Fiche sur les vins AOC en France

Mercurey

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Mercurey » est situé dans la région viticole de la Bourgogne , de la « Côte chalonnaise ».

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Mercurey » est situé sur 2 communes,
du département de Saône-et-Loire :

Mercurey, Saint-Martin-sous-Montaigu

La zone géographique fait partie de la « Côte chalonnaise », en Bourgogne. Elle est située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Chalon-sur-Saône, dans le département de Saône-et-Loire.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Mercurey » comprend les villages

Sur Mercurey :

le Roc Blanc, les Rochelles, le Bois de Lalier, le Bois Cassien, les Bossebuts, les Doués, les Vaux, les Chenaults, la Chiquette, les Montelons, la Brigadière, Ropiton, les Villeranges, le Clos Rochette, les Mauvarennes, la Framboisière, les Montots, le Closeau, les Bussières, la Vigne d'Orge, la Vigne de Chazeaux, le Petit Clos Fourtoul, la Perrière, les Ormeaux, Mypont-Château, les Vignes Blanches, la Bouthière, le Clos la Marche, les Vignes du Chapitre, les Caudroyes, Garnerot, les Chaumellottes, les Ponges, la Corvée, le Clos des Noiterons, le Clos Rond, Pierrelet, Champ Roin, Champ Ladoy, le Meix de la Guinarde, le Puis Brintet, les Mussiaux, la Pillotte, les Maillonges, en Grillot, Sous Muchau, les Champs Michaux, en Pierre Millet, les Marcœurs, Champs Pillot, les Murgers, la Charmée, le Pontot, les Obus, Meix Adenot, Meix du Closeau, le Clos Laurent, Bourgneuf, les Morées, le Fourneau, le Meix Frappé, les Morins et les Petits Creux.

Sur Saint-Martin-sous-Montaigu :

la Pidancerie, les Libertins, les Eriglats, en Boussoy, le Chatelet, Vignes de Chateaubeau, Sous les Roches, les Vignes Blanches, la Châgnée, les Arotes, le Cray, les Hattes, la Ratte, au Retrait, a la Ponsote, en Marrian Froid, les Bouères, les Bourguignons, Sur le Teu, la Grelode, la Moinerie et la Mourandine.

 

 

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Mercurey » comprend 32 climats classés en premier cru :

Sur Mercurey :

les Puillets, les Saumonts, la Cailloute, les Croichots, les Champs Martin, les Combins, le Clos des Combins, le Clos des Baraults, les Crêts, les Naugues, le Clos Voyens, le Clos des Grands Voyens, le Clos l'Evêque, le Clos des Myglands, le Grand Clos Fourtoul, le Clos Tonnerre, les Vasées, les Byots, le Clos Marcilly, en Sazenay, la Bondue, la Levrière, la Mission, le Clos du Roy, Clos du Château de Montaigu et les Vellées.

Sur Saint-Martin-sous-Montaigu :

le Clos des Montaigus, le Clos Paradis, la Chassière, les Fourneaux, le Clos des Fourneaux et les Ruelles.

 


 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE

Origine du nom :


Les romains ont dédiés aussi a ce village, un temple dédié à Mercure, construit à l'emplacement de l'ancienne église de Mercurey.
Mercurey doit son nom à la construction en ce lieu de ce temple.
Ce village s'est appelé en 577 Mercureis, en 885 Mercuriacum, en 942 Mercoriacus, au XIe siècle Mercuriacus.

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

Ce sont les romains qui ont implantés de la vigne à Mercurey.

312
Le vignoble de « Mercurey » est évoqué, dans les écrits, à partir de 312 après Jésus-Christ, et son importance croît dès le début du Moyen-Âge.

 

950
Le vignoble de Mercurey se développe au Moyen Âge, époque à laquelle est construit le château de Montaigu (vers 950) au cœur même des vignes.

Au XIV ème Siècle :

1371
En février 1371, le Duc de Bourgogne décide une grosse campagne d'achats de vin

1392
Philippe le Hardi fut détenteur de la moitié du fief de Montaigu, en 1392 il en fit le partage et en donna une partie à Philippe le Bon.

Au XVIII ème Siècle :

Au XVIIIe siècle, le vignoble de Mercurey s'étendait sur les communes de Mercurey, Bourgneuf Val d'Or, Touches et Saint-Martin-sous-Montaigu.

1878
Avant les désastres du phylloxéra, le territoire de Mercurey compte 300 hectares de vignes, celui de Touches et Bourgneuf-Val-d'Or, 400 hectares et celui de Saint Martin-sous-Montaigu, 300 hectares. L'insecte apparaît dans ce vignoble en 1878

1894
VERMOREL et DANGUY, dans leur ouvrage paru en 1894, citent les vins de « Mercurey » comme
« très renommés, au bouquet très fin, d’une belle couleur, d’une durée de vingt années ».

1885
Le mildiou apparaît en 1885.

1897
La commune de Bourgneuf Val d'Or , en 1897, fusionne avec le village de Touches. Les communes réunnis se nomme « Bourgneuf Val d'Or »

1899
La première classification des « climats » (nom régional des lieudits, cadastrés ou d’usage) du vignoble de « Mercurey », paraît, en 1899, dans la revue de viticulture présidée par Jean ROY-CHEVRIER.

Au XX ème Siècle :

1902
Le vignoble fut reconstitué en 1902, suite au Phylloxéra .

1923
En 1923, les producteurs de « Mercurey », ayant développé un fort réseau syndical, gagnent un procès contre les producteurs des villages voisins qui, profitant de la notoriété des « Vins de Mercurey », vendent leur propre récolte sous ce nom.
Les territoires de la commune de Mercurey et sur ceux des parcelles des communes de Saint-Martin-sous-Montaigu et Bourgneuf-Val-d'Or, sont désignés par le jugement de Chalon du 30 mai 1923.

1926
Le vignoble est attaqué par le mildiou, en 1926.

1927 et 1928
la grêle détruit une partie du vignoble en 1927 et 1928

1930 et 1932
D'importantes gelées en 1930 et 1932, sur le vignoble de Mercurey.

1936
En 1936, Mercurey ne compte plus que 500 hectares.

L'appellation d'origine contrôlée « Mercurey » est reconnu par le décret du 11 septembre 1936

1943
Une modification de l'AOC intervient avec la reconnaissance de cinq premiers crus en 1943 (le Clos du Roy, le Clos-Voyen, le Clos Marcilly, le Clos des Fourneaux et le Clos des Montaigus).

1958
Suite à la fusion de différentes sociétés de secours mutuel, en 1958, se constitue la Confrérie de la Saint-Vincent de Mercurey

1970
En 1970, la commune de Bourgneuf Val d'Or (qui avait en 1897 fusionné avec le village de Touches) fusionne avec Mercurey , sous le nom de la commune de Mercurey.

1976
En 1976, la grêle frappe le vignoble, entraînant une récolte peu abondante[

1981 et 1983
Suite à des orages dévastateurs en 1981 et 1983 (vignobles ravinés, ceps de vignes déchaussés, murs de soutènement emportés, caves inondées...), les viticulteurs et la population de Mercurey, décida de mettre en place un remembrement, qui à l'époque fut une première en France. Ce remembrement consista à la réalisation d'aménagements hydrauliques contre le ruissellement et l'érosion (bacs de décantation, bassins de stockage d'eau de pluie, chemin bétonnés, canalisations...).

La fusion des syndicats viticoles de Mercurey et de Saint-Martin-sous-Montaigu se réalise en 1981.

1988
En 1988 sont reconnues de nouvelles délimitations de premier cru.

Au XXI ème Siècle

2008
La dernière étude géo-podologique de l'AOC est sorti en 2008.

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2010
Le vignoble est essentiellement planté en cépage pinot noir N, cépage principal, qui représente 87% des surfaces plantées.
Ce vignoble couvre, en 2010, une superficie de 677 hectares pour une production moyenne de 26500 hectolitres. La taille des exploitations est très variable, allant de 2 hectares à 75 hectares, près d’un tiers des surfaces étant exploitées par des domaines de plus de 30 hectares. La commercialisation s’effectue dans la proportion de 60% par vente directe, le négoce étant toujours fortement présent dans la commercialisation.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Mercurey »
décret n° 2011-1292 du 12 octobre 2011, JORF du 14 octobre 2011

Les Modifications :
* Richesse minimum en sucre :
- Passe à 180g contre 171 grammes par litre de moût pour les vins rouges ;
et Passe à 178g contre 170 grammes par litre de moût pour les vins blancs.
- Pour les « Premier Cru » :
Passe à 189g contre 180 grammes par litre de moût pour les vins rouges ;et
Passe à 187g contre 178 grammes par litre de moût pour les vins blancs.
* Le rendement passe à 50 hectolitres (contre 40hl)pour les vins rouges et passe à 57 hectolitres (contre 45 ) pour les vins blancs par hectare.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

 

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne


 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Mercurey » :
Cahier des Charges du 12 octobre 2011
Pour les vins blancs :
- cépage principal : chardonnay B ;
- cépage accessoire : pinot gris G.
Pour les vins rouges :

- cépage principal : pinot noir N ;
- cépages accessoires : chardonnay B et pinot gris G.

Encépagement du Vignoble

Les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes et leur
proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

 

Historique

Le Pinot Noir est appelé aussi : pinot noirien, liébault, beurot.

L'usage local d'incorporer dans la plantation des vignes destinées à produire les vins rouges un certain nombre de plants blancs, chardonnay exclusivement, dont le pourcentage peut s'élever au maximum à 15 % reste autorisé pour les vins rouges à appellation contrôlée « Mercurey »

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de terroirs à sédiments marno-argilo-calcaires des mers jurassiques (230 à 135 millions d'années).

La « Côte chalonnaise » est un relief calcaire, allongé selon une direction nord/sud, d’orientation générale vers l’est.
Elle forme la limite entre, à l'ouest, les contreforts calcaires du massif granitique du Mont-Saint-Vincent et, à l'est, la plaine de la Saône.
La zone géographique s’étend ainsi sur le territoire des communes de Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu.

Elle est localisée sur les flancs de deux vallées perpendiculaires drainant la « Côte chalonnaise ». La topographie est complexe. Les vallées recoupent la structure géologique formée de couches sédimentaires calcaires, légèrement basculées vers l’est. L’alternance de niveaux de calcaires durs et de marnes (calcaires argileux), moins résistants à l’érosion, dessine, dans le paysage, une suite de crêtes boisées,
séparant des « combes » aux sols marneux, occupées par des vignes.
La nature marno-calcaire du sous-sol, ainsi que la géomorphologie, apportent une grande diversité de sols. Dans les coteaux, ils sont de nature calcaire, le plus souvent développés sur une mince couche de colluvions riches en cailloux. Sur les croupes de l’ouest de la zone géographique, des placages d’argiles à « chailles » (rognons siliceux) génèrent des sols plus acides, très caillouteux et parfois très filtrants. Le
substrat calcaire est à quelques décimètres de profondeur.
Les parcelles précisément délimitées pour la récolte des raisins sont situées sur des coteaux d’expositions diverses, dont l’altitude est comprise entre de 220 mètres et 350 mètres. Les sols sont majoritairement calcaires, mais localement acides, sur les argiles à « chailles ». Ils sont toujours très bien drainés.

 

Le Climat est océanique dégradé, subissant des influences méridionales et continentales.
La douceur méridionale pénètre par la vallée de la Saône, atténuant les influences océaniques et donnant des mois estivaux très ensoleillés et des précipitations annuelles moyennes inférieures à 800 millimètres.
Les précipitations se répartissent régulièrement sur l'année, sans sécheresse estivale. L’exposition générale des parcelles de vigne permet un réchauffement rapide de l’atmosphère, tôt dans la matinée.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Mercurey » produit des Vins tranquilles blancs ou rouges

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 12 Octobre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 8000 pieds par hectare

* Vins blancs
Les vignes sont taillées avec un maximum de 10 yeux francs par pied
* Vins rouges
Les vignes sont taillées avec un maximum de 8 yeux francs par pied

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 10500 kilogrammes par hectare, pour les vins blancs ;
- 9000 kilogrammes par hectare, pour les vins rouges.

La destruction, dans les parcelles de vigne, des cadoles et murs en pierres sèches existants est interdite.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10, 5 % pour les vins rouges ; et de 11 % pour les vins blancs.

Richesse minimum en sucre :
à 180 grammes par litre de moût pour les vins rouges ;et
à 178 grammes par litre de moût pour les vins blancs.

« Mercurey premier cru »

un titre alcoométrique volumique naturel minimum de : 11 % pour les vins rouges ; 11,5 % pour les vins blancs.
Richesse minimum en sucre :
à 189 grammes par litre de moût pour les vins rouges ;et
à 187 grammes par litre de moût pour les vins blancs.

Rendement :
Le rendement est fixé à :
Pour les vins rouges : 50 hectolitres par hectare
Pour les vins blancs : 57 hectolitres par hectare
Et pour « premier cru » :
Pour les vins rouges : 48 hectolitres par hectare
Pour les vins blancs : 55 hectolitres par hectare

Le rendement butoir est fixé à :
Pour les vins rouges : 58 hectolitres par hectare
Pour les vins blancs : 64 hectolitres par hectare
Et pour « premier cru » :
Pour les vins rouges : 56 hectolitres par hectare
Pour les vins blancs : 62 hectolitres par hectare

Divers :

Chai


1° arrivée au Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vinifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées pour les vins rouges dans la limite
d’un taux de concentration de 10%

lorsque l'autorisation d'enrichissement par sucrage à sec est accordée, les vins ne doivent pas dépasser un titre alcoométrique volumique total de :
* 13,5 % pour les vins rouges et blancs
* 14% pour les premiers crus

« Mercurey premier cru »

lorsque l'autorisation d'enrichissement par sucrage à sec est accordée, les vins ne doivent pas dépasser un titre alcoométrique volumique total de 13,5 % pour les vins rouges et blancs

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Teneur maximale en sucres fermentescibles,
(glucose + fructose) de :
Vins blancs : 3 grammes par litre; ou 4 grammes par litre,
Vins rouges : 2 grammes par litre

L’utilisation de morceaux de bois est interdite

Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er avril de l’année qui suit celle de la récolte


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation

La mise en marché à destination du consommateur :
A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte.


 

 

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne

Carte du vignoble de Mercurey

Photo du vignoble de Mercurey ( vu satelite )

 

 

Adresses

Syndicat des vins de Mercurey

Site Internet
www.mercurey.com
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Château de Mercey
Mercey
71150
CHEILLY LES MARANGES
 
Château de Santenay
1, rue du Château
21590
SANTENAY
 
Château Genot Boulanger
ZA les Champs Lins
21190
MEURSAULT
 

Domine de l'Europe

Guy et Chantal Cote Cinquin

7, rue du Clos Rond
71640
MERCUREY
 
Domaine Émile Juillot
4, rue de Mercurey
71640
Mercurey
Tél: 03 85 45 13 87
     
Domaine François Raquillet
71640
Mercurey
Tél: 03.85.45.14.61
Domaine Louis Max    
Domaine TUPINIER BAUTISTA
Touches
71640 MERCUREY
 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

28 juin 2015 Mercurey 2013 blanc, Saint-Aubin "En Vesvau" 2013 blanc , Mercurey 1er Cru "les Puillets" 2013 rouge, Aloxe-Corton 2013 rouge : ce sont ces cuvées produites par le domaine viticole du Château de Santenay, en Bourgogne, qui ont été immergées près de l’île d’Ouessant, en Bretagne.
L’opération qui a pour objectif d’utiliser la mer comme cave a eu lieu le 28 juin 2015. Les bouteilles resteront dans l’eau pour une durée allant de 9 à 24 mois.
Les échantillons de vin reposent à 90 m de profondeur, là où il n’y a jamais de jour et où la température est égale toute l’année. Les flacons ont été déposés dans des casiers spécialement conçus pour résister aux tempêtes.

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.