Fiche sur les vins AOC en France

Cérons

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Cérons » est situé dans la région viticole du Bordelais, sur la rive gauche de la Garonne.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Cérons » est situé dans le département de la Gironde, sur les 3 communes :

Cérons, Podensac et Illats.

 

La zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Cérons » est incluse dans l’appellation Graves. Situé à 35 kilomètres en amont de Bordeaux, le plateau de Cérons est séparé de Barsac par un petit ruisseau affluent de la Garonne, le Saint-Cricq.

 

L'aire de production établie en 1936, modifiée en 1989, 2011.

 

 

Historique


ETYMOLOGIE
Origine du nom :

Cérons a la même racine étymologique que la rivière du Ciron se jetant dans la Garonne à Cérons jadis. Sirione, en latin, est le seul nom de la région mentionné sur la carte d’Antonin, carte du réseau routier sous l’empereur Caracalla (211-217) et sur la Table de Peutinger (IIIème siècle).
L’existence d’un passage à gué lors des basses marées pourrait être à l’origine de la mention de cette étape militaire et marchande.

Voir aussi : Histoire du vignoble Bordelais

HISTOIRE

La vigne est plantée dans cette région depuis la plus haute Antiquité.

Dès le IIe siècle, les romains y enracinent les premiers plants de "Vitis Biturica", et les écrits d'Ausone au IVe siècle nous permettent de savoir que le vin de ces vignobles était réputé jusqu'à Rome.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au IVème Siècle

les écrits d'Ausone au IVème siècle attestent de la réputation de ces vignobles jusqu'à Rome.

Au XIIème Siècle

le véritable essor viticole ne commence qu'au Moyen Âge, avec le mariage d'Aliénor
d'Aquitaine et d'Henri Plantagenêt qui crée une union dynastique ouvrant le marché londonien aux vins de cette région.

Au XIVème siècle

Tout au long des XIVe et XVe siècles, les luttes d’influences entre Français, Anglo-aquitains et seigneurs locaux auront des conséquences catastrophiques pour son vignoble.

Au XVème Siècle

1453
Cette période d'essor s’achève par la célèbre bataille de Castillon en 1453 qui met un terme à la Guerre de Cent Ans.
En 1453, la fameuse bataille de Castillon rend l’Aquitaine à la France et Bordeaux est brusquement privé de débouché commercial vers l’Angleterre.

Au XVIème Siècle

Même si la présence de la vigne est attestée dès le Moyen Âge, c’est le commerce avec les Hollandais à la fin du XVIème siècle et surtout au XVIIème siècle qui oriente la production de cette région vers des vins blancs doux, à sucres résiduels. Faisant partie de la Prévôté Royale de Barsac, le vignoble acquiert progressivement son amplitude et les vins s’expédient par le port de la juridiction, à Barsac.

Au XVIIème Siècle

A la fin du XVIIème siècle et durant le XVIIIème siècle, les savoir-faire par le choix des cépages et la pratique des tries sur une vendange sur-mûrie ou botrytisée, développés sur les appellations Sauternes et Barsac, le sont également dans la région de Cérons.

Au XVIIIème Siècle

1736
Le cépage Sauvignon est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736

1750
Le développement du commerce avec la Hollande favorise la production de vins blancs et ces échanges encouragent l’innovation technique et l’introduction de nouvelles techniques comme par exemple vers 1750, l’élevage en barriques, puis en bouteilles, grâce à « l’allumette hollandaise » (mèche soufrée) .

Au XIXème siècle

1828
Paguierre, courtier en vin signale dans une édition anglaise de 1828 que ces vins « se distinguent par une jolie sève, une riche saveur, de la fermeté et beaucoup de moelleux ».

1857
l’oïdium est enrayé par l’invention de traitements à base de soufre (1857)

1875
le phylloxéra ruine tout le vignoble Bordelais, de 1875 à 1892, finalement sauvé par le greffage des cépages bordelais sur des pieds américains résistants à la maladie

 

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1932
Dans son livre Les Appellations d’Origine Bordelaises, en 1932, Pierre Célestin écrit à propos de Cérons «Il n’y a jamais eu de contestation pour cette délimitation plus que centenaire, c’est pour cela qu’aucune décision judiciaire n’a eu à en fixer le rayonnement ».

1936
L ’appellation d’origine contrôlée « Cérons » est initialement reconnue par le
décret du 11 septembre 1936.
art.6 - La vinification devra être faite avec des raisins arrivés à surmaturation (pourriture noble) récoltés par triées successives.

1947
A partir des vendanges de 1947, seuls auront droit à l'appellation contrôlée " Cérons " les vins répondant à toutes les conditions fixées par le décret de contrôle relatif à cette appellation et provenant des vignes qui auront été taillées et plantées conformément

1956
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée " Cérons " devront provenir de moûts contenant au minimum 212 grammes de sucre naturel par litre et présenter, après fermentation, un degré alcoolique minimum de 12° 5.

1959
Les vins ne pourront être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par une commission de dégustation désignée par l'Institut national des appellations d'origine des vins et eaux-de-vie sur proposition du syndicat de l'appellation. Cette commission examinera si le vin répond aux conditions fixées par la réglementation en vigueur, et notamment par le présent décret.

1961
A partir de la récolte 1961, tout producteur de vin de l'appellation contrôlée définie par le présent décret possédant dans son exploitation des parcelles situées dans l'aire délimitée et contenant des hybrides blancs ne pourra revendiquer le droit à cette appellation.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

Décret sur le rendement

1982
Le rendement de base est fixé à 40 hl par hectare de vignes en production

1989
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 14 septembre 1989.

Au XXIème siècle

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc des appellations
« Cérons »,
par le Décret n° 2009-1137 du 18 septembre 2009
JORF n°0220 du 23 septembre 2009

2011
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 10 février 2011.

Cahier des charges de l’AOC « Côtes de Bordeaux-Saint-Macaire »
homologué par le décret n° 2011-1783 du 5 décembre 2011,
JORF du 7 décembre 2011

La superficie délimitée de l’appellation Cérons est de 2 089 hectares, mais n’est plus revendiquée que par une vingtaine de producteurs sur 30 à 80 hectares selon les millésimes.
les producteurs de Cérons peuvent également produire les appellations Graves en vins blancs secs et rouges et Graves supérieures dans cette zone, et le vignoble s’est largement reconverti à la production de vins rouges ces cinquante dernières années, passant de 95 % de production de vins blancs il y a cinquante ans à 40%.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques,
JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

Regardez aussi : Histoire du Bordelais

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Cérons » :

Vins Blancs

 

muscadelle B, sauvignon B,
sauvignon gris G, sémillon B.

 


Ampélographie
( étude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

 

 

HISTORIQUE

Ier siècle : l’introduction du cépage : le « Biturica » (ancêtre des cabernets)
1736 : Le Sauvignon est formellement identifié dans le vignoble des Graves
   

 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composée de graves

La région de Cérons, comme l’ensemble des Graves, est issue d'une histoire géologique de très longue durée. Sur un substratum de calcaires et de marnes correspondant à une sédimentation marine carbonatée à l’ère tertiaire se sont succédées des phases de dépôts de matériaux étroitement liées à la naissance de la Garonne, aux modifications de son tracé et aux épisodes glaciaires successifs de l’ère quaternaire, accompagnées de phénomènes d’érosion, de mouvements tectoniques et de variations climatiques très complexes.

L’appellation Cérons présente ainsi une grande diversité de sols se répartissant entre les sols typiques de l’appellation Graves, au Nord, sols à forte concentration de graviers, et de l’appellation Barsac au Sud, sols argilo-calcaires sur sous-sol de calcaire à Astéries.
Néanmoins, certains sols ne se retrouvent que dans cette appellation. Ils sont formés de croupes de graves résiduelles sur un socle argilo-calcaire plus ou moins sableux, séparées par des cuvettes généralement sableuses, alignées sur la rive gauche
de l’ancien Ciron et du ruisseau du Saint-Cricq.

 


Le Climat
est Océanique
Le micro climat qu'il provoque est le véritable auteur du miracle des vins d'or du Sautemais. Aux brouillards matinaux succèdent de chaudes après midi ensoleillées qui favorisent le développement du Botrytis Cinerea.

Voisine de Barsac, la particularité de Cérons tient surtout à son climat et mésoclimat particulier :
l’océan, la Garonne et l’immense forêt des landes girondines à proximité créent un effet thermorégulateur bénéfique à la vigne.
Les hivers doux et humides, les étés aux chaleurs modérées permettent une maturation lente propice aux raisins blancs.
A l’automne, la confluence de la Garonne et des ruisseaux affluents est à l’origine de brouillards matinaux qui couvrent le vignoble, dissipés lors d’après-midis ensoleillés et par une aération et une ventilation naturelle asséchant et concentrant les raisins déjà très mûrs.

Ces conditions climatiques particulières sont à l’origine du développement d’un
minuscule champignon sur le raisin, le « Botrytis cinerea ». Cette symbiose du champignon et du raisin appelée « pourriture noble» est à l’origine de la concentration des sucres et des arômes ainsi que de la synthèse de substances originales conférant leur spécificité aux vins.

Le paysage céronnais couvert de vignobles où quelques moulins anciens dominent, parsemé de villages de pierre calcaire, alterne entre fleuve et forêt d’acacias ou de pins, là où le « Sable des Landes » (sable éolien du Quaternaire) recouvre toutes les formations à l’ouest ou entre les croupes de graves. On y voit encore les traces d’anciennes carrières d’exploitation de pierre ou de graves, pour certaines encore en cours d’exploitation.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Cérons » est réservée aux vins tranquilles blancs.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du 5 décembre 2011,
JORF du 7 décembre 2011

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds par hectare.

- La taille est obligatoire avant le 1er mai.

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8000 kilogrammes par hectare avant surmaturation.
- Cette charge correspond à un nombre maximum de douze grappes par pied.

Aucune parcelle n’est laissée à l’abandon.

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 221 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 14, 5 %.

Historique :
(200-2013) minimum 212 grammes de sucre naturel par litre.

Rendement :

Le rendement est fixé à 40 hl par hectare

Le rendement butoir est fixé à 44 hectolitres par hectare.

Autres informations sur la vendange :

- Les vins proviennent de raisins récoltés à surmaturité, botrytisés et / ou passerillés sur souche.

- Les vins sont issus exclusivement de raisins récoltés manuellement par tries successives.


Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Pour la vignification et l'élevage, les vins doivent être dans l'air de production ou dans l'aire de proximité immédiate .

Enrichissement
- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 21%

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Tout lot de vin commercialisé (en vrac) ou conditionné présente un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 %.

- Les vins présentent, au conditionnement, une teneur en sucres fermentescibles (glucose et fructose) supérieure ou égale à 45 grammes par litre.

- Les vins sont élevés au moins jusqu’au 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.


Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur

- A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 30 avril de l’année qui suit celle de la récolte.


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais
   

 

Adresses

Château de Cérons 33720 Cérons
Tél :05 56 27 01 13
Château Haura   Site Internet :
www.denisdubourdieu.fr/
reynon/haura.html
Domaine des caillaoux   Site Internet :
www.domaine-caillaoux.com
     

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.