Fiche sur les vins AOC en France

Montlouis-sur-Loire
(Anciennement :
avant 1936 « Vins de Vouvray »
entre 1936 et 2002 « Montlouis »)

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Les adresses
Les nouvelles
Cartes et Photos

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire, dans la région de la Touraine.

Situé quelques kilomètres à l'est de Tours, le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » s'inscrit sur un plateau calcaire formant un triangle, limité respectivement au nord et au sud par les vallées de la Loire et du Cher, et à l'est par le massif de la forêt d'Amboise. Cette zone géographique se limite au territoire de 3 communes.

L'AOC « Montlouis-sur-Loire » est situé dans le département du Indre et Loire (37), sur les 3 communes suivantes :

Lussault-sur-Loire, Montlouis-sur-Loire et Saint-Martin-le-Beau.


 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE

Origine du nom :

HISTOIRE

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

A l’origine, il n’existait que l’appellation de Vouvray pour les vins de Vouvray et Montlouis.

Xème siècle

Le chenin blanc s'est développé dans la Vallée de la Loire où il est nommé « plant d'Anjou » vers le Xème siècle. En Touraine, il prend son nom de « Pineau de la Loire » comme l'écrit Rabelais au XVIème siècle.

XIVème siècle

Du XIVème au XIXème siècle, le vignoble produit des vins blancs, dont la qualité et le potentiel de garde permettent le transport sur la Loire jusqu'à Nantes puis l’expédition vers les pays du nord de l'Europe. Ils sont couramment vendus sous le terme de « Vouvray », qui désigne alors les meilleurs vins blancs de la région de Tours.

Au XXème siècle

1840
Profitant des bases de l’oenologie naissante, les premiers essais d’élaboration de mousseux par méthode traditionnelle commencent au cours des années 1840.

1873
D’une superficie de 93 ares, les chenins ont été plantés en 1873 au lieu-dit ‘Husseau’ à la parcelle dite ‘La Fosse’.
En 2011, Les vignes sont toujours franches de pied, ayant résisté au phylloxera. Des 6.000 pieds d’origine (1873) il n’en reste que 3.000 (en 2011) dont seule la moitié est productive.

1882
Le phylloxéra arrive en Touraine en 1882, il apparaît le 4 juillet 1882 à Noizay chez Madame Baratin.
En 2011, il y a des vignes qui sont toujours franches de pied, ayant résisté au phylloxera, en Touraine et sur Montlouis ( exemple : parcelle « la fosse » planté en 1873 / domaine de la Charmoise à Soings avec parcelle de 0,36 ha planté en 1850).

 

1891
En 1891, le Syndicat Agricole et Viticole de Montlouis comme il se dénommait alors, eut pour mission première d’organiser la lutte contre de nouvelles maladies et autres parasites (mildiou, oïdium et phylloxera).

Au XXème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1929
Au cours des années 1929, plusieurs jugements rejettent la demande de rattachement à l'appellation d’origine contrôlée « Vouvray ». Les vignerons de Lussault-sur-Loire, Montlouis-sur-Loire et Saint-Martin-le-Beau s’engagent alors dans une démarche de reconnaissance en appellation d’origine contrôlée

1930
En 1930 la partie Viticole devint autonome et se nomma Syndicat vinicole de Montlouis, rejoint huit ans plus tard, lors de la création de l’AOC Montlouis, par le Syndicat de Défense des Vins de Saint-Martin-le-Beau et le Syndicat agricole et viticole de Lussault.

1933
Le développement des mousseux, qui représentent aujourd'hui plus de moitié de la production sur Vouvray et Montlouis, ne date que des premières décennies du xxe siècle (CONSTANT 1933; VAVASSEUR 1933)

1938
En 1938, née l'appellation d'origine controlée "Montlouis" par le décret du 6 Décembre 1938.

1996
Modification du décret sur la conduite du vignoble
Décret du 14 août 1996 relatif aux appellations d'origine contrôlées << Montlouis >> et << Jasnières >> - J.O Numero 198 du 25 Aout 1996.
L'article 6 du décret du 6 décembre 1938 susvisé relatif à l'appellation d'origine contrôlée << Montlouis >> est remplacé par les dispositions suivantes :
<< Art. 6. - 1o Plantation et conduite :
<< Pour avoir droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis",
"Montlouis pétillant" ou "Montlouis mousseux", les vins doivent provenir de vignes conduites selon les dispositions suivantes :
<< - présenter une densité minimale de 6 000 pieds à l'hectare ;
<< - présenter un écartement de 1,60 mètre au maximum entre les rangs.
<< Toutefois, les vignes plantées avant le 31 décembre 1995 ne répondant pas à ces dispositions pourront bénéficier du droit à l'appellation "Montlouis", "Montlouis mousseux" ou "Montlouis pétillant" jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2020 incluse. Ces vignes devront également être identifiées sur les déclarations d'encépagement prévues par l'article 7 du décret no 87-854 du 22 octobre 1987 relatif à l'encépagement et au rendement des vignobles dans les exploitations produisant des vins, vins doux naturels et vins de liqueur à appellation d'origine.
<< 2o Taille :
<< Pour avoir droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis",
"Montlouis mousseux" ou "Montlouis pétillant", les vins doivent provenir de vignes taillées selon les dispositions suivantes :
<< - seule est autorisée la taille courte, les différents bras portant un ou deux coursons sont taillés à deux ou trois yeux francs. Le total des yeux francs par cep ne peut en aucun cas dépasser treize.
<< Pour reformer un bras, il est toléré un bois à fruit portant quatre yeux francs au maximum, le nombre d'yeux francs ne pouvant dans ce cas dépasser onze par cep.
<< A titre transitoire, les vignes en production au 31 décembre 1995,
plantées avant 1990, peuvent porter un long bois à sept yeux francs au maximum, un courson à deux yeux francs et un rappel de conduite à un oeil franc.
<< Dans cet article, par le terme " oeil franc " il faut comprendre un oeil détaché de la couronne et accolé à un prompt bourgeon, développé ou non. >>

1997
Modification du décret sur le rendement
Décret du 20 octobre 1997 relatif à l'appellation d'origine contrôlée << Montlouis >> - J.O Numero 246 du 22 Octobre 1997
Art. 4. - Le rendement de base visé à l'article 1er du décret no 93-1067 du 10 septembre 1993 relatif au rendement des vignobles produisant des vins à appellation d'origine contrôlée est fixé pour les appellations :
<< - "Montlouis" à 52 hectolitres à l'hectare ;
<< - "Montlouis pétillant" à 65 hectolitres à l'hectare ;
<< - "Montlouis mousseux" à 65 hectolitres à l'hectare.
<< Le rendement butoir fixé à l'article 4 dudit décret est fixé pour les appellations :
<< - "Montlouis" à 65 hectolitres à l'hectare ;
<< - "Montlouis pétillant" à 78 hectolitres à l'hectare ;
<< - "Montlouis mousseux" à 78 hectolitres à l'hectare.
<< Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée ne peut être accordé aux vins provenant des jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 août.

Au XXIème siècle

Depuis l’an 2000, près de vingt nouveaux vignerons, en majorité des jeunes, se sont installés.

2002
Modification du décret et Changement de nom
Décret du 19 novembre 2002 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » - J.O n° 275 du 26 novembre 2002 page 19477:
Dans le décret du 6 décembre 1938 susvisé, les termes : « Montlouis » sont intégralement remplacés par les termes : « Montlouis-sur-Loire ».

2003
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité, lors de la séance du Comité national compétent des 6 et 7 novembre 2003.

2004
Modification du décret
Décret du 16 juillet 2004 modifiant le décret du 6 décembre 1938 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » - J.O n° 169 du 23 juillet 2004 page 13219 texte n° 43:
Art. 1er. - Seuls ont droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis-sur-Loire, complétée ou non par les mots : "Val de Loire, les vins blancs répondant aux conditions fixées ci-après :
L'aire de production des vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis-sur-Loire est délimitée à l'intérieur des communes suivantes du département d'Indre-et-Loire : Lussault-sur-Loire, Montlouis-sur-Loire et Saint-Martin-le-Beau.
Pour avoir droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis-sur-Loire, les vins doivent être issus de vendanges récoltées dans l'aire de production délimitée par parcelle ou partie de parcelle, telle qu'elle a été approuvée par le comité national des vins et eaux-de-vie de l'Institut national des appellations d'origine en séance des 6 et 7 novembre 2003 sur proposition de la commission d'experts désignée à cet effet.
L'aire de production ainsi délimitée est reportée sur un jeu de plans cadastraux déposé à la mairie des communes concernées.
A titre transitoire, les parcelles plantées en vigne exclues de l'aire délimitée "Montlouis-sur-Loire identifiées par leurs références cadastrales, leur surface et leur encépagement, dont la liste a été approuvée par le comité national des vins et eaux-de-vie de l'Institut national des appellations d'origine en séance des 6 et 7 novembre 2003, sous réserve qu'elles répondent aux conditions fixées par le présent décret, continuent à bénéficier pour leur récolte du droit à l'appellation d'origine contrôlée "Montlouis-sur-Loire jusqu'à la récolte 2028 incluse

2008
Pour la récolte 2008, les dates de début de vendanges sont les suivantes :
AOC MONTLOUIS-SUR-LOIRE
29 septembre : vins de base mousseux et pétillants
6 octobre : vins tranquilles

En 2008, la superficie en production est de 369 hectares,
qui ont produit 5 773 hectolitres (vin blanc), 9 603 hectolitres (vin mousseux).
( source : les douanes )
En 2008, le vignoble couvre 400 hectares, exploités par une cinquantaine de viticulteurs.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Cahier des charges de l'AOC « Montlouis-sur-Loire »
Décret n° 2009-1253 du 16 octobre 2009
(JORF n°0242 du 18 octobre 2009 ) :

Ce qui change avec le cahier des charges :
* Ne peuvent pas être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucres inférieure :à 170 grammes par litre de moût pour les vins tranquilles ; à 153 grammes par litre de moût pour les vins de base destinés à la production de vins mousseux ou pétillants. ( contre 153 grammes par litre de moût pour les vins à appellation contrôlée « Montlouis-sur-Loire » ; et 136 grammes par litre de moût pour les vins à appellations contrôlées « Montlouis-sur-Loire mousseux » et « Montlouis-sur-Loire pétillant ».)
* Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 9,5 % ( contre 9 % avant ) pour les vins de base destinés à la production de vins mousseux ou pétillants.

En 2009, la superficie en production est de 389 hectares,
qui ont produit 7 392 hectolitres (vin blanc), 10 111 hectolitres (vin mousseux).
( source : les douanes )

2011

Cahier des charges de l'AOC « Montlouis-sur-Loire »
décret n° 2011-1258 du 7 octobre 2011, JORF du 11 octobre 2011

Émeline Hascoët devient directrice de la cave coopérative de Montlouis-sur-Loire.
Elle a rappelle que la cave coopérative de Montlouis-sur-Loire regroupe 15 vignerons, pour140 ha entre Montlouis, Saint-Martin-le-Beau et Lussault, 1 million de bouteilles l'an, 90?% d'effervescents.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

L'appellation Montlouis a souffert du gel en 2012, avec une récolte 2012 « catastrophique », les deux tiers étant perdus à cause du gel du printemps précédent.

2013

L'appellation Montlouis a souffert d'Orages de grêle en juin 2013.

Depuis dix ans, il se vend 10 % de vins de montlouis en plus chaque année.

 


 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » :
Pour les vins blancs et Méthode-Traditionelle
 Chenin
( appelé ausi: Pineau de la Loire)  

Ampélographie
( Etude des cépages )

Chenin
C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne).
Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil.
La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.

Le chenin blanc s'est développé dans la Vallée de la Loire où il est nommé « plant d'Anjou » vers le Xème siècle. En Touraine, il prend son nom de « Pineau de la Loire » comme l'écrit Rabelais au XVIème siècle.


Cépage Chenin

 

Historique

845 : le « Chenin blanc » est avec certitude en Anjou
1883 : Le phyloxéra arrive en Anjou, c'est à Martigné-Briand qu'il est apparu

 

 

 

 

 

Sols et Climat

le sol est composé d’argiles surmontées de sables soufflés depuis la Loire et le Cher et d’éléments grossiers de silex et de craie. Le tuffeau (craie du Turonien) reste toujours à portée de racines.

Le relief de la zone géographique est assez marqué, et l'altitude à laquelle est implanté le vignoble est comprise entre 55 mètres et 100 mètres environ. Au sud-est, le plateau plonge vers la vallée du Cher, formant un coteau viticole entaillé de vallées sèches. A l'ouest et au nord, le plateau viticole se finit de manière abrupte, par une falaise d'une trentaine de mètres, entaillée çà et là de petits vallons secs.

Géologiquement, le plateau est armé par les formations crayeuses du Turonien (craie micacée, tuffeau jaune) et du Sénonien (craie de Villedieu, affleurante sur la vallée du Cher), surmontées des formations argilo-siliceuses du Sénonien (argiles à silex), çà et là de l'Eocène (poudingues, cailloutis), et surtout des matériaux sableux alluviaux de hautes terrasses fluviales, plus ou moins mêlés de sables d'origine
éolienne.

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins reposent sur des sols majoritairement argilo-siliceux, quelquefois argilo-calcaires. Les dépôts sableux surmontant le haut des reliefs apportent très souvent une dominante texturale sableuse.

Le « tuffeau , matériau crayeux tendre qui constitue les premières assises du plateau, a été creusé de vastes carrières souterraines de la période romaine jusqu’au XXème siècle, réutilisées comme caves de vinification des vins tranquilles, d'élaboration de vins mousseux, d'élevage et de stockage.

 

 

Le Climat est océanique dégradé, au carrefour des influences océaniques et continentales, sur lequel la Loire exerce son rôle de régulateur thermique, et avec quelquefois d’excellentes conditions automnales et d’arrière-saison.


Bordé de limites géographiques naturelles (Loire au Nord, Cher au Sud et massif forestier d’Amboise à l’Est), Montlouis-sur-Loire jouit de conditions climatiques particulièrement douces : les influences de l’océan pénètrent par les deux vallées largement ouvertes, ce qui favorise la surmaturation des raisins et produit des vins blancs secs de haute maturité. L’obtention de vins tendres (demi-secs) ou de vins liquoreux dépend de la variabilité climatique : l’effet millésime est déterminant.

Lorsque les conditions climatiques de la fin de récolte sont favorables, des vins
« moelleux » ou « doux » sont élaborés à partir de baies récoltées après concentration par passerillage sur souche ou atteintes de pourriture noble sous l’action de Botrytis cinerea.

 

 


Fiche technique

L'appellation d'origine contrôlée « Montlouis-sur-Loire » est réservée aux vins blancs tranquilles, mousseux et pétillants.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 07 Octobre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale de 6 000 pieds par hectare, avec un écartement entre rangs de 1,60 mètre maximum. L'écartement entre pieds sur un même rang ne peut pas être inférieur à 1 mètre.

Les vignes sont obligatoirement conduites en palissage « plan relevé ».

Les vignes sont taillées avant le 1er mai.

La charge maximale moyenne est fixée, à la parcelle, à 10 500 kilogrammes par hectare et, par pied, à 2 kilogrammes.

Irrigation : Pas de disposition particulière

Taille :
Les vignes sont taillées avant le 1er mai.
Les vignes sont taillées en taille courte à coursons, à deux yeux francs maximum. Toutefois, un courson au plus par pied peut être taillé à trois yeux francs maximum.
Le nombre d'yeux francs par pied est de dix en moyenne, avec un maximum de treize yeux francs par pied. Toutefois, pour les vignes de moins de dix ans d'âge, le nombre d'yeux francs par pied est de huit au maximum.

2° Vendange

Maturité :
Ne peut être considéré comme étant à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à :
* 170 grammes par litre de moût pour les vins tranquilles ;
* 153 grammes par litre de moût pour les vins de base destinés à la production de vins mousseux ou pétillants.

Rendement :
Le rendement maximun est de
* 52 hectolitres par hectare pour les vins tranquilles
* 65 hectolitres par hectare pour les vins de la Méthode-traditionelle.


Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vinifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins mousseux ou pétillants ne dépassent pas, après enrichissement et seconde fermentation en bouteille, le titre alcoométrique volumique total de 13 %.
Les vins tranquilles ne dépassent pas, après enrichissement, un titre alcoométrique volumique total de 15 %.

Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Vins Blanc tranquille

un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 p. 100 pour les vins à appellation contrôlée « Montlouis-sur-Loire »

les vins qualifiés avec le terme « sec » présentent, après conditionnement, une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) inférieure ou égale à 8 grammes par litre

Les vins tranquilles font l'objet d'un élevage jusqu'au 15 janvier de l'année qui suit celle de la récolte.

Méthode traditionnelle

un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 9,5 % pour les vins à appellations contrôlées « Montlouis-sur-Loire mousseux » et « Montlouis-sur-Loire pétillant ».

Les vins mousseux ou pétillants sont élaborés exclusivement par seconde fermentation en bouteille.
Le tirage en bouteilles dans lesquelles s'effectue la prise de mousse ne peut avoir lieu qu'à partir du 1er janvier de l'année qui suit celle la récolte.
L'opération de dégorgement, qui est une opération d'élaboration, est réalisée à l'issue d'une période de neuf mois minimum à compter de la date de tirage.

Les vins sont élaborés et commercialisés dans la bouteille à l'intérieur de laquelle a été réalisée la prise de mousse, à l'exception des vins vendus dans des bouteilles d'un volume inférieur à 37,5 centilitres ou supérieur à 150 centilitres.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

Etiquette
Le nom de l'appellation peut être complété par la dénomination géographique « Val de Loire »

Date de mise en marché à destination du consommateur.
A l'issue de la période d'élevage, les vins tranquilles ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu'à partir du 1er février de l'année qui suit celle de la récolte.
Les vins mousseux et pétillants ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu'à l'issue d'une période d'élevage de neuf mois minimum à compter de la date de tirage.


 

 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire

Cépage Chenin

 

Adresses

Domaine Alex-Mathur
38, rue des Bouvineries
Husseau
37270
Montlouis sur Loire
Site Internet
http://alex.mathur.free.fr
Domaine CHIDAINE    
Domaine de la Grange Tiphaine    

Domaine de la taille aux loups

Jacky BLOT

8 Rue Des Aîtres
Husseau
37270
Montlouis sur Loire
Site Internet
http://www.jackyblot.fr/
Domaine Deletang    

Domaine Flamand Delétang

Olivier & Corinne FLAMAND

19 route d'Amboise

37270
Saint Martin le Beau

Tél : 02 47 35 65 71
Mobile : 06 80 22 49 17
Fax : 02 47 35 67 64
Email : flamandolivier@aol.com

Site Internet :
www.domaine-flamand-deletang.com

Domaine les loges de la folie
Lussault-sur-Loire
Site Internet
http://www.les-loges-de-la-folie.com
Domaine Moyer
2 Rue Croix des Granges
Montlouis-sur-Loire
Tél: 02 47 50 94 83
Site Internet :
www.domaine-moyer.fr

Vignoble Breton

Franck Breton

Saint-Martin-Le-Beau
Site Internet
www.franckbreton-vin-montlouis.com
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx
La cave des producteurs de vin de Montlouis   Site Internet :
www.cave-montlouis.com

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.