Fiche sur les vins AOC en France

Chablis

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

Voir aussi :
Chablis grand cru
Petit Chablis

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Chablis » est situé dans la région viticole de la Bourgogne.

L'AOC « Chablis » s'étend dans le département de l' Yonne (89) , sur 17 communes:

Beine, Béru, Chablis, La Chapelle-Vaupelteigne, Chemilly-sur-Serein, Chichée, Collan, Courgis, Fleys, Fontenay, Lignorelles, Ligny-le-Châtel, Maligny,
Poilly-sur-Serein, Préhy (associée à Saint-Cyr-les-Colons), Villy et Viviers

Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être complété par la mention « premier cru »
Liste des 40 Climats de l'A.O.C. « Chablis premier cru »:

Beauroy, Berdiot, Beugnons, Butteaux, Chapelot, Châtains,
Chaume de Talvat, Côte de Bréchain , Côte de Cuissy, Côte de Fontenay,
Côte de Jouan, Côte de Léchet, Côte de Savant, Côte des Prés Girots ,
Côte de Vaubarousse, Forêt, Fourchaume,
La Singulière, Les Beauregards, Les Epinottes, Les Fourneaux,
Les Lys, L´Homme Mort, Mélinots, Mont de Milieu,
Montée de Tonnerre, Montmains, Morein, Pied d´Aloup, Ragons,
Roncières, Sécher, Troesmes, Vaillons, Vaucoupins,
Vau de Vey, Vaugiraut, Vau Ligneau, Vaullorent, Vaupulent, Vosgros.

 

La zone géographique s’étend sur un ensemble de coteaux nichés au coeur des plateaux de l'« Auxerrois », dans le Bassin de Paris. Le « Chablisien » est une petite région bien circonscrite correspondant aux reliefs bordant la vallée du Serein, affluent de l'Yonne, dans son parcours au coeur de la « Côte des Bars ».
Elle s'étend ainsi sur 17 communes du département de l’Yonne, à l'est d'Auxerre.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Chablis » est traversé par le Serein ( rivière affluent de l'Yonne)

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE
Origine du nom :

 

 

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

Les origines connues de Chablis remontent au IIe siècle avant J.C., époque à laquelle il existait un village gaulois à l'entrée sud de la ville actuelle. Les premières vignes furent vraisemblablement plantées au Ier siècle après J.C.

Au cours de son histoire, le vin de « Chablis » reste remarquablement stable dans son type de vin blanc sec.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

510
En 510 Sigismond premier fit construire un monastère dédié à Saint-Loup.

Au IXème siècle

867
Un monastère est créé à Chablis en 510, est cédé, en 867, aux moines de
Saint-Martin de Tours fuyant l'invasion vikingen pays de Loire.
Il semble que ceux-ci aient développé un vignoble proche du village.
En 867, le roi Charles II dit le Chauve (petits-fils de Charlemagne) donne aux moines de Tours le bourg de Chablis et le monastère de Saint-Loup, où ils viendront dix ans plus tard abriter les reliques de Saint Martin.

Au XIIème siècle

1114
En 1114, les Cisterciens fondent, près de Chablis, l'Abbaye de Pontigny et vont progressivement développer un vignoble, puis installer, dans la ville de Chablis, un cellier, le « Petit Pontigny »

1186
En 1186, un don à l’abbaye de Pontigny porte sur une vigne sise près de Chablis, donnant un vin « blanc, et de longue garde ».

Au XIVème siècle

1358
En 1328, quatre cent cinquante propriétaires cultivent 1536 arpents de vigne (environ 650 Ha).

1349
Vers 1349, lorsque l’on découvre le gamay comme nouveau cépage, les réactions de mécontentement se multiplient. Le nouveau plant, très productif, risque en effet de compromettre la qualité des vins de Bourgogne.

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

1395
Au 14ème siècle, Philippe-le-Hardi, fit interdire le plant 'Gamay' au profit du 'Pinot' afin de mieux garantir la qualité de nos vins, par l'ordonnance de 6 août 1395, sur son territoire (Duché de Bourgogne)

Au XVème siècle

Au XVème siècle, Chablis est une ville riche et prospère qui peut se doter de fortifications (vingt neuf tours et trois portes avec pont-levis).
Cette construction des remparts de la Ville Basse (le Bourg) est financée par l’impôt. Les vignerons doivent donner 10% de leur récolte pendant 8 ans : on note 89 participants. Les abbayes de Tours et de Pontigny sont quant à elles exonérées.

1416
Par l'édit de 1416, du roi Charles VI fixant les limites de production du vin de Bourgogne ( Voir le texte d'époque à la page: vignoble de Bourgogne en 1416 )
« les vins récoltés en amont du pont de Sens avec ceux du pays de l'Auxerrois comme ceux du pays de Beaunois seront considérés comme des vins de Bourgogne »

1477
En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, le vignoble de Bourgogne
fut rattaché à la France, sous le règne de Louis XI.

Au XVIème siècle

1537
En 1537 sept cent cinquante propriétaires exploitent 1200 arpents de vigne (500 Ha environ), sur la région de Chablis.

Au XVIIIème siècle

1789
Depuis la révolution française de 1789, l’extrême valorisation du patrimoine foncier et la réputation internationale des vins de Bourgogne ont conduit à un très important morcellement des terres.

Au XIXème siècle

Le phylloxéra, le mildiou et l'oïdium ont gravement atteint le « Chablisien » qui mettra plusieurs décennies à s'en remettre.

La taille Guyot, simple ou double, généralisée à l'ensemble des vignobles bourguignons au XIXème siècle, est aussi pratiquée en « Chablisien ».

1887
En 1887, le phylloxéra se développe dans tout le vignoble.

Au XXème siècle

1908
Les producteurs créent leur premier syndicat, en 1908, afin de lutter efficacement contre les usurpations du nom.

1920
L'appellation d'origine « Chablis » est progressivement encadrée par une suite de jugements entre 1920 et 1932. Si le coeur de la zone géographique et le caractère des vins font consensus, les débats portent sur les limites du territoire ainsi que sur les qualités de vin pouvant bénéficier du nom de « Chablis ». Progressivement, la zone géographique se dessine, s'appuyant même sur une expertise géologique associant le territoire de l'appellation d’origine aux « marnes kimméridgiennes ».

1923
En 1923, Création de la cave coopérative « La Chablisienne ».

1929
En 1929, un jugement du tribunal d'Auxerre pose enfin les bases de l'appellation d'origine, sans la référence géologique.

1938
l’appellation d’origine contrôlée « Chablis » initialement reconnue par le
décret du 13 janvier 1938

1960
Ce n’est qu’au début des années 1960 que la production de vins de Chablis reprend réellement son essor avec le développement de la mécanisation (apparition du tracteur emjambeur qui remplace le cheval) et la mise en place de systèmes de lutte contre les gelées de printemps (chaufferettes et aspersion).

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1978
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 31 janvier 1978.

 

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1923
Fondation de la « Chablisienne »

1938
Naissance de l'AOC « Chablis » reconnue par le décret du 13 janvier 1938:
* Encépagement
Le cépage « Renevey » est interdit dans toutes les plantations et dans tous les remplacements.
* Taille
les tailles Guyot, Cordon de Royat et Chablis sont les seules autorisées, nombre d'yeux francs : au maximum 14 yeux développés par souche sans que le nombre d'yeux développés à l'hectare ne dépasse 100 000 ;
- hauteur de feuillage : minimum 0,6 fois la distance entre rangs

 

1991
La gelée de printemps 1991, a détruit une grande partie de la récolte

Au XXIème siècle

 

2008
Le vignoble couvre, en 2008, une superficie de 4000 hectares environ, pour une production annuelle moyenne de 233000 hectolitres.

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

 

Le Cahier des charges défini l'aoc des appellations « Chablis »,
par le Décret n° 2009-1344 du 29 octobre 2009
JORF n°0253 du 31 octobre 2009
Modification du décret de l'AOC, par le Décret n° 2009-1344 du 29 octobre 2009 (JORF n°0253 du 31 octobre 2009 page 18782 texte n° 23 ):
* Géographie
s'étend dans le département de l' Yonne (89) , sur 19 communes:
Beine, Béru, Chablis, La Chapelle-Vaupelteigne, Chemilly-sur-Serein, Chichée, Collan, Courgis, Fleys, Fontenay, Lignorelles, Ligny-le-Châtel, Maligny, Poilly-sur-Serein, Préhy (associée à Saint-Cyr-les-Colons), Villy et Viviers

* Conduite des vignes

10 500 kilogrammes par hectare pour les appellations « Chablis »

2011

Le Cahier des charges défini l'aoc des appellations « Chablis »,
homologué par le décret n° 2011-1752 du 2 décembre 2011,
JORF du 6 décembre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Permettant la mise en réserve de de vins d'appellation au-delà des rendements fixés par le cahier des charges (quand le millésime le permet), le Volume Complémentaire Individuel est accessible aux vins blancs secs depuis les vendanges 2013 (après 7 millésimes d'expérimentation à Chablis*).
* : les AOC concernées sont Petit Chablis, Chablis, Chablis premier cru et Chablis grand cru.

2014
En 2014, la récolte a été d’un peu plus de 308.000 hectolitres, soit l’équivalent de 40 millions de bouteilles.

2015
Les vendanges ont commencé le matin du 2 septembre 2015, dans le Chablisien. Des vendanges anticipées après le violent orage de grêle qui s'est abattu dans l'Yonne entre Irancy et Tonnerre dans la nuit du 31 aout au 1er septembre 2015.
Les vignerons ont donc dû avancer la récolte pour sauver du pourrissement les grumes touchées.

 

 

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Chablis » :
Vins Blancs:
Chardonnay


Ampélographie
( étude des cépages )

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay est appelé localement : Beaunois , et autrement : Auxerrois
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1395 : Le cépage Gamay est interdit au profit du « Pinot Noir »
1937 : Décret : Seront néanmoins tolérés dans l'encépagement des vignes produisant le vin ayant droit à ladite appellation et pendant une durée maximum de quinze ans, les plants dits de Renevey, étant spécifié qu'à partir de l'année 1938 ce cépage sera interdit dans toutes les plantations et dans  tous les remplacements.
 L'usage local d'incorporer dans les vignes destinées à produire les vins à appellation contrôlée « Aloxe-Corton » un certain nombre de plants blancs Pinot blanc ou gris et Chardonnay, dont le pourcentage peut s'élever à 15 % au maximum, reste autorisé.
1938 : Renevey, à partir de l'année 1938, sera interdit dans toutes les plantations et remplacements.
1951 : le cépage Renevey est interdit
1958 : C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement le « pinot blanc B » et le Chardonnay.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le chardonnay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.

 

.

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de calcaire (kimméridgien : avec dépot de fosile d'huitres ) et d'une formation marneuse ( Exogyra virgula )

La cuesta de la « Côte des Bars », grande structure géomorphologique faisant affleurer des sédiments datés du Jurassique supérieur, est un relief formé de calcaire dur, le « Calcaire du Barrois » formant corniche au dessus d’un long versant au sous-sol de marnes (calcaires argileux) compactes et imperméables, les « Marnes à exogyra virgula », riches en petites huîtres en forme de virgule qui ont
donné leur nom à la formation.

Sous les marnes, un niveau calcaire forme un petit ressaut topographique près du fond de la vallée (« Calcaire à Astartes »). Les marnes constituant le versant sont le plus souvent masquées par un manteau d'éboulis mêlant matériaux fins et éléments calcaires plus grossiers. Le dénivelé du front de côte atteint 120 mètres à 130 mètres, les altitudes restant modérées. Le point le plus haut du plateau ne
dépasse pas 320 mètres.

Le paysage chablisien est très original. De grands versants légèrement concaves, occupés par la vigne, sont dominés par une corniche calcaire boisée, fermant les perspectives, ouvertes seulement dans l'axe de la vallée du Serein. Une multitude de petits vallons, souvent secs, découpent des coteaux aux orientations variées. Ce vallons sont, en général, encaissés et boisés sur leurs faces les plus pentues, ne
laissant place à la vigne que sur les versants les mieux exposés.

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins occupent les flancs de la vallée du Serein et de ses vallons latéraux, englobant les talus marneux, aux sols bien drainés, de la zone d'affleurement des « Marnes à exogyra virgula ». Localement, le vignoble atteint le « Calcaire du Barrois » ou le « Calcaire à Astartes », si les pentes sont suffisantes.
Les sols sont toujours calcaires. Maigres et très caillouteux, bien drainés sur les calcaires, ils sont plus riches en argiles sur le talus marneux. Le manteau d'éboulis couvrant la marne imperméable, par son épaisseur variable, apporte des nuances et constitue une couche drainante et se réchauffant bien.

 


Le Climat
est Océanique, avec des gelées de printemps.

Le « Chablisien » baigne dans un climat océanique légèrement modifié par des influences continentales.

Ce climat se caractérise par un régime de précipitations modéré et régulier (650
millimètres annuels seulement à Auxerre), sans sécheresse estivale affirmée et des températures plutôt fraîches avec une moyenne annuelle de 10,8°C.

Le climat est caractérisé par un assez fort risque de gelées hivernales et printanières qui peuvent être catastrophiques pour la vigne. Le relief relativement encaissé augmente ce risque.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Chablis » est réservée aux vins tranquilles blancs.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques infos sur le
Cahierdes charges du 2 décembre 2011,
JORF du 6 décembre 2011

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5500 pieds à l’hectare.

- Les vignes sont obligatoirement palissées et le palissage est entretenu.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 10500 kilogrammes par hectare pour les vins susceptibles de bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée « Chablis » ;
- 10000 kilogrammes par hectare pour les vins susceptibles de bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée « Chablis » complétée de la mention « premier cru ».

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :

La richesse minimum en sucre des raisins et les titres alcoométriques volumiques naturels minimum répondent aux caractéristiques suivantes :
- AOC « Chablis » : 161 grammes par litre de moût et 10 %
- mention « premier cru » : 170 grammes par litre de moût
et 10,5%

Rendement :

Le rendement est fixé à
- AOC « Chablis » : 60 hectolitres par hectare
- mention « premier cru » : 58 hectolitres par hectare

Le rendement butoir est fixé à
- AOC « Chablis » : 70 hectolitres par hectare
- mention « premier cru » : 68 hectolitres par hectare


Autres informations sur la vendange : .

La vendange est protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.



Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Pour la vignification et l'élevage, les vins doivent être dans l'air de production ou dans l'aire de proximité immédiate .

Enrichissement
- Après enrichissement, les vins ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 13 % ;
- Après enrichissement, les vins susceptibles de bénéficier de la mention « premier cru », ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 13,5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

alcoométrique volumique naturel minimum de 10 %.

Les vins finis prêts à être mis à la consommation au sens de l'article D. 644-36-I du code rural présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) de 3 grammes par litre.

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

- les bulletins d’analyses réalisées avant ou après conditionnement.
Ces bulletins sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.


Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur :

Le 15 décembre de l'année de récolte ; toutefois, compte tenu de la qualité de la récolte, cette date peut être avancée au 1er décembre par décision du comité régional de l'Institut national de l'origine et de la qualité, après avis de l'organisme de défense et de gestion

Etiquette

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être complété par la mention « premier cru »


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne

Carte du vignoble de Chablis

Relief de Chablis

Carte et relief de chablis
 

 

Adresses

Syndicat des vins de Chablis   Site Internet :
www.chablis.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxx
Brocard Jean-Marc
3, route de Chablis
89800
Préhy
Tel 03 86 41 49 00
Château de la chaume
Fleys
 

Domaine du Colombier

Guy MOTHE

   
Domaine du Vieux Château

Daniel-Etienne DEFAIX
14 Rue Auxerroise – BP 50
89 800
Chablis

Tél : 03 86 42 14 44
Fax : 03 86 42 14 44

Domaine Gilbert Picq et ses Fils
Chichée
 
Domaine Louis Michel & Fils
9, Bd de Ferrières
BP 40
89 800
Chablis
Tél : 03 86 42 88 55
Fax : 03 86 42 88 56
Site internet :

louismicheletfils.com
Domaine Servin
89 800
Chablis
 
Domaine Tixier
37 Grande Rue de Chablis
89800 Préhy
Tél 03 86 41 42 72
Fax 03 86 41 42 55
Site internet :
chablis-tixier.com
Domaine Vrignaud
Fontenay près Chablis
 
Domaine William Fèvre
89 800
Chablis
ww.williamfevre.fr
Maison Louis Jadot
 

Vignoble Lavantureux

Roland Lavantureux

Lignorelles
 

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.