Fiche sur les vins AOC en France

Muscadet Côtes de Grandlieu
( voir aussi les crus du Muscadet :
Sèvres et Maine , Côtes de grandlieux, Coteaux de la Loire)

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu » est situé dans la région viticole du Val de Loire, dans la Pays Nantais.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu » est situé dans 2 départements ( Loire Atlantique ,et Vendée ), sur communes suivantes :

Département de Loire Atlantique ( 17 communes )

Bouaye, Bouguenais, Brains, Chevrolière, Corcoué-sur-Logne,
Legé, Limouzinière, Pont-Saint-Martin, Port-Saint-Père, Saint-Aignan-Grandlieu,
Saint-Colomban, Saint-Léger-les-Vignes, Saint-Lumine-de-Coutais,
Saint-Mars-de-Coutais, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu,
Sainte-Pazanne, Touvois

Département de Vendée ( 2 communes )

Rocheservière
Saint-Philbert-de-Bouaine

Le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu » est essentiellement localisé sur les coteaux qui ceinturent le lac de Grandlieu et sur les flancs des cours d’eau qui l’alimentent, dont les rivières Logne, Boulogne et Ognon, ainsi que sur les versants de l’Acheneau qui lui sert d’exutoire et rejoint l’estuaire de la Loire entre Nantes et Saint-Nazaire.

La zone géographique s’étend sur le territoire de 19 communes des départements de la Loire-Atlantique et de la Vendée, au sud de la ville de Nantes, non loin des rives de l’océan Atlantique. Elle constitue la partie la plus occidentale de la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Muscadet ».

 


 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

Voir aussi : Histoire de la vallée de la Loire

HISTOIRE

Le vignoble, dans la région nantaise en général, apparaît dès l'époque gallo-romaine. Il souffrira énormément des invasions, et ne sera reconstitué qu'au XIème siècle.

Au Moyen-Âge, la route du sel provenant de la baie de Bourgneuf-en-Retz
et de Noirmoutier transite déjà par le lac de Grandlieu pour l’approvisionnement en vin. Un commerce actif s’est perpétué depuis avec l’Irlande et les pays celtes. Le vignoble médiéval s’étend ensuite, sous l’impulsion des abbayes de Buzay (sur les rives de l’Acheneau) et de Villeneuve (au bord de l’Ognon).

C’est ensentiellement du rouge qui est produit au XIème siècle, à la demande des Anglais.

Au XIVème siècle

A partir du XIVème siècle, un vignoble commercial s’affirme grâce à la présence des flottes d’Europe du Nord présentes dans la baie de Bourgneuf-en-Retz.

1303
L' Année 1303 est exceptionnellement chaude et peu pluvieuse. La Seine, l'Oise et la Loire sont à sec.

Au XVIème siècle

Au XVIème siècle, la demande du négoce hollandais encourage la production de vins blancs.

Ce n'est qu'au XVIème siècle que le cépage blanc « la Folle blanche » apparaît.

1529
Le cépage « Melon de Bourgogne », introduit dans le Vignoble Nantais au cours du XVIème siècle et arrivé par l’Anjou dès 1529.

A partir du XVIème siècle, sous l’impulsion du négoce international installé à Nantes, le cépage melon B s’implante définitivement dans la région.

Au XVIIème siècle

Au XVIIe siècle, sous la pression des courtiers hollandais, recherchant ces petits vins pour l'alambic, le vignoble va connaître un grand développement : jusqu'à la Révolution française la Bretagne fait partie des « provinces réputées étrangères » (avec la Guyenne, la Saintonge, le Languedoc, la Provence, le Dauphiné, le Lyonnais, la Flandre et l'Artois) ce qui fait que les traites (taxes sur les marchandises) sont levées à ses frontières, notamment à la barrière d'Ingrandes sur la Loire. Ainsi, les vins du pays nantais, exportés depuis le port de Nantes, sont moins chers que leurs voisins angevins ou tourangeaux.

1635
Dès 1635, le mot « muscadet » est attesté dans un document du village de Gorges.
Un chartrier, conservé dans le beau manoir de style italien de l'Oiselinière, contenait le document le plus ancien relatant la culture du muscadet en basse Loire. Ce document mentionne un acte de fermage en date du 20 janvier 1635, par lequel Jean Goulet de la Fosse de Nantes, seigneur de l'Oiselinière à Gorges, établit un bail à complant pour plusieurs particuliers de la paroisse de Gorges sur "…une pièce de 78 boisselées appelée Les Grands Gâts, pour la planter en vignes blanches de muscadet".

Au XVIIIème siècle

1709
En 1709, un froid rigoureux sévit et le vignoble connut de nombreuses pertes.
le vignoble fut détruit et replanté avec le cépage "Melon de Bourgogne".

A la fin du XVIIIème siècle, la paroisse de Saint-Philbert-de-Grandlieu a déjà le tiers de ses terres planté en vignes. Cette commune compte même jusqu’à 750 hectares de vignes sous le Second Empire.

1793
Les saccages opérés en marge des guerres de Vendée en 1793-1794, le vignoble n'y échappe pas.

Au XIXème siècle

Entre 1864 et 1895, le vignoble souffre non pas du froid mais du phylloxéra, insecte qui s'attaque aux racines de la vigne. Ceci entraîna l'arrachage de la totalité des vignes.

Au XXème siècle

Après le phylloxera, le vignoble se reconstitue avec des plants greffés, en adoptant quelques nouvelles techniques comme la taille Guyot et les plantations en lignes. Dès lors, le savoir-faire de production est bien codifié avec le choix du seul cépage melon B, le maintien d’une densité de plantation élevée, la maîtrise de la charge et du rendement des vignes.

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1937
Dès 1937, les meilleures situations viticoles de la zone géographique sont reconnues en appellation d’origine contrôlée « Muscadet ».

1953
Créé en 1953, le C.I.V.N a la charge d'assurer la maîtrise du marché et la promotion collective du vignoble nantais qui regroupe les appellations : AOC Muscadet, AOVDQS Gros Plant, AOVDQS Coteaux d'Ancenis, AOVDQS Fiefs Vendéens.

1955
Désireux cependant de mieux valoriser les vins produits sur les meilleurs coteaux, les producteurs demandent, dès 1955, la reconnaissance d’une appellation d’origine contrôlée qui sera refusée.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1977
En 1977, la mention"sur lie" est codifiée (le vin doit passé un hivers en cuve ou en fût, et être mis en bouteilles sur le lieu de vignification, il ne peut être commercialisé avant le 1er Mars).

1979
les producteurs réitèrent cette demande en 1979, pour une AOC.

1994
En 1994 née l'appellation d'origine controlée "Muscadet Côtes de Grandlieu ",suite à la demande des vignerons de la région (ils trouvaient une typicité de Muscadet diffirantes des autres AOC "Muscadet" sur leur terroir) .

l’aire parcellaire délimitée telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 3 novembre 1994.

l’appellation d’origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu » est initialement reconnue par le décret du 29 décembre 1994.

La réglementation propre à la mention traditionnelle « sur lie » se traduit,
depuis 1994, par la mise en bouteille des vins durant l’année qui suit celle de la récolte, dans les chais mêmes de vinification, afin de limiter les soutirages et le transvasement des vins.

Au XXI ème siècle

2006
La date du début des vendanges pour le Muscadet est le 6 septembre 2006.

2008

Le Cahier des charges défini l'aoc « Muscadet Côtes de Grandlieu »,
par le Décret n° 2008-1140 du 3 novembre 2008
Version consolidée au 07 novembre 2008

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

La date du début des vendanges est le jeudi 10 septembre 2009.

En 2009, la superficie en production couvre approximativement 300 hectares exploités par une centaine de producteurs. Le volume commercialisé représente 14500 hectolitres environ dont la grande majorité avec la mention « sur lie ».

2010
Les vendanges en Loire-Atlantique ont été ouvertes le mercredi 08 septembre 2010.

2011
le 11 mars 2011, Avis sur l'air géographique des vins susceptibles de bénéficier de la mention « sur lie » :
Les communes de Mouzeil, Saint-Sébastiensur-Loire, Teillé n'auraient plus le droit à la mention « sur lie » .
la demande de modification du cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « Muscadet Coteaux de la Loire » est soumise à une procédure nationale d'opposition d'une durée de deux mois à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel .

Le Cahier des charges défini l'aoc « Muscadet Côtes de Grandlieu »,
homologué par le décret n° 2011-1494 du 9 novembre 2011,
JORF du 11 novembre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2014
Le ban des vendanges en Muscadet est prononcé pour le mercredi 10 septembre 2014, par arrêté préfectoral.

 

Voir aussi : Histoire de la vallée de la Loire

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu » :
Vins Blancs
Melon B

 

Ampélographie
( Etude des cépages)

Melon B:
appelé localement aussi « Muscadet » ou « Melon de Bourgogne »
Au XVIème siècle, le cépage melon B s’implante alors dans la région, où il est désigné sous le nom de « Muscadet » dès le milieu du XVIIème siècle.
Les douze clones agréés de Melon B portent les numéros 177, 227, 228, 229, 230, 231, 232, 441, 442, 443,1057 et 1120. Un conservatoire a été installé en 1993 dans le vignoble nantais et comprend près de 300 clones.
En 1999 des chercheurs de l'Université de Californie à Davis, résulte d’après les analyses génétiques publiées, le « Melon de Bourgogne » est issus d’un croisement entre le Pinot et le Gouais B.

Historique

XVIème siècle : le cépage « la Folle blanche » s'implante dans la région.
1529 : Le cépage « Melon de Bourgogne » arrive dans le muscadet .
XVIIème siècle : Le cépage melon B est désigné sous le nom de « Muscadet »
XVIIIème siècle : suite au gel de 1709,
                            le vignoble fut replanté avec le cépage Melon B.
XXème siècle : le vignoble se reconstitue le choix du seul cépage melon B

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de roches éruptives et métamorphiques du Massif Armoricain (gneiss, granit, ...)

Le vignoble nantais repose sur des terrains cristallins d’origine métamorphique ou éruptive mis en place entre le précambrien et le paléozoïque supérieur. D’une façon générale, les formations constituant le socle sont des gneiss, des micachistes, des roches vertes (gabbros, amphibolites …) et dans une bien moindre proportion des granites.

Les sols viticoles les plus courants sont des sols bruns, de réaction acide (pH 6 à 6,5), sains, présentant une bonne aptitude au réchauffement et une capacité de rétention en eau limitée du fait d’une texture plutôt grossière et d’une profondeur moyenne

 

Le Climat est Océanique.

Le vignoble nantais bénéficie d’un climat de type océanique tempéré. La pluviométrie moyenne annuelle est de 780 mm, assez bien répartie sur toute l’année.

La température moyenne annuelle est de 12° C avec un minimum de 5° C en janvier et un maximum de 19° C en juillet ; l’amplitude thermique diurne est d’autant plus réduite qu’on se rapproche de l’océan ou de la Loire. L’ensoleillement est en moyenne de 1 900 heures par an, très concentré sur la période de végétation (plus de 1 300 heures d’avril à septembre).

Le climat est également caractérisé par d’importantes variations dans les précipitations et surtout l’ensoleillement d’une année sur l’autre ; il marque beaucoup les millésimes. La douceur des températures printanières entraîne un débourrement précoce qui accentue les risques des gelées de printemps. L’arrière saison est aléatoire du fait des perturbations associées aux marées d’équinoxe d’automne.

 


Fiche technique

L’appellation d’origine contrôlée « Muscadet Côtes de Grandlieu », complétée ou non par la mention « sur lie », est réservée aux vins blancs tranquilles.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 09 novembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6500 pieds par hectare.

Les vignes sont taillées avec un maximum de 12 yeux francs par pied.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 10000 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10 %.

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 161 grammes par litre de moût.

Rendement :

Le rendement est fixé à 55 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 66 hectolitres par hectare.

Divers :

La date de début des vendanges est fixée par « arrêté préfectoral » ( Ban des Vendanges ) selon les dispositions de l’article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime.


Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Tout traitement thermique en vue de la stabilisation microbiologique des moûts et des vins (conditionnés ou non conditionnés) faisant intervenir une température supérieure à 40°C est interdit, à l’exception de la flash pasteurisation des vins (conditionnés ou non conditionnés)

Les vins présentent, après fermentation :
- une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose et fructose) de 3 grammes par litre

Ils bénéficient d’un élevage sur leurs lies fines de vinification dès la fin de la fermentation alcoolique et au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les résultats d’analyse sont conservés pendant une période de 12 mois à compter de la date du conditionnement.

Commercialisation



Date de mise en marché à destination du consommateur

- A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 8 mars de l’année qui suit celle de la récolte


 

Cartes et Photos


Carte du vignoble de la Vallée de la Loire

Carte du vignoble du pays Nantais
   

 

Adresses

     

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.