Fiche sur les vins AOC en France

Saint Joseph

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint Joseph » est situé dans la région viticole de la Vallée du Rhône.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint Joseph » est situé les 26 communes suivantes :
* 23 communes du Département de l'Ardèche :

Andance, Ardoix, Arras-sur-Rhône, Champagne, Charnas, Châteaubourg, Félines, Glun, Guilherand, Lemps, Limony, Mauves, Ozon, Peyraud, Saint-Désirat, Saint-Etienne-de-Valoux, Saint-Jean-de-Muzols, Sarras, Sécheras, Serrières, Talencieux, Tournon et Vion ;

* 3 communes du Département de la Loire :

Chavanay, Malleval et Saint-Pierre-de-Boeuf.

 

La zone géographique est localisée sur la rive droite du Rhône et est enserrée entre les zones géographiques des appellations d’origine contrôlées « Saint-Péray », au sud, et « Condrieu », au nord.

Le vignoble s’étend sur 60 kilomètres environ, selon un axe nord-sud surplombant le Rhône,sur la bordure orientale du Massif Central.

La superficie du vignoble est :
- en 2009 avec 1000 hectares

 

 

 

Historique

Le vignoble, implanté autour de la commune de Tournon, constitue la partie occidentale du territoire des Allobroges. Le début de la culture de la vigne y remonte au moins à la période de l’occupation romaine, entre 124 avant Jésus-Christ et 61 avant Jésus-Christ.

61 avant J-C.
A partir de 61 avant Jésus-Christ, les Allobroges deviennent Vienneses ou cité de Vienne.

De nombreux auteurs anciens, dont le médecin CELSE, le naturaliste PLINE L’ANCIEN, l’historien PLUTARQUE, l’agronome COLUMELLE et le poète MARTIAL mentionnent l’Allobrogica vitis, un vin de Vienne produit dans les Allobroges.
L’Allobrogica désigne par ailleurs un cépage dont l’étude de l’ADN en fait un cousin éloigné du cépage syrah N, lui-même emblématique des appellations d’origine contrôlées dites des « Côtes du Rhône septentrionales » et des vins rouges de l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Joseph » en particulier.

Au Moyen-Âge, les vins de « Saint-Joseph » sont connus sous la dénomination « vins de l’Hermitage » et « vins de Mauves ».

Au XIV ème Siècle

1312
En 1312, le comté de Lyon, situé sur la rive droite du fleuve (actuel département de l’Ardèche) est rattaché au Royaume de France, alors que la rive gauche (actuel département de la Drôme) reste à l’empire.

Au XV ème Siècle

1446
une ordonnance datée de 1446 des Ducs de Bourgogne faisant défense de venir à des vins « étrangers » du « bas pais » dont Tournon.
De ce fait, les vins de Tournon restent discrets sur les marchés, même si leur notoriété est établie, au moins dans l’entourage du Roi de France, puisque la cours de FRANÇOIS 1er s’approvisionne en « vins de Tournon »

Au XVI ème Siècle

1533
En 1533, le cardinal de Tournon, en villégiature à Rome, demande qu’on lui envoie du
« vin de Tournon » pour le faire connaître à ses amis

1560
Un extrait du manuscrit de J. PELISSON (principal du collège de Tournon) écrit vers 1560, atteste de la notoriété des « vins de Mauves » et de Tournon au XVIème siècle : « il ne se cueille point de vin si délicat ni friand qu’aux terroirs de Medves (Mauves) et de Tournon, ni qui soit plus renommé car il se porte à Rome et s’y vend presque autant qu’on veut… »

Au XVIII ème Siècle

1776
Par l’édit de 1776, qui institue la libre circulation des vins à l’intérieur du royaume, et par le développement des axes de communication, ces vins peuvent être, enfin, acheminés vers Paris et ainsi diffuser plus largement leur renommée

Au XIX ème Siècle

Le "vin de Mauves", appelé aujourd'hui Saint-Joseph, est cité par Victor Hugo (1802 à 1885) dans Les Misérables.

Au XX ème Siècle

1921
l’encyclopédie RORET de 1921 cite les vins des territoires de Mauves et de Saint-
Jacques, mais aussi les vignobles de Limony, Sara (Sarras) et Vion de l’arrondissement de Tournon.

1937
Le 19 novembre 1937, l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Rhône » est reconnue avec une zone géographique couvrant le territoire d’un grand nombre de communes viticoles de la vallée du Rhône, entre Ampuis et Avignon, dont l’ensemble des communes de la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Joseph ».

1943
D’après l’ « Atlas de la France Vinicole » de L. LARMAT (édition de 1943) ce vignoble est encore désigné sous l’appellation simple « Côtes du Rhône »
Si, à cette époque, toutes les communes de la zone géographique de « Saint-Joseph » ne sont pas distinguées au sein de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Rhône », certaines d’entre elles bénéficient, en revanche, d’une réputation qui autorise sur l’étiquetage des vins, l’adjonction du nom de la commune ou du lieu-dit comme par exemple : « Côtes du Rhône Mauves », « Côtes du Rhône Tournon »,
ou « Côtes du Rhône Saint-Joseph ».

1956
l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Joseph », initialement reconnue par le
décret du 15 juin 1956.
Il faut attendre 1956 pour que les vins produits sur 6 communes autour de Tournon bénéficient de la reconnaissance en appellation d’origine contrôlée « Saint-Joseph ». Le nom est choisi unanimement en raison de la réputation incontestable des vins de ce lieu-dit de la commune de Tournon, et parce qu’il est exploité en partie par des viticulteurs de la commune voisine de Mauves. Il avait d’ailleurs été choisi, dès le XVIIème siècle, par les Jésuites de Tournon pour désigner les vins issus des communes de Mauves et de
Tournon.

1969
En 1969, la zone géographique est étendue à 20 autres communes et vient ainsi jusqu’au territoire de l’appellation d’origine contrôlée « Condrieu », au nord.

1978
(Complété, par le décret du 26 décembre 1978) - Toutefois, est autorisée, dans la limite de 10 %, l'adjonction de raisins blancs issus des cépages Marsanne et Roussanne aux vendanges destinées à produire des vins rouges.

1980
Dans les 1980, le vignoble a déserté les coteaux, au profit des replats plus faciles à travailler mais au potentiel viticole de moindre qualité (gel, problèmes de maturité…). Les producteurs s’engagent alors, avec l’Institut national de l’origine et de la qualité, dans une importante révision de l’aire parcellaire délimitée, avec pour ambition de réhabiliter le vignoble des coteaux historiques.
Cette révision, qui réduit de moitié l’ancienne aire parcellaire délimitée, passant alors de 6800 hectares à 3400 hectares et qui fut donc lourde de conséquences sociales pour les producteurs, met en évidence le rôle dynamique des producteurs dans la définition et la maîtrise des règles de production. Dès lors, le vignoble est restructuré et les coteaux qualitatifs reconquis.

1994
l’aire parcellaire de production a été approuvée par l’Institut national de l’origine lors de la séance du comité national des 9 et 10 février 1994.

Au XXIème siècle

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.
.

Le vignoble compte, en 2009, environ 1000 hectares plantés pour une production moyenne annuelle de 35000 hectolitres.

2010
Les vins rouges représentent, en 2010, 90 % de la production. Ils sont majoritairement issus du seul cépage syrah N ou « sérine ».
Les vins blancs, plus anecdotiques, ne représentent que 10 % de la production. Ils sont majoritairement issus du cépage marsanne B (95% de l’encépagement blanc), implanté surtout sur les sols marqués par la présence de calcaire.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Saint-Joseph »
le décret n° 2011-1375 du 25 octobre 2011, JORF du 28 octobre 2011

 

 

Voir : Histoire de la Vallée du Rhône.

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Saint Joseph » :
Pour les vins blancs :
Marsanne et Roussanne.
Pour les vins rouges :

cépage principal : syrah N ;
- cépages accessoires : marsanne B, roussanne B.

Vinification

Pour les vins rouges, la proportion du cépage syrah N est supérieure ou égale à 90 % de l’assemblage, et les vins élaborés à partir des cépages blancs et du cépage syrah N sont vinifiés par assemblage des raisins concernés respectant la même proportion.

Historique

De nombreux auteurs anciens, dont le médecin CELSE, le naturaliste PLINE L’ANCIEN, l’historien PLUTARQUE, l’agronome COLUMELLE et le poète MARTIAL mentionnent l’Allobrogica vitis, un vin de Vienne produit dans les Allobroges.
L’Allobrogica désigne par ailleurs un cépage dont l’étude de l’ADN en fait un cousin éloigné du cépage syrah N.

Le cépage syrah N est appelé « sérine ».

2011
Les dispositions relatives à l’interdiction de certains clones et du porte-greffe, pour le cépage syrah N, s’appliquent aux plantations réalisées après le 1er août 2011.

 

 

 

Sols et Climat

Le sol

Le substratum géologique est essentiellement d’âge primaire, avec la présence de quelques îlots d’âge secondaire localisés dans la partie méridionale de la zone géographique sur les communes de Châteaubourg et Guilherand-Granges.
Sporadiquement, il existe des dépôts du Quaternaire issus, soit de l’alluvionnement du Rhône et de ses affluents, soit de l’érosion.
Sur ce substratum se sont surtout développés des arènes granitiques et des sols sablo-argileux, quelques sols issus de roches métamorphiques comme les gneiss et les micaschistes et très localement des sols calcaires d’éboulis ou des sols récents développés sur sables et cailloutis alluvionnaires, ou loess du Quaternaire.

l’aménagement de murets localement dénommés « Cheys ».

 

Le Climat qualifié localement de « Lyonnais » est continental même s’il bénéficie des dernières influences méditerranéennes remontées par la vallée du Rhône.

Le vent du nord localement dénommé « Bise » est le plus fréquent. Froid et sec, il permet de sécher le feuillage et de limiter le développement des maladies
cryptogamiques mais il génère aussi des conditions de températures théoriquement peu propices à la maturité. Ce contexte venté implique le choix de situations relativement abritées et ensoleillées. Plus rare, le vent du sud, chaud et humide, favorise une bonne maturité mais est souvent vecteur de pluies.

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Saint Joseph » est réservée aux vins tranquilles blancs et rouges.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 25 octobre 2011

Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4500 pieds par hectare.

Les vignes sont taillées avec un maximum de 10 yeux francs par pied

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 7500 kilogrammes par hectare.

2° Vendange

Maturité :
Richesse minimum en sucre :
- Pour les vins blancs : 161 grammes par litre de moût
- Pour les vins rouges : 171 grammes par litre de moût

(Avant: une richesse en sucre supérieure à 162 grammes par litre de moût pour les vins rouges et 153 grammes par litre de moût pour les vins blancs. )

Titre alcoométrique volumique naturel minimum :
- Pour les vins blancs : 10,5 %
- Pour les vins rouges : 10,5 %

(Avant : un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10 %. )

 

Rendement :
Le rendement est fixé à 40 hectolitres à l'hectare de vignes en production.

Le rendement butoir est fixé à 46 hectolitres par hectare.

Les vins sont obtenus dans la limite d’un rendement de 50 hectolitres à l’hectare.

Divers :
Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.

Les grappes de raisin sont transportées entières jusqu’au lieu de vinification.

Chai

L'aire de production des vins
L'aire de production des vins ayant droit à cette appellation d'origine contrôlée est délimitée à l'intérieur de communes indiqué dans le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13 %.

Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

L’utilisation de morceaux de bois est interdite


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Vallée du Rhône

 

 

 

Adresses

Domaine Bernard Gripa    
Domaine Gonon    

 

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.