Fiche sur les vins AOC en France

Montagny

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Montagny » est situé dans la région viticole de la Bourgogne , de la « Côte chalonnaise ».

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Montagny » est situé dans le département de Saône-et-Loire sur 4 communes :

Montagny-lès-Buxy, Buxy, Saint-Vallerin, jully-lès-Buxy

 

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Montagny » comprend 53 lieux-dits (appelés Climats) classés en Premiers crus :

Commune de Montagny-lès-Buxy :

Vignes Saint-Pierre, Les Combes, Saint Ytages, Les Charmelottes, Champ Toiseau, Vignes sur le Cloux, Les Garchères, Vignes Couland, Les Bouchots, Les Burnins, Les Perrières, Les Treuffères, Montcuchot, Vigne du Soleil, Les Maroques, Les Beaux Champs, Les Macles, Creux de Beaux Champs, L'Épaule, Les Platières, Les Jardins, Les Coères, Saint-Morille, Les Vignes Derrière, Les Bordes, Les Las, Les Gouresses, Les Paquiers, Montorge, Les Resses, Le Cloux et Sous les Feilles.

Commune de Buxy : 13 sur Buxy (avec une partie de : Vigne du Soleil).

La Grande Pièce, Le Clos Chaudron, Les Vignes des Prés, Le Vieux Château,
Le Clouzot, Les Pidances, Les Condrettes, Les Vignes Longues, Cornevent,
Mont Saint-Laurent, Les Bonneveaux et Les Bassets.

Commune de Saint-Vallerin :

Les Paquiers, Les Craboulettes, Les Coères, La Moullière et Les Resses.

Commune de Jully-lès-Buxy :

Les Coères, Les Chaniots et Chazelle.

 

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Montagny » est situé à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Chalon-sur-Saône.


L'aire de production est établie en 1936, puis modifiée en 1984 , en 1991.

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE

Origine du nom :

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

La culture de la vigne sur la « Côte Chalonnaise » remonte au moins au IIIème siècle après Jésus-Christ.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au IVème siècle

312
En 312, un disciple d'Eumène rédigea la première description du vignoble de la Côte d'Or.
La « Côte de Beaune » semble avoir porté un vignoble réputé dès les premiers siècles de notre ère. Au début du IVème siècle, EUMÈNE, rhéteur d’Autun, expose, dans son « Discours à Constantin », le triste état, dû à leur âge, des vignes du « Pagus arebrignus », près de Beaune.

 

Au VIème siècle

Dès le début du VIème siècle, l’implantation du christianisme favorise l’extension de la vigne avec la création d’importants domaines rattachés aux abbayes. Les moines des abbayes de Cluny, Tournus, La Ferté et les chanoines de Chalon cultivent les vignes de cette région.

Au XIVème siècle

La vigne se développe au début du XIVème siècle, et l’essor du vignoble se poursuit jusqu’à la crise phylloxérique. Ils produisent aussi bien du vin rouge que du vin blanc.

1349
Vers 1349, lorsque l’on découvre le gamay comme nouveau cépage, les réactions de mécontentement se multiplient. Le nouveau plant, très productif, risque en effet de compromettre la qualité des vins de Bourgogne.

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

1395
Au 14ème siècle, Philippe-le-Hardi, fit interdire le plant 'Gamay' au profit du 'Pinot' afin de mieux garantir la qualité de nos vins, par l'ordonnance de 6 août 1395, dans le Duché de Bourgogne et ses terres.

Au XVème Siècle

1416
Par l'édit de 1416, du roi Charles VI fixant les limites de production du vin de Bourgogne ( Voir le texte d'époque à la page: vignoble de Bourgogne en 1416 )
« les vins récoltés en amont du pont de Sens avec ceux du pays de l'Auxerrois comme ceux du pays de Beaunois seront considérés comme des vins de Bourgogne »

Au XVIIIème Siècle

Au XVIIIe siècle, Courtépée, grand historien de Bourgogne citant notre village de Buxy, écrivait « Ce bourg, pierreux et boueux, est situé au pied de la montagne couverte de vignes »

Au XIXème siècle

1873
Le négoce bourguignon a montré tout son intérêt pour les vins de « Montagny », dès la fin du XIXème siècle. En témoigne une liste de tarifs, datant de 1873, provenant de la maison Louis LATOUR située à Beaune, qui achète et exporte, dès cette époque, des vins élaborés sur les communes de Montagny-lès-Buxy et de Buxy. Ces vins sont vendus à un niveau de prix supérieur à ceux de Pernand en « Côte de
Beaune ».

la destruction de nombreuses vignes par le phylloxéra à la fin du 19ème siècle.

Au XXème siècle

Dès la phase de replantation du vignoble, le cépage chardonnay B est privilégié. Ce
mouvement s’accentue encore après la première guerre mondiale

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1929
C'est la crise viticole en France avec une grand « point noir » en 1929.

1934
L’Union des producteurs des « Grands Vins Blancs de Montagny » nait en 1934, consécutivement à la crise viticole des années 1930.

1936
L ’appellation d’origine contrôlée « Montagny » est initialement reconnue par le
décret du 11 septembre 1936.

1984
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent le 8 novembre 1984 .

1943
En 1943, une partie du vignoble, reposant sur des « climats » (nom régional des lieudits, désignant une cuvée) dont la production est distinguée pour sa qualité, est inscrite dans la liste des futurs « climats » susceptibles de bénéficier de la mention « premier cru ».

1960
En 1960, 70 hectares sont en production. La « Cave coopérative des Vignerons de Buxy » et quelques domaines indépendants sont alors le moteur du développement de l’appellation d'origine contrôlée « Montagny », qui va acquérir rapidement une notoriété pour ses vins blancs.

1970
Les efforts communs des producteurs, visant à l’expansion de l’appellation d’origine contrôlée « Montagny », commencent à réellement porter leurs fruits dans les années 1970. Dès lors, à l’instar des grands vins blancs bourguignons, les vins de « Montagny » profitent de l’engouement des pays anglo-saxons pour ces vins, à
la grande finesse aromatique et à la minéralité marquée.

1991
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent le 31 mai 1991.

 

Au XXIème siècle

2003
Avec la canicule de 2003, les vendanges débutèrent pour certains domaines cette année-là à la mi-août, soit avec un mois d'avance

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

 

2010
La superficie en production, en 2010, est de plus de 300 hectares, dont 200 hectares pouvant bénéficier de la mention « premier cru », pour une production totale de 17000 hectolitres.
Les vignes sont exploitées par une quinzaine de producteurs indépendants et trois caves coopératives, dont la plus importante, celle de Buxy, compte environ cent adhérents.

2011

Le Cahier des charges défini l'aoc « Montagny »,
homologué par le décret n° 2011-1530 du 14 novembre 2011, JORF du 16 novembre 2011

Le vignoble couvre une superficie d’environ 8 hectares, pour une production moyenne annuelle de 350 hectolitres.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2015
Les « climats » du vignoble français de Bourgnogne sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Humanité, a annoncé l’Unesco, le samedi 4 juillet 2015.
Les « climats » du vignoble de Bourgogne sont, eux, « des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon », précise l’organisation. Ces parcelles donnent chacune un caractère unique au vin.

 

 


Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Montagny »
Cahier des Charges du 14 novembre 2011
Pour les vins blancs

chardonnay B.

 

Ampélographie
( étude des cépages )

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Historique

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1395 : Le cépage Gamay est interdit au profit du « Pinot Noir »
1937 - Décret : Seront néanmoins tolérés dans l'encépagement des vignes            produisant le vin ayant droit à ladite appellation et pendant une durée            maximum de quinze ans, les plants dits de Renevey, étant spécifié qu'à partir            de l'année 1938 ce cépage sera interdit dans toutes les plantations et dans            tous les remplacements.
           L'usage local d'incorporer dans les vignes destinées à produire les vins à            appellation contrôlée un certain nombre de plants blancs
          Pinot blanc ou gris et Chardonnay, dont le pourcentage peut s'élever à 15 %            au maximum, reste autorisé.
1938 : Renevey, à partir de l'année 1938, sera interdit dans toutes les plantations
           et remplacements.
1951 : le cépage Renevey est interdit
1958 : C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement
           le « pinot blanc B » et le Chardonnay.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université            de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le chardonnay est un            hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age
           qui a disparu depuis.

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de terroirs marneux ou calcaire et marneux, issus du lias (jurassique) et du trias (plus de 200 millions d'années).

La « Côte chalonnaise » dessine à « Montagny » un paysage bien caractéristique. Le front de « côte », légèrement sinueux, est constitué d’une corniche sommitale de calcaire dur daté du Bajocien et du Jurassique moyen, souvent boisée, dominant un grand versant ondulé au substrat de marnes (calcaires argileux) et d’argiles du Lias (Jurassique inférieur). Des argiles du Trias affleurent en bas de versant.

Cette lithologie se caractérise par la forte présence d’argiles, générant des sols froids, parfois humides, en général peu carbonatés. Localement, des éboulis provenant de la corniche calcaire augmentent, en surface, la pierrosité et la présence de calcaire.

Les parcelles précisément délimitées pour la récolte des raisins sont implantées sur les pentes exposées au levant et au sud-est, sur les formations argileuses, à une altitude comprise entre 250 mètres et 400 mètres.


Le Climat est océanique dégradé, soumis à des influences méridionales et continentales.

La douceur méridionale pénètre par la vallée de la Saône, atténuant les influences océaniques et donnant des mois estivaux très ensoleillés et des précipitations annuelles moyennes inférieures à 800 millimètres.
Les précipitations se répartissent régulièrement sur l'année, sans sécheresse estivale.

L’exposition générale des parcelles de vigne permet un réchauffement rapide de l’atmosphère, tôt dans la matinée.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Montagny » produit des vins

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 14 Novembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 8000 pieds par hectare.

Les vignes sont obligatoirement palissées et le palissage est entretenu.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 10500 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

2° récolte

Maturité :

un titre alcoométrique volumique naturel minimum de :
* AOC : 11 % pour les vins blancs.
* la mention « premier cru » : 11,5 % pour les vins blancs.

Ne peut être considéré comme étant à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à :
* AOC :178 grammes par litre de moût
* la mention « premier cru » : 187 grammes par litre de moût .

Rendement :

Le rendement est fixé à :
* AOC : 60 hectolitres par hectare
* la mention « premier cru » : 58 hectolitres par hectare

Le rendement butoir est fixé à :
* AOC : 64 hectolitres par hectare
* la mention « premier cru » : 62 hectolitres par hectare

Divers :

La vendange est protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.

 

 


Chai

1° arrivée au Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Après enrichissement, les vins ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 13,5 % ;
- Après enrichissement, les vins susceptibles de bénéficier de la mention « premier cru », ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 14 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à cette appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.


- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

Les vins finis présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose) de :
- 3 grammes par litre

Elevage

AOC « Montagny»
Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er février de l’année qui suit celle de la récolte

Vins susceptibles de bénéficier de la mention « premier cru »
Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er avril de l’année qui suit celle de la récolte


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 


Commercialisation

Etiquetage

L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité géographique plus grande « Vin de Bourgogne » ou « Grand Vin de Bourgogne ».

Mise en vente
AOC « Montagny » A partir du 15 février de l’année qui suit celle de la récolte.

la mention « premier cru »
A partir du 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte


 

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne

 

 

 

Adresses

 

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.