Fiche sur les vins AOC en France


Romanée Conti

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adre
sses
Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Romanée Conti » est situé dans la région viticole de la Bourgogne.

L'appellation d'origine contrôlée « Romanée conti » est situé dans le département Côte-d'Or (21),sur la commune de Vosne-Romanée, sur la parcelle 269 uniquement.

 


 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Romanée-Conti »

Le nom « Conti » :
Son nom vient du prince Louis François de Bourbon-Conti qui l'acheta en 1760.

HISTOIRE

Il remonte avec l'arrivée des Romains.

Au Xème siècle

Fondation par Manassès, sire de Vergy, du prieuré de Saint-Vivant

Au XIIème siècle

1131
Le 13 novembre 1131, Hugues II, duc de Bourgogne, cède tous les bois et les terres incultes qu'il possède à Flagey et à Vosne (dont le futur vignoble de la Romanée-Conti.) au prieuré de Saint-Vivant.

Au XIVème siècle

1349
Vers 1349, lorsque l’on découvre le gamay comme nouveau cépage, les réactions de mécontentement se multiplient. Le nouveau plant, très productif, risque en effet de compromettre la qualité des vins de Bourgogne.

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

1395
Au 14ème siècle, Philippe-le-Hardi, fit interdire le plant 'Gamay' au profit du 'Pinot' afin de mieux garantir la qualité de nos vins, par l'ordonnance de 6 août 1395, dans le Duché de Bourgogne et ses terres.

 

Au XVème siècle

1416
Par l'édit de 1416, du roi Charles VI fixant les limites de production du vin de Bourgogne ( Voir le texte d'époque à la page: vignoble de Bourgogne en 1416 )
« les vins récoltés en amont du pont de Sens avec ceux du pays de l'Auxerrois comme ceux du pays de Beaunois seront considérés comme des vins de Bourgogne »

1482
En 1482, Louis XI parvint à récupérer la Picardie et la Bourgogne, par le traité d’Arras.

Au XVI ème siècle

La Romanée-Conti était connu au XVIème siècle sous le nom Le Cloux des Cinq-Journaux.

1512
Le Cloux des Cinq Journaux et les Trois Ouvrées formeront la Romanée-Conti.
La Vigne au Couvent de Cisteaux deviendra les Richebourg.
Le Cloux du Moytant et le Cloux des neuf Journaux formeront la Romanée-Saint-Vivant (du D.R.C.).

Plus tard, mais avant 1584, elle devient le "Cros des Cloux" (littéralement: Creux des Clos). A cette époque, suite à un mystérieux fléau, elle fut laissée sans ceps.

1584
Le 19 février, vente (bail perpétuel), par le prieur de Saint-Vivant, du Cros des Cloux (future Romanée-Conti) à Claude Cousin.
C'est lui-même qui planta cette année-là les ceps de Pinot Noir qui subsistèrent par la technique du provignage jusqu'à la fin 1945.

Au XVIIème siècle

1603
Germain Danon, neveu de Claude Cousin, hérite du Cros des Cloux.

1651
En 1651, les moines la vendent à la famille Croonenbourg.
Pour la première fois, en 1651, le domaine est appelé sous le nom de Romanée.

Au XVIIIème siècle

1760
Le vignoble est racheté par le Prince de Conti, Louis-François Bourbon, le 18 juillet 1760.

Du temps du Prince de Conti (1760-1794), la Romanée comportait 20% de Pinot Blanc. La couleur était un facteur moins important qu'aujourd'hui, et le Pinot Blanc apportait "finesse et bouquet". Le vin était vieilli en fût pendant 3 ans.

1776
Mort de Louis François de Bourbon ; Louis François-Joseph de Bourbon, prince de Conti, son fils, dernier du nom, lui succède.

1789
Confiscation de la Romanée-Conti et de la Romanée-Saint-Vivant, en novembre 1789.

1794
La Romanée, devenue entre temps Romanée-Conti, est mise aux enchères en 1794.
Elle devient la proprièté de Nicolas Defer pour 112 000 livres ( mise à prix à 53 000 livres).

Au XIX ème siècle

1819
En 1819, elle devient la propriété de Julien-Jules Ouvrard, le fameux et controversé banquier de Napoléon, pour 60 050 francs (1 livre = 1 franc de l'époque).

Du temps d'Ouvrard (1819-1869) , la Romanée comportait 6% de Pinot Blanc.
Le vin était vieilli en fût entre 4 et 5 ans.

1830-1840
Dans les décennies 1830-1840, la pyrale (papillon) survint et attaqua les feuilles de la vigne.

1865-1866
Le 7 mai 1865, Vosne demande l'adjonction de « Romanée » au nom du village. Elle l'obtient par décret impérial le 11 avril 1866.

1869
En 1869, il est repris par un négociant, Jacques-Marie Duvault-Blochet, ancêtre du propriétaire Aubert de Villaine.

1874
Dès la mort de Jacques-Marie Duvault-Blochet en 1874, le domaine se dégrade car il passe à ses divers descendants qui le négligent durant plus de 30 ans.

 

Certains vignobles, comme la Romanée Conti, furent longtemps cultivés « franc de pied » c'est-à-dire sans porte-greffe : les dégâts du phylloxéra étaient alors maîtrisés par des injections de sulfure de carbone dans le sol.

Au XX ème siècle

1910
Le mildiou provoqua un désastre considérable en 1910.

1911
Edmond Gaudin de Villaine, époux de Marie-Dominique-Madeleine de Chambon reprend la gérance du domaine en 1911, et dépose la marque "Domaine de la Romanée-Conti" en 1912.

1936
Naissance de l'AOC Romanée Conti par le décret du 11 Septembre 1936:
* Seront néanmoins tolérés dans l'encépagement des vignes produisant le vin ayant droit auxdites appellations, et pendant une durée maximum de quinze ans les vins provenant des plants dits Renevey étant spécifié qu'à partir de l'année 1938, ce cépage sera interdit dans toutes les plantations et remplacements.

1938
Le cépage « Renevey » est interdit dans toutes les plantations et remplacements

1942
la famille cède en 1942 des parts à la famille Leroy

1945
Les vignes sont arrachées en 1945, elles seront réhabilitées en 1947, et le vin re-sortiera des cuves en 1952:
A partir de l'invasion du phylloxéra, elle était régulièrement traitée au sulfure de carbone pour la protéger.
Les ceps dépérirent pendant la période de la deuxième Guerre Mondiale car on ne trouvait pas de sulfure de carbone. On les arracha en octobre 1945. Cette année, la quantité engrangée fut faible au point de ne fournir que deux pièces de vin, soit un rendement ridicule de 2,5 hl/ha.
Le rare et précieux liquide ne remplit que 608 bouteilles!

Les millésimes d'avant 1945 avaient des rendements extrêmement bas qui oscillaient naturellement entre 6 et 20 hl/ha, parfois un peu plus.

1947
La vigne fut replantée en 1947 avec des pieds américains

1950
A la mort d'Edmond Gaudin de Villaine en 1950, son fils Henri lui succède.

1952
Le nouveau vin arrive en 1952, grâce aux nouvelles vignes plantés. (arrachage des vignes de 1945).
Les millésimes de la vigne renouvelée, passent de 15 à 30 hl/ha, ce qui est toujours bien plus bas que tous les autres grands crus rouges de ce monde.

1954
En 1954, Henri Leroy partage ses parts entre ses deux filles Pauline et Marcelle Lalou.

1974
Décret n° 74.872 du 19 octobre 1974 :
* le rendement est de 35 hectolitres par hectare, avec un plafond limite de 20%
* Seuls peuvent bénéficier d'un rendement supérieur au rendement de base, dans la limite maximale du plafond limite de classement, pour une surface déterminée de vigne produisant des vins, les déclarants qui en ont fait la demande à l'Institut national des appellations d'origine avant la vendange des vignes en cause et qui se sont soumis à la vérification de leur récolte par la commission de cinq membres
.


Aubert de Villaine, gérant en 1974.
En 1974, de nouveaux statuts de la Société établissent un "conseil de surveillance" occupé par Henri Leroy et Henri de Villaine, ainsi qu'une "codirection" assumée conjointement par leurs enfants Lalou Bize-Leroy et Aubert de Villaine.

1980
Pauline Roch reprend le flambeau de son père Henri Leroy décédé en 1980.

À partir des années 1980, ces vins sont produits selon les méthodes de l'agriculture biologique.

1985
Décret du 1er octobre 1985:
* Pour avoir droit respectivement aux appellations contrôlées " Romanée-Saint-Vivant ", " Richebourg ", " Romanée-Conti ", " La Romanée " et " La Tâche ", les vins doivent provenir de raisins récoltés à bonne maturité et présenter un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11,5 %.

1987
Décret n°87.854 du 22 octobre 1987 :
* Le bénéfice de l'appellation ne peut être accordé aux vins provenant de jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 août.

1988
Aire parcellaire délimitée :
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent :
des 1er et 2 juin 1988 pour les appellations « Romanée-Saint-Vivant », « Romanée-Conti », « La Romanée », « La Tâche », « Richebourg », « Echezeaux », « Grands-Echezeaux

Au XIX ème siècle

2000
En l'an 2000 la caisse panachée de 12 bouteilles du millésime 1997 était vendue par le Domaine à moins de 3 000 €.

2003
elles étaient commercialisées par caisses panachées de 12 bouteilles, mais depuis 2003 la vente panachée est de 13 bouteilles, soit une unique bouteille de Romanée-Conti pour douze autres bouteilles de grands crus de côte de Beaune et de côte de Nuits soit (Echezeaux, Grands Echezeaux, Romanée Saint Vivant, Richebourg, La Tâche et Montrachet).

2005
En mars 2005, six magnums de Romanée Conti 1985 avaient été adjugés 134 315 € lors d'une vente à New-York .

2008 :
Aubert de Villaine, 69 ans, est cogérant et copropriétaire avec Henry-Frédéric Roch, cogérant et représentant de la famille Leroy, dont les descendants sont toujours associés à parts égales aux Villaine.
Une quarantaine d'héritiers des deux familles perpétuent l'héritage.

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Romanée-conti »,
par le Décret n° 2009-1175 du 2 octobre 2009
JORF n°0230 du 4 octobre 2009

La caisse panachée de 13 bouteilles du millésime 2006 a été proposée pendant l'année 2009 au prix de 5 596 € en primeur, prix départ cave .

2015
Les « climats » du vignoble français de Bourgnogne sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Humanité, a annoncé l’Unesco, le samedi 4 juillet .
Les « climats » du vignoble de Bourgogne sont, eux, « des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon », précise l’organisation. Ces parcelles donnent chacune un caractère unique au vin.

 

 


Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Romanée Conti » :
Cahier des charges du 02 Octobre 2009
Pour les vins rouges :

cépage principal :
pinot noir N ;
cépages accessoires :
chardonnay B, pinot blanc B, pinot gris G.

Encépagement du vignoble :
Les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes.
Leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

Vinification :
Dans le cas où des vins rouges sont produits à partir de parcelles complantées de cépages accessoires, les vins sont vinifiés par assemblage des raisins concernés dans la limite de 15 %.

Histoire

1938
Le cépage « Renevey » est interdit dans toutes les plantations et remplacements.

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé d'Argile et de Calcaire.

 

Le Climat est un climat océanique tempéré, nuancé par des influences continentales ou méridionales, ces dernières remontant par le couloir rhodanien. Le caractère océanique régional se manifeste par un régime pluviométrique modéré et régulier (environ 750 millimètres par an), sans sécheresse estivale affirmée.
Les températures témoignent d'une certaine fraîcheur avec une moyenne annuelle de 10,5°C.

La « Côte », située à l'est des hauteurs du Morvan et des plateaux bourguignons, bénéficie d'un abri climatique par rapport aux vents dominants, qui conduit à des températures plus élevées et à une réduction des précipitations.

 

 

 


Fiche technique

L'AOC " Romanée conti " produit des vins rouges

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 02 Octobre 2009

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 9 000 pieds à l'hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8 000 kilogrammes par hectare.

L'irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres inférieure à 189 grammes par litre de moût

Rendement :
le rendement est de 35 hectolitres par hectare.

Divers :
La vendange doit être protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
La concentration partielle de moûts de raisins est autorisée suivant toute méthode en vigueur pour les vins rouges. Cette concentration doit être mise en œuvre sur les moûts et ne pas dépasser 10 % du volume maximum de départ. Ce volume de départ doit être compris dans le rendement butoir. Les appareils utilisés sont équipés d'un compteur permettant la déclaration du volume d'eau éliminé.

Après enrichissement, les vins ne dépassent pas un titre alcoométrique volumique total de 14,5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11,5 %.

L'utilisation de morceaux de bois de chêne est interdite.

Les vins présentent au stade du conditionnement une teneur maximale en acide malique de 0,4 gramme par litre.

A l'issue de la période d'élevage, les vins finis prêts à être mis à la consommation au sens de l'article D. 644-36-I du code rural présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) de 2 grammes par litre.

Les vins font l'objet d'un élevage au minimum jusqu'au 15 mars de l'année qui suit celle de la récolte.
La température des contenants au cours de la phase d'élevage doit être maîtrisée et inférieure ou égale à 25 °C.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

Date de mise en marché à destination du consommateur :
A l'issue de la période d'élevage, les vins ne sont mis en marché à destination du consommateur qu'après le 31 mars de l'année qui suit celle de la récolte.

Etiquette
La mention « grand cru » doit obligatoirement figurer sur l'étiquette. Cette mention est portée immédiatement au-dessous du nom de l'appellation en caractères au plus égaux, aussi bien en hauteur qu'en largeur, aux deux tiers de ceux utilisés pour le nom de l'appellation.


Cartes et Photos


Carte des vignobles de la commune de Vosne-Romanée,
Vignoble « la Romanée Saint Vivant »

Carte du Vignoble de la Bourgogne

 

 

Adresses

Domaine de la Romanée-Conti   Site Internet :
www.romanee-conti.fr

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.