Fiche sur les vins AOC en France

Puisseguin-Saint-Emilion

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Puisseguin-Saint-Emilion » est situé dans la région viticole du Bordelais.



Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Puisseguin-Saint-Emilion » est situé sur 1 commune : Puisseguin

 

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :
Origine du nom

Emilion n’est pas une légende. Son culte s’enracine à la fois en Bretagne et bien-sûr, à Saint-Emilion. Le premier témoignage sur la vie de cet ermite, datant du XIIe siècle, raconte son projet de rejoindre Saint-Jacques de Compostelle.

HISTOIRE

La présence de vigne dans cette région est attestée depuis près de deux mille ans, développée par les gallo-romains.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au IVème siècle

On trouve, sur le territoire de l’ancienne commune de Saint-Georges, les vestiges d’une grande villa gallo-romaine du siècle d’Ausone, poète du IVème siècle.

Au Vème siècle

406
En 406, la Pax Romana vacille un peu partout en Gaulle et de nouveaux conquérants comme les Goths et les Alains empruntent à leur tour le chemin des fleuves pour s’installer en Aquitaine.

Au VIIIème siècle

787
Emilion n’est pas une légende. Son culte s’enracine à la fois en Bretagne et bien-sûr, à Saint-Emilion. Le premier témoignage sur la vie de cet ermite, datant du XIIe siècle, raconte son projet de rejoindre Saint-Jacques de Compostelle. On trouve sa trace à Saujon puis vient s’installer à « Ascumbas », ancien nom de Saint-Emilion où il aménage une église dans le roc et s’établit autour de lui une petite communauté religieuse. Après sa mort, le 16 janvier 787, ses disciples creuseront au dessus du sanctuaire initial l’église monolithe que l’on visite toujours aujourd’hui. La cité de Saint-Emilion était née…

Au XIIème siècle

1152
En 1152, le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et du roi Henri II Plantagenet fait passer l’Aquitaine sous domination britannique.

1199
L'origine de la Jurade remonte au 8 juillet 1199, date à laquelle la " Charte de Falaise " fut signée par Jean Sans Terre et confirmât les bourgeois de Saint-Emilion dans leurs droits et libres coutumes d'administrer leur commune.

Au XIIIème siècle

1269
La création du port de Libourne en 1269 ouvrira la route aux expéditions de vins.

1289
Une lettre patente du 7 juin 1289 d’Edouard 1er, roi d’Angleterre et d’Aquitaine, fixe la limite entre Pomerol et Saint-Emilion au ruisseau de « Tailhayhat » .
En 1289, Edouard 1er étend les prérogatives de la Jurade de Saint-Emilion aux paroisses voisines qui formeront désormais sa juridiction.

 

Au XIVème siècle

Tout au long des XIVe et XVe siècles, les luttes d’influences entre Français, Anglo-aquitains et seigneurs locaux auront des conséquences catastrophiques pour Saint-Emilion et son vignoble.

1312
Edouard II pour être sûr de ne jamais manquer de vin de bordeaux, octroya aux bourgeois de Saint-Émilion, en 1312, le droit d’élire leur maire, contre la promesse d’une livraison annuelle de cinquante tonneaux.

Au XVème Siècle

1453
Cette période d'essor s’achève par la célèbre bataille de Castillon en 1453 qui met un terme à la Guerre de Cent Ans.
En 1453, la fameuse bataille de Castillon rend l’Aquitaine à la France et Bordeaux est brusquement privé de débouché commercial vers l’Angleterre.

La paix qui revient après la bataille de Castillon en 1453 sera de courte durée.

Au XVIème siècle

1562
Dès 1562, les affrontements entre troupes royales et protestants marquent le début des guerres de religion. Comme nombre d’autres villes du Bordelais et de Dordogne, Saint-Emilion eût beaucoup à souffrir de ces luttes.

1589
L’avènement du béarnais Henri IV en 1589 marqua la fin de ces épisodes douloureux.

Au XVIIème siècle

Les nouvelles plantations de vignes se feront progressivement à partir du XVIIe avec le renouveau des échanges entre la Guyenne, l’Angleterre et la Hollande.

Au XVIIIème siècle

Au début du XVIIIe siècle, la poussée de la demande anglaise et hollandaise entraîne une formidable expansion du vignoble de Saint-Emilion, dont la superficie va doubler dans le premier tiers du XVIIIe siècle. On voit apparaître à cette époque, sur les côteaux, des plantations en règes homogènes avec de bons cépages.

1740
Les fortes gelées de 174O vont amplifier le mouvement des plantations.

Au XVIIIème Siècle

Il prend véritablement son essor au XVIIIème siècle sous l'influence d'un pionnier de l'agronomie viticole, Pierre Combret de La Nauze, qui introduit les cépages nobles, et pressent le formidable potentiel de ce site.

Au XXème Siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1921
Par jugement du Tribunal de Libourne en date du 24 novembre 1921, le nom de « Saint-Emilion » est réservé aux communes de l’ancienne juridiction de Saint-Emilion, dont ne fait pas partie la commune de Puisseguin.

1923
Cependant la Cour de Bordeaux, par un arrêt du 19 février 1923, reconnaît par un jugement devenu définitif, que les vins originaires de la commune de Puisseguin peuvent bénéficier, en vertu des usages locaux, loyaux et constants, du nom de « Saint-Emilion », à condition que le nom de la commune d’origine y soit joint, constituant alors le nom de l’appellation d’origine contrôlée « Puisseguin Saint-Emilion ».

1936
l'appellation d'origine contrôlée « Puisseguin-Saint-Emilion » est reconnu par le décret du 14 novembre 1936.

1994
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 23 et 24 juin 1994.

Au XXIème siècle

2005
Avec une production de 34.648 hl, 753 hectares de superficie planté en vigne ont été revendiqué en 2005.

2007
En 2007, le Syndicat Viticole de Saint-Emilion devenait le « Conseil des Vins de Saint-Emilion », rassemblant le syndicat de Saint-Emilion et les deux syndicats de Lussac Saint-Emilion et Puisseguin Saint-Emilion.
Composé des appellations Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru, Lussac Saint-Emilion et Puisseguin Saint-Emilion, le vignoble de Saint-Emilion s’étend sur 7 836 hectares, avec une production annuelle moyenne de 353 000 hl.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Puisseguin-Saint-Emilion »,
par le Décret n° 2009-1274 du 20 octobre 2009

La production est familiale avec des exploitations morcelées cultivant une superficie moyenne de 7 hectares.
Le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée « Puisseguin Saint-Emilion » couvre, en 2009, 740 hectares pour une production moyenne de 35000 hectolitres par an.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée
« PUISSEGUIN SAINT-EMILION »
homologué par le décret n° 2011-1763 du 2 décembre 2011
et modifié par le décret n°2012-1309 du 26 novembre 2012

2013
Avec 750 hectares de vignes, Puisseguin Saint-Emilion produit en moyenne 34 500 hectolitres, soit moins de 1 % de la production de vins rouges A.O.C. du Bordelais.

 

 



Voir aussi : Histoire du Bordelais

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Puisseguin Saint-Emilion » :
Cahier des charges du 20 octobre 2009
Pour les vins rouges

cépages principaux :
cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, carmenère N,
cot N (ou malbec), merlot N ;
cépage accessoire :
petit verdot N.

Encépagement du Vignoble :
La proportion du cépage petit verdot N ne peut être supérieure à 10 % de l'encépagement.

Vinification :
Les vins ne peuvent être issus du seul cépage accessoire.
La proportion du cépage accessoire ne peut être supérieure à 10 % de l'assemblage final du lot de vin conditionné.



 

Histoire

Il prend véritablement son essor au XVIIIème siècle sous l'influence d'un pionnier de l'agronomie viticole, Pierre Combret de La Nauze, qui introduit les cépages nobles, et pressent le formidable potentiel de ce site.

L’encépagement est très largement dominé par le cépage merlot N, cépage qui se répand dans la région bordelaise à l’apparition du greffage, nécessité par la crise phylloxérique de la fin du XIXème siècle.

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé calcaire sableux

Le substrat géologique est caractérisé, dans la partie centrale de la zone géographique, par les terrains tertiaires aquitains d’origine marine représentés par un plateau calcaire à « astéries », dont l’altitude atteint 100 mètres.

Le relief est le résultat de la destruction partielle de ces formations par les rivières (ruisseau de La Barbanne en particulier). Le coteau, au pied de la table calcaire, laisse apparaître la molasse du « fronsadais », formation lacustre constituée d’une roche calcaire tendre à texture fine.

Au nord et sur une frange à l’est et à l’ouest, cette assise disparaît, au profit d’un système détritique dénommé « Sables et graviers du Périgord », dépôts lenticulaires caractérisés par une alternance de sables grossiers ou de graviers avec des intercalations d’argiles silteuses.

Sur le plateau calcaire, les sols sont argilo-calcaires de couleur rouge, peu épais, avec des faciès plus argileux sur la molasse du « fronsadais ». Sur les formations détritiques, les sols présentent des textures sablo-argileuses ou sablo-limoneuses avec quelques graviers épars. Ce sont des sols souvent lessivés de fertilité faible.

 

Le Climat est Océanique tempéré

Le paysage au relief tourmenté est constitué de collines où l’on trouve une mosaïque de parcelles de vignes couvrant les pentes et le plateau, ponctuées de bosquets ou des parcs de châteaux. Les fonds de vallons, souvent boisés et frais rompent la monotonie et soulignent le vignoble. L’extraction de la pierre a laissé de superbes caves monolithes exploitées comme chais car la température constante, entre 12°C et 16°C, et l’hygrométrie conviennent parfaitement à la conservation des vins. Au cours du temps, l’homme a façonné le paysage pour faciliter le travail de la vigne.

Le climat, comme l’ensemble de la Gironde, en bordure de l’Océan Atlantique, est un climat tempéré océanique, avec des écarts de températures modérés favorisant la culture de la vigne. La situation de la zone géographique, au nord-est de la Gironde, confère à ce climat des nuances continentales perceptibles par des températures plus élevées en été et en automne, favorisant la maturité des raisins.

Le climat océanique, imprévisible et accompagné certaines années de quelques dépressions automnales pluvieuses ou, au contraire d’arrière-saisons chaudes et très ensoleillées, est à l’origine d’un l’effet millésime marqué.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'appellation d'origine contrôlée " Puisseguin-Saint-Emilion " est réservée aux vins tranquilles rouges.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 20 Octobre 2009

1° Conduite du vignoble
Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 5 500 pieds par hectare.

La taille est obligatoire. Elle est effectuée au plus tard au stade feuilles étalées (stade 9 de Lorenz).
Chaque pied porte un maximum de 12 yeux francs.
Dans tous les cas, le chevauchement des longs bois (astes) est interdit.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9 000 kilogrammes par hectare.
Le nombre de grappes au mètre linéaire, à la récolte, est inférieur ou égal à 12.
Lorsque l'irrigation est autorisée conformément aux dispositions de l'article D. 644-23 du code rural, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 6 500 kilogrammes par hectare.

Les parcelles doivent être conduites afin d'assurer un bon état cultural global de la vigne, notamment son état sanitaire, l'entretien de son sol, et l'état sanitaire de la vendange.
En particulier, aucune parcelle ne peut être laissée à l'abandon.

L'irrigation pendant la période de végétation de la vigne ne peut être autorisée, conformément aux dispositions de l'article D. 644-23 du code rural, qu'en cas de sécheresse persistante et lorsque celle-ci perturbe le bon développement physiologique de la vigne et la bonne maturation du raisin.

2° Vendange

Maturité :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 194 grammes par litre de moût pour le cépage merlot N et 180 grammes par litre de moût pour les autres cépages.

Rendement :
Le rendement est fixé à 53 hectolitres par hectare.

Divers :
Le tri de la vendange est obligatoire dès lors que la vendange comporte un pourcentage supérieur à 5 % de baies présentant un état sanitaire dégradé ou un niveau de maturité insuffisant. Ce tri est réalisé par l'opérateur, soit à la parcelle, soit au chai.

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges

Enrichissement
Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration maximum de 10 %.
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13, 5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %.

Tout lot de vin commercialisé (en vrac) ou conditionné présente une teneur en acide malique inférieure ou égale à 0, 30 gramme par litre.

Tout lot de vin commercialisé (en vrac) ou conditionné présente une teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) inférieure ou égale à 3 grammes par litre.
Tout lot de vin commercialisé (en vrac) présente une teneur en acidité volatile inférieure ou égale à 13, 26 milliéquivalents par litre, soit 0, 79 gramme par litre exprimé en acide acétique (0, 65 gramme par litre de H2SO4).
Tout lot de vin commercialisé (en vrac) présente une teneur en anhydride sulfureux total inférieure ou égale à 140 milligrammes par litre.

Les vins font l'objet d'un élevage au minimum jusqu'au 31 mars de l'année qui suit celle de la récolte.

Les vins ne peuvent être conditionnés qu'à compter du 31 mars de l'année suivant celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.



3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation

Date de mise en marché à destination du consommateur.
A l'issue de la période d'élevage, les vins ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu'à partir du 15 avril de l'année qui suit celle de la récolte.

 

 

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais

 

 

Adresses

Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB)   Site Internet
www.bordeaux.com
Conseil des Vins de Saint-Emilion
BP 15, Rue Guadet
33330
Saint Emilion
Tél: 05 57 55 50 50
Site Internet
www.vins-saint-emilion.com
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

Le weekend du 1er au 4 mai 2014, les viticulteurs de Saint-Emilion vous attendent pour vous faire découvrir leurs vins, au travers de nombreuses animations (dégustation, jeux, dîner...). Ne manquez pas cet événement en planifiant votre venue à Saint-Emilion.

Renseignements et réservations
à la Maison du Vin de Saint-Émilion : 05 57 55 50 50.

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.