Fiche sur les vins AOC en France

Roussette de savoie

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Roussette de Savoie » est situé dans la région viticole de la Savoie.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée «Roussette de Savoie » est situé prés du lac du bourget, sur 4 départements : Savoie, Haute-Savoie, Isère, Ain, sur la même air que l'appellation d'origine « Vins de Savoie ».

L'air de production est :
Les 28 communes du Département de la Savoie (73)
Apremont, Arbin, Barby, Billième, Le Bourget-du-Lac, Brison-Saint-Innocent, Challes-les-Eaux, Chignin, Chindrieux, Cruet, Francin, Fréterive, Jongieux, Lucey, Les Marches, Montmélian, Motz, Myans, Ruffieux, Saint-Alban-Leysse, Saint-Baldoph, Saint-Germain-la-Chambotte, Saint-Jeoire-Prieuré, Saint-Jean-de-la-Porte, Saint-Jean-de-Chevelu, Saint-Pierre-d'Albigny, Serrières-en-Chautagne, Yenne.
Les 24 communes du Département de la Haute-Savoie (74)
Ayze, Bassy, Bonneville, Challonges, Chaumont, Chessenaz, Clarafond, Desingy, Frangy, Franclens, Marignier, Marin, Massongy, Musièges, Publier, Sciez, Thonon-les-Bains, Usinens, Vanzy, Ville-la-Grand.
En ce qui concerne les communes suivantes : Ballaison, Douvaine, Loisin, Seyssel, seuls les vins rouges répondant aux conditions énumérées ci-après peuvent bénéficier de ces appellations.
La commune du Département de l'Isère (38)
Chapareillan.
Les 2 communes du Département de l'Ain (01)
Seyssel, Corbonod.


Il y a 4 appellations avec des nons de cru :
                                                            * Roussette de Savoie - Frangy
                                                            * Roussette de Savoie - Marestel
                                                            * Roussette de Savoie - Monthoux
                                                            * Roussette de Savoie - Monterminod
Les zones de productions sont dispersées.

Le vignoble s’égrène en arc de cercle sur les contreforts du massif alpin, de Thonon-les-Bains, au nord, jusqu’à l’ouest d’Albertville au sud, en passant par Frangy, le Lac du Bourget, le sud de Chambéry pour remonter dans la Combe de Savoie.

Il est situé dans les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et sur une frange au nord de l’Isère.
La zone géographique s’étend ainsi sur le territoire de 53 communes.

 

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE

Origine du nom :
Le nom de « Roussette » est en référence à la couleur rousse que prennent les baies à maturité.

Regardez aussi : L'histoire de la Savoie

HISTOIRE

La vigne est présente depuis longtemps dans les Alpes, comme en témoignent les pépins de raisins fossilisés retrouvés lors de fouilles archéologiques dans les sites lacustres datant du Néolithique.

Les plus anciens témoignages de vinification sur ce versant des Alpes sont postérieurs à la conquête romaine.

Dès le 1er siècle, Columelle cite l’allobrogicum comme un vin renommé, et Pline parle de la vigne «vitis allobrogica», probablement proche du cépage mondeuse N et mondeuse B.

L'arrivée des Romains permettra un réel essor de la vigne en Savoie.

Au moyen-âge, l'église possède un des plus importants patrimoines fonciers, les moines procèdent alors à un travail de dénomination des surfaces du vignoble Savoyard.

Au XIème siècle

1050
Une charte de 1050, mentionne le vignoble de Monterminod.

Au XIIème siècle

1180
L'abbé de Hautecombe, Ganfried, parle du vignoble de Montmélian

Au XIIIème siècle

1248
Apremont et Abymes sont établis sur l’effondrement du Mont Gerbier, le 24 novvembre 1248, qui fit des milliers de morts

Au XIVème siècle

La présence du cépage altesse B est attestée en Savoie au XIVème siècle.

Le cépage altesse B, possède une grande ressemblance avec le cépage furmint B de Hongrie, aurait été introduit dans les régions de l’Ain et de Savoie, au cours du XIVème siècle, à partir de Chypre par les ducs de Savoie alliés à la famille de LUSIGNAN, qui régnait alors sur l’île.

Au XVIème siècle

Dès le 16e siècle, de nombreux villages de Savoie planteront des vignes mais leur production de qualité médiocre s'écoulera principalement auprès d'une clientèle paysanne et ouvrière

1553
Le vignoble porte le nom de « Marestel » conséquence de l’anoblissement de Claude MARESTE, conseiller du duc EMMANUEL PHILIBERT DE SAVOIE en 1563.
Le vin est alors identifié sous le nom de « Roussette », en référence à la couleur rousse que prennent les baies à maturité.

1556
on tenta dès 1556 de limiter l'emprise de la vigne à un tiers de la surface d'exploitation agricole

1559
Afin de limiter cette progression et dans un souci de qualité, le duc Emmanuel Philibert instaure par un édit de 1559 le ban des vendanges. Cette mesure visant à favoriser la récolte des raisins à bonne maturité.

Mais ces mesures réglementaires eurent peu d'effet car la vigne, plus rémunératrice que les cultures traditionnelles, représentait une part de plus en plus importante du revenu du paysan.
Une situation de surproduction chronique s'installa en Savoie. Elle persista jusqu'à la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Au XVIIIème siècle

1774
A. COSTA de BEAUREGARD publie, en 1774, un essai sur l’agriculture dans lequel il évoque le cépage altesse B.

Au XIXème siècle

1803
L’enquête des cépages de 1803 en recense une trentaine pour les vins blancs, une quarantaine pour les rouges.

1860
La Savoie est rettachée à la France, après le plébiscite de 1860.

1880
En 1880, les deux départements de la Savoie (Savoie et Haute-Savoie) produisaient 360000 hectolitres, en majorité des vins rouges, sur 3000 hectares de vignes, avec une surface moyenne inférieure à 30 ares, par producteur.

Au XXème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1919
Au cours de l’Entre-deux-guerres, seules les petites exploitations survivent mais n’exploitent plus que la moitié du vignoble.

1945
Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, les paysans-vignerons s’organisent afin de moderniser les méthodes de culture et de production. Ainsi les producteurs s’unissent en syndicats locaux et créent 4 caves-coopératives.

1973
l'AOC «Roussette de Savoie » ou «Roussette de Savoie » suivie d'un nom de cru prend naissance, par le décret du 4 septembre 1973.

1988
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par le comité national compétent de l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des
séances des 24 et 25 février 1988.

1990
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par le comité national compétent de l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des
séances des 7 et 8 novembre 1990.

Au XXI ème siècle

2000
Jusqu'à la récolte 2000 incluse, le cépage Chardonnay est autorisé pour l'AOC «Roussette de Savoie »
(il est interdit pour les 4 crus : Frangy, Marestel, Monthoux, Monterminod)

2003
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par le comité national compétent de l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des
séances des 26 et 27 février 2003.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par le comité national compétent de l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des
séances du 10 septembre 2009.

 

2011

Le Cahier des charges défini l'aoc « Roussette de Savoie »,
par le Décret n° 2011-1179 du 23 septembre 2011,
JORF du 27 septembre 2011

 

 

Regardez aussi : L'histoire de la Savoie

 

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Roussette de Savoie » :
Vins Blancs Altesse ( appelé aussi : Rousette)

Histoire


Altesse
Le cépage altesse B, possède une grande ressemblance avec le cépage furmint B de Hongrie, aurait été introduit dans les régions de l’Ain et de Savoie, au cours du XIVème siècle, à partir de Chypre par les ducs de Savoie alliés à la famille de LUSIGNAN, qui régnait alors sur l’île.

XIVème siècle : La présence du cépage altesse B est attestée en Savoie
1803 : L’enquête des cépages de 1803 en recense une trentaine pour les vins            blancs, une quarantaine pour les rouges.
1973 : l'AOC «Roussette de Savoie »
2000 : Jusqu'à la récolte 2000 incluse, le cépage Chardonnay est autorisé            «Roussette de Savoie » (il est interdit pour les 4 crus )

 

Sols et Climat

Le sol est composé de calcaire et de formation marainiques, et de cailloux .

Le vignoble occupe plusieurs situations géologiques bien différentes :

- L'avant-pays savoyard, correspondant à la grande dépression péri-alpine, comblée par des molasses (dépôts marins issus de l'érosion des Alpes à l'aire tertiaire), souvent masquées par des alluvions récentes ou sur-creusées par les glaciers quaternaires, ce dont témoignent les lacs Léman ou du Bourget ;

- Des plis jurassiens ennoyés dans les molasses ; ils forment les reliefs les plus à l'ouest du massif (Dent du Chat, Chautagne), d'orientation générale nord-sud ;

- Les vallées et dépressions alpines dans leur traversée des Alpes externes calcaires (vallée de l'Arve, cluse de Chambéry et combe de Savoie).
Les différents sites viticoles occupent des formations géologiques généralement récentes, issues de l'érosion intense du massif alpin, toujours active de nos jours :

- les alluvions quaternaires sablo-graveleuses des rivières alpines torrentueuses, notamment en bordure du
lac léman. ;
- les moraines glaciaires datant du quaternaire ancien, formant des placages en piémont ou à flanc de vallée ;

- les éboulis post-glaciaires empâtant le pied des reliefs (Monterminod, Combe de Savoie) ;

- les molasses tertiaires (Frangy) ;

- Enfin, les substrats issus de l’écroulement du Mont-Granier, résultant d’un accident géologique récent (1248) et remaniant des marnes (calcaires argileux) et calcaires crétacés.

Affleurent aussi, localement, des roches plus anciennes, non recouvertes par les épandages récents, principalement des marnes et calcaires du Jurassique supérieur (Marestel, Monthoux).

 

Le Climat présente des tendances océaniques, sous l'influence des vents d’ouest qui apportent humidité et variation de températures modérée.

Il est cependant soumis à des influences continentales et méridionales. Les flux du nord apportent périodiquement des froids secs. Les flux du sud apportent la
douceur. La topographie module ces influences.

L’humidité liée au climat est renforcée par la présence de réserves hydriques (lacs, neige et glace), à l’origine d’un important réseau hydrographique permanent.
L’ensoleillement est de l’ordre de 1600 heures par an avec une arrière saison chaude.

Les orientations des vignobles sont sud et sud-est, ou ouest.
Ces éléments, relief, altitude, exposition au soleil, variation verticale des températures, déterminent de nombreuses variantes climatiques au sein desquelles le vignoble s’établit en îlots plus ou moins importants.

 


Fiche technique

L'AOC «Roussette de Savoie» produit des vins blancs

:Appellation « Roussette de Savoie » suivie d'un nom de cru (vins tranquilles)

Nom du cru
Communes de production
Frangy : Chaumont, Desingy, Frangy.
Marestel : Jongieux, Lucey.
Monterminod : Saint-Alban-Leysse.
Monthoux : Saint-Jean-de-Chevelu.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 23 septembre 2011

1° Conduite du vignoble
Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée ne peut être accordé aux vins provenant des jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 août.

Age de la vigne pour l'aoc :
Les parcelles de vignes plantées avant la parution du décret et non conformes au niveau densité pourront bénéficier de l'appellation «Roussette de Savoie » jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2020 incluse.

Superficie maximale par pied :
La densité minimale est de 5 000 pieds à l'hectare pour toute nouvelle plantation.
La distance entre les souches sur le rang est au minimum de 0,80 mètre. Cette mesure est applicable pour toute nouvelle plantation ou replantation réalisée après la parution du présent décret.

Irrigation :

Taille :
les vins doivent provenir de vignes taillées conformément aux dispositions suivantes :
- gobelet, éventail ou cordon portant au maximum trois ou quatre coursons taillés à deux yeux francs ;
- guyot simple ou double avec en moyenne douze yeux francs au maximum par pied ; toutefois ce nombre peut être porté à seize pour le chardonnay B avec arcure des longs bois, et il ne doit pas dépasser dix pour le gamay N (dans ces nombres sont compris les yeux des longs bois et des coursons) ;
- une taille courte est obligatoire avec un nombre de huit yeux maximum pour les vignes de mondeuse plantées postérieurement à 1980.

Autres :

2° Vendange

Maturité :
les vins doivent provenir de raisins récoltés à bonne maturité et présenter un titre alcoométrique volumique naturel minimum de :
«Roussette de Savoie » : 10 %.
«Roussette de Savoie » suivie d'un nom de cru : 10,5 %.

Rendement :
Le rendement de base est fixé pour les appellations :
«Roussette de Savoie » : 59hl/ha.
«Roussette de Savoie » + cru : 53hl/ha.

Le rendement butoir est fixé pour les appellations :
«Roussette de Savoie » : 68 hl/ha.
«Roussette de Savoie » + cru : 62 hl/ha.

Divers :

Chai

1° Arrivée du Chai
L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
lorsque l'autorisation d'enrichissement est accordée, les vins ne doivent pas dépasser un titre alcoométrique volumique total de :
«Roussette de Savoie » : 13 %.
«Roussette de Savoie » suivie d'un nom de cru : 13,5 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

Les vins blancs représentent 100% du volume total

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de Savoie
   

 

Adresses

     

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.