confluent de la Dordogne et du Gestas, prend le nom de Varatedo, « Grand Passage ». Les premières vignes sont probablement plantées à cette époque à Vayres.

Voir aussi : Histoire du Bordelais

 

HISTOIRE

 

De 1154 à 1453, Vayres fait partie des possessions anglaises en Guyenne, et de nombreuses batailles se déroulent autour du Château, qui est fortifié au cours cette période. Le droit de haute justice accordé au seigneur de Vayres (1238) et confirmé par Edouard 1er (1373) atteste de l’importance de la citadelle qui organise trois foires annuelles, facilitant la commercialisation des vins de la région.

Au XVème Siècle

1453
Cette période d'essor s’achève par la célèbre bataille de Castillon en 1453 qui met un terme à la Guerre de Cent Ans.
En 1453, la fameuse bataille de Castillon rend l’Aquitaine à la France et Bordeaux est brusquement privé de débouché commercial vers l’Angleterre.

Au XVIème Siècle

A la fin de la guerre de Cent Ans, la région redevient française. En 1583, Henri de Bourbon, le futur Henri IV, vend le fief au vicomte de Gourgue, dont la famille conserve la propriété jusqu’au début du XXème siècle. Ainsi, par sa situation géographique, la région viticole des « Graves de Vayres » s’est historiquement révélée comme un carrefour commercial incontournable, assurant le développement du vignoble.

Au XIXème Siècle


Au XIXème siècle le nom « Graves de Vayres » est revendiqué par plusieurs producteurs.

À la fin de ce siècle arrivèrent deux nouveaux fléaux de la vigne. Le premier fut le mildiou, autre maladie cryptogamique, le second le phylloxéra.

Au XXème Siècle

1926
Le 3 janvier 1926, le Syndicat viticole des GRAVES DE VAYRES est fondé. Le premier bureau, élu par l'assemblée générale constitutive du même jour et présidé par Jean-Raoul Paul, comprenait deux vice-présidents : Isidore Pagès (Vayres) et le docteur Lacayre (Arveyres) et un secrétaire-trésorier, M. Lestrille. Il décida, en vertu des usages locaux, loyaux et constants, d'inclure dans l'aire d'appellation Graves de Vayres, les terrains graveleux du plateau d'Arveyres avec ceux de Vayres. Le syndicat fut déclaré et les statuts déposés le 14 janvier 1926.

1928
Le « syndicat des Graves de Bordeaux », prétextant la confusion possible avec les vins portant le nom de Graves, tente de s’opposer à la reconnaissance de l’appellation d’origine « Graves de Vayres » mais il est débouté par le Tribunal dans son jugement du 11 février 1928 qui confirme le bien-fondé de l’appellation d'origine « Graves de Vayres ».

1931
Le « syndicat des Graves de Bordeaux », s'étant alors pourvu devant la Cour d'Appel de Bordeaux, il fut à nouveau débouté par l'arrêt que celle-ci rendit le 18 mars 1931 et qui établissait définitivement le droit à l'appellation " GRAVES DE VAYRES " des vins récoltés dans l'aire fixée par le syndicat viticole.

1937
L ’appellation d’origine contrôlée «Graves de Vayres» est initialement reconnue
par le décret du 31 juillet 1937 .

1951
Après la seconde guerre mondiale (1939-1945), la délimitation de 1931 qui devait être confirmée risqua, un moment de subir d'importantes amputations : en 1951, un conflit survint entre le syndicat viticole des Graves de Vayres et l'un des experts mandatés par l' INAO.

1952
Jean-Raoul Paul, toujours président du syndicat n'hésita pas à introduire, en son nom, un recours devant le Conseil d'Etat (n° 20.968 du 22 juillet 1952). Par l'intermédiaire de leur avocat parisien, Maitre Ravel, les 204 viticulteurs de Vayres "attaquèrent en annulation l'Institut National des Appellations d'Origine, en son principe même de restriction de l'aire de production des " Graves de Vayres ".

1962
après de longues négociations, un accord amiable intervint, un nouvel examen de l'aire de production fut décidé. Les 204 viticulteurs requérant signèrent le 30 juin 1961 leur désistement, dont le Conseil d'Etat leur donna acte par arrêt, le 8 janvier 1962.
Une nouvelle Commission d'experts (MM. Bertrand et Levadoux) procéda à la délimitation définitive qui n'apportait que peu de modifications à celle de 1931 et donnait satisfaction aux viticulteurs.

1966
Parmi les premiers syndicats viticoles en Gironde, le syndicat institua un contrôle de la qualité des vins par dégustation et analyse dès 1966.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1975
En 1975, suite à une grave crise économique, l'interprofession, compte tenu du grand nombre d'appellations d'origine contrôlées, met en place les « Groupes organiques ». Ils réunissent les cinquante-sept appellations d'origine contrôlées du département de la Gironde en six familles :
* le groupe « Bordeaux » et « Bordeaux supérieur » ;
* le groupe relatif aux vins blancs secs ;
* le groupe relatif aux vins blancs liquoreux ;
* le groupe « Médoc » et « Graves » ;
* le groupe relatif aux vins du Libournais (« Saint-Emilion », « Pomerol », « Fronsac ») ; et
* le groupe des « Côtes ».
La famille des « Côtes » est alors créée avec six appellations d'origine contrôlées :
Premières Côtes de Blaye » ;
* « Côtes de Bourg » ;
*« Côtes de Castillon » ;
*« Bordeaux Côtes de Francs » ;
Premières Côtes de Bordeaux » ;
Graves de Vayres ».
Ces différentes familles mettent en place des structures sous la forme de GIE ou d'association loi 1901 dont l'objet est à leur tour de défendre et de promouvoir les appellations d'origine contrôlées les concernant.

1987
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 25 juin 1987.

Au XXIème Siècle

2003
En 2003, l'aire d'appellation comprend 700 hectares.

2008
Depuis 2008, le syndicat viticole des Graves de Vayres est reconnu Organisme de Défense et de Gestion.
Le rôle pédagogique de l’ODG des Graves de Vayres est primordial pour permettre à chaque opérateur de trouver des méthodes ergonomiques de suivi de la qualité tant au niveau du vignoble que de la production des vins,de leur élevage et leur conditionnement.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2010
En 2010, le vignoble, qui couvre 500 hectares, produit en moyenne 25000 hectolitres de vins rouges et 8000 hectolitres de vins blancs dont environ deux tiers de vins blancs secs. Il est exploité par une quarantaine de producteurs.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Graves de Vayres »
décret n° 2011-1292 du 12 octobre 2011, JORF du 14 octobre 2011

2012
Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013

Cahier des charges de l'AOC « Graves de Vayres »
modifié pardécret n° 2013-1110 du 2 décembre 2013,
publié au JORF du 5 décembre 2013

 

 

Voir aussi : Histoire du Bordelais

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Graves de Vayres » :
Cahier des Charges du 12 octobre 2011
Vins blancs

- cépages principaux :
muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B ;
- cépage accessoire : merlot blanc B.

Encépagement du Vignoble

La proportion du cépage accessoire est inférieure ou égale à 30 % de l’encépagement de l’exploitation pour les vins blancs.

Vinification

Pour les vins blancs, dans les assemblages, la proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 65 %.

 

 

Vins rouges
cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, carmenère N,
cotN (ou malbec), merlot N, petit verdot N


Ampélographie
( Etude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.


Cépage : Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon
Le cépage « Cabernet Sauvignon » très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc .

Historique

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé d’argiles sableuses et de graviers siliceux

Le paysage est marqué par le plateau viticole, au sud, et la plaine alluviale, au nord-est d’Arveyres, dans la boucle convexe du méandre de la Dordogne, vouée aux peupleraies, aux cultures de céréales et aux pâturages.
Le plateau viticole, profondément entaillé, dans le sens nord-sud, par deux affluents de la Dordogne, le Gestas et la Souloire, qui coulent au coeur de deux vallons humides boisés, domine la rive concave de la Dordogne. Les deux bourgs des communes sont implantés dessus. Son altitude moyenne oscille
entre 20 mètres et 30 mètres, et il présente une légère pente générale vers le nord/nord-est, en direction de la rivière.
Sur le substratum composé d’argiles sableuses et de graviers siliceux, se sont développés des sols de couleur beige, très sableux, ou, lorsque la couche de recouvrement de limons diminue, des sols argilograveleux
dont l’importante fraction caillouteuse et graveleuse est enrobée dans une argile ocre.
Faciles à travailler, ces sols bien drainés, légèrement lessivés et généralement peu acides sont favorables à la culture de la vigne.

 

Le Climat est Océanique tempéré

La zone géographique est située sur la rive gauche de la Dordogne, à l’ouest de Libourne, dans le département de la Gironde. Cette zone géographique inscrite dans le vignoble Bordelais, bénéficie d’un climat océanique où les entrées maritimes jouent un rôle thermorégulateur important. En bordure du fleuve, le vignoble profite des effets modérateurs de la masse d'eau, mais aussi d'un mesoclimat particulier, dû au relief plus escarpé de la rive opposée et à la proximité du tertre de Fronsac. La zone géographique s’étend sur le territoire des communes de Vayres et Arveyres.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Graves de Vayres » est réservée aux vins tranquilles rouges et
blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 05 décembre 2013

1° Conduite du vignoble


Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 4 500 pieds par hectare.

La taille est obligatoire.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 8 500 kilogrammes par hectare pour les vignes produisant des vins rouges ;
- 9 500 kilogrammes par hectare pour les vignes produisant des vins blancs.
Cette charge correspond à un nombre maximum de 17 grappes par pied.

2° Vendange

Maturité :

Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.

Rendement :

Le rendement est fixé à :
-Pour les Vins rouges : 53 hectolitres par hectare.
- Pour les blanc secs : 55 hectolitres par hectare.
- pour les autres blancs : 50 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à :
-Pour les Vins rouges : 65 hectolitres par hectare.
- Pour les blanc secs : 72 hectolitres par hectare.
- pour les autres blancs : 55 hectolitres par hectare.

Divers :

La vendange est nettoyée par le biais d’une ou plusieurs techniques (érafloir...).



Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées pour les vins rouges dans la
limite d’un taux de concentration de 15 %.
- Les vins rouges ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13,5 %.
- Les vins blancs secs ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13 %.
- Les autres vins blancs ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 15 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

La vendange est nettoyée par le biais d’une ou plusieurs techniques (érafloir...).

Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 1er mai de l’année qui suit celle de la récolte.

Les vins blancs sont conditionnés à partir du 1er novembre de l’année de récolte.
Les vins rouges sont conditionnés à partir du 1er mai de l’année suivant celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.
Idem pour tous autres produits ...

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

 

Commercialisation

Mise en marché à destination du consommateur:.
- Les vins blancs sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime.
- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur
à partir du 1er septembre de l’année qui suit celle de la récolte.

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais
   

 

 

 

Adresses

CIVB/ Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux

 


1 Cours 30 Juillet
33000 Bordeaux
Tél. 05 56 00 22 66
Retrouvez-les sur www.bordeaux.com

 

Site Internet
www.gravesdevayres.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx
Châteaux Cailley   Site internet
www.chateauxcailley.com
     

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.