Fiche sur les vins AOC en France

Saumur
Saumur Puy-notre-Dame

le rosé à Saumur a reçu plusieurs noms :
1957-1964 : Saumur Rosé de Cabernet
1964-2016 : Cabernet de Saumur
Depuis 2016 : Saumur

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Les adresses
Les nouvelles
Cartes et Photos

 

Situation Géographique

AOC Saumur

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire.

La zone géographique est située à l'extrême sud-ouest du Bassin Parisien, lorsque le substratum mésozoïque et cénozoïque vient recouvrir le socle précambrien et paléozoïque rattaché au Massif Armoricain.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » est situé :

AOC « Saumur » (vins tranquilles blancs et rosés)

27 communes du Département de Maine-et-Loire :
Artannes-sur-Thouet, Brézé, Brossay, Chacé, Cizay-la-Madeleine,
Le Coudray-Macouard, Courchamps, Distré, Doué-la-Fontaine, Epieds, Fontevraud-l'Abbaye, Forges, Meigné, Montreuil-Bellay, Montsoreau, Parnay,
Le Puy-Notre-Dame, Rou-Marson, Saint-Cyr-en-Bourg, Saint-Just-sur-Dive, Saumur, Souzay-Champigny, Turquant, Les Ulmes, Varrains, Vaudelnay,
Les Verchers-sur-Layon
02 communes du Département des Deux-Sèvres :
Saint-Martin-de-Mâcon, Tourtenay
09 communes du Département de la Vienne :

Berrie, Curçay-sur-Dive, Glénouze, Pouançay, Ranton,
Saint-Léger-de-Montbrillais, Saix, Ternay, Les Trois-Moutiers

AOC « Saumur » (vins tranquilles rouges)

20 communes du Département de Maine-et-Loire :
Artannes-sur-Thouet, Brézé, Brossay,Cizay-la-Madeleine, Le Coudray-Macouard, Courchamps, Distré, Doué-la-Fontaine, Epieds, Fontevraud-l'Abbaye, Forges, Meigné, Montreuil-Bellay, Le Puy-Notre-Dame, Rou-Marson, Saint-Just-sur-Dive, Saumur, Les Ulmes, Vaudelnay, Les Verchers-sur-Layon
02 communes du Département des Deux-Sèvres : Saint-Martin-de-Mâcon, Tourtenay
09 communes du Département de la Vienne :
Berrie, Curçay-sur-Dive, Glénouze, Pouançay, Ranton, Saint-Léger-de-Montbrillais, Saix, Ternay, Les Trois-Moutiers

AOC Saumur Puy-notre-Dame

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » suivit de la dénomination géographique « Puy notre Dame » est réservé aux vins tranquille rouge sur les 17 communes suivantes :
12 communes du Département du Maine et Loire :
Brézé, Brossay, Cizay la Madelaine, Distré,
Doué la Fontaine ( uniquement sur l'ancienne commune « Douces » ),
Epieds, Le Puy notre dame, Les Ulmes, Le Vauldenay,
Les vergers sur Layon ( Partie Est de la D214 ),
Meigné, Montreuil Bellay
05 communes du Département de la Vienne :
Berrie, les trois Moutiers, Pouancay, Saix, Saint Léger de Monbrillais

Les parcelles affectées pour produire l'appellation « Saumur Puy-notre-Dame » font l'objet sur leur terrain d'un marquage ( panneau ) permettant leur visualisation et leur identification.

 

AOC « Saumur » (vins mousseux blancs et rosés)

55 communes du Département de Maine-et-Loire :
Ambillou-Château, Antoigné, Artannes-sur-Thouet, Aubigné-Briand, Brézé, Brigné-sur-Layon, Brossay, Cernusson, Les Cerqueux-sous-Passavant, Chacé, Chemelier, Chênehutte-Trèves-Cunault, Cizay-la-Madeleine, Cléré-sur-Layon, Concourson-sur-Layon, Le Coudray-Macouard, Courchamps, Dénezé-sous-Doué, Distré, Doué-la-Fontaine, Epieds, Fontevraud-l'Abbaye, Forges,
La Fosse-de-Tigné, Gennes, Grézillé, Martigné-Briand, Meigné, Montfort, Montilliers, Montsoreau, Montreuil-Bellay, Nueil-sur-Layon, Parnay,
Passavant-sur-Layon, Le Puy-Notre-Dame, Rou-Marson, Saint-Cyr-en-Bourg, Saint-Georges-des-Sept-Voies, Saint-Georges-sur-Layon, Saint-Just-sur-Dive, Saint-Macaire-du-Bois, Saumur, Souzay-Champigny, Tancoigné, Le Thoureil, Tigné, Trémont, Turquant, Les Ulmes, Varrains, Vaudelnay,
Les Verchers-sur-Layon, Verrie, Vihiers
10 communes du Département des Deux-Sèvres :
Argenton-l'Eglise, Bouillé-Loretz, Bouillé-Saint-Paul, Brion-près-Thouet, Cersay, Mauzé-Thouarsais, Saint-Martin-de-Mâcon, Saint-Martin-de-Sanzay,
Sainte-Verge, Tourtenay
09 communes du Département de la Vienne :
Berrie, Curçay-sur-Dive, Glénouze, Pouançay, Ranton,
Saint-Léger-de-Montbrillais, Saix, Ternay, Les Trois-Moutiers


 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE

Origine du nom : Le mon « Saumur »

le nom varie : Castrum Salmurum ( Château-Saumur ), Salmurius, Salmuria et pour les premières formes françaises : Pétronille de Salmur ( 1209 ) et Salmeur ( 1240 ).

HISTOIRE

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

Se rapprochant géologiquement de la Touraine, le Saumurois se rattache à l'Anjou par ses traits historiques et humains. La région de Saumur appartient à la tribu gauloise andégave, implantée en Anjou jusqu'à Candes-Saint-Martin, véritable ville frontière gallo-romaine entre la zone d'influence des tribus andégaves et turones (de Touraine). Par la suite, l'histoire du vignoble est liée jusqu'au milieu du Moyen-Âge à celle du vignoble angevin appartenant aux comtes d'Anjou.

845
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve.
Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil.
La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.

Au XIème siècle

1066
Les moines de St Florent s’installèrent à Saint Hilaire dans des grottes, à l’emplacement actuel des établissements Bouvay-Ladubay, ils se firent défricheurs de forêts et plantèrent des vignes en 1066.

Au XIIème et XIIIème siècle

Dès leur arrivée, les moines de l’Abbaye de Fontevraud développent la culture de la vigne dans tout le saumurois. Lorsque Henri Plantagenêt, comte d’Anjou, monte sur le Trône d’Angleterre en 1154, la vigne connaît un nouvel essor propulsé par la forte demande de la noblesse anglaise. Cette situation perdure jusqu’en 1214, date à laquelle le roi de France Philippe Auguste confisque l’Anjou à Jean Sans terre.

1241
Le vignoble de Puy-notre-Dame est connu et les vins fût servit à un banquet de 1500 convives organisé à Saumur pour le séjour de Saint Louis.

Au XVIème siècle

La viticulture s’est surtout développée au cours du XVIème avec l’arrivée des courtiers hollandais qui, appréciant l'aptitude de ces vins au transport par la mer, font notamment reconnaître les qualités du cépage chenin B hors des frontières de la région. Dès cette époque, les différentes qualités de ces vins sont expliquées par leur capacité au
vieillissement. Ainsi, les vins « pour la mer » sont les vins de garde contrairement aux vins destinés au marché Parisien.

Au XVIIème siècle

C'est au XVIIe siècle que l'Abbé Breton, du clergé de Fontevraud, se fit adresser de Guyenne (Ancien nom de l'Aquitaine), à l'occasion de la transformation du vignoble de Richelieu, quelques plant du cépages "Cabernet franc". Ainsi le cépage Bordelais fut planté dans le Saumurois et connu sous le nom de " Plant de l'Abbé Breton"

Tout au long du moyen âge, malgré la guerre de Cent-Ans, sous l’influence des ducs d’Anjou, et en particulier du célèbre Roi René (1434-1480), la culture de la vigne connaît une large expansion.

Au XIXème siècle

1811
Entre 1811 et 1840, sous l’impulsion de Jean-Baptiste ACKERMAN, c'est le développement de la production de vins mousseux

1827
En 1827, le vignoble de « Saumur » représente 10500 hectares.

1834
Présentation par Jean-Baptiste Ackerman est premier vins « mousseux » de Saumur.
Il donnera des conférances à Saumur et Angers, afin d'apprendre aux vignerons la méthode Champenoise.

1860
Jules GUYOT, en 1860, toujours très précis dans ses descriptions, écrit : « Le breton (cabernet franc N) a son centre principal à Bourgueil, entre Chinon et Saumur, où il donne d'excellents vins ; mais il disparaît en remontant vers l'est de la région, où les côts, les chardenets, les pinots noirs, les beurots et le meunier(…) dominent dans le Loir-et-Cher … ».

1876
Le vignoble d'Anjou (Saumur compris ) représente une superficie de 40 000 hectares.

1881
Le vignoble d'Anjou (Saumur compris ) représente une superficie de 45 000 hectares.

1883
Le phyloxéra arrive en Anjou, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu en premier.

1893
Le vignoble d'Anjou (Saumur compris ) représente une superficie de 10 000 hectares.

1883
Le phyloxéra arrive en Anjou, en 1883, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu en premier.
Il arrivera sur Saumur vers 1890.

1889
Monsieur A. Bouchard qui avait conseillé l'arrachage des vignes pour celles très atteintes par le phyloxéra, et le traitement au sulfate de carbonne pour les vignes moins attientes, change de politique car il n'obtient pas les résultats escomptés contre le phyloxéra.
En 1889, c'est le début des « champs d'essais » de vignes greffées avec des variétés Américaines ( à Savennières en 1889, à Chacé en 1890, etc).

1892
Des cours de greffages sont organisés en Anjou-Saumur depuis 1889. Les « champs d'essais » ont de très bons résultats. En 1892 et 1990, le greffage se généralise dans le département, et le vignerons obtiennent le diplôme de « maître-greffeur ».
En 1892, le Conseil Général vote des primes pour la reconstitution du vignoble.

1890
Le phylloxera, apparu à Saumur vers 1890

Au XXème siècle

1900
Le vignoble d'Anjou (Saumur compris ) représente une superficie de 20 000 hectares.

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1910
En 1910, naît « l'Union syndicale de viticulteurs Saumurois »

1912
Le vignoble d'Anjou (Saumur compris ) représente une superficie de 38 500 hectares.

1911
En 1911, naît le « Syndicat des Vignerons des Coteaux de Saumur »

1936
« Saumur », initialement reconnue par les décrets du 14 novembre 1936 (vins tranquilles) :
* Encépagement :
Saumur rouge: Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon
Saumur blanc : Cépages principaux : Chenin, Cépages complémentaires : Chadonnay, Sauvignon (ne peuvent pas dépasser 20% de la cuvée)
* Rendement
Le rendement est de 60 Hl/Ha pour les vins tranquilles.

1952
En 1952, création du Conseil Interprofessionnel des vins d'Anjou et de Saumur, le CIVAS

1957
En 1957, l'AOC « Saumur » prend naissance en vins mousseux au décret du 31 décembre 1957:
* Encépagement :
Mousseux rosés : Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Cot, Gamay noir, Grolleau, Pineau d'aunis, Pinot noir 
Mousseux blancs : Cépages principaux : Chenin
Cépages complémentaires : Chadonnay, Sauvignon (ne peuvent pas dépasser 20% de la cuvée);
 Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Cot, Gamay noir, Grolleau, Pineau d'aunis, Pinot noir (ne peuvent pas dépasser 60% de la cuvée)
* Rendement
Le rendement est de 66 Hl / Ha pour les effervescents.

1970
Décret du 29 janvier 1970 concernant l'appellation contrôlée « Saumur » :

* Ces vins ne pourront être mis en circulation avec l'appellation « Saumur » suivit ou non de « Champigny » sans le certificat de dégustation délivré par l'INAO

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1975
Les démarches des viticulteurs avaient débuté en 1975 pour obtenir L'AOC Saumur-Puy-Notre-Dame sous l'impulsion d'un viticulteur, Henri Aupy.

1976
En 1976, l'AOC « Saumur » s'étend aux vins effervescents .

1999
le décret du 22 novembre 1999 modifié relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Saumur »

Au XXI ème siècle

2000
L'inscription du Val de Loire (entre Sully-sur-Loire et Chalonnes) au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000.

2005
La dissolution du CIVAS a été prononcée par ordonnance du 26 mai 2005.
la transmission du patrimoine du CIVAS à l'association INTERLOIRE, suite au traité d'absorption du 16 juin 2000, n'a été effective qu'au jour de l'ordonnance de dissolution du 26 mai 2005.
comité interprofessionnel des vins d'Anjou et de Saumur, dit CIVAS

2008
En 2008, la superficie en production est de 2 764 hectares,
qui ont produit 34 290 hectolitres ( en rouge ), 78 627 hectolitres ( en mousseux ) et 18 553 ( en blanc) . ( source : les douanes )

2009
Juillet
RÈGLEMENT (CE) No 607/2009 DE LA COMMISSION
du 14 juillet 2009 - ANNEXE XIV :
Le brut nature est à moins de 3g/litre
L'extra-brut est entre 0 et 6g/litre.
Le but est à moins de 12g/litre.
L'extra-dry est entre 12 et 17g/litre
Le sec est entre 17 à 32 g/litre
Le demi sec est entre 32 et 50g/litre
le doux à plus de 50g/litre

Aout
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Septembre
Le ban des vendanges pour les cépages destinés au vin effervescent (Sauvignon, Chardonnay, Pinot Noir ) est fixé au 07 Septembre 2009

Octobre
L'appellation « Saumur Puy-notre-Dame » a été reconnue au journal officiel du 14 octobre 2009 . Elle est produite par 23 vignerons sur 17 communes du Saumurois.
Cahier des charges de l'AOC « Saumur »
Décret n° 2009-1227 du 12 octobre 2009
(JORF n°0238 du 14 octobre 2009 ) :

En 2009, la superficie en production est de 2 558 hectares,
qui ont produit 38 080 hectolitres ( en rouge ), 98 021 hectolitres ( en mousseux ) et 22 750 ( en blanc) . ( source : les douanes )

2010
Les producteurs de « Saumur Blanc » ont décidé de reconduire Yves Lambert à la tête du syndicat.

Hubert Deffois réélu président du syndicat pour les vins en « Saumur Mousseux ».

2011

Cahier des charges de l'AOC « Saumur »
le décret n° 2011-1360 du 24 octobre 2011,
JORF du 27 octobre 2011

Les producteurs de « Saumur Rouge » ont décidé d'autorisé les copeaux de bois.

En Anjou-Saumur, le ban s'est ouvert le 23 août 2011 pour les cépages Chardonnay, Pinot Noir et Sauvignon blanc, entrant en composition des vins effervescents (Crémant de Loire, Anjou mousseux et Saumur mousseux), avec trois semaines d'avance par rapport à l'an passé.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012
Pour les vins produits en France, le coupage d'un vin blanc et d'un vin rouge ou rosé ne peut pas produire un vin rosé. Toutefois, ce coupage est admis lorsque le produit obtenu est destiné à l'élaboration d'un vin mousseux, d'un vin mousseux de qualité, d'un vin mousseux de qualité de type aromatique ou d'un vin pétillant.

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Les vendanges démarrent doucement dans le vignoble Anjou-Saumur. Les premiers bans pour les pinots noir et les cépages chardonnay pour les effervescents ont été publiés les 14 et 17 septembre 2012.

2013
Ban des vendanges 2013, Pour les vins de base à Saumur Mousseux
- 18 septembre 2013 pour le cépage Pinot noir
- 23 septembre 2013 pour le cépage Chardonnay
- 25 septembre 2013 pour le cépage Sauvignon
- 26 septembre 2013 pour le Chenin et Gamay noir à jus blanc
- 30 septembre 2013 pour les cépages Grolleau gris, grolleau noir

Ban des vendanges 2013, Pour les A.O.C. Saumur :
- 26 septembre 2013 pour le Chardonnay et Sauvignon
- 07 octobre 2013 pour le cépage Chenin et Pineau d'Aunis
- 10 octobre 2013 pour les cépages Cabernet franc et Cabernet Sauvignon

Ban des vendanges 2013, Pour les vins A.O.C Saumur Puy-Notre-Dame
- 15 octobre 2013 pour les cépages Cabernet franc et Cabernet sauvignon

2016
Le Comité national vins de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) a accepté, le 10 février, la transformation de l'appellation "Cabernet de Saumur" en "Saumur". Dans la pratique, l'INAO a intégré la couleur rosé au cahier des charges de l'AOC Saumur, déjà déclinée en rouge et blanc. Pour cette petite AOC d'à peine 4.500 hl, le nouvel étiquetage pourra s'appliquer pour le millésime 2016.
A Savoir :
le rosé à Saumur a reçu plusieurs noms :
1957-1964 : Saumur Rosé de Cabernet
1964-2016 : Cabernet de Saumur
Depuis 2016 : Saumur

Le projet de cahier des charges modifié de l’AOC « Saumur » et l’annulation de l’AOC « Cabernet Saumur » ont été approuvés.

 

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire


 

Les Cépages

Appellations d'origines contrôlées « Saumur » et « Saumur Puy-notre-Dame »:
AOC Saumur
Pour les vins rouges

Décret du 14 octobre 2009

Cépage principal :
cabernet franc
Cépages accessoires :
cabernet sauvignon , pineau d'Aunis


Cépage : Cabernet Franc

la proportion des cépages accessoires cabernet sauvignon et pineau d'Aunis ne peut être supérieure à 30 % de l'encépagement.

1936 à 2009
Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon

AOC Saumur
Pour les vins rosés

Projet approuvé le 10 février 2016

Cépages :
cabernet franc
cabernet sauvignon


Cépage : Cabernet Franc

AOC Saumur
Pour les vins blancs sec

Décret du 14 octobre 2009

Chenin (ou pineau de la Loire)


Cépage Chenin

A titre transitoire, les cépages chardonnay B et sauvignon B continuent à faire partie de l'encépagement des vins blancs tranquilles bénéficiant de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » jusqu'à la récolte de l'année 2016 incluse. La proportion de ces cépages ne peut être supérieure à 20 % de l'encépagement et de la cuvée.

1936 à 2016
Cépages principaux : Chenin
Cépages complémentaires : Chadonnay, Sauvignon (ne peuvent pas dépasser 20% de la cuvée)

 

AOC Saumur
Pour les vins blancs effervescent

Décret du 14 octobre 2009

Chenin (ou pineau de la Loire), chardonnay , sauvignon , cabernet franc , cabernet sauvignon , gamay , grolleau gris , grolleau , pineau d'Aunis et pinot noir

La proportion du cépage chenin B, dans la cuvée des vins blancs destinée à la prise de mousse, est supérieure ou égale à 60 %
La proportion du cépage sauvignon B, dans la cuvée destinée à la prise de mousse, est inférieure ou égale à 10 %
Par cuvée, on entend l'ensemble des volumes de vins destinés directement à la mise en bouteille pour la prise de mousse. Elle est constituée d'un vin de base ou d'un assemblage de vins de base

1957 à 2009
Cépages principaux : Chenin
Cépages complémentaires : Chadonnay, Sauvignon (ne peuvent pas dépasser 20% de la cuvée);
    Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Cot,
Gamay noir, Grolleau, Pineau d'aunis, Pinot noir (ne peuvent pas dépasser 60% de la cuvée)

 

AOC Saumur
Pour les vins rosés effervescent

Décret du 14 octobre 2009

Chenin (ou pineau de la Loire), chardonnay , sauvignon , cabernet franc , cabernet sauvignon , gamay , grolleau gris , grolleau , pineau d'Aunis et pinot noir

La proportion du cépage cabernet franc N, dans la cuvée des vins rosés destinée à la prise de mousse, est supérieure ou égale à 60 %
La proportion du cépage sauvignon B, dans la cuvée destinée à la prise de mousse, est inférieure ou égale à 10 %
Par cuvée, on entend l'ensemble des volumes de vins destinés directement à la mise en bouteille pour la prise de mousse. Elle est constituée d'un vin de base ou d'un assemblage de vins de base

1957 à 2009
Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Cot,
Gamay noir, Grolleau, Pineau d'aunis, Pinot noir 

 

AOC
Saumur Puy-notre-Dame

Cépage Principale : Cabernet Franc
Cépage secondaire :Cabernet Sauvignon


Cépage : Cabernet Franc

Le Cabernet Sauvignon ne peut être supérieur à 15% de l'encépagement

 


Ampélographie
( Etude des cépages )

Chenin
* C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne). Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil. La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.
* Les synonymes :
Agudelo ou Agudillo (Espagne), Anjou, Blanc d’Aunis, Capbreton blanc (Landes), Coué-fort (Gers ), Gros Chenin (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire), Gros Pineau (Touraine), Pineau d’Anjou (Mayenne), Pineau de la Loire (Indre-et-Loire), Pineau de Savennières, Pineau de Vouvray, Plant d’Anjou (Indre-et-Loire), Plant de Brézé, Ronchalin, Rouchelein ou Rouchelin (Gironde et Périgord), et Steen (Afrique du Sud).


Cépage Chenin

Chardonnay
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon..


Cépage : sauvignon

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.
Le premier bois planté par Geoffroy Martel, à son retour d'Aquitaine fut le cabernet (franc) sur le territoire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, en 1040.
Au XVIIème siècle, Richelieu confie à l’Abbé Breton, officiant à Fontevraud, la mission de replanter la région en Cabernet. Il acquiert en Guyenne des plants de Cabernet Franc qu’il replante autour de l’Abbaye.
Depuis lors, ce cépage s’est fait localement appelé “Breton”.


Cépage : Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon
Le cépage « Cabernet Sauvignon » très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc .

Pineau d'Aunis
Le pineau d'Aunis est un cépage rouge de vigne, qui tient son nom du village d'Aunis près de Saumur.
Un conservatoire de ce cépage a été installé dans le Vendomois (Loir et Cher) en 1997.
* Synonymes : Chenin noir dans la Vallée de la Loire et en Californie, Pinot d’Aunis, plant d’Aunis, Pineau rouge dans le Maine-et-Loire, plan de Mayet dans la Sarthe, Gros Véronais en Loir-et-Cher.

HISTOIRE

IXe siècle
Le Pineau d'Aunis ( Chenin noir) doit son nom au prieuré d’Aunis à Dampierre, près de Saumur en Anjou. Cultivé sur cette terre au IXe siècle, il fut l’un des vins les plus appréciés de l’époque au point qu’Henri III Plantagenêt le fit cultiver pour sa cave personnelle et l’exporta en Angleterre au XIIIe siècle.

845
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve.
Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil.
La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. où il était nommé " plant d'Anjou "

XVIIème siècle
Au XVIIème siècle, Richelieu confie à l’Abbé Breton, officiant à Fontevraud, la mission de replanter la région en Cabernet. Il acquiert en Guyenne des plants de Cabernet Franc qu’il replante autour de l’Abbaye.
Depuis lors, ce cépage s’est fait localement appelé “Breton”

1865
ré-implantation du Cabernet Franc dans la région d'Anjou

2009
Autorisation du cépage pineau d'Aunis pour les vins rouges

2016
jusqu’à la récolte 2016 incluse, les vins blancs tranquilles peuvent être issus des cépages chardonnay B et sauvignon B. La proportion de ces cépages ne peut être supérieure à 20 % de l'encépagement et de la cuvée.

Le Comité national vins de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) a accepté, le 10 février, la transformation de l'appellation "Cabernet de Saumur" en "Saumur". Dans la pratique, l'INAO a intégré la couleur rosé au cahier des charges de l'AOC Saumur, déjà déclinée en rouge et blanc. Pour cette petite AOC d'à peine 4.500 hl, le nouvel étiquetage pourra s'appliquer pour le millésime 2016.

2017
les cépages chardonnay B et sauvignon B sont interdit pour les vins blancs tranquilles


 

 

Sols et Climat

Le sol est composé principalement de Tuffeau ( calcaire)

Cette particularité géologique différencie la zone géographique, marquée par la présence de la craie tuffeau (Saumur) et baptisée localement « Anjou blanc », de la région située à l’ouest (Angers), marquée par la présence des schistes, notamment ardoisiers, et baptisée localement « Anjou noir »

AOC Saumur Puy-notre-Dame

Les sols viticoles se situent entre 50 et 106 mètres d'altitude.
Ils appartiennent aux périodes Jurassique et Crétacé de l'ére secondaire et marginalement de lére Tertiaire.
Le sol est dominé par des Calcaire Jurassique qui constitue des plateaux sur lesquels dominent des sols caillouteux minces, Limon-sableux, et par les sols Sablo-argileux à Argilo-sableux dérivé du Turonien moyen.

Le Climat est Océanique Tempéré .
Les précipitations sont faible ( < à 570 mm ).

La zone géographique est limitée au nord par la Loire, et est traversée, du sud au nord, par la Vallée du Thouet et de son affluent la Dive .Ce réseau hydrographique a ciselé le paysage en une succession de coteaux aux expositions diverses dont l’altitude varie de 40 mètres à 110 mètres.

 

 


Fiche technique

L'AOC « Saumur » est réservée aux vins tranquilles blancs et rouges et aux vins mousseux blancs et rosés.
« Saumur Puy-Notre-Dame » est réservée aux vins tranquilles rouges.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Décret du 12 Octobre 2009
+
Projet 2016

1° Conduite du vignoble

Age de la vigne pour l'aoc
:
Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée ne peut être accordé aux vins provenant des parcelles de jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 juillet, avec un rendement nul les années précédentes.

AOC Saumur Puy-notre-Dame

Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur - Puy-notre-Dame » ne peut être accordé aux vins provenant des vignes ayant fait l'objet d'une déclaration d'affectation avant le 31 janvier de la première année de récolte.

Conduite de la vigne :
Les vignes présentent une densité minimale de 4 000 pieds à l'hectare.

Elles ne peuvent présenter un écartement entre rangs supérieur à 2,50 mètres et un écartement entre pieds sur un même rang inférieur à 1 mètre.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
10 000 kilogrammes par hectare pour les appellations « Saumur » ( vins tranquilles)

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
8 500 kilogrammes par hectare pour les appellations « Saumur Puy-notre-Dame »

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
12 000 kilogrammes par hectare pour les appellations « Saumur » ( mousseux )

Taille :
Les vignes sont taillées, en taille mixte, au plus tard le 30 avril et selon les règles suivantes :

Cépages cabernet franc N, cabernet sauvignon N

AOC « Saumur » pour les vins tranquilles et mousseux
- soit avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 8 yeux francs sur le long bois
- soit avec un maximum de 14 yeux francs par pied et un maximum de 5 yeux francs sur le long bois

AOC « Saumur » suivie de la dénomination géographique « Puy-Notre-Dame »
Avec un maximum de 9 yeux francs par pied et un maximum de 7 yeux francs sur le long bois

Cépage chenin B

AOC « Saumur » pour les vins tranquilles
- soit avec un maximum de 10 yeux francs par pied et un maximum de 7 yeux francs sur le long bois
- soit avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 4 yeux francs sur le long bois

AOC « Saumur » pour les vins mousseux blancs ou rosés
- avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 7 yeux francs sur le long bois
- avec un maximum de 14 yeux francs par pied et un maximum de 5 yeux francs sur le long bois

Cépage gamay N, pinot noir N : AOC « Saumur » pour les vins mousseux blancs ou rosés
- avec un maximum de 10 yeux francs par pied et un maximum de 6 yeux francs sur le long bois
- avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 4 yeux francs sur le long bois

Cépages grolleau N, grolleau gris G : AOC « Saumur » pour les vins mousseux blancs ou rosés
- avec un maximum de 10 yeux francs par pied et un maximum de 5 yeux francs sur le long bois
- avec un maximum de 12 yeux par pied et un maximum de 4 yeux francs sur le long bois

Cépage pineau d'Aunis N : AOC « Saumur » pour les vins mousseux blancs ou rosés
- soit avec un maximum de 10 yeux francs par pied et un maximum de 6 yeux francs sur le long bois
- soit avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 4 yeux francs sur le long bois

Cépages chardonnay B, sauvignon B : AOC « Saumur » pour les vins mousseux blancs ou rosés
- avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 8 yeux francs sur le long bois
- avec un maximum de 14 yeux francs par pied et un maximum de 5 yeux francs sur le long bois

Cépage pineau d'Aunis N : AOC « Saumur » pour les vins tranquilles
- soit avec un maximum de 10 yeux francs par pied et un maximum de 6 yeux francs sur le long bois
- soit avec un maximum de 12 yeux francs par pied et un maximum de 4 yeux francs sur le long bois

L'irrigation est interdite.


AOC Saumur Puy-notre-Dame

Pour l'AOC « Saumur » suivie de la dénomination géographique Puy-Notre-Dame : l'enherbement (naturel ou semé) ou la culture des sols (labour) est obligatoire suivant les itinéraires techniques choisis par les producteurs. Le désherbage chimique ne doit pas dépasser 50 % de la surface de chaque parcelle engagée. Le dédoublement de la vigne est obligatoire au plus tard le 15 juillet de l'année de récolte.

2° Vendange

Maturité :

AOC Saumur Blancs
moûts contenant, avant tout enrichissement ou concentration, au minimum 170 grammes de sucre naturel par litre

AOC Saumur Rosés
moûts contenant, avant tout enrichissement ou concentration, au minimum 161 grammes de sucre naturel par litre

AOC Saumur Rouges
moûts contenant, avant tout enrichissement ou concentration, au minimum 180 grammes de sucre naturel par litre

AOC Saumur Puy-notre-Dame
moûts contenant, avant tout enrichissement ou concentration, au minimum 189 grammes de sucre naturel par litre

Vins de base (destinés à la production de vins mousseux blancs et rosés)
moûts contenant, avant tout enrichissement ou concentration, au minimum 153 grammes de sucre naturel par litre

Rendement :
AOC Saumur (tranquille blanc)
Le rendement est de 60 hectolitres par hectare

AOC Saumur (tranquille rouge et rosé)
Le rendement est de 57 hectolitres par hectare

AOC Saumur Puy-notre-Dame
Le rendement de base est de 50 hectolitres par hectare
Le rendement butoir est de 56 hectolitres par hectare

AOC Saumur (mousseux)
Le rendement est de 67 hectolitres par hectare

Divers :
La date de début des vendanges est fixée par le préfet qui fixe cette date par arrêté ( dispositions de l'article D. 644-24 du code rural.)

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
L'aire de production des vins ayant droit à cette appellation d'origine contrôlée est délimitée à l'intérieur de communes indiqué dans le décret

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12,5 %, pour les tous les vins tranquilles. ET pour les mousseux de 13,0 % vol. (après prise de mousse et avant adjonction de la liqueur d'expédition)

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.

L'utilisation de morceaux de bois de chêne est autorisé pour les vins rouges.
L'utilisation de morceaux de bois de chêne est interdite, pour les vins blancs et rosés.

AOC Saumur
« vins blancs tranquilles
»

alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.

Les vins finis présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) de Inférieure ou égale à 3 g/l, pouvant être portée à 6 g/l maximum si la teneur en acidité totale exprimée en grammes d'acide tartrique par litre n'est pas inférieure de plus de 2 grammes par litre à la teneur en sucres fermentescibles

Les vins blancs et rouges susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » font l'objet d'un élevage jusqu'au 15 janvier de l'année suivant celle de la récolte.

AOC Saumur
« vins rouges tranquilles
»

alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.

Pour les vins rouges, les techniques soustractives d'enrichissement sont autorisées et le taux maximum de concentration partielle par rapport aux volumes mis en œuvre est fixé à 10 %.

Les vins finis présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) Inférieure ou égale à 3 grammes par litre.

L’utilisation des morceaux de bois est autorisée
pendant la vinification pour les vins rouges de Saumur

Les vins blancs et rouges susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » font l'objet d'un élevage jusqu'au 15 janvier de l'année suivant celle de la récolte.

AOC Saumur
« vins effervescents
»

Le pressurage est fixé à 130 Kg de raisin pour 100 litre de moût

La proportion du cépage chenin B, dans la cuvée des vins blancs destinée à la prise de mousse, est supérieure ou égale à 60 %
La proportion du cépage cabernet franc N, dans la cuvée des vins rosés destinée à la prise de mousse, est supérieure ou égale à 60 %
La proportion du cépage sauvignon B, dans la cuvée destinée à la prise de mousse, est inférieure ou égale à 10 %
Par cuvée, on entend l'ensemble des volumes de vins destinés directement à la mise en bouteille pour la prise de mousse. Elle est constituée d'un vin de base ou d'un assemblage de vins de base .

Les vins de base destinés à l'élaboration des vins rosés peuvent être issus d'une macération ou d'une saignée.

La prise de mousse est réalisée par une seconde fermentation en bouteille.

Les vins mousseux sont exclusivement élaborés par seconde fermentation en bouteilles.
L'adjonction de la liqueur de tirage et de la liqueur d'expédition ne peut conduire à augmenter le volume de vin d'un pourcentage supérieur à 2,5 % du volume initial mis en œuvre.

La durée de conservation en bouteilles sur lie ( mise sur latte) ne peut être inférieure à neuf mois.

alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.

Les vins de base destinés à l'élaboration des vins mousseux susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée et obtenus en l'absence d'enrichissement présentent un titre alcoométrique volumique acquis maximum de 12 % vol.

AOC Saumur Puy-notre-Dame

alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %

Pour les vins rouges, les techniques soustractives d'enrichissement sont autorisées et le taux maximum de concentration partielle par rapport aux volumes mis en œuvre est fixé à 10 %.

Les vins doivent présenter après fermentation, un degré alcoolique minimum de 11%.

Les vins susceptibles de bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » suivie de la dénomination géographique « Puy-Notre-Dame » font l'objet d'un élevage jusqu'au 1er juin de l'année suivant celle de la récolte.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

DATE DE MISE EN MARCHÉ
à destination du consommateur

AOC « Saumur » blanc et rouge
A l’issue de la période d’élevage, à partir du 15
janvier de l’année qui suit celle de la récolte

AOC « Saumur » rosé
La mention « primeur » ou « nouveau » est réservée aux vins tranquilles rosés.

A partir du 15 novembre de l’année de la récolte.

AOC « Saumur » suivie de la dénomination géographique « Puy-Notre-Dame »
A l'issue de la période d'élevage, à partir du 1er juin de l'année qui suit celle de la récolte

Vins mousseux blancs et rosés
A l'issue de la période d'élevage minimale de neuf mois à compter de la date de tirage

Etiquette :
peuvent être complétés par la dénomination géographique « Val de Loire »

AOC Saumur Puy-notre-Dame

Le millésime ne peut être indiqué que si le vin est issus à 100% de l'année de récolte.

L'indication du cépage n'est permit qu'en dehors du champs visuel de l'appellation et des mentions légales

Les vins de récoltes antérieures à la date d'homologation du présent cahier des charges, à compter de la récolte 2007, issus de raisins récoltés dans l'aire de production délimitée pour la dénomination géographique « Puy-Notre-Dame » peuvent bénéficier de l'appellation d'origine contrôlée « Saumur » suivie de la dénomination géographique « Puy-Notre-Dame » dans la mesure où ils répondent aux conditions fixées par le présent cahier des charges.

Nos commentaires :
Le vin effervescent rosé représente environ 10% de la production de rosé


 

 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC Anjou , dans le Val de Loire

Carte situation de l'AOC Saumur dans le Maine et Loire

Ackerman

Cépage : Cabernet Franc

 

 

Adresses

AOC Saumur
Ackerman
Saint-Hilaire-Saint-Florent
49400
Saumur
Site Internet
www.ackerman-remypannier.com
Bouvet Ladubay
Saint-Hilaire-Saint-Florent
49400
Saumur

 

Tél. : 02 41 83 83 83
Fax : 02 41 50 24 32
Site Internet
http://www.bouvet-ladubay.fr/
Cave de saumur  

Domaine du Moulin de l'Horizon

Christine et Hervé Desgrousilliers

11 bis rue Saint Vincent
49260
Le Puy notre Dame

Mail
moulin.delhorizon
@orange.fr

Site :
moulindelhorizon.com

Les Caves de Grenelle

20 rue Marceau
49400
Saumur
Tél : 02 41 50 17 63
Rebeilleau Gilles
49400
Saumur
 
Subilleau Dominique
49260
Le Puy notre Dame
 
AOC Saumur Puy-notre-dame
Domaine de la Paleine
9, rue de la paleine
49260
Le Puy Notre Dame
Tél. 02 41 52 21 24
Domaine du Moulin de l'Horizon
11 Bis, Rue Saint Vincent
SANZIERS
49260
Le Puy Notre Dame

Tél : 02.41.52.25.52

ww.moulindelhorizon.co

Gourdon Philippe   Tél. 02 41 38 82 42

Le Manoir de la Tête Rouge

Reynouard Guillaume

  Tél. 02 41 38 76 43

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

A partir du millésime 2016 Saumur pourra être en rosé

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.