Fiche sur les vins AOC en France

Monbazillac

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Monbazillac » est situé dans la région viticole du Sud-Ouest.

L'appellation d'origine contrôlée « Monbazillac » est situé dans la département de Dordogne (24), sur les 5 communes :

Colombier, Monbazillac, Pomport,
Rouffignac-de-Sigoulès et Saint-Laurent-des-Vignes .

 

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Monbabillac »

Les terres de Mont-Bazaillac

HISTOIRE

Voir aussi : la région viticole du Sud-Ouest.

Les terres de Mont-Bazaillac appartiennent à un prieuré bénédictin créé, à Bergerac, au XIème siècle.
Les moines y ont défriché la colline pour y planter de la vigne. Totalement accaparés par d’autres tâches, ils délaissent un moment leurs vignes, permettant à la pourriture noble de s’y développer. Ne souhaitant cependant pas perdre le bénéfice de leur récolte, ils découvrent alors l’action bénéfique de botrytis cinerea.

au XVème siècle

La révocation de l’Edit de Nantes, en 1685, oblige quelques grandes familles de la bourgeoisie huguenote à émigrer en Hollande. Cela a pour conséquence de développer d’une manière considérable le commerce des vins de « Monbazillac » vers les Flandres du Nord. Une véritable hiérarchie s’instaure dans la qualité des vins doux et la notion de crus, ou de vins de propriétés, apparaît à travers les « marques hollandaises ». Au nombre de trente deux, et toutes situées sur la côte nord de
Monbazillac, elles sont estampillées au fer rouge sur les fonds des barriques et constituent le sceau personnel et la garantie des crus nobles de « Monbazillac ».

au XIXème siècle

1885
La crise phylloxérique n’épargne pas le vignoble de « Monbazillac » qui est totalement détruit en 1885.

Dix ans plus tard, avec la technique du greffage, la résurrection est en cours

au XXème siècle


et à la fin de la première guerre mondiale, le tiers du vignoble est replanté.

1921
le syndicat viticole de Monbazillac assigne trois propriétaires de la commune de Pomport pour leur faire interdire de vendre leurs vins sous le nom de « Monbazillac ». Le tribunal de Bergerac déboute le syndicat en décembre 1921, jugement confirmé par la cour d’appel de Bordeaux en novembre 1924

1934
Avec la mise en place des premières réglementations sur les appellations, une querelle entre les viticulteurs de Monbazillac et ceux de Saussignac finit devant le tribunal. Par un jugement de 1934, le producteur de Gageac-Rouillac qui avait revendiqué l'appellation Monbazillac pour ses récoltes de 1925 à 1927 est débouté.

Un jugement du Tribunal de Bergerac du 16 mars 1934 dit que l'appellation Monbazillac appartient exclusivement aux 5 communes suivantes : Monbazillac, Pomport, Colombier, Rouffignac-de-Sigoulès et Saint-Laurent-des-Vignes.

Ce jugement, confirmé par la Cour d'Appel de Bordeaux en date du 12 novembre 1935, précise qu'en ce qui concerne la commune de Saint-Laurent-des-Vignes : "il y a lieu d'éliminer de la zone productrice les abords immédiats de la rivière Dordogne constitués d'alluvions modernes et marquant les anciens lits."
L'A.O.C. Monbazillac, définie en 1936, met fin à ce problème de délimitation.

1936
L'A.O.C. Monbazillac prend naissance par le décret du 15 mai 1936

1940
Une partie des producteurs se regroupe en 1940 pour créer la cave-coopérative de Monbazillac.

1960
La cave coopérative achète, en 1960, le château de Monbazillac qui devient une remarquable vitrine de la production.

1970
La mévente des vins blancs doux dans les années 1970, a amené les viticulteurs à diversifier leur production en plantant des cépages noirs.

1991
Révision de l'aire parcellaire de production.
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 6 et 7 novembre 1991.

Au XXIème siécle

2000
Après les années de production record dépassant les 100000 hectolitres dans les années 1950, la production s’est stabilisée dans les années 2000 à 50000 hectolitres en moyenne, chiffre qui présente une très bonne adéquation avec le potentiel de commercialisation.
Le vignoble concentré sur cinq communes, dont deux en quasi-monoculture de la vigne (Monbazillac et Pomport), couvre un peu plus de 2500 hectares.

2003
Le décret du 15 Novembre 2003 baise le rendement de base qui passe de 40 Hl à 30Hl par hectare

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.


Modification du décret de l'aoc /aop « Monbazillac »
par le Décret n° 2009-1217 du 9 octobre 2009 :

Les modifications apportées par le cahier des charges du 09 octobre 2009
- Autorisation des cépages accessoires : chenin B, ondenc B et ugni blanc B.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Monbazillac »
le décret n° 2011-1355 du 24 octobre 2011, JORF du 26 octobre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

Voir aussi : la région viticole du Sud-Ouest.

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Monbazillac »

Vins Blancs

cépages principaux :
muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B ;
cépages accessoires :
chenin B, ondenc B et ugni blanc B.

 

Vinification

La proportion de l'ensemble des cépages principaux ne peut être inférieure à 80 % de l'assemblage.

 

Historique

1936
Les cépages autorisé sont : Sémillon, Sauvignon, Muscadelle

2009
Autorisation des cépages accessoires : chenin B, ondenc B et ugni blanc B.

 

 

Sols et Climat

Le sol
On distingue trois secteurs dans l'aire de Monbazillac :

- Le secteur de la terrasse ancienne qui s'étend en pied de coteau depuis Colombier jusqu'à Pomport,
- Le secteur de la Côte nord qui culmine au moulin de Malfourat et regarde la ville de Bergerac,
- Le secteur du plateau qui descend en pente sud vers la vallée de la Gardonnette.

Mais le facteur essentiel dans l'élaboration de ce liquoreux d'exception est lié à un élément du méso-climat : le Botrytis Cinerea.

Ce champignon se développe et permet la concentration des raisins lorsqu'il est soumis à une alternance de périodes fraîches et humides et de périodes chaudes et ensoleillées. Et c'est paradoxalement le secteur de la côte nord qui, grâce à l'humidité matinale de la vallée et à l'ensoleillement tardif de la journée, bénéficie du meilleur climat pour l'élaboration de liquoreux de grande qualité.

 

Le Climat est très océanique, assez proche de celui de la région bordelaise, mais est cependant marqué par un caractère un peu plus continental, donc moins pluvieux et légèrement plus froid.

L’humidité de l’air, relativement élevée, est liée à la conjonction des masses d’air océaniques et des nombreuses surfaces et masses d’eau constituées par le réseau hydrographique de la Dordogne et de ses affluents.

En automne, l’influence océanique favorise la rosée, les brumes ou les brouillards matinaux qui vont stagner dans ce goulot d’étranglement et qui seront suivies de belles après-midi ensoleillées.
Le taux d’humidité de l’air oscille entre 85 % et 90 % et favorise le développement de botrytis cinerea dont l’activité est fortement ralentie par la chaleur de l’après-midi.

 

 

 


Fiche technique

L'appellation d'origine contrôlée " Monbazillac " suivie ou non par la mention " Sélection de grains nobles " est exclusivement réservée aux vins blancs tranquilles.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
cahier des cahrges
du 24 Octobre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale de plantation de 4000 pieds par hectare.

Chaque pied porte au maximum 15 yeux francs.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée avant surmaturation à 8 000 kilogrammes par hectare.

L'irrigation est interdite.

2° récolte

Les parcelles doivent être vendangées manuellement par tries successives.

Maturité
Les vins proviennent de raisins récoltés à surmaturité avec action ou non de la pourriture noble (Botrytis cynerea).

Les richesses en sucres des raisins :
* Vins blancs 221grammes par litre de moût
* Vins blancs avec mention " Sélection de grains nobles "
255 grammes par litre de moût

Rendement
Le rendement de base est fixé à 30 hectolitres par hectare.


Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, un titre alcoométrique volumique total de 20 %.
Pour la mention " Sélection de grains nobles ", tout recours à l'enrichissement est interdit.

Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

les titres alcoométriques volumiques :
* vins blancs : 14 % vol.
* avec mention " Sélection de grains nobles " 17 % vol.

TENEUR EN SUCRES glucose + fructose :
* vins blancs : Supérieure à 45grammes par litre
* avec mention " Sélection de grains nobles " Supérieure à 85 grammes par litre

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 % vol.

Elevage
Les vins font l'objet d'un élevage au minimum jusqu'au 15 mai de l'année qui suit celle de la récolte.
Les vins susceptibles de bénéficier de la mention " Sélection de grains nobles " font l'objet d'un élevage
jusqu'au 1er juin de la deuxième année qui suit l'année de la récolte.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 


Commercialisation

Sur une même superficie déterminée de vignes en production, il peut être revendiqué à la fois l'appellation d'origine contrôlée " Monbazillac " et l'appellation d'origine contrôlée " Côtes de Bergerac ".

Date de mise en marché à destination du consommateur.
Les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er juin de l'année qui suit celle
de la récolte.
Les vins susceptibles de bénéficier de la mention " Sélection de grains nobles " sont mis en marché à
destination du consommateur à partir du 15 juin de la deuxième année qui suit celle de la récolte.

Etiquette
Les vins susceptibles de bénéficier de la mention " Sélection de grains nobles " comportent
obligatoirement cette mention dans leur étiquetage ainsi que l'indication du millésime.

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Sud-Ouest
   

 

Adresses

Syndicat de Montbazillac
10, place du docteur Cayla
24112 Bergerac Cédex
Téléphone : 05 53 24 71 77
Télécopie : 05 53 24 98 48

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.