Fiche sur les vins AOC en France

Bonnezeaux

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique


Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Bonnezeaux » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire.

L'AOC « Bonnezeaux » est situé dans le département du Maine et Loire (49), sur la commune de Bellevigne-en-Layon sur l'ancien village de Thouarcé.

Le vignoble est implanté sur une succession de trois coteaux d'exposition sud-ouest : « La Montagne », « Beauregard » et « Fesles », formant une bande qui s'étale sur 2800 mètres de long et 500 mètres de large. Les pentes de ces coteaux sont d’environ 15% à 20 % et particulièrement marquées sur le coteau ouest de « Beauregard » ainsi que sur le coteau central, justement dénommé « La Montagne », qui prend naissance à proximité du hameau du « Petit Bonnezeaux ».
Au nord de ces trois coteaux délimités se trouve un plateau légèrement ondulé, d'une altitude moyenne de 90 mètres alors que la rivière du Layon s'écoule à 29 mètres d’altitude.

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Bonnezeaux »

Le nom d'origine celte, ferait allusion à une source ferrugineuse aujourd'hui disparue.
( ou est issue du celte Bournazel ).

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

HISTOIRE :

 

Au XIème siècle

Toarciacus ( Thouarcé au XIème siécle) est un important centre fortifié avec 3 églises.

1070
Construction du château de Fesles en 1070.

Vers 1070, on trouve trace de donations de vignes à Faye, Bonnezeaux et Fesle par Isambert, seigneur de Thouarcé partant pour Rome aux moines du prieuré de Saint-Jean de Thouarcé (Toarcicius, le nom viendrait d’un homme d’origine germanique : Toawert) dépendant de l'abbaye de Saint-Florent de Saumur.

Au XVIIème siècle

très convoités dès le XVIIe siècle par les connaisseurs hollandais

Au XIVème siècle

1326
Les plus vieille annotations sur les vins de Bonnezeaux sont de 1326

Au XVème siècle

1453
En 1453, l'importance du vignoble est telle que Guillaume PREVOST, seigneur de Bonnezeaux, perçoit une dime évaluée à 115 hectolitres, laissant penser que ce « fief » en produisait environ 2000 hectolitres.

 

L’activité du négoce hollandais qui s’établira aux XVème et XVIIème siècles en des lieux portuaires inoccupés par le négoce traditionnel français, fera prospérer un nouveau vignoble de qualité (vins pour la mer) au détriment d’une partie
du vignoble angevin médiéval de la périphérie d’Angers. Ces vins de la mer, fortement taxés à la douane d’Ingrandes/Loire, lieu de passage obligatoire te limite de l’ancien Duché de Bretagne, étaient par voie de conséquence des vins chers, donc nécessairement de haute qualité pour justifier leur prix. En amont d’Ingrandes ne pouvait donc subsister qu’un vignoble de prestige

Au XVIème siècle

1540
Au XVIème siècle vers l’an 1540, ce qui était le « Domaine de THOUARCE » prit le titre de châtellenie, avec l’orthographe qu’on lui connaît actuellement

1580
Dès les années 1580, des informations concernant le prix de vente des vins de la commune de Thouarcé, témoignent du prestige des vins produits sur cette commune.

Au XVIIème siècle

1608
En juin 1608, la terre de Thouarcé est érigée en marquisat par le roi Henri IV.

1663
En 1663, Henri-Albert de Cossé, duc de Brissac rachète le marquisat de Thouarcé à la famille du Bellay. A cette époque, le vin de Thouarcé est déjà renommé.

1672
A partir de 1672, avec la guerre de Hollande, les échanges entre les deux pays stoppèrent. Ils reprirent sous le règne de Louis XVI avec la canalisation du Layon en 1776 par la Compagnie des Mines de la Houille de St Georges Chatelaison,
à l’intention des navires de la compagnie Hollandaise des Indes. Cette canalisation a permis aux bateaux des négociants hollandais de faire la collecte des vins de toute la côte du Layon, qui étaient jusqu’alors transportés avec difficultés par charrois jusqu’au port de Juigné sur Loire

Au XVIIIème siècle

1709
l’hiver 1709, avec un froid extrême dans une majeure partie de l’Europe, fait quarante-sept morts à Rablay.
1709 restera dans les annales puisque la majeure partie des ceps gèlent.

1774
La canalisation du Layon en 1774 pour l'industrie houillère de St Georges Chatelaison facilite le transport des vins jusqu'à Chalonnes.

1793
Au cours des évènements révolutionnaires, le bourg de THOUARCE fut par deux fois incendié en 1793 et 1794.

Au XIXème siècle

1802
William GUTHRIE (1708-1770), géographe anglais, dans la traduction de sa « Nouvelle Géographie Universelle », parue en 1802, précise : « On peut diviser les vins d'Anjou en trois classes. Ceux qui forment la première se recueillent dans les villages de Faye, Saint-Lambert, Rablé, Maligny, Chavagne et Thouarcé dans laquelle se trouve le cru de Bonnezeaux. ».

1816
JULLIEN, en 1816, dans « Topographie de tous les vignobles connus » précise que : « Dans les bons crus, on vendange à plusieurs reprises ; les deux premières coupes, qui ne se composent que des vins les plus murs, fournissent les vins que l’on expédie à l’étranger ; ceux que l’on fait avec le troisième servent à la consommation du pays, … »

1824
En 1824, comme tout le canton de Thouarcé, initialement dans l’arrondissement de Saumur, en est détaché pour être rattaché à l’arrondissement d’Angers.

1845
Le comte ODART, en 1845, dans son « Traité des cépages », indique : « Il faut y joindre aussi la condition de ne le vendanger qu’à une maturité outrepassée, comme celle où il parvient vers la Toussaint, quand la pellicule, attendrie par les pluies, tombe en sphacèles. ».
La surmaturité fait donc partie intégrante de la récolte.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1951
l'AOC « Bonnezeaux » est reconnu par décret du 6 novembre 1951:
* moûts contenant au minimum et avant tout enrichissement 221 grammes de sucre naturel par litre
* Conduite du vignoble
- distance minimale entre les plants sur le rang : 1 mètre ; - nombre d'yeux francs : au maximum douze yeux francs par cep et quatre yeux francs sur le long bois ;
- densité minimale des plantations à prendre en compte pour la détermination des espacements sur le rang et des écartements entre rangs : 4 000 ceps à l'hectare. La densité minimale de plantation définie ci-dessus est abaissée jusqu'à 3 300 pieds à l'hectare pour les vignes palissées, dont la hauteur de feuillage correspond à 0,6 fois la distance entre les rangs. La hauteur de feuillage est mesurée entre le niveau du fil inférieur du palissage et le sommet des poteaux porte-fil majoré de 30 centimètres (hauteur de rognage). Le fil inférieur du palissage doit être au minimum à 40 centimètres au-dessus du sol.
* Vendange :
Le rendement butoir est fixé à 35 hectolitres à l'hectare.

1953
Les vins susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée " Bonnezeaux " sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 14 janvier 1953.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1996
Modification du décret le 02 décembre 1996 (JORF n°282 du 4 décembre 1996 page 17626 ):
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée "Bonnezeaux" doivent provenir de moûts contenant au minimum et avant tout enrichissement 221 grammes de sucre naturel par litre et présenter après fermentation un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 p. 100 et une teneur minimum en sucres résiduels de 34 grammes par litre.

Au XXIème siècle

2003
Décret du 7 octobre 2003 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Anjou-Coteaux de la Loire », « Coteaux de l'Aubance », « Coteaux du Layon », « Bonnezeaux » et « Quarts de Chaume » :
« Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée "Bonnezeaux doivent provenir de moûts contenant au minimum et avant tout enrichissement 238 grammes de sucre naturel par litre et présenter après fermentation un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 % et une teneur minimum en sucres fermentescibles de 34 grammes par litre. »

2004
En 2004, au concours mondial des vins de Bruxelles, un Bonnezeaux s'est illustré devant les Sauternes en recevant le trophée « Best Wine » pour un 1996.

2005
La production en 2005 est de 2 000 Hl

2008
En 2008, la superficie en production est de 70 hectares,
qui ont produit 1 209 hectolitres . ( source : les douanes )

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le mardi 06 Octobre 2009, le ban des vendanges pour le cépage chenin élaborant les vins moelleux est lancé dans le Maine-et-Loire.

Modification du décret de l'aoc / aop « Bonnezeaux »
par le Décret n° 2009-1217 du 9 octobre 2009 :

En 2009, la superficie en production est de 148 hectares,
qui ont produit 5 018 hectolitres . ( source : les douanes )

2011

Cahier des charges de l'AOC « Bonnezeaux »
le décret n° 2011-1345 du 24 octobre 2011,
JORF du 26 octobre 2011


2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Ban des vendanges le 9 octobre 2013
- Pour les tris des vins liquoreux à A.O.C. Bonnezeaux, issus des raisins provenant du cépage Chenin

2016
Depuis le 1er janvier 2016, les communes de Champ sur Layon, Faye d'Anjou, Rablay-sur-Layon et Thouarcé forme la ville de Bellevigne-en-Layon.



Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Bonnezeaux » :
Vins blancs:
Chenin
(appelé aussi "Pineau de la Loire")


Ampélographie
( Etude des cépages )

Chenin B :
* C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne). Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil. La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.
* Les synonymes :
Agudelo ou Agudillo (Espagne), Anjou, Blanc d’Aunis, Capbreton blanc (Landes), Coué-fort (Gers ), Gros Chenin (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire), Gros Pineau (Touraine), Pineau d’Anjou (Mayenne), Pineau de la Loire (Indre-et-Loire), Pineau de Savennières, Pineau de Vouvray, Plant d’Anjou (Indre-et-Loire), Plant de Brézé, Ronchalin, Rouchelein ou Rouchelin (Gironde et Périgord), et Steen (Afrique du Sud).


Cépage Chenin B

 

HISTORIQUE

845 : le « Chenin blanc » est avec certitude en Anjou
1883 : Le phyloxéra arrive en Anjou, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu
1893 :  Gordon Pirie (1825-1901), propriétaire du Château des Varennes est le premier à replanter la totalité de son vignoble avec du Chenin greffé sur Rupestris.
1950 : l'appellation produit du rosé de cabernet
1964 : l'appellation ne produit plus de rosé de cabernet
 




 

Sols et Climat


Le sol
est composé pricipalemenet de Schiste et de sols argilo-schisteux.

Le vignoble est implanté sur une succession de trois coteaux d'exposition sud-ouest : « La Montagne », « Beauregard » et « Fesles », formant une bande qui s'étale sur 2800 mètres de long et 500 mètres de large.
Les pentes de ces coteaux sont d’environ 15% à 20 % et particulièrement
marquées sur le coteau ouest de « Beauregard » ainsi que sur le coteau central, justement dénommé « La Montagne », qui prend naissance à proximité du hameau du « Petit Bonnezeaux ».
Au nord de ces trois coteaux délimités se trouve un plateau légèrement ondulé, d'une altitude moyenne de 90 mètres alors que la rivière du Layon s'écoule à 29 mètres d’altitude.

Le substratum géologique appartient à la « série de Saint-Georges-sur-Loire », complexe schistogréseux daté de l'Ordovicien supérieur au Dévonien inférieur. Il est parfois recouvert, notamment sur le coteau de « Fesles », par les formations gravelo-argileuses ou sablo-argileuses du Cénomanien.
L'érosion a mis à nu le socle schisteux, alors que les sables et argiles sont restés en place sur l'arrièrecôte et le plateau.
Aussi, les sols des parcelles précisément délimitées pour la récolte des raisins sont peu profonds, très riches en éléments grossiers, de couleur gris verdâtre, parfois « lie de vin ». Leur réserve en eau est inférieure à 100 millimètres et leur capacité de drainage est excellente.

 


Le Climat
est océanique tempéré.

Les coteaux sont localement ouverts aux vents dominants de secteur sud-ouest et ouest. Les précipitations annuelles sont d’environ 550 millimètres à 600 millimètres alors qu'elles sont de plus de 800 millimètres sur les reliefs du Choletais et des Mauges. Les précipitations durant le cycle végétatif de la vigne sont plus faibles d'environ 100 millimètres par rapport à la moyenne du département.
La flore méridionale qui se développe spécifiquement sur ces coteaux témoigne de cette relative aridité et d’une température supérieure à celle des secteurs environnants.


Fiche technique

L'AOC « Bonnezeaux » est réservée aux vins tranquilles blancs.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
cahier des charges du 24 octobre 2011,
JORF du 26 octobre 2011

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4000 pieds à l’hectare.

Les vignes sont taillées, au plus tard le 30 avril, en taille mixte avec un maximum de 12 yeux francs par pied.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 7500 kilogrammes par hectare.

Le bâchage partiel ou total du sol est interdit.

L’irrigation est interdite.

 

2° Vendange

Maturité :

Les richesses minimum en sucres des raisins :
à 238 grammes par litre de moût.
(221 g/l entre 1996 et 2003; 238 g/l entre 2003 et 2009)

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 15 %.

Rendement :

Le rendement de base est fixé à 25 hectolitres à l'hectare.
Le rendement butoir est fixé à 30 hectolitres à l'hectare.

Autres informations sur le vendange :

- Les vins sont issus de raisins récoltés à surmaturité (concentration naturelle sur pied avec présence ou non de pourriture noble).
- La date de début des vendanges est fixée selon les dispositions de l’article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime.

La vendange est obligatoirement manuelle par tries successives


Chai

 

1° Arrivée au Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total maximum de 19 % vol.

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L'utilisation de morceaux de bois de chêne est interdite.

- Les vins présentent, après fermentation, une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) supérieure ou égale à 51 grammes par litre. (34g/l entre 2003 et 2009)

- Les vins font l'objet d'un élevage dans leur chai de vinification durant une période qui s'achève au plus tôt le 15 mars de l'année suivant celle de la récolte.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

 

Date de mise en marché à destination du consommateur :
A l'issue de la période d'élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er avril de l'année qui suit celle de la récolte.

Etiquette :
- Le nom de l'appellation d'origine contrôlée peut être complété par la dénomination géographique « Val de Loire »

 


Cartes et Photos


Carte vignoble de la Vallée de Loire

 

 

 

Présentation du vignoble de Bonnezeaux de 2011

 

 

Adresses

     
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxx
Château de Fesles    
Château La Varière    

DOMAINE DE LA HOUSSELIERE

MENARD Jean-Noel et Bruno

  Site Internet
domaine
delahousseliere
Domaine de la PETITE CROIX    

CLOSERIE DE LA PICARDIE

Hortense et Benoit Rocher

  Site Internet
closeriedelapicardie
LEBLANC Yannick et Dominique   Site Internet
domainedesclosserons

DOMAINE DES COQUERIES

GILARDEAU Philippe

  Site Internet
domaine
descoqueries.fr
Domaine des Petits Quarts    

Domaine de Trompe-Tonneau

GUILLET JOEL et YVON

  Site Internet
trompetonneau.com

DOMAINE DU PETIT VAL

GOIZIL Denis

  Site Internet
domainedupetitval.com

DOMAINE LE MONT

ROBIN Claude

  Site Internet
domainelemont.fr
Domaine les grandes vignes   Site Internet
domaine
lesgrandesvignes
Domaine Mihoudy    
EARL Guillet
Faveraye-Machelles
 
     
Vignobles Laffourcade   Site Internet
www.vignobles-laffourcade.fr

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

Les évènements

Tous les manifestations sont sur le site de
Oenotourisme en Anjou - Saumur
http://oenotourisme-anjou.over-blog.com/

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.