Fiche sur les vins AOC en France

Château Grillet

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Château Grillet » est situé dans la région viticole de la Vallée du Rhône .

L'AOC « Château Grillet » est situé dans le département de la Loire (42),
sur les communes de « Saint-Michel sur Rhône » et de « Vérin ».

Commune de Saint-Michel-sur-Rhône : section A, feuille n. 6, parcelles n. 1030, 1073 p. et 1084.
Commune de Vérin : section B, feuille unique, parcelles n. 83 p., 84, 85, 86, 88, 91 et 92.

 

Situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Lyon et à un kilomètre au sud de la commune de Condrieu, en bordure orientale du Massif central, le vignoble de « Château-Grillet » a la particularité d’être inséré au coeur même de celui de l’appellation d’origine contrôlée « Condrieu ».

L'aire de production établie en 1936, modifiée en 1971, 1979, 1996.

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :

Origine du nom

« Château-Grillet » pourrait tirer son nom des coteaux « grillés » ou brûlés par le soleil qui, à l’origine, dominaient le château.

HISTOIRE :

Regardez aussi : Histoire de la Vallée du Rhône

Il remonte avec l'arrivée des Romains.

Dans l’Antiquité l’histoire de « Château-Grillet » se confond avec celle de « Condrieu ».

Son histoire est très liée à celle de Condrieu, cependant elle s’en distingue car ce château a toujours été la propriété de bourgeois lyonnais.

59
Cette petite ville fluviale, au carrefour de trois départements : le Rhône, la Loire et l'Isère, fondée par les Romains en 59 avant JC, est nommée "Condrieu" en raison de sa situation d’un angle de terre formé par une rivière, à l’endroit où elle se jette dans une autre, appelé Coin.

Au IIème siècle

Le développement initial du vignoble est donc probablement lié à la paix romaine qui permet aux Allobroges, dont le territoire englobe une partie de la rive droite du Rhône en face de Vienne, d’acquérir la citoyenneté romaine et, par la même, le droit de planter de la vigne. L’Allobrogica est très en vogue au début du siècle des Antonins (IIème siècle après JC).

Au IIIème siècle

Les vignes de « Condrieu » auraient été plantées par l’empereur PROBUS à partir de plants ramenés de Dalmatie, au IIIème siècle après Jésus-Christ.
Si cette version de l’origine du vignoble reste hypothétique, les preuves d’antériorité de l’implantation et de la culture vinicole qui en découle abondent, notamment sur le site archéologique de Saint-Roman-en-Gal, situé à une douzaine de kilomètres, et réputé pour ses nombreuses mosaïques exhumées parmi les vestiges de villas romaines.

Une représente une scène de vendanges et de foulage du raisin ainsi que l’empoissage d’une jarre (mosaïque du calendrier agricole-début du IIIème siècle, musée de Saint-Germain-en-Laye - Provenance : Saint-Romain-en-Gal). En effet, à l’époque le vin est résiné et de ce fait qualifié de « picatum » (poissé) et connu sous le nom d’Allobrogica. (A. FERDIERE - Les campagnes en gaule romaine - page 87- tome 2).

Au XVIIème siècle

1648
Girard DESARGUES, architecte, géomètre, conseillé du cardinal RICHELIEU, issu d’une famille d’avocats de Lyon et de Paris, se retire à Château-Grillet en 1648, pendant les troubles de la Fronde.

1661
Au décès de Girard DESARGUES en 1661, Effray DESARGUES lui succède comme propriétaire de « Château-Grillet ».

Au XVIIIème siècle

1781
"Château-Grillet” est explicitement mentionné dans une édition de 1781 de L'Histoire naturelle de la province de Dauphiné (tome 1. Faujas de Saint Fonds).

1784-1789
D'après l'ouvrage intitulé Thomas Jefferson on wine de John R. Hailman (2006), le livre de compte de Thomas Jefferson (ambassadeur des Etats-Unis en France entre 1784 et 1789 et passionné de vins) révèle que celui-ci :
"... paye 9 F pour des vins de Tain, principale ville pour les grandes Syrahs rouges de l'Hermitage et les Viogniers blancs du Château Grillet”.

Au XIXème siècle

1814
Un inventaire dressé en 1814 après le décès de l’Impératrice Joséphine de BEAUHARNAIS, et dans lequel est détaillé le contenu de la cave de Malmaison, révèle la présence parmi les meilleurs « crus » de « deux cent-quatre vingt seize bouteilles de vin de Château-Grillé, prisées cinq cent quatre vingt douze francs ».

1816
En 1816, la singularité et la rareté de ce vin autorisent A. Jullien à écrire au sujet de "Château-Grillet”, dans son ouvrage intitulé La topographie de tous les vignobles connus, suivi d'une classification générale des vins : "Il est dans son genre l'un des meilleurs de France”.

1820
Monopole de la famille Neyret-Gachet depuis 1820

1827
le 10 janvier 1827, un jugement du Tribunal de Saint-Etienne ordonne le partage de la succession de J. Francois Louis JACQUIER.

1828
A la suite d’une expertise destinée à vérifier si le domaine de « Château-Grillet » est
partageable en nature, celui-ci est adjugé le 1er Mai 1828 à Louis CHASSEIGNEUX.

Louis CHASSEIGNEUX entreprend alors des travaux considérables, tant pour l’aménagement du Château et des dépendances, que pour celui du vignoble.

1830
Des étiquettes du « Vin blanc de Château-Grillet », datées de 1830

1856
L’histoire de « Château-Grillet » demeure néanmoins toujours intimement liée à celle de « Condrieu ».
Certains auteurs, comme Théodore OGIER (1856), parlent même à son endroit de « cru de Condrieu ».

Au XXème siècle

Curnonsky (1872-1956) plaçait ce vin dans sa fameuse « Quinte des grands vins blancs de France » : Montrachet, Coulée de Serrant, Château d'Yquem, Château-Chalon et Château-Grillet.

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1918
Après la première guerre mondiale, le vignoble périclite en raison notamment de l’absence de main d’oeuvre et ne produit plus en moyenne que 25 hectolitres par hectare. A cette période, Marc GACHET et Henri GACHET gèrent le domaine.

1936
Naissance AOC Château-Grillet par le décret du 08 décembre 1936.

1941
En 1941, Henri GACHET est rejoint par Gabriel MAYET (époux de Odile NEYRET), pour exploiter le vignoble.

1943
En 1943, dans le tome 3 de l’«Atlas de la France vinicole » de L. LARMAT, Henri GACHET, alors propriétaire de « Château-Grillet » donne une caractérisation de son propre vin : « Sec assez capiteux, avec peut-être plus de corps et un parfum de muscat… ».

1959
Pour « Château-Grillet », l’utilisation de cette bouteille est consacrée par des usages,
anciens, loyaux et constants au moins depuis l’arrêté réglementant l’emploi de la « Flûte d’Alsace » (JORF du 3 juin 1959). Si l’aspect général parait identique, en revanche la taille et le volume de la bouteille n’ont cessé d’évoluer au fil du temps.

1961
A la mort de son beau-frère, en 1961, André CANET (époux de Hélène GACHET), reprend le domaine.

1968
Fin 1968, début 1969, Monsieur et Madame André CANET (née Hélène NEYRET) rachètent « Château-Grillet ».

André CANET restructure complètement le domaine, met en place des moyens de lutte contre l’érosion, et reconstruit les murs de soutènement. Il s’implique grandement dans les méthodes de vinification, orientant le vin de « Château-Grillet » vers un grand vin de garde.

1969
En 1969, les étiquettes ne portent pas d’indication volumétrique, mais la bouteille fait probablement 62 centilitres ou 68 centilitres.

1971
Château Grillet a vu sa délimitation agrandie par le décret du 28 juillet 1971.
En juillet 1971, des parcelles sont ainsi intégrées au nord et au sud, ce qui modifie l’amplitude altitudinale du vignoble et la nature de certains sols notamment pour les parcelles situées sous le château, en pied de coteau (arène granitique enrichis en éléments plus ou moins fins) mais ne change en rien l’orientation générale du vignoble exposé au sud.

1973
La bouteille de 1973 est de 68 cl .

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1976
Le Château Grillet nomme la cuvée : « cuvée renaissance » sur le millésime 1976.

La demeure et le vignoble (lieux-dits « Château-Grillet » et « Pontcin ») font d’ailleurs l’objet d’un site mixte inscrit au patrimoine national français depuis le 15 mai 1976 pour la beauté et l’ancienneté du vignoble et de son château.

1979
Château Grillet a vu sa délimitation agrandie par le décret du 8 août 1979.
En 1979, une nouvelle extension est approuvée, portant la surface totale à 3 hectares 69 ares 16 centiares, intégrant des parcelles, avec cette fois, une exposition plus ouverte vers l’est, mais mitoyennes et contiguës au domaine existant.

1980
Dès 1980, les étiquettes mentionnent une contenance de 750 millilitres.

1986
Modification du décret le 27 août 1986, sur le rendement:
L'appellation contrôlée " Château-Grillet " ne sera accordée qu'aux producteurs dont la récolte n'aura pas excédé 37 hectolitres de moyenne par hectare.

1987
Les bouteilles ont une contenance de 75cl, à partir de 1987

Depuis 1987, les bouteilles sont plus courtes mais ont toujours la même contenance (75 centilitres), conformément au changement de la réglementation qui s’applique, à compter du 31 décembre 1988, pour toutes les bouteilles « Vin du Rhin ».

1991
Les bouteilles changent de forme.

1994
Depuis le décès d’André CANET en 1994, sa fille, Isabelle CANET-BARATIN (co-gérante de 1989 à 1994) est l’une des propriétaires du vignoble et gérante de la SCEA NEYRET-GACHET.
A l’instar de son père, elle contribue à la restauration totale du château et de ses dépendances, s’impliquant fortement dans la qualité du vin, afin de chercher le plus haut niveau, consciente d’être dépositaire d’un produit d’exception.

1996
révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 4 et 5 septembre 1996 à savoir :
- commune de Saint-Michel-sur-Rhône (cadastre remanié en 1994) : section AB, parcelles 104 et 106 ;
- commune de Vérin (cadastre remanié en 1994) : section AC, parcelles 78, 80, 81, 83 (partie), 84, 85 (partie) et 88.

Au XXI ème siècle:

2002
Superficie en production est de 4 ha et 78 hl de production en 2002

2005
En 2005, la suerficie en production est de 3 ha avec une production annuelle : 90 hl, rendement moyen : 26 hl/ha.

Aujourd'hui, ce château appartient à un seul propriétaire.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2011
Le domaine du Château-Grillet a été racheté par l'homme d'affaire François Pinault, via sa holding Artémis. ( déjà propriétaire dans le vignoble bordelais du Château Latour et en Bourgogne du Domaine d’Eugénie sur la commune de Vosne-Romanée.)

Cahier des charges de l’AOC « Château-Grillet »
homologué par le décret n° 2011-1702 du 30 novembre 2011,
JORF du 2 décembre 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013

Cahier des charges de l’AOC « Château-Grillet »
modifié par décret n° 2013-1088 du 30 novembre 2013,
publié au JORF du 1er décembre 2013

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée du Rhône

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Château Grillet » :
Cahier des charges du 30 novembre 2013 publié au JORF du 1er décembre 2013
Vins blancs:
Viognier


Ampélographie
( étude des cépages )

 

Viognier B:
La légende raconte que le Viognier est d'origine Dalmate, apporté en France par l'empereur Probus.

L’Allobrogica :
un cépage dont l’étude de l’ADN révèle son lien de parenté avec le cépage syrah N

 

HISTORIQUE

124 av.J-C : culture du cépage L’Allobrogica
IIIème Siècle La légende raconte que le Viognier est d'origine Dalmate, apporté en France par l'empereur Probus.
   

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de arènes granitiques en terrasses ascarpées (sol riche en mica).
Les terroirs sont issus de l’altération des roches primaires de type gneissiques. Les produits d’altération peu stables dans ces postes nécessitent d’être retenus par de murets. Cette particularité confère à ce vignoble un paysage remarquable de terrases.

Le substrat géologique de l’ère Primaire offre essentiellement des sols d'arène granitique, plus ou moins enrichis en éléments fins pour les quelques parcelles situées sous le château, identiques à ceux du vignoble de « Condrieu ».

« Château-Grillet » se différencie et s’identifie davantage par son mésoclimat. Le vignoble est en effet niché sur la face sud d’un promontoire qui s’avance perpendiculairement à l’axe de la vallée du Rhône.

Cette configuration offre aux vignes étagées entre 150 mètres et 250 mètres d’altitude, un mésoclimat particulièrement, chaud et ensoleillé, bien abrité des vents du Nord.
Ce paysage de cirque aux pentes abruptes est marqué par les usages viticoles permettant de pérenniser le potentiel de production. Les pieds de vigne sont conduits sur échalas et implantés sur d’étroites terrasses localement appelées « cheys » et sur lesquelles le sol est retenu par des murets ou « chaillées ».

Ce paysage prend tout son sens en considérant la demeure dite « Château-Grillet » qui trône dans cet écrin de vignes.

 


Le Climat
est qualifié ici de « Lyonnais », est semi-continental, même s’il bénéficie des dernières influences méditerranéennes remontant par la vallée du Rhône.

Le vent du nord localement dénommé « Bise » est le plus fréquent. Froid et sec, il permet de sécher le feuillage et de limiter le développement des maladies cryptogamiques. Ce contexte venté implique le choix de situations relativement abritées et ensoleillées, offertes par l’orientation générale sud et sudest des pentes sur lesquelles est implanté le vignoble.

 

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Château-Grillet » est réservée aux vins tranquilles blancs.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du 30 novembre 2013,
publié au JORF du 1er décembre 2013

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 8000 pieds par hectare.

- Les vignes sont taillées en taille Guyot simple avec un maximum de 10 yeux francs par pied dont 8 yeux francs maximum sur le long bois.

- Les vignes sont conduites sur échalas. La hauteur d’échalassage est au minimum de 1,50 mètre. Cette hauteur est mesurée entre le niveau du sol et le sommet de l’échalas.

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 7500 kilogrammes par hectare.

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 178 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11,5 %.

Rendement :

Le rendement est fixé à 37 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 41 hectolitres par hectare.

Autres informations sur la vendange :

- Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.

- Les grappes de raisin sont transportées entières jusqu’au lieu de vinification dans des récipients dont le contenu est limité à 50 kilogrammes.


Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 14 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite.

- Afin de préserver les caractéristiques essentielles des vins, les vins sont conditionnés en bouteilles de verre ;
les vins sont conditionnés à partir du 1er septembre de l’année qui suit celle de la récolte.

- Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er octobre de l’année qui suit celle de la récolte.

– Les vins sont conditionnés dans des bouteilles du type «Vin du Rhin» répondant aux dispositions du décret n° 55-673 du 20 mai 1955 et de l'arrêté du 13 mai 1959, à l'exclusion de tout autre type de bouteille.

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

- une analyse réalisée avant le conditionnement.
Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période d’au moins 6 mois à compter de la date du conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur :
A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er octobre de l’année qui suit celle de la récolte.

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Vallée du Rhône

 

Adresses

SCEA Neyret Gachet

 

Château Grillet
42410 VERIN
Tel: 04 74 59 51 56
Fax: 04 78 92 96 10
Couriel: neyret-gachet@wanadoo.fr

 

Les nouvelles sur l'appellation

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.