Fiche sur les vins AOC en France

Saint Véran

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint Véran » est situé dans la région viticole de la Bourgogne.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint Véran » est situé sur les communes du département de Saône-et-Loire :

Chânes, Chasselas, Davayé, Leynes,
Prissé, Saint-Amour-Bellevue, Saint-Vérand et Solutré-Pouilly.

La zone géographique s’étend ainsi sur 8 communes du département de Saône-et-Loire, à environ 10 kilomètres au sud-ouest de Mâcon.

 

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

L’appellation d’origine contrôlée reprend le nom originel de « Saint Véran », évêque de Cavaillon à la fin du VIème siècle qui siégea au Concile de Mâcon. Il donne son nom au village de « Saint-Véran » qui devient « Saint-Vérand des vignes » puis « Saint-Vérand ».

HISTOIRE :
voir aussi : Histoire de la Bourgogne

La présence de la vigne dans le Mâconnais est ancienne. A. PELLETIER dans « La Saône, axe de civilisation » rappelle que les bateliers transportent déjà sur la Saône, au profit du marché de Lugdunum, « le vin qui provient de Bourgogne où le vignoble existe depuis le Ier siècle ».

Jusqu’au XVIIIème siècle, le vignoble de « Saint-Véran », comme l’ensemble du Mâconnais, est surtout planté en cépage gamay N.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au VIème siècle

L'évêque de Cavaillon à la fin du VIème siècle qui siégea au Concile de Mâcon. Il donne son nom au village de « Saint-Véran »

Au XVème siècle

1416
Par l'édit de 1416, du roi Charles VI fixant les limites de production du vin de Bourgogne ( Voir le texte d'époque à la page: vignoble de Bourgogne en 1416 )
« les vins récoltés en amont du pont de Sens avec ceux du pays de l'Auxerrois comme ceux du pays de Beaunois seront considérés comme des vins de Bourgogne ». Le maconnais n'est pas désigné comme vin de Bourgogne.

1477
En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, le vignoble de Bourgogne
fut rattaché à la France, sous le règne de Louis XI.

Au XVIIème siècle

La culture de la vigne et le commerce du vin se développent à partir du Moyen-Âge, grâce aux grands ordres monastiques et notamment sous l'influence de Cluny, proche de la zone géographique.
Les archives de Mâcon révèlent l’existence, dès 1606, d’un « terrier » (relevé parcellaire) provenant du Domaine de la Bâtie à Saint-Vérand, appartenant au Chapitre de la cathédrale Saint-Vincent de Mâcon, et dont les parcelles productives se trouvent réparties sur les communes de Saint-Vérand et alentour.

Au XVIIIème siècle

Jusqu’au XVIIIème siècle, le vignoble de « Saint-Véran », comme l’ensemble du Mâconnais, est surtout planté en cépage gamay N.

Au XIXème siècle

1876
Jules GUYOT, en 1876, constate dans son « Etude des vignobles de France » : « Saint-Vérand, Leynes et Chasselas produisent les vins les plus délicats du Mâconnais » Ces trois communes appartiennent toujours à la zone géographique.

À la fin de ce siècle arrivèrent deux nouveaux fléaux de la vigne. Le premier fut le mildiou, le second le phylloxéra.

Le cépage gamay N, dès la fin de la crise phylloxérique, supplanté par le cépage
chardonnay B.

Au XXème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1947
En 1947, est créée l’« Amicale des Producteurs de Vin Blanc », qui conduit, à l’initiative de trois hommes, Louis DAILLY, Georges CHAGNY et Louis ORIZET, le dossier de reconnaissance de l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Véran ».

1971
l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Véran », initialement reconnue par
le décret du 6 janvier 1971.

1973
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 10 mai 1973.

Au XXI ème siècle

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

S’étendant, en 2009, sur environ 700 hectares, le vignoble est exploité par plusieurs centaines de producteurs cultivant un parcellaire très morcelé. Les vins sont commercialisés pour les deux tiers en vente directe en bouteilles.

2011

Superficie en production, en 2011 : 703,01 ha
Rappel : 1 hectare (ha) = 10 000 m2 = 24 ouvrées

Le Cahier des charges défini l'aoc « Saint-Véran »,
Décret n° 2011-1717 du 30 novembre 2011,
JORF n°0280 du 3 décembre 2011

 

 


Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Saint Véran » :
Vins blanc
Chardonnay

Historique

Chardonnay
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Jusqu’au XVIIIème siècle, le vignoble de « Saint-Véran », comme l’ensemble du Mâconnais, est surtout planté en cépage gamay N.

Le cépage gamay N, dès la fin de la crise phylloxérique, supplanté par le cépage
chardonnay B.

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est argilo-calcaire

La zone géographique est située dans la région naturelle des « Monts du Mâconnais », dans la partie méridionale de la région Bourgogne.

Les emblématiques roches calcaires de Solutré, illustre site préhistorique, et Vergisson, ainsi que le Mont de Pouilly, dominent le paysage vallonné et accidenté.

La zone géographique traverse en diagonale les chaînons de l’extrémité sud du Mâconnais. Les sols, d’une grande diversité, développés sur des substrats variés, sont principalement argilo-calcaires.

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins occupent préférentiellement des coteaux plus ou moins en forte pente, faisant globalement face à la plaine de la Saône et au Midi, entre 200 mètres et 450 mètres d’altitude, sur des sous-sols marneux du Jurassique inférieur et moyen, et localement des calcaires tendres du Jurassique supérieur.

Les sols des parcelles délimitées pour la récolte des raisins sont généralement maigres et caillouteux, très calcaires. En situation de piémont, ils sont enrichis par des formations d'altération peu épaisses, de nature limono-argileuse et parfois décarbonatés superficiellement.

 

Le Climat océanique est marqué par de nettes influences méridionales. Les précipitations sont régulièrement réparties sur l'année et ne dépassent pas 800 millimètres.

Elles sont modérées durant la période d’activité de la vigne. La barrière naturelle des « Monts du Charollais », à l’ouest, protège en partie les vignes des influences humides océaniques et fait bénéficier la zone géographique des courants d’air doux, venus du sud, par le sillon rhodanien, dès les premiers beaux jours.

La température moyenne annuelle est de 11°C. Le vignoble tire largement bénéfice de la chaleur estivale, qui se prolonge souvent jusqu’à l’automne.

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Saint Véran » produit des vins blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 30 novembre 2011

1° Conduite du vignoble
Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 8000 pieds par hectare.

Les vignes sont obligatoirement palissées et le palissage est entretenu.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 10500 kilogrammes par hectare.

L’enherbement permanent des tournières est obligatoire.

La destruction, dans les vignes, des cadoles, murs en pierres sèches, haies et murgers existants, est interdite.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
RICHESSE MINIMALE EN SUCRE DES RAISINS
AOC « Saint-Véran » 178 grammes par litre de moût
- suivie d’une unité géographique : 195 grammes par litre de moût

Rendement :
Le rendement est fixé à
AOC « Saint-Véran » 64 hectolitres par hectare
- suivie d’une unité géographique : 62 hectolitres par hectare

Divers :
Les matériels de récolte sont propres.

Les matériels de transport sont propres ;

La vendange est protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.



Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Après enrichissement, les vins présentent un titre alcoométrique volumique total inférieur ou égal à 13,5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.

L’utilisation de morceaux de bois est interdite.

AOC « Saint-Véran »
Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er février de l’année qui suit celle de la récolte

AOC « Saint-Véran » suivie du nom d’une unité géographique plus petite :
Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er avril de l’année qui suit celle de la récolte.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation

Mis en marché à destination du consommateur

AOC « Saint-Véran » A partir du 15 février de l’année qui suit celle de la récolte

AOC « Saint-Véran » suivie du nom d’une unité géographique plus petite :
A partir du 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte

 

Adresses

Domaine Alian Normand
La grange du dine
71960
La roche-Vineuse
Tel : 03 85 36 61 69
     

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne

Carte du vignoble de Saint-Véran
   

 

Les nouvelles sur l'appellation

La 74e Saint-Vincent tournante, évènement majeur de la vigne en Bourgogne, sera organisée pour la première fois par l’appellation Saint-Véran, les 27 et 28 janvier 2018 sur la commune de Prissé en Saône-et-Loire.

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.