Fiche sur les vins AOC en France

Coteaux du Layon

(1950-1964 : Coteaux du Layon-Rosé de Cabernet )

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Côteaux du Layon » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire, en Anjou.

L'AOC « Côteaux du Layon » est situé au Sud d'Angers, dans le département du Maine et Loire (49)
La production est sur 27 Communes :

Aubigné-sur-Layon, Beaulieu-sur-Layon, Brigné, Chalonnes-sur-Loire,
Champ-sur-Layon, Chanzeaux, Chaudefonds-sur-Layon, Chavagnes,
Cléré-sur-Layon, Concourson-sur-Layon, Faveraye-Mâchelles, Faye-d'Anjou,
La Fosse-de-Tigné, La Jumellière, Martigné-Briand, Nueil-sur-Layon,
Passavant-sur-Layon, Rablay-sur-Layon, Rochefort-sur-Loire,
Saint-Aubin-de-Luigné, Saint-Lambert-du-Lattay, Saint-Georges-sur-Layon, Tancoigné, Thouarcé, Tigné, Trémont, Les Verchers-sur-Layon.

Le nom de l'appellation peut être suivi de l'une des dénominations géographiques suivantes :
* Beaulieu-sur-Layon ou Beaulieu ;
* Faye-d'Anjou ou Faye ;
* Rablay-sur-Layon ou Rablay ;
* Rochefort-sur-Loire ou Rochefort ;
* Saint-Aubin-de-Luigné ou Saint-Aubin ;
* Saint-Lambert-du-Lattay ou Saint-Lambert .
* Chaume sur le territoire de la commune de Rochefort-sur-Loire (49)

 

Le vignoble des « Coteaux du Layon » occupe les versants d’un paysage de coteaux le long du « Layon », rivière qui coule au creux d'une petite vallée d'orientation sud-ouest/nord-est, en amont, puis d’orientation nord-ouest jusqu'à sa confluence avec la Loire, à partir de la commune des Verchers-sur-Layon.
La zone géographique s'étend sur le territoire de 27 communes du département de Maine-et-Loire, réparties sur les rives droite et gauche du cours d'eau le « Layon ».

 

L'aire de production établie en 1950, est modifiée en 1989, puis 1990, 1995, 1997, 1998, 2002, 2007.

 

Historique

 

ETYMOLOGIE
Origine du nom

Le nom est du à la rivière qui a été canalisée pour la navigation au XVIIIème siècle.

HISTOIRE :

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

Au XIème siècle

1070
Construction du château de Fesles en 1070.

Vers 1070, on trouve trace de donations de vignes à Faye, Bonnezeaux et Fesle par Isambert, seigneur de Thouarcé partant pour Rome aux moines du prieuré de Saint-Jean de Thouarcé (Toarcicius, le nom viendrait d’un homme d’origine germanique : Toawert) dépendant de l'abbaye de Saint-Florent de Saumur.

Au XVIème siècle

1579
Dès 1579, les négocient Hollandais dévelloppement le vignoble.

L’activité du négoce hollandais qui s’établira aux XVème et XVIIème siècles en des lieux portuaires inoccupés par le négoce traditionnel français, fera prospérer un nouveau vignoble de qualité (vins pour la mer) au détriment d’une partie
du vignoble angevin médiéval de la périphérie d’Angers. Ces vins de la mer, fortement taxés à la douane d’Ingrandes/Loire, lieu de passage obligatoire te limite de l’ancien Duché de Bretagne, étaient par voie de conséquence des vins chers, donc nécessairement de haute qualité pour justifier leur prix. En amont d’Ingrandes ne pouvait donc subsister qu’un vignoble de prestige

Au XVIIème siècle

A partir de 1672, avec la guerre de Hollande, les échanges entre les deux pays stoppèrent. Ils reprirent sous le règne de Louis XVI avec la canalisation du Layon en 1776 par la Compagnie des Mines de la Houille de St Georges Chatelaison,
à l’intention des navires de la compagnie Hollandaise des Indes. Cette canalisation a permis aux bateaux des négociants hollandais de faire la collecte des vins de toute la côte du Layon, qui étaient jusqu’alors transportés avec difficultés par charrois jusqu’au port de Juigné sur Loire.

Au XVIIIème siècle

1709
l’hiver 1709, avec un froid extrême dans une majeure partie de l’Europe, fait quarante-sept morts à Rablay.
1709 restera dans les annales puisque la majeure partie des ceps gèlent.

1774
La canalisation du Layon en 1774 pour l'industrie houillère de St Georges Chatelaison facilite le transport des vins jusqu'à Chalonnes.

Au XIXème siècle

1802
William GUTHRIE (1708-1770), géographe anglais, dans la traduction de sa « Nouvelle Géographie Universelle », parue en 1802, précise : « On peut diviser les vins d'Anjou en trois classes. Ceux qui forment la première se recueillent dans les villages de Faye, Saint-Lambert, Rablé, Maligny, Chavagne et Thouarcé dans laquelle se trouve le cru de Bonnezeaux. ».

1816
JULLIEN, en 1816, dans « Topographie de tous les vignobles connus » précise que : « Dans les bons crus, on vendange à plusieurs reprises ; les deux premières coupes, qui ne se composent que des vins les plus murs, fournissent les vins que l’on
expédie à l’étranger ; ceux que l’on fait avec le troisième servent à la consommation du pays, … »

1824
En 1824, tout le canton de Thouarcé, initialement dans l’arrondissement de Saumur, est détaché pour être rattaché à l’arrondissement d’Angers.

1845
Le comte ODART, en 1845, dans son « Traité des cépages », indique :
« Il faut y joindre aussi la condition de ne le vendanger qu’à une maturité outrepassée, comme celle où il parvient vers la Toussaint, quand la pellicule, attendrie par les pluies, tombe en sphacèles. ».

1884
L 'arrivée du chemin de fer (1884) , à Rablay

1888
En 1888, on recensait deux cafetiers et quatre tonneliers, dans le village de Rablay.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1912
En 1912, l’électricité arrive dans le bourg de Rablay.

1939
En 1939, Rablay devient officiellement Rablay-sur-Layon par décret.

1950
Ce vignoble a originellement été classé appellation d'origine contrôlée par le décret du 18 février 1950.
par décret du 18 février 1950: naissance de « Coteaux du Layon - Chaume »
par décret du 18 février 1950: naissance de « Coteaux du Layon-Rosé de Cabernet »

1955
En 1955, le « train du Layon » allant de Chalonnes-sur-Loire au lieu-dit de Perray-Jouannet sur la commune de Chavagnes circule et s’arrête pour la dernière fois à la gare de Rablay (en réalité sur la commune de Faye-d’Anjou mais bien plus proche du bourg de Rablay que de Faye), les rails sont retirés et la voie longeant le Layon aménagée en chemin de randonnées.

1956
Les vins susceptibles de bénéficier de la dénomination géographique complémentaire « Chaume » sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production définie sur la commune de Rochefort-sur-Loire, ainsi que des vignes situées dans l'aire parcellaire de production du « tènement de Chaume » notamment les lieudits « Les Quarts », « Les Roueres » et « Le Veau », telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 1er février 1956.

1961
Le Domaine de la Bergerie a été acheté à la bougie en 1961 par la grand-mère d’Yves Guégniard.

1964
Décret du 9 mai 1964 relatif à la définition des appellations d'origine contrôlées « Cabernet d'Anjou » et « Cabernet de Saumur » :
* Abrogation du décret du 31 décembre 1957 relatif à l'" Anjou Rosé de Cabernet " et au " Saumur Rosé de Cabernet " et des décrets du 18 octobre 1950 relatifs aux appellations d'origine " Anjou-Coteaux de la Loire-Rosé de Cabernet ", " Coteaux du Layon-Rosé de Cabernet " et " Coteaux de l'Aubance-Rosé de Cabernet "

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1989
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 1er et 2 juin 1989 .

1990
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 29 et 30 août 1990.

1995
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 8 et 9 février 1995.

1997
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des22 et 23 mai 1997.

1998
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 9 et 10 septembre 1998, 4 et 5 novembre 1998.

Au XXIème siècle

2002
Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 13 et 14 février 2002.

Les vins susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée " Coteaux du Layon " suivie de la dénomination géographique " Chaume " sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production définie sur la commune de Rochefort-sur-Loire et telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 5 et 6 juin 2002.

2003
Décret du 7 octobre 2003 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Anjou-Coteaux de la Loire », « Coteaux de l'Aubance », « Coteaux du Layon », « Bonnezeaux » et « Quarts de Chaume » :
« Art. 3. - Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon doivent provenir de moûts contenant au minimum et avant tout enrichissement 221 grammes de sucre naturel par litre et présenter après fermentation un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 11 % et une teneur minimum en sucres fermentescibles de 34 grammes par litre.
Tout lot unitaire de vendange destiné à l'élaboration de l'appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon doit présenter une richesse en sucres au moins égale à 204 grammes par litre.
Le nom des communes de Beaulieu-sur-Layon ou Beaulieu, Faye-d'Anjou ou Faye, Rablay-sur-Layon ou Rablay, Rochefort-sur-Loire ou Rochefort, Saint-Aubin-de-Luigné ou Saint-Aubin, Saint-Lambert-du-Lattay ou Saint-Lambert peut être adjoint à celui de "Coteaux du Layon pour les vins blancs obtenus sur le territoire délimité de ces communes, à condition qu'ils proviennent de moûts contenant avant tout enrichissement 238 grammes de sucre naturel par litre et qu'ils présentent après fermentation un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 % et une teneur minimum en sucres fermentescibles de 34 grammes par litre.
Tout lot unitaire de vendange destiné à l'élaboration de l'appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon suivie d'un des noms de communes énumérées à l'alinéa précédent doit présenter une richesse en sucres au moins égale à 221 grammes par litre.
Le nom de ces communes doit être placé après celui de "Coteaux du Layon et imprimé en caractères de même couleur dont les dimensions, aussi bien en hauteur qu'en largeur, ne doivent pas dépasser celles des caractères de l'appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon. »
Article 4
A l'article 3 bis du décret du 18 février 1950 modifié, à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », le premier alinéa est remplacé par les dispositions suivantes :
« Les vins à appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon et à appellation d'origine contrôlée "Coteaux du Layon, suivie d'un nom de commune, peuvent être déclarés et présentés sous la mention particulière "Sélection de grains nobles s'ils répondent aux conditions respectives ci-dessous précisées : ».

Claude branchereau est président du syndicat de l'appellation « Coteaux du layon - Chaume ». Le 19 septembre 2003, naissance de l'appellation d'origine contrôlée « Chaume-Premier cru des Coteaux du Layon », avec effet rétroactif pour les vins du millésime 2002.

2005
La production en 2005 est de 39 000 Hl

L'AOC annulé « Chaume premier cru du Coteaux du Layon » retourne donc sous l'AOC « Coteaux du Layon - Chaume ».

2007
Les dispositions du décret du 18 févier 1950 relatives à l’appellation d’origine contrôlée « Coteaux du Layon-Chaume » ont été abrogées par le décret du 21 février 2007 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Chaume ».

Révision de l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la séance de la commission permanente du comité national compétent du 5 septembre 2007.

2008
En 2008, la superficie en production est de 1 769 hectares ( dont 52 Ha sur Chaume, 18 Ha sur Rochefort, 64 Ha sur St Aubin, 25 Ha sur St Lambert, 48 Ha sur Beaulieu, 11 Ha sur Rablay, 52 Ha sur Faye)
qui ont produit 42 978 hectolitres ( source : les douanes )

2009
L'AOC annulé « Chaume » retourne donc sous l'AOC « Coteaux du Layon - Chaume », en mai 2009.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le mardi 06 Octobre, le ban des vendanges pour le cépage chenin élaborant les vins moelleux est lancé dans le Maine-et-Loire.

Modification du cahier des charges de l'aoc « Coteaux du Layon »
par le Décret n° 2009-1217 du 9 octobre 2009 :

En 2009, la superficie en production est de 1 717 hectares ( dont 69 Ha sur Chaume, 22 Ha sur Rochefort, 68 Ha sur St Aubin, 31 Ha sur St Lambert, 36 Ha sur Beaulieu, 15 Ha sur Rablay, 59 Ha sur Faye)
qui ont produit 52 353 hectolitres ( source : les douanes )


2011

Cahier des charges de l'AOC « Coteaux du Layon »
lhomologué par le décret n°2011-1619 du 23 novembre 2011,
JORF du 24 novembre 2011
Modifications :
- L’utilisation de morceaux de bois (au lieu de : copeaux de chêne) est interdite.
- « Coteaux du Layon » suivit d'un nom de village : 15 février de l'année suivant celle de la récolte.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Ban des vendanges 2013, Pour les vins A.O.C Coteaux du Layon
- 09 octobre 2013 pour le cépage Chenin.
- 11 octobre 2013 pour les tris A.O.C. Coteaux du Layon 1er Cru Chaume

2015
Les communes de Saint-Lambert-du-Lattay et Saint-Aubin-de- Luigné deviennent Val-du-Layon, créée par arrêté n° 74 du 16 novembre 2015, à compter du 31 décembre 2015

2016
Depuis le 1er janvier 2016, les communes de Champ sur Layon, Faye d'Anjou, Rablay-sur-Layon et Thouarcé forme la ville de Bellevigne-en-Layon.

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon » :
Cahier des Charges du 23 novembre 2011, JORF du 24 novembre 2011

Vins blancs


Chenin B

 


Ampélographie
( Etude des cépages )

Chenin B :
* C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne). Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil. La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.
* Les synonymes :
Agudelo ou Agudillo (Espagne), Anjou, Blanc d’Aunis, Capbreton blanc (Landes), Coué-fort (Gers ), Gros Chenin (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire), Gros Pineau (Touraine), Pineau d’Anjou (Mayenne), Pineau de la Loire (Indre-et-Loire), Pineau de Savennières, Pineau de Vouvray, Plant d’Anjou (Indre-et-Loire), Plant de Brézé, Ronchalin, Rouchelein ou Rouchelin (Gironde et Périgord), et Steen (Afrique du Sud).


Cépage Chenin B

 

HISTORIQUE

845 : le « Chenin blanc » est avec certitude en Anjou
1883 : Le phyloxéra arrive en Anjou, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu
1893 :  Gordon Pirie (1825-1901), propriétaire du Château des Varennes est le premier à replanter la totalité de son vignoble avec du Chenin greffé sur Rupestris.
1950 : l'appellation produit du rosé de cabernet
1964 : l'appellation ne produit plus de rosé de cabernet
 






 

Sols et Climat

Le sol est composé pricipalemenet de Schiste et de sols argilo-schisteux.

Les parcelles précisément délimitées pour la récolte des raisins présentent des sols formés sur un substrat schisteux plus ou moins dégradé, qui peuvent être recouverts par des formations détritiques appartenant au Cénomanien ou au Pliocène, en fonction de la topographie. Ponctuellement certaines parcelles présentent des sols issus de formations éruptives acides (rhyolithes) ou basiques (spilites), des sols graveleux sur poudingues et grès du Carbonifère et des sols peu profonds avec intercalation de quartz et phtanites du Silurien.

La topographie joue un rôle important dans la configuration du milieu naturel et les deux rives du « Layon » ne présentent pas la même typologie.

Les coteaux de la rive droite sont très abrupts, avec une pente atteignant parfois 40% dominant souvent le cours d’eau de plus de 60 mètres. Sur la rive gauche, les pentes sont généralement beaucoup plus douces et leur sommet domine rarement le cours d'eau de plus de 20 mètres.

Toutes ces parcelles ont néanmoins des caractéristiques communes. Elles bénéficient d'une bonne ouverture de paysage et leurs sols présentent un bon comportement thermique. Ces sols sont exempts de tout signe d'hydromorphie et leur réserve hydrique est très modérée.

 


Le Climat
est Océanique Tempéré

La zone géographique est une enclave faiblement arrosée, protégée de l'humidité océanique par les reliefs plus élevés du Choletais et des Mauges. Les précipitations annuelles sont d’environ 550 millimètres à 600 millimètres alors qu'elles sont de plus de 800 millimètres dans le Choletais.

Au cours du cycle végétatif de la vigne, la pluviométrie est inférieure de 100 millimètres par rapport à celle du reste du département.

Les températures moyennes sont relativement élevées (environ 12°C) et supérieures de 1°C par rapport à l'ensemble du département de Maine-et-Loire. Le mésoclimat particulier de la zone géographique est mis en évidence par la tendance méridionale de la flore au sein de laquelle sont présents des chênes verts et des pins parasols.

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Côteaux du Layon » est réservée aux vins tranquilles blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges du 23 novembre 2011,
JORF du 24 novembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4000 pieds par hectare.
- Coteaux du Layon - premier cru - Chaume :
Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4500 pieds par hectare.

Les vignes sont taillées, au plus tard le 30 avril.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- « Coteaux du Layon » : 8000 kilogrammes par hectare
- « Coteaux du Layon - premier cru - Chaume » : 7500 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

 

2° Vendange

Maturité :

La richesse en sucre des raisins et les titres alcoométriques volumiques naturels répondent aux caractéristiques suivantes :
- « Coteaux du Layon » 221 grammes par litre de moût et 14 %
- « Coteaux du Layon » suivie du nom de la commune : 238 grammes par litre de moût et 15 %
- « Coteaux du Layon - premier cru - Chaume » : 272 grammes par litre de moût et 16,50 %
- la mention « sélection de grains nobles » : 323grammes par litre de moût et 19 %.

Rendement :

AOC Coteaux du Layon
Le rendement de base est fixé à 35 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est fixé à 40 hectolitres par hectare.
AOC Coteaux du Layon - premier cru - chaume
Le rendement de base est fixé à 25 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est fixé à 30 hectolitres par hectare.
AOC Coteaux du Layon - suivit d'une dénomination
Le rendement de base est fixé à 30 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est fixé à 35 hectolitres par hectare.

Divers :

- Les vins proviennent de raisins récoltés à surmaturité (concentration naturelle sur pied avec présence ou non de pourriture noble) ; récoltés manuellement par tries successives.

- Les vins susceptibles de bénéficier de la mention « sélection de grains nobles » proviennent de raisins récoltés à surmaturité et présentant une concentration par action de la pourriture noble ;

- La date de début des vendanges est fixée selon les dispositions de l'article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime.
(ban des vendanges)

- « Coteaux du Layon - premier cru - Chaume » :
La hauteur des raisins dans les contenants utilisés pour le transport de la vendange est inférieure ou égale à 1 mètre.


Chai


1° Arrivée au Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Pour les vins susceptibles de bénéficier de la mention « sélection de grains nobles », toute opération d’enrichissement est interdite ;
- Pour les vins susceptibles de bénéficier de la mention « premier cru » et complétée de la dénomination géographique complémentaire « Chaume », sont interdits, toute opération
d’enrichissement et tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une température inférieure à -5°C.
- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total maximum :
*« Coteaux du Layon » : 18 %
*« Coteaux du Layon » suivie du nom de la commune : 19 %

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

 

Elevage

Les vins font l'objet d'un élevage au moins jusqu'au :
- « Coteaux du Layon » : 15 janvier de l'année suivant celle de la récolte
- « Coteaux du Layon » suivit d'un nom de village : 15 février de l'année suivant celle de la récolte
- « Coteaux du Layon - premier cru - Chaume » : 1er juillet de l'année suivant celle de la récolte
- pour les « sélection de grains nobles » : 1er juin de la deuxième année suivant l'année de la récolte,


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur :
" Coteaux du Layon "
1er février de l'année suivant celle de la récolte

" Coteaux du Layon " suivie d'un nom de village
1er mars de l'année suivant celle de la récolte

" Coteaux du Layon - premier cru - Chaume "
1er septembre de l'année suivant celle de la récolte

" Sélection de grains nobles "
15 juin de la seconde année qui suit celle de la récolte

Etiquette :
l’appellation d’origine contrôlée « Coteaux du Layon », complétée ou non par les mots : « Val de Loire »

Les vins à appellation d’origine contrôlée « Coteaux du Layon » et à appellation d’origine contrôlée « Coteaux du Layon », suivie d’un nom de commune, peuvent être déclarés et présentés sous la mention particulière « Sélection de grains nobles » s’ils répondent aux conditions respectives ci-dessous précisées : Etre présentés avec l’indication de l’année de récolte.




 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire

 

Adresses

Bigot Jean-Luc
Rablay sur layon
 

Château de Bellevue

Tijou

49190
St Aubin de Luigné
Tél: 02.41.78.33.11
Domaine Cady    
Domaine de la Belle Angevine    
     
Château de la Mulonnière

49750
Beaulieu-sur-Layon

Tél. 02 41 78 47 52
Fax : 02 41 78 63 63
Château de la Roulerie    
Château du Fresne    

Clos de la Bergerie

Yves Guégniard

49380
Champ sur Layon
 

Château la Tomaze

Lecointre

49380
Champ sur Layon
 
Domaine de la Bougrie    
Domaine de la Raimbaudière    

Domaine Delesvaux

Delesvaux Philippe.

Les Essards
49190
Saint Aubin de Luigné
tel:02 41 78 18 71
Domaine de Montgilet    
Domaine des Baumards    
Domaine des Coqueries    

Domaine des Chesnaies

Mr et Mme De Cenival
Olivier et Catherine

la Noue
49190
Denée
Tél : 02.41.78.79.80
Domaine des Deux Moulins    

Domaine des forges

Famille Branchereau

Clos des Forges
49190
Saint Aubin de Luigné
Tél : 02.41.78.33.56
Fax: 02.41.78.67.51
Site Internet:
www.domaine
desforges.net
Domaine des Quarres    

Domaine des Sablonnettes

J. Ménard

   
Domaine du Bois Brinçon    
Domaine du Landreau    
Domaine Fardeau    
Domaine Jo Pithon
Les Bergères
49750
St Lambert du Lattay
Tél. 02 41 80 27 99
Domaine Leroy
rue d'Anjou
49450
Aubigné sur Layon
Tél: 02.41.59.61.00
Mail :
leroy.domaine
@wanadoo.fr
Domaine les Blouines    

Domaine Moulin Turquais

Francoise et Bruno Vergne

Martigne-Briand
 
Domaine Percher    
Domaine Saint Pierre    
Domaine Sauveroy    
Gasnier Bernard
49190
Saint Aubin de Luigné
 
Ogereau Vincent
49750
St Lambert du Lattay
 
Vignoble du Martinet    
Vignobles Moulin Touchais    

 

Les nouvelles sur l'appellation

Les évènements

Tous les manifestations sont sur le site de
Oenotourisme en Anjou - Saumur
http://oenotourisme-anjou.over-blog.com/

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.