Fiche sur les vins AOC en France

Côtes de Provence

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adres
ses
Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Côtes de Provence » est situé dans la région viticole de la Provence.

Elle est ainsi délimitée sur 84 communes, dont 68 dans le département du Var, 15 dans le département des Bouches-du-Rhône et une dans le département des
Alpes-Maritimes, sur les rives du fleuve Var.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Côtes de Provence » est situé
- Dans le département des Alpes-Maritimes :

Villars-sur-Var

- Dans le département des Bouches-du-Rhône :

Allauch, Bouc-Bel-Air, Ceyreste, Châteauneuf-le-Rouge, La Ciotat, Cuges-les-Pins, Meyreuil, Mimet, Peynier, Puyloubier, Roquefort-la-Bédoule,
Rousset, Simiane-Collongue, Le Tholonet, Trets

- Dans le département du Var :

Les Arcs, Bagnols-en-Forêt, Le Beausset, Besse-sur-Issole,
Bormesles-Mimosas, Cabasse, La Cadière-d’Azur, Callas, Le Cannet-des-Maures, Carcès, Carnoules,Carqueiranne, Le Castellet, Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, Collobrières, Correns, Cotignac, La Crau, LaCroix-Valmer, Cuers, Draguignan, Entrecasteaux, Evenos, La Farlède, Figanières, Flassans-sur-Issole,
Flayosc, Fréjus, La Garde, La Garde-Freinet, Gassin, Gonfaron, Grimaud, Hyères,
La Londe-les-Maures, Lorgues, Le Luc, Les Mayons, Montfort-sur-Argens, La Môle, La Motte, Le Muy, Pierrefeu-du-Var, Pignans, Plan-de-la-Tour, Pourcieux, Pourrières, Le Pradet, Puget-sur-Argens, Puget-Ville, Ramatuelle, Roquebrune-sur-Argens,
Saint-Antonin-du-Var, Saint-Cyr-sur-Mer, Sainte-Maxime,
Saint-Paul-en-Forêt, Saint-Raphaël, Saint-Tropez, Sanary-sur-Mer, Seillans,
Six-Fours-les-Plages, Solliès-Pont, Taradeau, Le Thoronet, Trans-en-Provence,
La Valette-du-Var, Vidauban.

* Pour la dénomination géographique « Sainte-Victoire »
- Dans le département des Bouches-du-Rhône :Châteauneuf-le-Rouge, Meyreuil, Peynier, Puyloubier, Rousset, Le Tholonet, Trets.
- Dans le département du Var : Pourcieux et Pourrières.

* Pour la dénomination géographique « Fréjus », sur les communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Fréjus, La Motte, Le Muy, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël ;
- Communes retenues en partie : Callas, Trans-en-Provence.

* Pour la dénomination géographique « La Londe », sur des communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Hyères, La Londe-les-Maures ;
- Communes retenues en partie : Bormes-les-Mimosas, La Crau.

* Pour la dénomination géographique « Pierrefeu » sur des communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Cuers, Pierrefeu-du-Var, Puget Ville, Sollies-Pont, La Garde, La Farlède, la Valette-du-Var, Carqueiranne et le Pradet.
- Communes retenues en partie : La Crau, Carnoules et Collobrières.

 

L'aire de production établie en 1943, puis en 1951, modifiée en 2000.

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Provence »

La Provence doit son nom à l'époque romaine qui la connaissait comme Provincia (une des nombreuses provinces romaines). Elle fit partie de la Gaule transalpine (c'est-à-dire au-delà des Alpes, pour les Romains), rebaptisée Gaule narbonnaise (du nom de la capitale de la province romaine, Narbonne) au Ier siècle avant notre ère.

Le nom « Côtes de Provence » est officiellement utilisé pour la première fois en 1858 par la première association de défense du vignoble provençal.

HISTOIRE

Le littoral provençal a été colonisé par les Grecs : vers -600.
Déja 600 ans avant Jésus Christ, les grecs plantèrent les tous premièrs ceps de vigne.

A partir du IIe siècle avant J.-C., les Romains s'installent sur les terres ligures colonisées quatre siècles plus tôt par les Phocéens.
Ils développent la culture de la vigne et organisent la Provincia Romana: la Provence. C'est l'époque de la fondation du port militaire de Fréjus, Forum Julii et de la ville d'Aquae Sextiae, Aix-en-Provence. Puis Rome étend son empire et la vigne se glisse dans les pas des conquérants

Au Ier siècle

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

Au IIIème siècle

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au XVIIème Siècle

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, « les friands vins de clérets de la Provence » furent très appréciés à la Cour de France, où leur notoriété bénéficia de la plume de Madame de Sévigné (1626-1696).

Au XIXème Siècle

1848
Le vignoble, déjà connu en 1848 sous le nom de Côtes de Provence

1858
Le nom « Côtes de Provence » est officiellement utilisé pour la première fois en 1858 par la première association de défense du vignoble provençal.

1880
Bien que touchée plus tardivement que les autres vignobles français, la Provence est atteinte, à partir de 1880, par le phylloxera vastatrix. Cet insecte, originaire de l'est des Etats-Unis, parasite des racines de la vigne, détruisit presque la totalité du vignoble provençal.

Au XXème Siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1933
En 1933, la première association viticole de propriétaires du département du Var est créée.

1941
En 1941, le « Syndicat de défense des Côtes de Provence » est créé.

1943
En 1943, des arrêtés reconnaissent l’appellation simple « Côtes de Provence », fixant une zone géographique qui s’étend jusqu’aux départements des Alpes-Maritimes et des Bouches-du-Rhône, ainsi que des conditions de production.

1951
La zone du terroir des Côtes de Provence a été délimitée officiellement par un Comité d’experts en 1951, avec l’accession en VDQS « côtes-de-provence ». L’aire géographique comprenait alors 42 communes, par les arrêtés du 9 août et du 20 décembre.

1953
Complétés par l' arrêté du 23 janvier 1953, les vins « Côtes de Provence » ont modifiée leur cahier des charges.

1955
Les propriétaires des domaines et châteaux de Provence ont obtenu le titre exceptionnel de "Cru Classé" en 1955 (Arrêté pris par le Ministère de l’Agriculture le 20 juillet 1955 - J.O. du 30 juillet 1955).
Une commission d’experts a sélectionné 23 domaines (sur les 300 existant à l´époque), en s’appuyant sur une étude rigoureuse de leur terroir, de leur savoir-faire et de leur réputation.
Château de Brégançon, Bormes
Clos Cibonne le Pradet
Château du Galoupet, la Londe
Domaine de Mauvanne, les Salins d’Hyères
Château Minuty , Gassin
Clos Mireille , la Londe
Domaine de Rimauresq , Pignans
Château de Saint-Martin , Taradeau
Château Sainte Roseline , les Arcs
Château de Selle, Taradeau
Domaine de la Source Sainte Marguerite, la Londe
Castel Roubine, Lorgues
Domaine de l’Aumérade, Hyères
Domaine de la Clapière, Hyères
Domaine de la Croix, la Croix-Valmer
Domaine de Saint Maur, Cogolin
Domaine du Noyer, Bormes
Domaine du Jas d’Esclans, la Motte

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1977
Création des AOC « Côtes de Provence » et « Côtes de Provence - Sainte Victoire », par le décret du 24 octobre 1977 , portera le nombre de communes de l’aire géographique à 84.

1994
La plantation des cépages barbaroux Rs et calitor N n'est plus autorisés pour les parcelles plantées après le 31 juillet 1994.

Au XXIème Siècle

2000
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 9 et 10 novembre 2000.

2004
Pour la dénomination géographique « Sainte-Victoire », l’aire géographique de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 27 et 28 mai 2004 et constituée par le territoire des communes suivantes :
- Dans le département des Bouches-du-Rhône : Châteauneuf-le-Rouge, Meyreuil, Peynier, Puyloubier, Rousset, Le Tholonet, Trets.
- Dans le département du Var : Pourcieux et Pourrières.

2005
Pour la dénomination géographique « Fréjus », l’aire géographique de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 8 et 9 juin 2005 et constituée par le territoire des communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Fréjus, La Motte, Le Muy, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël ;
- Communes retenues en partie : Callas, Trans-en-Provence.

le décret du Ministre de l'Agriculture du 5 Octobre 2005 , pour « Côtes de Provence - Frégus »

Cette zone d’AOC Côtes de Provence couvre 20 500 ha.
La production moyenne de l’appellation est de 130 millions de bouteilles, la filière Côtes de Provence regroupe 380 caves particulières, 38 caves coopératives et 72 sociétés de négoce.

2007
Pour la dénomination géographique « La Londe », dans l’aire géographique de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 8 novembre 2007 et
constitué par le territoire des communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Hyères, La Londe-les-Maures ;
- Communes retenues en partie : Bormes-les-Mimosas, La Crau.

2008
Le nom de l'appellation peut être complété depuis 2008 par la dénomination La Londe (dans le Var).

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes de Provence » est le plus étendu parmi les vignobles provençaux. Il couvre, en 2009, plus de 20000 hectares, pour une production moyenne annuelle de plus de 900000 hectolitres, qui se partage entre 39 caves coopératives et 380 caves particulières.
Les vins rosés tranquilles constituent la grande majorité de la production. Ils représentent 89 % de la production en 2009. Le vignoble produit également des vins rouges et blancs.

2011
Les vendanges des AOC de Provence (88% de rosés) débuteront lundi 22 Août 2011, soit « quatre jours plus tôt qu’en 2010 ».

Cahier des charges de l'AOC « Côtes de Provence »
homologué par le décret n° 2011-1158 du 22 septembre 2011,
JORF du 24 septembre 2011
Les dénominations géographiques « Sainte-Victoire », « Fréjus » et « La Londe »

2012
Le Château Mentone a obtenu depuis mai 2012 le label AB.

Pour la dénomination géographique « Pierrefeu », l’aire géographique de production
telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 29 juin 2012 et constituée par le territoire des communes suivantes du département du Var :
- Communes retenues en totalité : Cuers, Pierrefeu-du-Var, Puget Ville, Sollies-Pont, La Garde, La Farlède, la Valette-du-Var, Carqueiranne et le Pradet.
- Communes retenues en partie : La Crau, Carnoules et Collobrières.

 

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013

Cahier des charges de l'AOC « Côtes de Provence »
homologué par décret n°2013-195 du 5 mars 2013
Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être complété par la dénomination géographique « Pierrefeu ».

 

 

 

 

 

Voir : Carte et Historique de la Provence et de la Corse

 

 

 

 

Les Cépages

Cahier des Charges de Mars 2013
Appellation d'origine contrôlée « Côtes de Provence » :
Pour les vins blancs


clairette B, semillon B, ugni blanc B, vermentinoB.

 

Pour les vins rouges et rosés


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N, mourvèdre N, syrah N, tibouren N ;
- cépages accessoires : cabernet-sauvignon N, carignan N, clairette B, semillon B, ugni blanc B, vermentino B.
Toutefois, les cépages barbaroux Rs et calitor N sont autorisés en tant que cépages accessoires pour les parcelles plantées avant le 31 juillet 1994.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépagesprincipaux est supérieure ou égale à 70 % de l’encépagement ;
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 90 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B et vermentino B est inférieure ou égale à 20 % de
l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins rouges et rosés proviennent de l’assemblage de raisins, de vins en cours de fermentation ou de vins, à l’exception des vins issus des cépages blancs lorsque ceux-ci sont vinifiés séparément, issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.
- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

 

Dénomination géographique « Sainte-Victoire »
Pour les vins rouges et rosés


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N, syrah N ;
- cépages accessoires :
cabernet-sauvignon N, carignan N, clairette B, mourvèdre N, semillon B, ugni blanc B, vermentino B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement ;
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 80 % de l’encépagement ;
- La proportion des cépages grenache N et syrah N, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement ;
- Pour les vins rouges, la proportion du cépage cabernet-sauvignon N est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B est inférieure ou égale 10 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B et vermentino B est inférieure ou égale à 20 % de
l’encépagement.

VINIFICATION

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

 

Dénomination géographique « Fréjus »
Vins rosés


- cépages principaux : grenache N, mourvèdre N, syrah N, tibouren N ;
- cépage accessoire : cinsaut N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement ;
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 60 % de l’encépagement ;
- La proportion du cépage tibouren N est supérieure ou égale à 20 % de l’encépagement.

VINIFICATION

Les vins rosés susceptibles de bénéficier de la dénomination géographique « Fréjus » proviennent d’un assemblage qui présente une proportion minimale de 70 % de raisins, de vins en cours de fermentation ou de vins issus de cépages principaux dont au minimum 50 %, ensemble ou séparément, des cépages grenache N et tibouren N.

 

vins rouges


grenache N, mourvèdre N, syrah N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion de chacun des cépages est inférieure ou égale à 60 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins rouges susceptibles de bénéficier de la dénomination géographique « Fréjus » proviennent d’un assemblage qui présente une proportion minimale de 50 % de raisins, de vins en cours de fermentation ou de vins, issus du cépage syrah N.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

Dénomination géographique « La Londe »
Vins rosés


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N ;
- cépages accessoires : carignan N, clairette B, mourvèdre N, sémillon B, syrah N, tibouren N, ugni blanc B, vermentino B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement ;
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 60 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni blanc B et vermentino B est inférieure ou égale à 20 % de
l’encépagement.

VINIFICATION

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

 

vins rouges


- cépages principaux : grenache N, mourvèdre N, syrah N ;
- cépages accessoires : cabernet-sauvignon N, carignan N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement ;
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 60 % de l’encépagement ;
- La proportion des cépages grenache N et syrah N, ensemble ou séparément, est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement ;
- La proportion du cépage cabernet-sauvignon N est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

 

Dénomination géographique « Pierrefeu »
Vins rosés


- cépages principaux : cinsaut N, grenache N ;syrah N
- cépages accessoires : mourvèdre N, tibouren N,
clairette B, sémillon B, Ugni Blanc B, Vermentino B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement.
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 80 % de l’encépagement.
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, ugni B et sémillon B est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.
- La proportion de l’ensemble des cépages clairette B, sémillon B, ugni B et vermentino B est inférieure ou égale à 20 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

 

vins rouges


- cépages principaux : grenache N, mourvèdre N, syrah N ;
- cépages accessoires : cabernet sauvignon N, carignan N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement.
- 2 au moins des cépages principaux sont présents dans l’encépagement, sans que la proportion de l’un ne soit supérieure à 80 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins rouges susceptibles de bénéficier de la dénomination géographique « Pierrefeu » proviennent d’un assemblage qui présente une proportion maximale de 70 % de raisins, de vins en
cours de fermentation ou de vins issus de chaque cépage principal présent.

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

- issus de deux au moins des cépages prévus dans l’encépagement, dont au moins un des cépages principaux.

 


Ampélographie
( étude des cépages)

 

 

HISTORIQUE

1994 : La plantation des cépages barbaroux Rs et calitor N n'est plus autorisés.
   

 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de grès, calcaire

La zone géographique s’étend de la basse Provence calcaire, à l’ouest et au nord, à la basse Provence cristalline, au sud et à l’est (Maures et Esterel).

La vigne marque le paysage de cette zone géographique. Elle longe les plages de la Méditerranée, se faufile dans les vallées, s’étale sur la rocaille écrasée de soleil, s’arrête aux lisières parfumées des pinèdes, s’ouvrant ainsi à la douceur du domaine maritime et excluant les territoires dominés par des influences climatiques continentales.

Une géologie complexe et mouvementée a construit l’ossature de cette partie de la Provence, constituée de grandes lignes de reliefs d’orientation dominante est-ouest, au sein de laquelle s’identifient cinq grandes zones naturelles.

Le massif cristallin et métamorphique des Maures s’étend au sud et sud-est du département du Var. Il forme un ensemble homogène constitué de granits, gneiss, micaschistes et enveloppé par des phyllades, roches feuilletées associées à des bancs de quartz. Le vignoble y est implanté en îlots au coeur des forêts de pins et de chênes-lièges.

La dépression permienne enveloppe le massif des Maures à l’ouest, au nord et nord-est, de Toulon jusqu’à Saint-Raphaël. Le soubassement de grès rouges et de pélites de l’ère Primaire (Permien) a donné naissance à des sols argilo-sableux de couleur rouge ou lie-de-vin, auxquels s’ajoutent des sols colluviaux issus des reliefs qui dominent la dépression. Le vignoble a conquis les sols à bon régime hydrique, abandonnant les sols peu profonds développés sur grés à la pinède et à l’olivier.

Le plateau triasique et les collines jurassiques calcaires s’étendent au nord et au nord-est de la dépression permienne. Ce secteur est formé de calcaires fortement plissés en une série d’accidents orientés d’ouest vers l’est. Soumis à des influences karstiques, ces calcaires offrent souvent des dépressions à fond plat. Dans ce relief pittoresque, le vignoble est implanté en îlots sur des parcelles présentant des sols marno-calcaires. Les vignes s’y étagent souvent en terrasses.

Le bassin du Beausset couvre un synclinal largement ouvert sur la mer. Marnes et grés du Crétacé et du Jurassique dominent. Le vignoble est installé sur des parcelles présentant des sols peu profonds à bon régime hydrique.

Enfin, le haut bassin de l’Arc est délimité, au nord, par la chaîne de Sainte-Victoire et ses dépendances, au sud, par les chaînons de l’Olympe et de l’Aurélien. Ouvert par l’ouest aux influences maritimes, il est parfois violemment soumis au Mistral. Le vignoble est implanté sur les collines et piémonts, sur des parcelles présentant des sols de grès calcaires et d’argiles gréseuses.

 


Le Climat
est soumise au climat méditerranéen de type provençal caractérisé par une
longue saison sèche et chaude, des hivers doux et secs, des automnes et des printemps pluvieux.

Des nombreuses variantes climatiques, aux incidences fortes, peuvent être décrites selon la présence de lignes de reliefs et en fonction des ouvertures permettant l’influence plus ou moins prononcée de la mer Méditerranée.

Les températures moyennes annuelles atteignent 15°C. Les précipitations moyennes annuelles sont comprises entre 600 millimètres et 900 millimètres. L’ensoleillement annuel est supérieur à 2700 heures.

Les vents du nord et du nord-ouest sont les plus importants (Mistral). Leur influence est décroissante d’ouest en est. Ces vents froids dégagent le ciel et dessèchent l’atmosphère.
Les vents du sud et du sud-est sont porteurs d’humidité et de pluies. Leur influence est croissante de l’ouest vers l’est de la zone géographique.

Ce climat détermine de nombreux mésoclimats.

 

 

 

 

Fiche technique

L’appellation d’origine contrôlée « Côtes de Provence » est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Les dénominations géographiques « Sainte-Victoire », « Fréjus » et « La Londe » et « Pierrefeu » sont réservées aux vins tranquilles rouges et rosés.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 05 Mars 2013

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

Chaque pied dispose d’une superficie maximale de 2,50 mètres carrés.

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9500 kilogrammes par hectare ;
- Pour les dénominations géographiques « Sainte-Victoire », « Fréjus » et « La Londe » et « Pierrefeu », la charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8500 kilogrammes par hectare ;
- Lorsque l’irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 7000 kilogrammes par hectare et à 6500 kilogrammes par hectare pour les parcelles destinées à la production des dénominations géographiques « Sainte-Victoire » « Fréjus » et « La Londe » et « Pierrefeu ».

2° Vendange

Maturité :

AOC « Côtes de Provence »
Vins blancs et rosés 178 grammes par litre de moût et 11 %
Vins rouges 189 grammes par litre de moût et 11 %
Dénomination géographique « Sainte-Victoire »
Vins rosés 187 grammes par litre de moût et 11,5 %
Vins rouges 207 grammes par litre de moût et 12 %
Dénomination géographique « Fréjus »
Vins rosés 187 grammes par litre de moût et 11,5 %.
Vins rouges 207 grammes par litre de moût et 12 %
Dénomination géographique « La Londe »
Vins rosés 187 grammes par litre de moût et 11,5 %
Vins rouges 207 grammes par litre de moût et 12 %
Dénomination « Pierrefeu »
Vins rosés 187 grammes par litre de moût et 11,5 %
Vins rouges 207 grammes par litre de moût et 12 %

Rendement :

Le rendement est fixé à 55 hectolitres par hectare.
- « Sainte-Victoire », « Fréjus » et « La Londe» : à 50 hectolitres par hectare.
- « Pierrefeu »
pour les vins rouges : à 45 hectolitres par hectare.
pour les vins rosés : à 50 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 66 hectolitres par hectare.
- « Sainte-Victoire », « Fréjus » et « La Londe » et « Pierrefeu », à 50 hectolitres par hectare.

Divers :

Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement


2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Pour l’élaboration des vins rosés susceptibles de bénéficier des dénominations géographiques « Sainte-Victoire », « Fréjus », « La Londe » et « Pierrefeu », l’utilisation des charbons à usage oenologiques, seuls ou en mélange dans des préparations, est interdite.

- Les vins rouges susceptibles de bénéficier de la dénomination géographique « Fréjus », « La Londe », « Pierrefeu » ne sont pas élaborés par macération carbonique de raisins entiers.

Elevage

* la dénomination géographique « Sainte-Victoire »
- Les vins rosés sont élevés au moins jusqu’au 15 janvier de l’année qui suit celle de la récolte.
- Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 août de l’année qui suit celle de la récolte
* la dénomination géographique « Fréjus »
- Les vins rosés sont élevés au moins jusqu’au 1er février de l’année qui suit celle de la récolte.
- Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 octobre de
l’année qui suit celle de la récolte, dont au moins 6 mois en fût de chêne.
* la dénomination géographique « La Londe »
- Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 août de
l’année qui suit celle de la récolte.
* la dénomination géographique « Pierrefeu »
– Les vins rosés sont élevés au moins jusqu’au 1er janvier de l’année suivant la date de récolte.
- Les vins rouges sont élevés au moins jusqu’au 15 octobre de
l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d’analyse doivent être conservés pendant une période de 3 mois à compter de la date du conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur

AOC « Côtes de Provence » Selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime. ( soit le 15 décembre qui suit celle de la récolte ou 1er décembre sur autorisation)
* Dénomination géographique « Sainte-Victoire »
Vins rosés 1er février de l’année qui suit celle de la récolte
Vins rouges 1er septembre de l’année qui suit celle de la
récolte
* Dénomination géographique « Fréjus »
Vins rosés 15 février de l’année qui suit celle de la récolte
Vins rouges 1er novembre de l’année qui suit celle de la récolte
* Dénomination géographique « La Londe »
Vins rouges 1er septembre de l’année qui suit celle de la récolte
* Dénomination géographique « Pierrefeu »
Vins rosés 15 janvier de l’année qui suit celle de la récolte
Vins rouges 1er novembre de l’année qui suit celle de la récolte


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de Provence et Corse
   

 

 

 

Adresses

Conseil interprofessionnel des Vins de Provence

Site Internet
vinsdeprovence.com
Maison des Vins Côtes de Provence

RN7
83460
Les Arcs-sur-Argens
Tél : 04 94 99 50 20
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Château de Peyrassol
RN 7
83340
Flassans Sur Issole
Tél. 04.94.69.71.02
Site Internet
www.peyrassol.com
Château Mentone
401 Chemin de Mentone, 83510
Saint-Antonin-du-Var
Tél 04 94 04 42 00
Site Internet
www.chateau
mentone.com
Domaine Siouvette
83310
La Molle
www.siouvette.com
 
 

 

Les nouvelles sur l'appellation

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.