Fiche sur les vins AOC en France:

Cartes sur les vins de France:

La Carte du Vignoble du Val de Loire


Carte du vignoble de la Vallée de la Loire

69 vins d'Appellations d'Origine Contrôlée et 13 AOVDQS

 

Histoire du vignoble de la
Vallée de la Loire

 

 

Cliquez sur la date pour décendre plus rapidement :
-  1936   - 2002   -

 

L'existence d’un vignoble est reconnue en Anjou dès le Ier siècle après Jésus-Christ.

Au VI ème siècle

La vigne y prospère comme en témoignent ces quelques lignes d'un poème d'APOLLONIUS (VIème siècle): « Il est non loin de Bretagne une ville située sur un rocher, riche des dars de Cérès et de Bacchus, qui a tiré d'un nom grec son nom d'Andégave (Angers). »

Au VIII et IXème siècle

Charlemagne (742-814), roi des Francs, possédait des vignobles aux alentours d’Angers. Ces vignobles furent mis en valeurs lors des tentatives de conquête de la Bretagne en 784, 799 et 811.

845
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne).
Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil.
La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.

Au XII ème siècle

Si le vignoble angevin se développe pendant tout le Moyen-Âge, s'installant sous l'égide des monastères sur les rives même de la Loire et autour d'Angers, il acquiert surtout sa renommée à partir des XIIème et XIIIème siècles. Le rayonnement du royaume d’HENRI II et ALIENOR d’Aquitaine permet alors au « vin d'Anjou » d’arriver sur les plus belles tables.

Au XIVème siècle

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

 

Au XVème siècle

1409
Naissance du Roi René (1409-1480)

1460
Le livre de compte du souverain fait état, vers 1460-1470, d’une production de plus de 300 000 pipes pour Anjou et Saumur (soit 900 000 hl).

Au XVI ème siècle

1556
Grande sécheresse et fortes chaleurs à peu près générales. Dans le Vendômois « la terre ne fut point trempée de Pâques jusqu'à la Toussaint ; elle brûlait les pieds de ceux qui marchaient pieds nus. «Aucune pluie ne tombe de mars à novembre dans la Loire et d'avril à octobre dans le Cher. Bans le Berry, on commence à moissonner les blés dès la fin de mai 1556 et à vendanger au début d'août 1556.

1579
Dès 1579, les négocient Hollandais dévelloppement le vignoble d'Anjou

Au XVII ème siècle

1637
Grande sécheresse d'avril à octobre dans le Centre et le Massif Central. On vendange dès le mois d'août 1637 à Bourges et à Orléans.

1687
L’évolution du vignoble est aussi soumise à celle de la ville de Saumur. Capitale protestante au XVIème et XVIIème siècle, Saumur prend son essor grâce à Duplessis-Mornay qui y fonde en 1599 l’Académie de Théologie protestante la plus importante de France. La révocation de l’Edit de Nantes en 1685 entraînera le déclin de la ville.
Sa population passe de 21 000 à 9 000 habitants en un siècle. Les relations commerciales avec la Hollande se dégradent et fragilisent les marchés. En 1687, bon nombre de viticulteurs saumurois se déclarent ruinés.

Au XVIII ème siècle

Les Hollandais, en font d'amples provisions et le commerce est si florissant au XVIIIème siècle qu’afin de favoriser le transport, la rivière Layon, qui traverse la zone géographique, est canalisée.

1790
Le 14 janvier 1790, l'Assemblée Nationale décrète que Saumur et le Saumurois feront partie du département de l'Anjou".

 

Au XIX ème siècle

1830
C'est en 1830, que l'on trouve les premières plantation du cépage Gamay en Touraine par la Contesse de Hautebise, propriètaire à Mesland.

1838
C'est la Comtesse Ida de Montebise, issue d'une grande famille bourguignonne qui, venue vivre au château de Monteau en 1838, raporte des plants du cépage Gamay en Val de Loire

1883
Le phyloxéra arrive en Anjou, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu en premier.

 

Au XX ème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1935
Le 24 janvier 1935, un décret définit les cépages interdits : le Noah (Nao) , l'Othello, l'Isabelle, le Jacquez, le Clinton, l'Herbemont.
En fait, après l'intervention de quelques personnalités, ces vins de cépages ont été tolérés pour la consommation personnelle ( selon la loi, jusqu'en 1956).

1936
L'AOC "Anjou" est née par le décret du 14 novembre 1936.

1950
par décret du 18 février 1950: naissance de l'AOC « Coteaux du Layon » et « Coteaux de l'Aubance »

1951

Novembre 1951
l'AOC « Bonnezeaux » est reconnu par décret du 6 novembre 1951.


Le 13 novembre 1951, une note de l'Administration des Contributions Indirectes précise " dans quelles conditions certains vins à appellation contrôlée peuvent être commercialisés dès maintenant, sans attendre le déblocage général du 15 décembre prochain " . Les vins visés sont : le Beaujolais, les Côtes-du-Rhône, la Bourgogne (vins blancs) et Bourgogne Grand Ordinaire, le Bourgogne Aligoté, le Mâcon (vins blancs), le Gaillac et Gaillac Premières Côtes (vins blancs), le Muscadet.

Décembre 1951
En 1951, un arrêté sur la commercialisation du vin fixe la vente des vins nouveau du Muscadet, le 15 décembre.

1954
L'AOC « Anjou » est modifié

1957
décret du 31 décembre 1957 relatif à « Saumur Rosé de Cabernet » et « Anjou Rosé de Cabernet »

1965
Inauguration de la 54ème Foire aux Vins de l'Anjou, qui se déroule au marché d'intérêt national d'Angers.

1967
En 1967, un décret fixe la commercialisation du Muscadet nouveau au 15 novembre, à minuit .

1970
Décret du 29 janvier 1970 concernant l'appellation contrôlée « Saumur » :
* Ces vins ne pourront être mis en circulation avec l'appellation « Saumur » suvit ou non de « Champigny » sans le certificat de dégustation délivré par l'INAO

1977
en 1977, année particulièrement tardive, le vin Nouveau est mis en vente le 25 novembre, à minuit.

1979
C’est en 1979 que l'AOC Touraine peut faire du Primeur.
Depuis la loi de 1977, le vin Nouveau est mis en vente le 25 novembre, à minuit.
Depuis 1979, le Bureau des vins de Touraine Organise le concours annuel des vins de Touraine Primeurs

Décret du 21 septembre 1979 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Cabernet d'Anjou » et « Cabernet de Saumur » :
* La concentration est interdit

1985
en 1985, un décret fixe au troisième jeudi de novembre la date de la mise à la consommation des vins primeurs.

1987
L'AOC « Anjou Villages » est reconnu par décret du 14 octobre 1987.

En 1987, le premier salon des vins de Loire ouvre ses portes.

1989
Gédard Depardieu devient propriétaire du Château de Tigné ( AOC Anjou )

1991
Nouveau décret du 14 novembre 1991 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Anjou Villages » :
* les vins doivent provenir des cépages : cabernet franc et cabernet sauvignon

1994
Décret n° 94-915 du 24 octobre 1994 relatif à la commercialisation des vins à appellation d'origine « Cabernet d'Anjou » et « Cabernet de Saumur » :
* Libre expédition possible des vins rosés bénéficiant des appellations d'origine contrôlées « Cabernet d'Anjou » et « Cabernet de Saumur » à partir du 3e jeudi du mois de novembre suivant la récolte
* Expédition en vrac possible à partir du 31 octobre suivant la récolte des vins
* Commercialisation possible des vins rosés bénéficiant des appellations d'origine contrôlées « Cabernet d'Anjou » et « Cabernet de Saumur » dès le 1er décembre suivant la récolte

1998

Février 1998
Décret du 16 février 1998 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Anjou Villages »:
* Les communes de l'AOC « Anjou Villages Brissac » sont retirées de l'aire de production

Le 17 février 1998, l'AOC « Anjou Villages Brissac » prend naissance par le décret du 17 Février 1998, complétée ou non par les mots " Val de Loire ".

1999

En 1999, il y a environ 4500 vignerons dans la zone Interloire ( pays Nantais, Anjou-Saumur, Touraine).

 

Au XXI ème siècle


2002
Décret du 28 novembre 2002 modifiant le décret du 14 novembre 1991 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Anjou Villages » et « Anjou Villages Brissac »:
* les vins doivent être issus de vendanges issus de l'aire approuvé par l'INAO

2004
Pierre Chainier, négociant et viticulteur à Amboise vient d'être élu par ses pairs à la Présidence d'InterLoire, lors de l'Assemblée Générale de cette organisation qui s'est tenue le 25 mai 2004

 

2008


La réforme des agréments des vins d’appellation d’origine s’applique depuis le 1er juillet 2008. Elle a conduit pour chaque appellation de Touraine à écrire un nouveau cahier des charges. Ce cahier des charges est l’aboutissement du travail mené par le conseil d’administration des syndicats depuis de long mois : il reprend tout ou partie de chacun des décrets qui définissaient chacune des Appellations d’Origine et a été complété par un certain nombre de dispositions définissant, par exemple, l’encépagement, les pratiques culturales, le type de récolte (par exemple manuelle ou mécanique) les rendements, les dispositions générales concernant la transformation l’élaboration et l’élevage du vin...
Pour ce qui concerne les vendanges, le syndicat de chaque appellation a opté pour le maintien ou non de la publication du ban des vendanges.
Ainsi la publication du ban concerne en 2008 les Appellations d’Origine : ST-NICOLAS DE BOURGUEIL, ROSE DE LOIRE, CREMANT DE LOIRE, VOUVRAY, MONTLOUIS, TOURAINE NOBLE JOUE et COTEAUX DU LOIR.
A contrario, les Appellations CHINON, BOURGUEIL, TOURAINE, TOURAINE AZAY LE RIDEAU ET TOURAINE AMBOISE n’ont pas opté pour la publication du ban.

Patrice Laurendeau nouveau président d'InterLoire

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux, l'autorisé 15% de raisins provenant de l'UE, l'autorisation de 15% d'un autre Millésime, ...
Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.


Le ban des vendanges pour les cépages destinés au vin effervescent (Sauvignon, Chardonnay, Pinot Noir ) est fixé au 07 Septembre 2009.
La date du début des vendanges pour les Musacdets est le jeudi 10 septembre 2009.

2010
Les vendanges en Loire-Atlantique ont été ouvertes le mercredi 08 septembre 2010.

Jean-Martin Dutour a été élu président d'InterLoire en 2010

A Bourgueil, les vendanges ont commencé jeudi 30 septembre 2010.

2011
En Anjou-Saumur, Les vendanges ont débuté le 23 août 2011 pour les chardonnays.
En Touraine, Les vendanges ont commencé le 25 août 2011 pour les chardonnays et le 31 août pour les premiers cabernets.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Vendredi 13 juillet 2012, la commune de Segré (Maine-et-Loire) a renoué avec son passé viticole en plantant 250 pieds de vignes sur la falaise, le long du quai Lauingen.

La Commission Européenne annonce les règles pour le «vin biologique».
Le texte sera d'application à partir du 1er août 2012 - donc pas de terme "vin biologique" sur les étiquettes de bouteilles avant cette date. Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée (avec obligation pour le producteur de fournir un relevé de ses pratiques oenologiques à son organisme certificateur) pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
les membres de l’interprofession ligérienne ont élu Gérard Vinet, vigneron sur l’appellation muscadet à la présidence d’InterLoire.

En 2013, il y a environ 2600 vignerons dans la zone Interloire ( pays Nantais, Anjou-Saumur, Touraine), dont 950 dans le Maine et Loire.

2014
Le ban des vendanges en Muscadet est prononcé pour le mercredi 10 septembre 2014, par arrêté préfectoral. Les 600 vignerons de l'AOC Muscadet vont pouvoir démarrer leurs travaux de récolte dans les vignes.

Ban des vendanges AOC Reuilly est fixé au 12 septembre 2014, et pour le cépage pinot gris le 15 septembre 2014.

Fiefs vendéens, la liste des cépages qui pourront être vendangés
- Le mardi 23 septembre 2014, pour les vins rosés, issus du cépage Cabernet franc
- Le lundi 29 septembre 2014, pour les vins blancs issus du cépage Chenin, pour les vins rosés issus des Cabernet sauvignon et Négrette N, pour les vins rouges issus des cépages Cabernet franc, Cabernet sauvignon et Négrette N

2016
Depuis le 1er janvier 2016, les communes de Champ sur Layon, Faye d'Anjou, Rablay-sur-Layon et Thouarcé forme la ville de Bellevigne-en-Layon.

Les copeaux de bois sont autorisés pour les vins rouges
d'Anjou et de Saumur-Champigny

Chinon passe de 18 villages à 26 communes.

2017
Malgré le gel du printemps dernier, le vin "sera de qualité car la matûrité est là" ,
cependant que "la quantité ne sera pas au rendez-vous".
Au global, environ 2,3 millions d’hectolitres rentrés dans les chais, pour les AOP et IGP du Val-de-Loire, en hausse de 6 % comparé à 2016 mais inférieur à une année moyenne.

Dans le muscadet, le ban des vendanges a été édité le 28 août.
La vendange est estimée entre 280 000 et 300 000 hl pour l’ensemble du muscadet, contre 244 000 hl l’an dernier, soit un manque à gagner de 35 à 40 % par rapport à une année normale.

La production de vin rouge en Pays de la Loire s'étend sur 3500 ha, un peu de plus de 10% du vignoble de la région.

2018
Début des vendanges le lundi 27 Août 2018 dans le Val de Loire. Les récoltes commencent pour les pinots noirs, les sauvignons et les chardonnays destinés à l'élaboration des Crémants de Loire, des Anjou blancs et mousseux et des Rosés de Loire.

Dans le nord de la Vienne, les vendanges dans le vignoble du Haut-Poitou doivent commencer vers le 10 septembre. Le millésime 2018 s'annonce bien. L'appellation, à la différence de beaucoup de vignes de la Nouvelle Aquitaine, a échappé à la plupart des intempéries.

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.