Fiche sur les vins AOC en France

Bandol

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles


 

 

Situation Géographique


Le vignoble de « Bandol » est situé dans la région viticole de la provence,
sur 8 communes du département du Var (83):

Bandol, Le Beausset, La Cadière-d’Azur, Le Castellet,
Evenos, Ollioules, Sanary-sur-Mer, Saint-Cyr-sur-Mer.

 

L’aire de production est enserrée dans un vaste amphithéâtre de montagne (Sainte Beaume, Mont Caume) s’ouvrant sur la mer.

L'aire de production établie en 1941.

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :

Origine du nom « Bandol »

L'étymologie du nom « Bandol » est contestée : est-ce Bendorinum latin (l'extrémité de Tauroentum), Bendoritum gaulois (le gué blanc) ou Bendor arabe (la fille de la colline)

HISTOIRE

Au IVème siècle avant notre ère, les Phocéens débarquent sur les rivages protégés de ce qui deviendra leur colonie de « Terroeis », apportant dans leurs amphores la civilisation de la vigne et du vin.

Sous l’Empire romain « Terroeis » devient « Torrentum » (entre les communes de Saint-Cyr et de Bandol).
Nombre de propriétés viticoles d’aujourd’hui portent la trace des anciennes « villae » romaines riches de vestiges archéologiques (fours de cuisson pour amphores, pressoirs à vin,…) attestant d’une activité viticole organisée.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au VIème siècle

Au VIème siècle avant notre ère, les Phocéens débarquent sur les rivages de ce qui deviendra leur colonie de Torroeis, apportant dans leurs amphores la civilisation de la vigne et du vin. Sous l’Empire Romain, Torroeis prend le nom de Torrœntum.
La facilité de transport d’un vin bien équilibré et structuré avait fait et fera sa renommée.
Le port de Bandol n’étant pas assez profond, des tartanes ou félonques étaient utilisées pour transporter les fûts jusqu’aux gros navires mouillés dans la rade.
Au grand siècle, le vin est bonifié à fond de cale au cours de traversées vers les Iles. Les fûts de chêne sont marqués au feu du «B» de Bandol qui assurait son origine et son authenticité.

Au XIVème siècle

1363
De nombreux témoignages et écrits démontrent la persistance de la culture de la vigne et la notoriété des vins produits, depuis des ordonnances réglementant la circulation des raisins et des vins (1363).

Au XVIème siècle

Au XVIème siècle, après l’annexion de la Provence, à une époque où déjà, pour cause d’opposition des civilisations de langue d’Oïl et d’Oc, une attitude de mépris faisait négliger les vins de Provence, les historiens du "bien boire" n’omettaient cependant jamais de citer "les crûs de Bandol".

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIe siècle, les autorités administratives tentent de faire obstacle à la culture de la vigne pour favoriser celle des céréales ; mais plusieurs dérogations sont consenties à la région de Bandol en raison de la qualité exceptionnelle de ses vins.

1731
des dérogations aux restrictions de plantation accordées en considérant la nature des
terrains et la qualité des vins produits (1731) en passant par une architecture et des désignations de lieux-dits (Le Vigneret, la Mourvèdriére,….).

Au XVIIIème siècle, grandement appréciés de Louis XV qui en faisait une consommation journalière, leur particulière aptitude aux voyages et au vieillissement en mer leur permet de s’exporter au long cours jusqu’aux Antilles.
Ils bénéficieront alors de diverses franchises douanières.

1787
Dans la géographie de la Provence et du Comté Venaissin de la principauté d’Orange, du Comté de Nice, paru en 1787 (tome I, page 280), il est écrit :
« Le sol de Bandol est très sec et pierreux. La principale production du terroir est le vin rouge de la première qualité, la plus recherchée pour les Iles. Le port de Bandol serait le plus sûr et le plus commode de la Province.»

Au XIXème siècle

1818
Une délibération du Conseil Municipal daté de 1818 atteste que plus de 6000 hectolitres de vin ont transité par le port de Bandol à destination de l’Italie, du nord de l’Europe et de l’Amérique.

1827
Tolozan qui associe paysage et culture de la vigne dans son traité
d’OEnologie de la Basse Provence en 1827 : « La région des vins de Bandol commence au pied des montagnes de Cuges et se dirige droit au sud jusqu’à sa terminaison au Golfe de Bandol, sur une longueur d’environ douze kilomètres. Cette vallée est formée par un double rang de collines qui se ramifient à l’ouest et qui enferment la grande plaine de Saint-Cyr, dont le talus en pente douce vient
aboutir sur la plage du golfe des Lecques. …Les coteaux et même les collines sont complantés en vignes. ». L’auteur ajoute, témoignant de l’unité du secteur : « l’espèce de raisin qui domine partout et qui fait l’essence des vins de Bandol est le mourvèdre, raisin noir très foncé.. »

1846
En 1846, on embarque jusqu’à 9600 tonneaux et la cité résonne des coups de marteaux de plus de cents ateliers de tonnellerie.

1866
André JULIEN qui, dans sa « Topographie des Vignobles » de 1866, souligne les qualités des vins de « Bandol » : « Bandol, Le Castellet, Saint Cyr,
Le Beausset produisent des vins qui ont une couleur très foncée et beaucoup de spiritueux. Ils sont droits en goût, se conservent longtemps et acquièrent de la qualité en voyageant en mer. Les vins de ces vignobles sont connus sous le nom de Bandol, et considérés comme formant la première qualité de ceux que l’on expédie ».

André PELICOT, en 1866 également, définit la zone de production, dans le « Vigneron Provençal », en ces termes : « Les localités qui produisent les vins dits de Bandol, du nom du port d’embarquement plutôt que des lieux de production, lesquels sont …La Cadière, Le Castellet, Saint-Cyr, Le Beausset, Ollioules,..Ces vins sont excellents pour le transport. Le mourvèdre fait la base de ces vins, qui sont corsés et de la plus belle coloration, mais âpres au début »

1870
La superficie du vignoble atteint son apogée vers 1870.

A la fin de second Empire (1870) ce ne sont pas moins de 80.000 barriques annuelles qui étaient produites à Bandol pour le stockage et le transport de quelques 160.000 hectolitres !

Ce vignoble n’a pas échappé à la crise du phylloxera

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1941
L'appellation d'origine contrôlée « Bandol » est reconnue par le décret du 11 novembre 1941 définissant les conditions de contrôle du « Vin de Bandol » ou « Bandol », les vins rouges, rosés et blancs.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1988
Les vignes plantées à partir du 1er septembre 1988 présentent une densité de plantation minimale de 5 000 pieds par hectare

Au XXIème siècle

2005
La superficie en production est de 1 553 hectares (2005)

 

2008

Le Cahier des charges défini l'aoc « Bandol »,
par le Décret n° 2008-1140 du 3 novembre 2008
Version consolidée au 07 novembre 2008

Pour l'Encépagement des vins blancs :
A compter de la récolte 2008 et jusqu'à la récolte 2011 incluse, la proportion du cépage clairette B peut être inférieure à 50 % de l'encépagement mais ne doit pas être inférieure à 20 % de l'encépagement.
A compter de la récolte 2008 et jusqu'à la récolte 2011 incluse, la proportion du cépage sauvignon B peut être supérieure à 10 % de l'encépagement sans excéder toutefois 30 % de l'encépagement.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le vignoble de Bandol compte en 2009, 1580 hectares pour une production moyenne annuelle de 50000 hectolitres qui se partage entre 3 caves coopératives et 54 domaines.

2010
Pour l'Encépagement des vins rosés :
Jusqu'à la récolte 2010 incluse, la proportion de cépage mourvèdre N ne comporte pas de minimum à respecter.

En 2010, la notoriété de Bandol est indéniable sur l’ensemble de la production, les vins rosés et blancs ayant désormais atteint la réputation des vins rouges.

2011

Cahier des charges de l’AOC « Bandol »
homologué par le décret n° 2011-1154 du 22 septembre 2011,
JORF du 24 septembre 2011

Les vendanges des AOC de Provence (88% de rosés) débuteront lundi 22 Août 2011, soit « quatre jours plus tôt qu’en 2010.

Pour l'Encépagement des vins rosés :
A compter de la récolte 2011 et jusqu'à la récolte 2014 incluse, la proportion du cépage mourvèdre N peut être inférieure à 20 % de l'encépagement mais ne doit pas être inférieure à 10 % de l'encépagement.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2014
Pour l'Encépagement des vins rosés :
A compter de la récolte 2011 et jusqu'à la récolte 2014 incluse, la proportion du cépage mourvèdre N peut être inférieure à 20 % de l'encépagement mais ne doit pas être inférieure à 10 % de l'encépagement.

 

 

Voir : Carte et Historique de la Provence et de la Corse

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Bandol » :
Cahier des charges du 22 septembre 2011, JORF du 24 septembre 2011
Pour les
vins blancs


- cépages principaux : bourboulenc B, clairette B, ugni blanc B ;
- cépages accessoires : marsanne B, sauvignon B, semillon B, vermentino B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

la proportion du cépage clairette B est comprise entre 50 % et 95 % de l'encépagement ;
la proportion de chacun des cépages accessoires ne peut être supérieure à 10 % de l'encépagement ;
la proportion de l'ensemble des cépages accessoires ne peut être supérieure à 20 % de l'encépagement.

VINIFICATION

Lorsqu'ils sont vinifiés séparément, les vins issus des différents cépages sont assemblés dans les récipients vinaires, dans les mêmes proportions que celles prévues pour l'encépagement.

 


Pour les
vins rosés


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N, mourvèdre N ;
- cépages accessoires : bourboulenc B, carignan N, clairette B, syrah N, ugni blanc B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

la proportion du cépage mourvèdre N est comprise entre 20 % et 95 % de l'encépagement ;
la proportion de chacun des cépages accessoires ne peut être supérieure à 10 % de l'encépagement ;
la proportion de l'ensemble des cépages accessoires ne peut être supérieure à 20 % de l'encépagement.

VINIFICATION

Lorsqu'ils sont vinifiés séparément, les vins issus des différents cépages sont assemblés dans les récipients vinaires, dans les mêmes proportions que celles prévues pour l'encépagement.

 

Pour les
vins Rouges


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N, mourvèdre N ;
- cépages accessoires : carignan N, syrah N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion du cépage mourvèdre N est comprise entre 50 % et 95 % de l’encépagement ;
- La proportion de chacun des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement

VINIFICATION

Lorsqu'ils sont vinifiés séparément, les vins issus des différents cépages sont assemblés dans les récipients vinaires, dans les mêmes proportions que celles prévues pour l'encépagement.

 



Ampélographie
( étude des cépages )

L’Allobrogica :
un cépage dont l’étude de l’ADN révèle son lien de parenté avec le cépage syrah N

Syrah :
Sur Côte Rôtie, la Syrah est appelée « sérine » ou « seriné ».
la syrah est du croisement de la « mondeuse blanche B » avec « le dureza N », un vieux cépage de l'Ardèche.

HISTORIQUE

124 avant J-C : culture du cépage L’Allobrogica (parenté avec le cépage syrah N)

2008
Pour l'Encépagement des vins blancs :
A compter de la récolte 2008 et jusqu'à la récolte 2011 incluse, la proportion du cépage clairette B peut être inférieure à 50 % de l'encépagement mais ne doit pas être inférieure à 20 % de l'encépagement.
A compter de la récolte 2008 et jusqu'à la récolte 2011 incluse, la proportion du cépage sauvignon B peut être supérieure à 10 % de l'encépagement sans excéder toutefois 30 % de l'encépagement.

2011
Pour l'Encépagement des vins rosés :
Jusqu'à la récolte 2010 incluse, la proportion de cépage mourvèdre N ne comporte pas de minimum à respecter.
A compter de la récolte 2011 et jusqu'à la récolte 2014 incluse, la proportion du cépage mourvèdre N peut être inférieure à 20 % de l'encépagement mais ne doit pas être inférieure à 10 % de l'encépagement.


 

 

Sols et Climat


Le sol
est située principalement sur des terrains du Crétacé.

Le sol type du terroir de Bandol est le sol squelettique, qui repose essentiellement sur les élements de dégradation des grès calcarifères et marnes sableuses, et éventuellement sur éboulis ou colluvionnement avec un caractère rendziniforme.

 


Le Climat
méditerranéen
La moyenne pluviométrique annuelle est de 650 mm avec un fort ensoleillement. L’influence de la mer se fait sentir, elle tempère l’ardeur solaire en été tout en assurant une certaine humidité nocturne.

Protégé du Mistral, vent froid venu du nord et dominant en Provence, et crée des situations de coteaux et de piedmonts bénéficiant d’un ensoleillement moyen de 3000 heures.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Bandol » est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du
22 septembre 2011,
JORF du 24 septembre 2011

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds à l’hectare.

- La taille est effectuée avant le 1er mai.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 6500 kilogrammes par hectare.

L’apport de terre exogène sur des parcelles de l’aire parcellaire délimitée est interdit.

2° Vendange

Maturité :

Ne peut être considéré comme étant à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à grammes par litre de moût pour les vins rouges et 187 grammes par litre de moût pour les vins blancs et rosés.

Rendement :

Le rendement de base est fixé à 40 hectolitres par hectare.

Récolte :

Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.

Les grappes de raisin sont transportées entières jusqu’au lieu de vinification.

 

Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Toute opération d’enrichissement est interdite.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une température supérieure à 40°C est interdit.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

- Les vins rouges font l’objet d’un élevage minimum de 18 mois en fûts ou en foudres.

- Les vins blancs et rosés font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 3 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur.

- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er mai de la 2ème année qui suit celle de la récolte ;
- A l’issue de la période d’élevage, les vins blancs et rosés sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de Provence et Corse
   

 

Adresses

Maison des vins de Bandol   Site Internet
www.maisondesvins-bandol.com
Association des vins de Bandol

Site Internet vinsdebandol.com

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxx
Château Pibarnon    
Domaine Bunan
Chemin de Fontanieu
BP 17
83740
La Cadière d'Azur
Tel : 04.94.98.58.98
Domaine de Frégate    
Domaine de la Bégude
Route des garrigues
83330
La camp du castellet
Tél : 04 42 08 92 34
Site Internet
domainedelabegude.fr
Domaine de la Chrétienne    
Domaine de la Garenne
route de Saint Côme
83740
La Cadière d’Azur
Tel.: 04 94 90 03 01
Mob.: 06 88 69 15 97
Site Internet
www.domainedela
garenne.net
Domaine de la Tour du Bon    
Domaine de la Vivonne
Montée du Château 83330
Le Castellet
Tél: 04 94 98 70 09
Site Internet
www.vivonne.com
Domaine de l'Olivette
83330
Le Castellet
Site Internet
www.domaine-
olivette.com
Domaine des Salettes    
Domaine de Terrebrune    
Domaine de Val d'Arenc    
Domaine Dupuy de Lôme    
Domaine la Bastide Blanche    
Domaine Lafran-Veyrolles    
Domaine Sorin    
Domaine Tempier    
Château de Pibarnon    
Château des Baumelles    
Château Guilhem    
Château Pradeaux    
Château Vannières   Site Internet
www.chateau
vannieres.com

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.