Fiche sur les vins AOC en France

Moulin-à-vent

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de « Moulin-à-vent » est situé dans la région viticole du Beaujolais,
sur les 2 communes, des 2 départements :

Rhône (69) : Chénas
Saône-et-Loire (71) : Romanèche-Thorins

La zone géographique s’étend sur le flanc oriental des « Monts du Beaujolais », principalement sur la « Montagne de Rémont » (510 mètres d’altitude) et sur les terrasses faisant face à la plaine de la Saône, à 15 kilomètres au sud-ouest de Mâcon, et 25 kilomètres au nord de Villefranche-Sur-Saône.
Elle s’étend ainsi sur le territoire des communes de Chénas et de Romanèche-Thorins, aux confins des départements du Rhône et de la Saône-et-Loire.

L'aire de production est défini en 1924, et modifié en 1985.

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

Le nom de l’appellation d’origine contrôlée est lié à l’antique moulin à vent, construit en 1550, qui se dresse sur la colline de Romanèche-Thorins. Il a servi à moudre du grain jusqu’au milieu du XIXème siècle.
Il est maintenant classé comme monument historique. Situé au coeur du vignoble et visible de très loin, il identifie parfaitement la zone géographique de « Moulin-à-Vent ».

HISTOIRE

Regardez aussi : Histoire du Beaujolais

Il remonte avec l'arrivée des Romains.
La culture de la vigne du « Mâconnais » au « Lyonnais », où la forêt domine, est effective depuis le Ier siècle (PLINE L’ANCIEN).

Au IIIème siècle

Au IIIème siècle, les vins, alors conditionnés dans des amphores, descendent à Lyon par la Saône toute proche.

Au XIVème siècle

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

Au XVème siècle

Le vignoble connaît son véritable essor, à partir de la fin du XVème siècle, sous l’impulsion de la bourgeoisie lyonnaise enrichie par la soierie et la banque.

Au XVIIIème siècle

Le commerce des vins de la région beaujolaise prend de l’ampleur au cours du XVIIIème siècle conduisant à de grandes transformations dans le vignoble. Les grandes propriétés sont alors divisées en « métayages », toujours très présents au sein de la zone géographique.

La réputation de « Moulin-à-vent » est ancienne. Au XVIIIème siècle déjà, elle se vérifie dans une plainte du sieur Pierre-Étienne CHALANDON, négociant à Mâcon, qui proteste contre un producteur suspecté d’offrir des vins de troisième ou quatrième catégorie sous le nom de « Moulin-à-vent ».

1722
Les archives nationales de 1722 précisent que :« Romanèche est l’une des quatre localités du Mâconnais d’où sont expédiées le plus grand nombre de pièces de vin pour Paris.».

Au XIXème siècle

1816
Dans sa « Topographie de tous les vignobles connus », JULLIEN, en 1816, décrit avec éloge les vins de « Moulin-à-Vent », classés alors en « première classe », se conservant pendant plus de dix ans en bouteilles.

1893
Le ban des vendanges est fixé le 25 Août 1893

Au XXème siècle

1910
Le Moulin à Vent doit son nom à un moulin à vent qui avait perdu ses ailes en 1910, mais les a retrouvées en juin 1999.

1924
Le jugement du tribunal de Mâcon, en date du 17 avril 1924, précise officiellement les limites géographiques dans lesquelles peuvent être produits les vins nommés « Thorins ou Moulin-à-Vent ».

1925
« l’Union des viticulteurs » est officiellement créée en 1925.

1934
Une quarantaine de producteurs fondent la cave coopérative, installée depuis 1934 dans une dépendance du château des Michauds, à Chénas .

1936
l'appellation d'origine contrôlée « Moulin-à-Vent » est initialement reconnue par le décret du 11 septembre 1936 :
* Superficie maximale par pied :
la densité de plantation est comprise entre 8 000 ceps par hectare et 13 000 ceps par hectare. L'écartement entre les ceps est au minimum de 0,8 mètre
* Taille :
la vigne est conduite en éventail ou en gobelet. Chaque cep comporte de 3 à 5 coursons taillés à un ou deux yeux francs. Le nombre total de rameaux développés porteurs de grappe ne dépasse pas 8 par cep après ébourgeonnage appelé localement émondage. Le terme " émondage " signifie ici enlèvement de tout rameau inutile ou indésirable. En vue du rajeunissement, chaque cep peut également comporter un courson taillé à un ou deux yeux francs sur un gourmand issu du vieux bois. Le nombre total d'yeux francs ne dépasse pas 10 par cep.
* Maturité :
un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10 %.
une richesse en sucre supérieure à 162 grammes par litre de moût.

1985
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 11 septembre 1985.

1996
Le « Château des jacques » est acheté par la maison Jadot, en 1996

En 1996, les producteurs de « Moulin-à-Vent » se sont unis à ceux de « Chénas » pour créer la « Confrérie des Maîtres Vignerons de Chénas et Moulin-à-Vent », affirmant solennellement la réputation des vins des deux appellations d’origine contrôlées.

1997
Le ban des vendanges est fixé le 30 Août 1997 .

1998
Le ban des vendanges est fixé le 02 septembre 1998.

1999
Le Moulin à Vent doit son nom à un moulin à vent qui avait perdu ses ailes en 1910, mais les a retrouvées en juin 1999.

Le ban des vendanges est fixé le 07 septembre 1999.

Au XXI ème siècle

2000
Le ban des vendanges est fixé le 28 Août 2000

2001
Le ban des vendanges est fixé le 06 septembre 2001

2002
Le ban des vendanges est fixé le 07 septembre 2002

2003
Le ban des vendanges est fixé le 14 Août 2003

2004
Le ban des vendanges est fixé le 11 septembre 2004

2005
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 05 septembre 2005.

2006
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 05 septembre 2006.

2007
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 25 Août 2007.

2008
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 15 septembre 2008.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

L'Interprofession du Beaujolais annonce un ban des vendanges fixé au 27 août 2009

Le Cahier des charges défini l'aoc « Moulin-à-Vent »,
par le Décret n° 2009-1343 du 29 octobre 2009
JORF n°0253 du 31 octobre 2009

Modification du décret d'AOC « Moulin à vent » par le Décret n° 2009-1343 du 29 octobre 2009 ( JORF n°0253 du 31 octobre 2009 page 18731 texte n° 22 ):
* Modification des cépages accessoires : aligoté , chardonnay et melon (les pinots ne sont plus autorisés)
* conduite des vignes :Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6 000 pieds à l'hectare.
* La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 10 000 kilogrammes par hectare.
* Afin de préserver les caractéristiques des sols qui constituent un élément fondamental du terroir :
a) L'enherbement permanent des tournières est obligatoire.
b) Lorsque l'écartement entre rangs est supérieur à 1,50 mètre, l'interrangs doit disposer d'un couvert végétal maîtrisé, spontané ou semé, au moins pendant les saisons d'hiver et de début de printemps.
c) Seuls sont autorisés les aménagements ou travaux avant plantation de vignes qui n'entraînent pas de modification substantielle de la topographie, du sous-sol, de la couche arable ou des éléments structurant le paysage d'une parcelle de l'aire délimitée.
* Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 180 grammes par litre de moût.
* Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.
* Le rendement de base est de 58 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est de 63 hectolitres par hectare.
* Les vins présentent au stade du conditionnement une teneur maximale en acide malique de 0,4 gramme par litre.
* Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration maximum de 10 %.

2010
Le vignoble couvre, en 2010, une superficie de 650 hectares, pour une production annuelle moyenne d’environ 30000 hectolitres.

Le ban des vendanges en Beaujolais est le 13 septembre 2010.

2011

Le ban des vendanges a été fixé au 24 août 2011, dans le Beaujolais

Le Cahier des charges de l'aoc « Moulin-à-Vent »,
homologué par le décret n° 2011-1811 du 6 décembre 2011,
JORF du 8 décembre 2011

Modifications apportées par le cahier des charges :
- Baisse des rendements
- L’utilisation de morceaux de bois est interdite
- Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Le ban des vendanges en Beaujolais est le 07 septembre 2012.

2013

Le Cahier des charges de l'aoc « Moulin-à-Vent »,
modifié par le décret n°2013-95 du 24 janvier 2013,
JORF du 27 janvier 2013

Le ban des vendanges en Beaujolais est le 24 septembre 2013.

2014
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 08 septembre 2014.

2015
Le ban des vendanges en Beaujolais est le 24 août 2015.

 

 

 

 

Regardez aussi : Histoire du Beaujolais

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Moulin à Vent » :
Cahier des charges du 24 janvier 2013
Pour les vins rouges

- cépage principal : gamay N ;
- cépages accessoires :
                              aligoté B, chardonnay B et melon B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes.
Leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

VINIFICATION

Les vins produits à partir de parcelles complantées de cépages accessoires, sont vinifiés par assemblage des raisins concernés.



Ampélographie
( étude des cépages )

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Melon B:
Les douze clones agréés de Melon B portent les numéros 177, 227, 228, 229, 230, 231, 232, 441, 442, 443,1057 et 1120. Un conservatoire a été installé en 1993 dans le vignoble nantais et comprend près de 300 clones.
En 1999 des chercheurs de l'Université de Californie à Davis, résulte d’après les analyses génétiques publiées, le « Melon de Bourgogne » est issus d’un croisement entre le Pinot et le Gouais B.

Aligoté :
Le cépage Aligoté provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.

Gamay N:
Le cépage Gamay N provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le cépage Gamay est signalé vers 1327 à Millau (Sud-Ouest) et vers 1349 en Bourgogne.
Mutations :
Le gamay teinturier de Bouze est une mutation observée par Caumartin en 1832 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Il est originaire du village bourguignon de Bouze-lès-Beaune (Côte-d'Or).
Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

 

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le Gamay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.
 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est de terroir Granitique

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins sont situées dans un paysage vallonné avec, à l’ouest, des coteaux parfois escarpés dominant le bourg de Chénas, et à l’est, des pentes plus douces et des terrasses s’étendant jusqu’à Romanèche-Thorins. L’altitude varie ainsi de 190 mètres à 420 mètres.

80% des sols sont des sols développés sur arènes sableuses friables, de couleur rose, issus de l’altération de la roche granitique du substrat, désigné ici sous le nom de « grès » ou de « gore ». Dans la partie méridionale ainsi que sur la bordure orientale, les sols sont plus évolués et développés sur des colluvions. Ils sont de composition sablo-limoneuse, mêlés à des cailloutis et graviers.

Les sols sont en général bien drainés et sont imprégnés d’oxydes de fer et de manganèse dispersés à partir de filons recoupant la masse granitique.

En effet, le plus important gisement français de manganèse a été découvert, vers 1750, à Romanèche-Thorins. Ce gisement a été exploité du XVIIIème siècle aut XIXème siècle, jusqu’au milieu de la place du village. La « romanéchite », comme on l’appelait alors, est une roche noire, très lourde.

 


Le Climat
est océanique dégradé, soumis à des influences continentales et méridionales.

Les précipitations sont régulièrement réparties au cours de l’année et la température moyenne annuelle est proche de 11°C.

Les « Monts du Beaujolais » jouent un rôle essentiel de protection vis-à-vis des vents venant de l’ouest, atténuant ainsi l’influence océanique. L'effet de foehn qu'ils induisent assèche l'air humide, augmentant d'autant la luminosité et réduisant les précipitations.

La large vallée de la Saône joue également un rôle prépondérant dans le développement de la vigne, offrant une grande luminosité et véhiculant les influences méridionales, marquées en particulier par de fortes chaleurs estivales.

 

 

 


Fiche technique

L'AOC « Moulin-à-vent » est réservée aux vins tranquilles rouges.

Vignoble

 

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges

du 24 Janvier 2013

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6000 pieds par hectare.

La taille est achevée le 15 mai

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 10 000 kilogrammes par hectare.

L'irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 180 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.

Rendement :

Le rendement de base est de 56 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est de 61 hectolitres par hectare.


Jusqu'en 2011
Le rendement de base est de 58 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est de 63 hectolitres par hectare.

Divers :

Le tri de la vendange est obligatoire.
Le tri est réalisé soit à la vigne, soit à la cave, et dans ce dernier
cas en justifiant d’un équipement adapté. Le tri est défini comme étant l’élimination ou la séparation des grappes de raisins ou de baies altérées par une maladie (botrytis, oïdium, etc..) ou bien des
grappes et des baies insuffisamment mûres.

 

Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d’un taux de concentration de 10 % ;
- Après enrichissement, les vins présentent un titre alcoométrique volumique total inférieur ou égal à 13 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

 

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

Les vins présentent au stade du conditionnement une teneur maximale en acide malique de 0,4 gramme par litre.

Teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose et fructose) 3 grammes par litre.

Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.

 


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation

 

Etiquette
La mention « Cru du Beaujolais » peut figurer sur l'étiquetage.

Date de mise en marché à destination du consommateur :
Les vins ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu'après le 15 mars de l'année qui suit celle de la récolte.


 

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Beaujolais

La phrase mnémotechnique pour retenir les crus est :
"Alors Je Cherche Mon Frère Chez Ma Respectable Cousine Berthe" -

explications :
A comme (Saint-)Amour
J comme Juliénas
C comme Chénas
M comme Moulin à vent
F comme Fleurie
C comme Chiroubles
M comme Morgon
R comme Reignié
C comme Côte de Brouilly
B comme Brouilly

 

Adresses

Château des jacques

Maison jadot

   
Domaine Labrayère
71570
Romanèche-Thorins
 
Domaine Paul Janin & Fils    

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.