Fiche sur les vins AOC en France

Beaujolais

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Beaujolais » est situé dans la région viticole du Beaujolais.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Beaujolais » est situé dans les départements de Saône-et-Loire, et du Rhône, sur les 96 communes suivantes (par départements):

Département du Rhône (69)

Alix, Anse, L'Arbresle, Les Ardillats, Arnas, Bagnols, Beaujeu, Belleville,
Belmont-d’Azergues, Blacé, Le Bois-d’Oingt, Le Breuil, Bully, Cercié,
Chambost-Allières, Chamelet, Charentay, Charnay, Châtillon,
Chazay-d’Azergues, Chénas, Chessy, Chiroubles, Cogny,
Corcelles-en-Beaujolais, Dareizé, Denicé, Emeringes, Fleurie,
Frontenas, Gleizé, Jarnioux, Juliénas, Jullié, Lacenas, Lachassagne,
Lancié, Lantignié, Légny, Létra, Liergues, Limas, Lozanne, Lucenay,
Marchampt, Marcy,Moiré, Montmelas-Saint-Sorlin, Morancé, Nuelles,
Odenas, Oingt, Les Olmes, Le Perréon, Pommiers, Pouilly-le-Monial,
Quincié-en-Beaujolais, Régnié-Durette, Rivolet, Saint-Clément-sur-Valsonne,
Saint- Cyr-le-Chatoux, Saint-Didier-sur-Beaujeu, Saint-Etienne-des-Oullières,
Saint-Etienne-la-Varenne, Saint-Georges-de-Reneins,
Saint-Germain-sur-l’Arbresle, Saint-Jean-d’Ardières,
Saint-Jean-des-Vignes, Saint-Julien, Saint-Just-d’Avray,
Saint-Lager, Saint-Laurent-d’Oingt, Saint-Loup, Saint-Romain-de-Popey,

Département de Saône-et-Loire (71)

Chaintré, Chânes, La Chapelle-de-Guinchay, Chasselas,
Crêches-sur-Saône, Leynes, Pruzilly, Romanèche-Thorins,
Saint-Amour-Bellevue, Saint-Symphorien-d’Ancelles et Saint-Vérand.

 

Pour la mention « Villages »,
la récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des 38 communes suivantes :

- Dans le département du Rhône :
Les Ardillats, Beaujeu, Blacé, Cercié, Charentay, Chénas, Chiroubles,
Denicé, Emeringes, Fleurie, Juliénas, Jullié, Lancié, Lantignié, Marchampt, Montmelas-Saint-Sorlin, Odenas, Le Perréon, Quincié-en-Beaujolais, Régnié-Durette, Rivolet, Saint-Didier-sur-Beaujeu, Saint- Etienne-des-Oullières, Saint-Etienne-la-Varenne, Saint-Julien, Saint-Lager, Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais, Vaux-en-Beaujolais, Vauxrenard, Villié-Morgon ;

- Dans le département de Saône-et-Loire :
Chânes, La Chapelle-de-Guinchay, Leynes, Pruzilly, Romanèche-Thorins, Saint-Amour-Bellevue, Saint-Symphorien-d’Ancelles, Saint-Vérand.

 

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins susceptibles de bénéficier de l’appellation d’origine contrôlée « Beaujolais » suivie du nom de la commune de provenance des raisins sont assurés sur le territoire des communes suivantes :

- Dans le département du Rhône :
Les Ardillats, Beaujeu, Blacé, Cercié, Charentay, Denicé, Emeringes,
Jullié, Lancié, Lantignié, Marchampt, Montmelas-Saint-Sorlin, Odenas, Le Perréon, Quincié-en-Beaujolais, Rivolet, Saint-Didier-sur-Beaujeu, Saint-Etienne-des-Oullières, Saint-Etienne-la-Varenne, Saint-Julien, Saint-Lager, Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais, Vaux-en-Beaujolais, Vauxrenard ;

- Dans le département de Saône-et-Loire :
Chânes, La Chapelle-de-Guinchay, Leynes, Pruzilly, Romanèche-Thorins, Saint-Symphorien-d’Ancelles.

 

La zone géographique s’étend sur la bordure orientale du Massif Central, au-dessus de la vallée de la Saône, au coeur de la région qui lui a donné son nom. Le vignoble s’étend entre les villes de Lyon et de Mâcon, sur 55 kilomètres, du nord au sud, et 15 kilomètres à 20 kilomètres, d’est en ouest, entre la plaine de la Saône, affluent du Rhône, et les « Monts du Beaujolais », à une altitude comprise entre 180 mètres
et 550 mètres.
La zone géographique couvre ainsi le territoire de 85 communes du département du Rhône, et 11 communes du département de Saône-et-Loire.
La zone de production définie pour la mention « Villages », est localisée dans la moitié nord de la zone géographique sur le territoire de 30 communes du département du Rhône et 8 communes du département de Saône-et-Loire.

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :

Origine du nom

Le nom

HISTOIRE

« Il faut arriver au IIIème siècle de notre ère pour voir la culture de la vigne définitivement implantée dans la région du Lyonnais. » [VIALA P. ET VERMOREL V., 1902]. L’empereur PROBUS, en 280 après Jésus-Christ, permet aux Gaulois d’avoir des vignes, notamment dans les Monts d’Or, proches de Lyon.

Au XIXème siècle

Transportés par la Saône, ils étaient destinés aux bouchons lyonnais, le nom local des bistrots. On dit que Lyon est traversée par trois rivières : le Rhône, la Saône et le Beaujolais.
Les vins parvenaient aussi à Paris, traversant par la route les monts du Beaujolais pour rejoindre la Loire, puis Paris par le canal de Briare.

1893
Le ban des vendanges est fixé le 25 Août 1893

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1930
A la fin des années 1920, les premières caves coopératives voient le jour

1937
L’appellation d’origine contrôlée « Beaujolais » est reconnue par le décret du 12 septembre 1937.

1943
En 1943, leurs démarches aboutissent ainsi à la publication d’une liste de 31 communes autorisées à adjoindre leur nom à celui du « Beaujolais ».

1950
Le 21 avril 1950 les 31 communes sont regroupées en une unité concrétisée par l’adjonction de la mention « Villages ».

1951
En 1951, un arrêté sur la commercialisation du vin fixe la vente des vins nouveau le le 15 décembre.
En 1951, l’Union Viticole du Beaujolais demande la possibilité de vendre ses vins « en primeur », avant la date du 15 décembre, demande qui aboutit le 13 novembre 1951, avec la parution d’une note administrative des contributions indirectes précisant les conditions « dans lesquelles certains vins à appellation contrôlée peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage général du 15 décembre
prochain. ». Ainsi est né officiellement le phénomène « Beaujolais nouveau ».

En octobre 1951 , les vignerons réunis au sein de l'Union Viticole du Beaujolais demandent la possibilité de commercialiser " de suite les vins du Beaujolais

Le 13 novembre 1951, une note de l'Administration des Contributions Indirectes précise " dans quelles conditions certains vins à appellation contrôlée peuvent être commercialisés dès maintenant, sans attendre le déblocage général du 15 décembre prochain " . Les vins visés sont : le Beaujolais, les Côtes-du-Rhône, la Bourgogne (vins blancs) et Bourgogne Grand Ordinaire, le Bourgogne Aligoté, le Mâcon (vins blancs), le Gaillac et Gaillac Premières Côtes (vins blancs), le Muscadet.

1952
Dans les années 1950, le négoce local organise et pousse la commercialisation des vins primeurs.
Les nombreux caveaux de dégustation et la toute nouvelle route des vins permettent d’attirer le consommateur et de lui faire découvrir les richesses du « Beaujolais ».

1956
L’appellation d’origine contrôlée « Beaujolais supérieur »
l'arrêté du 17 septembre 1956 porte sur le réglementation de la taille des vignes

1967
En 1967, un décret fixe la commercialisation du beaujolais nouveau au 15 novembre, à minuit .

1972
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 9 et 10 février 1972.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1977
en 1977, année particulièrement tardive, le Beaujolais Nouveau est mis en vente le 25 novembre, à minuit.

1980
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 4 et 5 juin 1980.

Le ban des vendanges est fixé le 02 octobre 1980

1985
il faut attendre
l’année 1985 pour parvenir à la mise en marché à destination du consommateur du « Beaujolais nouveau » le troisième jeudi du mois de novembre.

Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 11 et 12 septembre 1985.

1986
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 17 septembre 1986.

1988
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 2 et 3 juin 1988.

1989
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 22 et 23 février 1989, des 8 et 9 novembre 1989.

1995
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 18 et 19 mai 1995.

1997
Le ban des vendanges est fixé le 30 Août 1997

1998
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 27 et 28 mai 1998.

Le ban des vendanges est fixé le 02 septembre 1998

1999
Le ban des vendanges est fixé le 07 septembre 1999

Au XXIème siècle

2000
Le ban des vendanges est fixé le 28 Août 2000

2001
Le ban des vendanges est fixé le 06 septembre 2001

2002
Le ban des vendanges est fixé le 07 septembre 2002

2003
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 22 et 23 mai 2003.

Le ban des vendanges est fixé le 14 Août 2003

2004
Le ban des vendanges est fixé le 11 septembre 2004

Décret du 26 novembre 2004 relatif aux appellations d'origine contrôlées "Beaujolais" et "Beaujolais supérieur"
Les vins blancs peuvent également, pour les vignes en place avant le 28 novembre 2004, provenir du cépage aligoté B jusqu’à la récolte 2024 incluse.

2005
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 9 mars 2005.

Le ban des vendanges est fixé le 05 septembre 2005

L’appellation comporte 18 caves coopératives. Elles représentent un tiers des volumes. Avec 15% des volumes sont commercialisés directement par le producteur.
L’appellation représente 9 900 ha en Gamay.
La production moyenne de rouge concerne 650 000hl, dont 430 00 hl sont vendus en primeur. En rosé, elle atteint 500 hl.
L’appellation représente 175 ha en Chardonnay. La production moyenne de blanc concerne 8 500 hl.

2006
Le ban des vendanges est fixé le 05 septembre 2006

2007
Le ban des vendanges est fixé le 25 Août 2007

2008
Le ban des vendanges est fixé le 15 septembre 2008

En 2008, il compte environ 19000 hectares pour une production moyenne annuelle de près d’un million d’hectolitres qui se partage entre 3500 exploitations.
18 caves coopératives vinifient le tiers des volumes produits. La même année, le vignoble destiné à l’élaboration de vins bénéficiant de la mention « Villages » compte 6300 hectares pour une production moyenne de 350000 hectolitres.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

L'Interprofession du Beaujolais annonce un ban des vendanges fixé au 27 août 2009

Le Cahier des charges défini l'aoc des appellations « Beaujolais Villages » , « Beaujolais », « Pouilly-Vinzelles », « Pouilly-Loché »
par le Décret n° 2009-1346 du 29 octobre 2009
JORF n°0253 du 31 octobre 2009

Modifications :
* l'apparition de l'aire de vignification.
* la densité de plantation passe de 6000 à 5000 pied à l'hectare
* ajout au décret : Des allées d'une largeur supérieure à 2,50 mètres peuvent être mises en place par arrachage de rangs de vigne. Les allées ainsi constituées ont une largeur inférieure ou égale à 3 mètres. Elles disposent d'un couvert végétal maîtrisé, spontané ou semé. Dans des situations accidentées (pente de 30 % minimum), des allées plus larges peuvent être constituées.
* L'enherbement permanent des tournières est obligatoire.
* .....

2010
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 16 novembre 2010.

Pour le Beaujolais, Le ban des vendanges qui donne le feu vert pour démarrer le ramassage est fixé au 13 septembre 2010.

2011

Le ban des vendanges a été fixé au 24 août 2011, dans le Beaujolais

Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Beaujolais »
homologué par le décret n° 2011-1617 du 23 novembre 2011,
JORF du 24 novembre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Le ban des vendanges 2012 en Beaujolais est à la date du 07 septembre.

2013

Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Beaujolais »
modifié par le décret n°2013-91 du 24 janvier 2013,
JORF du 27 janvier 2013

Le ban des vendanges 2012 en Beaujolais est à la date du mardi 24 septembre.

2014

Cette année le ban est fixé au 8 septembre 2014 pour le Gamay et au 5 septembre pour le Chardonnay

2015
Jusqu’à la récolte 2015 incluse, la proportion du cépage pinot noir N, au titre de cépage accessoire, est inférieure ou égale à 15 % de l’encépagement de l’exploitation, sans être obligatoirement présent en mélange de plants dans les vignes.
Les vins issus de ce cépage font obligatoirement l’objet d’un assemblage avec le cépage principal dans une proportion inférieure ou égale à 15 % dans l’assemblage des vins.

La véraison a débuté vers le 12 juillet 2015 dans certaines parcelles du Beaujolais.

Le ban des vendanges en Beaujolais est le 24 août 2015.

2024
Les parcelles de vigne en place à la date du 28 novembre 2004, plantées en cépage aligoté B, continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée (vins blancs) jusqu’à la récolte 2024 incluse.

 

 

 

 

Voir aussi : Histoire du Beaujolais


 

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Beaujolais» :
Vins Blancs :

 

chardonnay B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Les parcelles de vigne en place à la date du 28 novembre 2004, plantées en cépage aligoté B, continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation d'origine contrôlée (vins blancs) jusqu'à la récolte 2024 incluse.

Vins rouges et vins rosés

 

- cépage principal : gamay N ;
- cépages accessoires :
aligoté B, chardonnay B, gamay de Bouze N, gamay de Chaudenay N, melon B, pinot gris G et pinot noir N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion des cépages accessoires gamay de Bouze N et gamay de Chaudenay N, ensemble ou séparément, est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement

- Les autres cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes, et leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

VINIFICATION

- Les vins produits à partir de parcelles complantées de cépages accessoires, sont vinifiés par assemblage des raisins concernés ;
- La proportion des cépages gamay de Bouze N. et gamay de Chaudenay N, ensemble ou séparément, est inférieure ou égale à 10 % de l’assemblage.



Ampélographie
( étude des cépages )

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Melon B:
Les douze clones agréés de Melon B portent les numéros 177, 227, 228, 229, 230, 231, 232, 441, 442, 443,1057 et 1120. Un conservatoire a été installé en 1993 dans le vignoble nantais et comprend près de 300 clones.
En 1999 des chercheurs de l'Université de Californie à Davis, résulte d’après les analyses génétiques publiées, le « Melon de Bourgogne » est issus d’un croisement entre le Pinot et le Gouais B.

Aligoté :
Le cépage Aligoté provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.

Gamay N:
Le cépage Gamay N provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le cépage Gamay est signalé vers 1327 à Millau (Sud-Ouest) et vers 1349 en Bourgogne.
Mutations :
Le gamay teinturier de Bouze est une mutation observée par Caumartin en 1832 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Il est originaire du village bourguignon de Bouze-lès-Beaune (Côte-d'Or).
Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

 

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le Gamay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.
2004 : Le cépage aligoté B n'est plus autorisé à la plantation
2024 : Le cépage aligoté B n'est plus autorisé
 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est varié, allant des granites et schistes érodés de la valléede l’Azergues à l’argilo-calcaire du plateau de Liergues – Le Bois d’Oingt.

 


Le climat
contrasté. Il subit l’influence océanique avec des pluies bien réparties sur la saison et atténuées par le relief. L’influence méditerranéenne s’exerce par des orages d’été parfois dévastateurs.

Le vent du nord rafraîchi et sèche : il contribue au fruité des vins et modère les maladies de la vigne. La délimitation privilégie les expositions à l’est et au sud.
L’altitude varie de 200 m à 450 m. La topographie tourmentée crée de nombreux microclimats contribuant à la richesse de la palette des vins.

 

 

 


Fiche technique

L’AOC « Beaujolais » suivie ou non de la mention « Villages » ou du nom
de la commune de provenance des raisins, est réservée aux vins tranquilles blancs, rosés et rouges.

- La mention « supérieur » est réservée aux vins rouges.
- La mention «primeur» ou «nouveau» est réservée aux vins rouges et rosés.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges du 24 janvier 2013,
JORF du 27 janvier 2013

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds par hectare.

La taille est achevée le 15 mai.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 11000 kilogrammes par hectare, pour les vins blancs ;
- 10000 kilogrammes par hectare, pour les vins rouges et rosés.

L'irrigation est interdite.

 

2° Vendange

Maturité :

La richesse en sucre des raisins et les titres alcoométriques volumiques naturels répondent aux caractéristiques suivantes :
AOC « Beaujolais »
Vins blancs 170 grammes par litre de moût et 10,5 %
Vins rosés 161 grammes par litre de moût et 10,0 %
Vins rouges 171 grammes par litre de moût et 10,0 %
la mention « supérieur » 180 grammes par litre de moût et 10,5 %

AOC « Beaujolais » suivie de la mention « Villages » ou du nom de la commune de provenance des raisins :
Vins blancs 178 grammes par litre de moût et 11,0 %
Vins rosés 170 grammes par litre de moût et 10,5 %
Vins rouges 180 grammes par litre de moût et 10,5 %

 

Rendement :

le rendement est fixé à
AOC « Beaujolais »
Vins blancs 68 hectolitres par hectare
Vins rosés et rouges 60 hectolitres par hectare
mention « supérieur » 58 hectolitres par hectare

le rendement de base est fixé à
AOC « Beaujolais » suivie de la mention « Villages »
ou du nom de la commune de provenance des raisins
Vins blancs 66 hectolitres par hectare
Vins rosés et rouges 58 hectolitres par hectare

Autres informations sur la vendange :

- Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
La date de début des vendanges est fixée selon les dispositions de l’article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime. (ban de vendange)

- Le tri de la vendange est obligatoire.
Le tri est réalisé soit à la vigne, soit à la cave, et, dans ce dernier
cas, en justifiant d’un équipement adapté. Le tri est défini comme étant l’élimination ou la séparation des grappes de raisins ou de baies altérées par une maladie (botrytis, oïdium, etc..) ou bien des grappes et des baies insuffisamment mûres.

- La hauteur de vendange dans les contenants assurant le transport de la parcelle au chai de vinification, ne dépasse pas 0,50 mètre

- Le matériel de récolte et de transport de la vendange présente un système d’écoulement de l’eau ou de protection adapté.


Chai

 

1° Arrivée du Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées pour les vins rouges dans la limite d’un taux de concentration de 10 %

Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total suivant le cahier des charges

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Afin de conserver le caractère primeur qui constitue la spécificité des vins rouges et rosés susceptibles de bénéficier de la mention « primeur » ou « nouveau » :
- Les vins sont exclusivement issus des raisins récoltés la même année.
- La durée de cuvaison des vins est inférieure ou égale à 10 jours.
- Les vins susceptibles de bénéficier de la mention « primeur » ou « nouveau » sont conditionnés avant le 1er décembre de l’année de la récolte.

 

- Les vins rouges, à l’exception des vins bénéficiant de la mention «primeur» ou «nouveau», font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er janvier de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

- les bulletins d’analyses réalisées avant conditionnement.
Ces bulletins d’analyses sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

 

Date de mise en marché à destination du consommateur :
- les vins bénéficiant de la mention «primeur» ou «nouveau», le 3ème jeudi du mois de novembre de l’année de la récolte.

- Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l'article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime ;
- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges, à l’exception des vins bénéficiant de la mention «primeur» ou «nouveau», sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 janvier de l’année qui suit celle de la récolte.

Etiquette
- Le nom de l'appellation d’origine contrôlée peut être suivi de la mention « supérieur »

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être suivi de la mention « Villages »

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être suivi du nom de la commune de provenance des raisins

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée suivie ou non de la mention « Villages » ou du nom de la commune de provenance des raisins peut être complété par la mention «primeur» ou «nouveau»


Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Beaujolais

La phrase mnémotechnique pour retenir les crus est :
"Alors Je Cherche Mon Frère Chez Ma Respectable Cousine Berthe" -

explications :
A comme (Saint-)Amour
J comme Juliénas
C comme Chénas
M comme Moulin à vent
F comme Fleurie
C comme Chiroubles
M comme Morgon
R comme Reignié
C comme Côte de Brouilly
B comme Brouilly

 

Adresses

Groupement des Beaujolais 210, Boulevard Vermorel
69400 Villefranche-sur-Saône

Tél : 04 74 02 22 20
Site Internet :
www.beaujolais.com

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx
     
Domaine la Guillardière
99 route du patin
69620 Oingt
Tél: 06 76 72 49 28
     

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.