Fiche sur les vins AOC en France

Graves

Voir aussi : AOC Graves supérieur

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Graves » est situé dans la région viticole du Bordelais , sur la rive gauche de la Garonne.

L'appellation d'origine contrôlée « Graves » est situé dans le département de la Gironde (33), sur les 43 communes suivantes:

Arbanats, Ayguemortes-les-Graves, Beautiran, Bègles, La Brède, Budos, Cabanac-Villagrains, Cadaujac, Canéjan, Castres-Gironde, Cérons, Cestas, Eysines, Gradignan, Guillos, Le Haillan, Illats, Isle-Saint-Georges, Landiras, Langon, Léogeats, Léognan, Martignas-sur-Jalle, Martillac, Mazères, Mérignac, Pessac, Podensac, Portets, Pujols-sur-Ciron, Roaillan, Saint-Jean-d’Illac,
Saint-Médard-d’Eyrans, Saint-Michel-de-Rieufret, Saint-Morillon,
Saint-Pardon-de-Conques, Saint-Pierre-de-Mons, Saint-Selve, Saucats,
Talence, Toulenne, Villenave-d’Ornon, Virelade.

 

L'aire de production établie en 1937, est modifiée en 1989 puis en 2011.

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

 

Voir aussi : Histoire du Bordelais

 

HISTOIRE

 

 

La vigne a été implantée en Gironde dès l'Antiquité, aux portes de Bordeaux, dans la région des « Graves ».
Les fouilles archéologiques et les amphores permettent de dater la première implantation vers 40 après J.C.

Toutefois, le véritable essor viticole débute au Moyen-Âge. A cette époque, les premières vignes sont plantées au coeur même de la ville de Bordeaux et dans ses alentours, sur des terres pauvres et caillouteuses impropres à toute autre culture.

 

Au XIIème siècle

En 1152, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le roi d'Angleterre apporte la prospérité. Celle-ci va s'appuyer sur l'octroi à la « Banlieue » du fameux « Privilège » qui prohibe toute concurrence tant qu'il reste à vendre une seule barrique de vin de ville.

Au XVème Siècle

1453
Cette période d'essor s’achève par la célèbre bataille de Castillon en 1453 qui met un terme à la Guerre de Cent Ans.
En 1453, la fameuse bataille de Castillon rend l’Aquitaine à la France et Bordeaux est brusquement privé de débouché commercial vers l’Angleterre.

Au XVIème siècle

Du XVIème au XVIIIème siècle, sont constitués de grands domaines attachés à la production de vins de qualité, vins qui figurent alors sous le nom de « vins de Graves », un nom considéré comme le vin de Bordeaux par excellence. Les exportations vers l'Angleterre et le nord de l'Europe vont bon train. La cote des Graves domine alors le marché jusqu'à la fin du XVIIIème siècle.

Au XVIIème siècle

Les cépages ont, dès les XVIIème et XVIIIème siècles, nécessité des échalas de soutien.

Au XIXème siècle

Surmontant les crises viticoles successives des XIXème et XXème siècles liées aux maladies (oïdium, mildiou et phylloxéra), aux gelées hivernales de 1956, aux poussées de l'urbanisation des agglomérations bordelaise et langonnaise, le renouveau économique des vins de Bordeaux amorcé dans les années 1970 a pleinement profité à la région des Graves qui retrouve dans les années 2000 sa
superficie historique.

Au XXème siècle

1937
L'appellation d'origine contrôlée « Graves » est née par le décret du 4 mars 1937:
Article 4 - L'appellation contrôlée Graves ne sera accordée qu'aux producteurs dont la récolte n'aura pas excédé 40 hectolitres de moyenne par hectare, cette moyenne étant calculée sur cinq années (celle de la récolte et les quatre précédentes).

1965
Toutefois, avant les vendanges de 1965, le cépage Saint-Emilion des Charentes était toléré dans une proportion ne dépassant pas 30 % de l'encépagement. Ce cépage est désormais interdit dans toutes les plantations et dans tous les remplacements.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1975
En 1975, suite à une grave crise économique, l'interprofession, compte tenu du grand nombre d'appellations d'origine contrôlées, met en place les « Groupes organiques ». Ils réunissent les cinquante-sept appellations d'origine contrôlées du département de la Gironde en six familles :
* le groupe « Bordeaux » et « Bordeaux supérieur » ;
* le groupe relatif aux vins blancs secs ;
* le groupe relatif aux vins blancs liquoreux ;
* le groupe « Médoc » et « Graves » ;
* le groupe relatif aux vins du Libournais (« Saint-Emilion », « Pomerol », « Fronsac ») ; et
* le groupe des « Côtes ».
La famille des « Côtes » est alors créée avec six appellations d'origine contrôlées :
Premières Côtes de Blaye » ;
* « Côtes de Bourg » ;
*« Côtes de Castillon » ;
*« Bordeaux Côtes de Francs » ;
Premières Côtes de Bordeaux » ;
Graves de Vayres ».
Ces différentes familles mettent en place des structures sous la forme de GIE ou d'association loi 1901 dont l'objet est à leur tour de défendre et de promouvoir les appellations d'origine contrôlées les concernant.

1989
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 14 septembre 1989 et des 8 et 9 novembre 1989.

Au XXIème siècle

2001
Décret du 22 janvier 2001 modifiant le décret du 4 mars 1937 relatif à la définition de l'appellation contrôlée « Graves »
Le rendement de base de l'appellation d'origine contrôlée "Graves" est fixé à 50 hectolitres par hectare de vigne pour les vins rouges et les vins blancs

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc des appellations
« Graves »,
par le Décret n° 2009-1137 du 18 septembre 2009
JORF n°0220 du 23 septembre 2009

Modifications :
* Le sauvignon gris et le carmenère sont autorisés
* les maturités des raisins
* le degré minimum augmente de 0,5 %
* Le rendement de base ( avant 50 hl/ ha) :
55 hectolitres par hectare pour les vins rouges d'appellation d'origine contrôlée « Graves » ;
58 hectolitres par hectare pour les vins blancs d'appellation d'origine contrôlée « Graves »

2010
Les appellations d’origine contrôlées « Graves » et « Graves supérieures » s'étendent sur près de 5 000 hectares en 2010. Leur production annuelle s'élève à 160 000 hectolitres, soit environ 21 millions de bouteilles dont trois quarts en vins
rouges. Le tiers restant se partage entre les vins blancs secs (32 500 hectolitres) et les vins blancs avec sucres résiduels bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée « Graves supérieures » (7 500 hl).

2011
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 10 février 2011.

Cahier des charges des AOC « Graves » et « Graves supérieures »
homologué par le décret n° 2011-1787 du 5 décembre 2011,
JORF du 7 décembre 2011

Les cépages noirs, dont la superficie est en progression constante depuis les années 1950, représentent en 2011 près des deux tiers des superficies du vignoble.

2012
Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Pour les vins blancs sec de l'AOC Graves :
Permettant la mise en réserve de de vins d'appellation au-delà des rendements fixés par le cahier des charges (quand le millésime le permet), le Volume Complémentaire Individuel est accessible aux vins blancs secs depuis les vendanges 2013.

 

 

 

 

Voir aussi : Histoire du Bordelais

 

 

 



Les Cépages

L'AOC « Graves »
Cahier des charges du 05 décembre 2011

Pour les vins blancs :

muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B.


Cépage Sauvignon

 

Pour les vins rouges :

cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, carmenère N,
cot N (ou malbec), merlot N et petit verdot N.

 


Ampélographie
( Etude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.


Cépage : Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon
Le cépage « Cabernet Sauvignon » très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc .

HISTORIQUE

 

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de sable et graves.

Comme les noms de ces appellations d’origine contrôlées l'indiquent, le territoire des « Graves » est constitué de galets, cailloux, graviers plus ou moins grossiers, de sables mêlés à des limons et argiles, reposant par endroit sur des calcaires mais généralement sur du sable pur ou de l'alios (sables agrégés contenant des particules de fer) ou des argiles.

Les sols des « Graves » sont issus d'une histoire géologique longue et complexe, étroitement liée à la naissance de la Garonne, aux modifications de son tracé et aux épisodes glaciaires successifs de l’ère quaternaire. Au cours de ces périodes, les glaciers pyrénéens érodent leurs vallées et préparent les stocks rocheux que les rivières rouleront ensuite jusqu’à la région bordelaise. De ces dépôts successifsne restent plus que des reliques sous la forme de croupes de graves de toutes dimensions et de tous types.

Les sols qui depuis s'y sont formés ont en commun une grande perméabilité due à leur richesse en graviers et galets. S'ils ne sont pas les seuls sols très qualitatifs des « Graves », ils en constituent l'ossature et l'image même de l'excellence. Leurs pentes, en favorisant l'écoulement des eaux sont garantes d'un parfait assainissement superficiel. Ce drainage est par ailleurs renforcé par un réseau hydrographique important de petits cours d’eau, affluents de la Garonne. Ce sont des sols où l'alimentation hydrique de la vigne est très fortement régulée.

 

Le Climat est océanique

Protégé des intempéries à l'ouest par la forêt de pins jouant un rôle thermorégulateur important, des grosses chaleurs et des excès d'humidité par une aération et une ventilation naturelle dues à la proximité de la Garonne, bénéficiant des influences océaniques modératrices sur le gel de printemps, le vignoble des « Graves » jouit d'un climat particulier et propice.

 

 

 


Fiche technique

L'AOC « Graves » est réservée aux vins tranquilles rouges et blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 05 Décembre 2011

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 5 000 pieds à l’hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 9 000 kilogrammes par hectare pour les vignes destinées à la production de vins d’appellation
d’origine contrôlée « Graves » ;
- 8 000 kilogrammes par hectare pour les vignes destinées à la production de vins d’appellation d’origine contrôlée « Graves supérieures ».
Cette charge correspond à un nombre maximum de quatorze grappes par pied.
Pour les cépages petit verdot N, sauvignon B et sauvignon gris G, ce nombre maximum est de dix-sept grappes par pied.
Lorsque l’irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 7 500 kilogrammes par hectare.

2° récolte

Maturité

comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à :
- 189 grammes par litre de moût pour le cépage merlot N et 180 grammes par litre de moût pour les autres cépages noirs ;
- 178 grammes par litre de moût pour le cépage sauvignon B et le cépage sauvignon gris G et à 170 grammes par litre de moût pour les autres cépages blancs.

Rendement

Le rendement de base :
55 hectolitres par hectare pour les vins rouges d'appellation d'origine contrôlée « Graves » ;
58 hectolitres par hectare pour les vins blancs d'appellation d'origine contrôlée « Graves »

Le rendement butoir est fixé à :
- 65 hectolitres par hectare pour les vins rouges d’appellation d’origine contrôlée « Graves » ;
- 68 hectolitres par hectare pour les vins blancs d’appellation d’origine contrôlée « Graves » .

Historique
(1937-2000) L'appellation contrôlée Graves ne sera accordée qu'aux producteurs dont la récolte n'aura pas excédé 40 hectolitres de moyenne par hectare, cette moyenne étant calculée sur cinq années (celle de la récolte et les quatre précédentes).
(2001-2009) Le rendement de base de l'appellation d'origine contrôlée "Graves" est fixé à 50 hectolitres par hectare de vigne pour les vins rouges et les vins blancs

Vendange

La vendange est nettoyée par le biais d’une ou plusieurs techniques (érafloir...).


Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées pour les vins rouges dans la limite d'un taux de concentration maximum de 15 % ;

Les vins blancs d’appellation d’origine contrôlée « Graves » ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13 % ;
Les vins rouges d’appellation d’origine contrôlée « Graves » ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13, 5 %

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

La fermentation malo-lactique est obligatoire pour les vins rouges.

Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.


Commercialisation

Date de mise à la consommation.
l’issue de la période d’élevage, les vins rouges d’appellation d’origine contrôlée « Graves » sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er mai de l’année qui suit celle de la récolte.


 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais
   

 

 

Adresses

CIVB/ Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux

 


1 Cours 30 Juillet
33000 Bordeaux
Tél. 05 56 00 22 66
Retrouvez-les sur www.bordeaux.com
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxx

Château des Gravières

Denis Labuzeau

Portets
 

Château des Places

Pierre (Père) et (ses fils) Philippe, Vincent REYNAUD

46 avenue Maurice La Châtre
33640
Arbanats
Tél. 05.56.67.20.13

Château Lagrange

 

8, av. des Araires
33640
Arbanats

Tél : 05 56 67 21 35

Site Internet
www.chateaulagrange-graves.com

Château Toumilon    
Vignobles J.F. Tarride

1 limonier
3349 Saint Martial
Tel 05.56.76.44.41

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.