Fiche sur les vins AOC en France:

Cartes sur les vins de France:

La Carte du Vignoble de Provence et Corse


Carte du Vignoble de Provence et Corse

Histoire du vignoble de la Provence

Histoire du vignoble de Corse

Accordez des vins avec des plats

--------------------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------------------

Histoire du vignoble de la
Provence

Départements des Bouches-du-Rhône (13), le Var (83), les Alpes-de-Haute-Provence (04) et les Alpes maritimes (03).

Le vignoble s'étend sur une longueur de 350 km entre les villes d'Arles et de Nice et sur une largeur de 100 km dans sa partie la plus large, il est réparti sur une région que l'on appelle la Côte d'Azur.

Voici l'histoire des 10 AOC de Provence.
( Côtes de Provence, Côtes de Provence – Sainte-Victoire, Côtes de Provence – Frégus, Palette, Cassis, Bellet, Coteaux-des-baux-de-Provence, Coteaux de pierrevert, Bandol, Coteaux Varois )

Cliquez sur la date pour décendre plus rapidement :

 

600 avant Jésus Christ, la vigne est cultivée en Provence. Ce sont les fondateurs de la cité Phocéenne qui ont importé la vigne et sa culture sur le bord de la Méditerranée.

Au II ème siècle

A partir du IIe siècle avant J.-C., les Romains s'installent sur les terres ligures colonisées quatre siècles plus tôt par les Phocéens. Ils développent la culture de la vigne et organisent la Provincia Romana : la Provence.

Après la chute de l'Empire Romain, il faudra attendre le Haut Moyen Age pour voir la vigne se développer à nouveau en Provence, sous l'influence cette fois des grands ordres monastiques.

Au XIII ème siècle

1292
Dés 1292, la production des vins de Provence fut réglementé
par un acte du Roi Charles II.

Au XIVème siècle

A partir de XIVe siècle, les grandes familles nobles, les notables du royaume puis les grands officiers de l'armée royale vont acquérir et gérer de nombreux vignobles provençaux et construire les fondations de la Provence viticole moderne.

 

Au XIX ème siècle

Au 19°siècle, l’oïdium, le mildiou vont détruire une grande partie des Vignobles. Dans le Var la superficie cultivée tombe de 75.000 à 23.000 hectares. Et la production s’écroule à 600.000 d’hectolitres au lieu de quatre millions auparavant.

1880
Bien que touchée plus tardivement que les autres vignobles français, la Provence est atteinte, à partir de 1880, par le phylloxera.

Au XX ème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1936
création de l'AOC vin de Cassis.

1941
Création de l'AOC Bandol.

1948
Création de l'AOC Palette.

1977
Création de l'AOC « Côtes de Provence », par le décret du 24 octobre 1977 .

1998
Les Coteaux de Pierrevert ont été classé AOC le 1° Juillet 1998.

2005
le décret du Ministre de l'Agriculture du 5 Octobre 2005 ,
pour « Côtes de Provence - Frégus »

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

La Commission Européenne annonce les règles pour le «vin biologique».
Le texte sera d'application à partir du 1er août 2012 - donc pas de terme "vin biologique" sur les étiquettes de bouteilles avant cette date. Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée (avec obligation pour le producteur de fournir un relevé de ses pratiques oenologiques à son organisme certificateur) pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

Histoire du vignoble de la
Corse

 

 

Il y a 9 AOC :
Ajaccio, Vin de Corse, Vin de Corse Calvi, Vin de Corse Figari, Vin de Corse Sartene, Vin de Corse Porte-Vecchio, Vin de Corse Coteaux du Cap Corse, Patrimonio,
Muscat du Cap de Corse.

Cliquez sur la date pour décendre plus rapidement :

 

Les débuts de la viticulture corse sont attribués aux Grecs, la Corse entrant dans la civilisation du vin dès le VIème siècle avant Jésus-Christ. Ainsi, en l’an 600 avant
Jésus-Christ, les Phocéens construisent, sur la rive orientale de la Corse, le comptoir d’Alalia.
L’implantation d’Alalia, comme dans les autres comptoirs en Gaule, comprend l’arrivée de la vigne comme culture au même titre que l’olivier.

Pendant toute la période de la Pax Romana, la viticulture bénéficie du savoir agronomique des Romains, pour les modes de conduite de la vigne et les techniques d’élaboration du vin.
La consommation grandissante du vin touche toutes les classes, des esclaves aux classes nobles, des valets de ferme aux domestiques.

Après la chute de l’Empire Romain, des invasions successives touchent la Corse jusqu’au XIème siècle.

Au VIIIème siècle

774 : Le roi des Francs Charlemagne, devenu roi des Lombards, cède la Corse à la Papauté.

Au XIIIème siècle

La Corse est administrée par Pise jusqu’en 1285 et l’Eglise romane donne un nouvel élan à la viticulture en développant à nouveau le commerce du vin. La période génoise qui suit un siècle plus tard ne fait que renforcer les échanges avec l’Italie.

Au XVIIème siècle

Victorieuse de Pise à la bataille de Meloria, la République de Gênes va pratiquer de 1638 à 1640 une politique agricole nettement favorable à la viticulture. Pour la mener à bien, elle usera d'un arsenal de textes allant de l'incitation à la contrainte. Si elle permit d'obtenir des résultats importants dans la Corse schisteuse du Cap Corse ou de la Castagniccia, ils seront bien moindres au sud dans la Corse granitique qui restera, dans l'ensemble, plus céréalière et moins cultivée.

Au XVIIIème siècle

1729
premier soulèvement des Corses contre Gênes à la suite de mauvaises récoltes et de nouvelles taxes.

1768
Après la cession par Gênes de la Corse au royaume de France, entérinée par le traité de Versailles (1768), le vignoble repart de plus belle malgré la perte de ses exportations vers l'Italie du Nord.

Au XIX ème siècle


1873
En 1873, le vignoble occupe 30 000 hectares, soit plus de trois fois la surface actuelle (8 000 hectares) avant d'être ravagé par le phylloxéra.

Au XX ème siècle

1930
Dans les années 1930, après la Grande Dépression, il n'en restera plus que 5 000 hectares.

1962
En 1962, le Syndicat de défense des grands vins de Patrimonio, qui regroupe la quasi-totalité des producteurs, s'organise et proteste contre la dérive productiviste qui s'installe dans l'île.

1968
Le 13 mars 1968, l'Institut National des Appellations d'Origine Contrôlée (INAO) accorde l'aoc Patrimonio.
AOC Patrimonio rouge, rosé et blanc

décret du 13 mars1968 a été distinguée par l'appellation VDQS Vins de Corse

1969
1969 créant le GIVIC Groupement Interprofessionnel des Vins de Corse
(l’ancêtre du CIV Corse)

1970
le vignoble qui dépasse les 32 000 hectares dans les années 1970.

1972
la fin du droit à chaptaliser à partir de 1972

1976

le vignoble de Corse va s'étendre de telle sorte qu'il atteindra 27 000 ha en 1976.

en AOC Vins de Corse en 1976.

AOC Vin de Corse rouge, rosé et blanc

AOC Vin de Corse Calvi rouge, rosé et blanc, blanc

AOC Vin de Corse Figari rouge, rosé et blanc

AOC Vin de Corse Sartene rouge, rosé et blanc

AOC Vin de Corse Porte-Vecchio rouge, rosé et blanc

AOC Vin de Corse Coteaux du Cap Corse rouge, rosé et blanc, blanc

1977
L’UVA Corse (Union des Vignerons Propriétaires de Caves d'Appellations Contrôlées des vins de Corse) créée en mai 1977

1984
AOC Ajaccio rouge, rosé et blanc
Ajaccio est devenu une appellation autonome en 1984

1996
Créé le 21 juin 1996, en prenant la suite du GIVIC (Groupement Interprofessionnel des Vins de Corse), le CIV-Corse a été promu le 10 septembre 2008 Conseil Interprofessionnel des Vins de Corse.

Au XXI ème siècle

2001
En 2001, la production a atteint 329 932 hl (tous produits confondus). dont : 98 137 hl en AOC, 181 795 hl en Vins de Pays et Vins de cépages 50 000 hl en Vins de Table Sur les 98 137 hl agréés en AOC, 12% sont des vins blancs (11 556 hl), 36% des vins rosés (35 016 hl), 50% de vins rouges (48 983 hl) et 2% des muscats (2582 hl).

On trouve, en Corse 450 producteurs, dont 6 caves coopératives, 4 SICA et 120 caves particulières. La superficie totale de production est de 7 180 ha dont 2 759 ha sont en AOC. C’est dire l’importance, en Corse des vins de Pays. Ils représentent le premier volume des vins corses La part des Vins de Pays dans la production totale est passée de 2 à 3 % avant 1980 à 60 % actuellement.

Pour la campagne 2001, 181 795 hl de Vins de Pays ont été agréés

2008
Créé le 21 juin 1996, en prenant la suite du GIVIC (Groupement Interprofessionnel des Vins de Corse), le CIV-Corse a été promu le 10 septembre 2008 Conseil Interprofessionnel des Vins de Corse.

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

La Commission Européenne annonce les règles pour le «vin biologique».
Le texte sera d'application à partir du 1er août 2012 - donc pas de terme "vin biologique" sur les étiquettes de bouteilles avant cette date. Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée (avec obligation pour le producteur de fournir un relevé de ses pratiques oenologiques à son organisme certificateur) pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2016
En 2016, la Corse a accueilli près de 200.000 visiteurs liés au vin selon une étude réalisée par Atout France

2017
Les viticulteurs corses font les vendanges. Certains ont débuté dès le 6 août 2017.

2018
Après plusieurs années d'expérimentation, l'Institut national de l'origine et de la qualité a donné son feu vert : les viticulteurs bénéficiant d'appellations d'origine, partout en France, peuvent maintenant utiliser des filets anti-grêle pour préserver les vignes et éviter les pertes.

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.