Fiche sur les vins AOC en France

Fiefs Vendéens

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses
Les nouvelles

Accordez des vins avec des plats

 

Situation Géographique

Le vignoble de « Fiefs Vendéens » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire .

Le vignoble de « Fiefs Vendéens » est situé sur 19 communes du département de la Vendée (85) :

Auzay, Brem-sur-Mer, Brétignolles-sur-Mer, Chaillé-sous-les-Ormeaux,
Champ-Saint-Père, Chantonnay-Saint-Philbert-du-Pont-Charrault, Château-Guibert, La Couture, L’Ile d’Olonne, Longèves, Mareuil-sur-Lay-Dissais, Olonne-sur-Mer,
Le Poiré-sur-Velluire, Rosnay, Saint-Florent-des-Bois, Le Tablier, Pissotte, Vairé, Vix.

Le vignoble de « Fiefs Vendéens » possède sur 5 dénominations géographiques complémentaires (crus), sur les communes suivantes:

- « Brem » : Brem-sur-Mer, Brétignolles-sur-Mer, L’Ile d’Olonne, Olonne-sur-Mer,                    Vairé.
- « Chantonnay » : Chantonnay-Saint-Philbert-du-Pont-Charrault.
- « Mareuil » : Chaillé-sous-les-Ormeaux, Champ-Saint-Père, Château-Guibert,
                      La Couture, Mareuil-sur-Lay-Dissais, Rosnay, Saint-Florent-des-Bois,                        Le Tablier.
- « Pissotte » : Pissotte.
- « Vix » : Auzay, Longèves, Le Poiré-sur-Velluire, Vix.

Le vignoble de « Fiefs Vendéens » est sur une superfice en production :
de 18000 hectares en 1880, de 480 ha en 2005

 

 

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Fiefs Vendéens »

Le nom composé Fiefs Vendéens :
Fiefs : nom donnée aux parcelles de vignes d'Abbaye au IXème siècle.
Vendéens : nom des habitants du département qui a été créé au début de la Révolution française, le 4 mars 1790.

HISTOIRE

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

C'est aux légions romaines que l'on doit l'introduction des plants de vigne dans la région entre le Poitou et estuaire de la Loire (La Vendée).

De nombreux documents, faisant état des dîmes sur le produit des vignes versées aux abbayes et prieurés de la région, attestent du développement de la viticulture en Vendée au Moyen-Âge.

Au IXème siècle

Les Fiefs sont mis en avant par les moines au IXè siècle.
Les premiers fiefs (terres dépendant d’abbayes) datent du IXe siècle.

Au XIème siècle

A partir du XIème siècle, un négoce actif des vins de la dénomination géographique « Brem » s’instaure vers la Hollande.

Au XIIème siècle

1189
De par sa mère, Aliénor d'Aquitaine, Richard Cœur de Lion ( fils d'HENRI II de Plantagenêt ), roi d'Angleterre en 1189, hérite, entre autres, du comté de Poitou.

Du XIIème siècle au XVème siècle, les vins de la dénomination géographique « Mareuil » sont acheminés par chaland jusqu’aux ports de Saint-Benoist et de Moricq-sur-le-Lay, puis transitent par La Rochelle où ils sont embarqués à destination de l’Angleterre.

Au XVème siècle

Plus tard, lorsque Richelieu fit un don des vignes de son évêché de Luçon aux plus pauvres. Ils donnent alors une impulsion aux vins locaux, qui malheureusement souffriront de l'isolement de la Vendée. La Révolution et les guerres de Vendée confirmeront cette localisation marginalisée, même si toutefois, la vigne y subsiste pour la seule consommation des campagnes.
Richesse du pays dès le Moyen-Age, la vigne engendrera une folle tradition locale à travers quatre Fiefs Vendéens de renom en particulier : Mareuil, Brem, Vix et Pissotte.

Au XVIème siècle

Il faut attendre les écrits de RABELAIS, qui séjourna à Fontenay-le-Comte et à Maillezais de 1520 à 1528, pour connaitre les cépages utilisés autrefois. Aux XVIème et XVIIème siècles, le cépage blanc le plus cultivé était déjà le chenin B (« Franc Blanc » à « Brem », « Blanc d’Aunis » à « Vix »), alors que
l’encépagement des vins rosés et rouges était dominé par le pinot noir N et surtout la négrette N (appelée « Pinot Rosé » ou « Bourgogne » à « Brem », « Ragoûtant » à « Mareuil » et « Chantonnay », « Folle Noire » à « Vix »).

 

Au XVIIIème siècle

1709
C'est vers 1709, après un hiver très rigoureux où la mer, selon l'histoire, a gelé le long des côtes et c'est la destruction de la quasi-totalité du vignoble .

L’introduction du cépage cabernet franc N est datée du XVIIIème siècle.

Au XIXème siècle

La viticulture vendéenne connaît un essor important au XIXème siècle

1860
Le Château de Rosnay fut construit en 1860 par M. GUYET, le plus important propriétaire récoltant de la région. Ses chais recueillaient à l'époque la majeure partie de la production des vignes de Rosnay et de ses environs.

1875
le phylloxera n’épargne pas le vignoble

1880
La viticulture vendéenne couvre 18000 hectares en 1880.

1890
La famille Mercier est vouée à la tradition viticole depuis 1890

1897
Après le Phylloxéra qui détruisit le vignoble vendéen de 1875 à 1897, les vignerons modestes, pressés de retrouver leur production familiale, se jettent sur les hybrides d’Outre-Atlantique.
Les producteurs du sud de la Vendée se spécialisent et reconstituent le vignoble, sur les coteaux les mieux exposés, avec des plants greffés des cépages traditionnels, auxquels s’ajoutent principalement les cépages gamay N, chardonnay B, cabernet-sauvignon N et, selon les secteurs, les cépages sauvignon blanc B (« Vix »), grolleau gris G (« Brem »).

Au XXème siècle

1934
le 24 décembre 1934 un arrêté d’interdiction des plants noah, othello, jacquez, clinton, taylor…

1941
La Vendée est un cours d'eau ayant donné son nom à un département rattaché, en 1941, sous Pétam, à une région : les Pays de la Loire

1948
En 1948, la famille Jard acquiert le vignoble et la propriété du Château de Rosnay.

1953
A partir de 1953, les vins de la région sont appelés « Anciens Fiefs du Cardinal » ou « Fiefs du Cardinal ».

1960
Ancien vignoble disparu, que la famille Michon a recrée depuis 1960 sur l’Ile d’olonne en Vendée.

1963
Officiellement en 1963, la création du label « Les anciens Fiefs du Cardinal »

1965
Le nom « Fiefs Vendéens » est apparu en 1965 .
Les « Vins des Fiefs Vendéens » sont reconnus en appellation d’origine simple en 1965 .

1971
Dans le cadre des A.O.S. ( Appellation d’Origine Simple ), les vins passe en vins de pays.

1974
Les « Vins des Fiefs Vendéens » sont reconnus en vins de pays en 1974, avec les régions de Mareuil, Brem, Vix et Pissotte

Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

La famille Mourat, vignerons et sauniers sur l’île de Ré jusqu’au XIXe siècle, a fondé son vignoble, Château Marie du Fou en 1974 à Mareuil-sur-Lay en Vendée.

1978
Le domaine de la Barbinière se situe sur les coteaux du Lay, du côté de Saint Philbert-du-Pont-Charrault. Philippe Orion a créé le domaine en 1978 avec deux hectares .

1981
Aux aires initiales de production des vins de pays (Brem, Mareuil, Pissotte et Vix) s’adjoignent Chantonnay en 1981.( ce dernier ne passera pas en VDQS en 1984)

1984
les Fiefs vendéens accèdent à l’Appellation d’Origne Vins Délimités de Qualité Supérieure (V.D.Q.S.), officialisée par l’Arrêté du 27 octobre 1984 (JO 27-10-1984)

1990
Née en 1990 la confrérie des vins des fiefs vendéens a pour but de faire connaître et apprécier les vins des fiefs vendéens tant en France qu'en Europe.

1991
1ère demande d’accession en « AOC » (Appellation d’Origine Contrôlée)

1995
1ère visite de la Commission Nationale d’enquête AOC

1997
C’est en 1997, qu’Estelle et Christian Chabirand décident d’acquérir « La Chaume » d’une surface de 18 hectares, classée pour partie en AOVDQS Fiefs Vendéens Vix, mais vierge de toute vigne.

 

Au XXI ème siècle

2005
La superficie en production est de 480 ha:
Vins de Mareuil (320 ha), Vins de Brem (110 ha), Vins de Vix (30 ha), Vins de Pissotte (20 ha).

2006
Début 2006, D. Bussereau, alors Ministre de l'Agriculture, souhaite clarifier la classification des vins et donc supprimer à moyen terme l'appellation AOVDQS (une vingtaine en France dont les Fiefs Vendéens). Chaque AOVDQS sera "déclassé" en Vin de Pays ou classé en AOC.

2008
Hubert Macquigneau est le président du syndicat des Fiefs Vendéens.

2009
Mandatés par le Syndicat des Fiefs Vendéens, l'association « Cellule Terroirs Viticoles » doit fournir une étude sur les terroirs du Fiefs Vendéens (Brem, Mareuil, Pissotte et Vix et Chantonnay qui pourrait aussi passé en AOC )
Le président du syndicat des vignerons est Hubert Macquigneau.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

En 2009, le vignoble couvre 480 hectares exploités par environ 40 récoltants, pour une production annuelle moyenne de 27000 hectolitres, dont 45 % de vins rosés, 40 % de vins rouges et 15 % de vins blancs.

2010
Les Fiefs vendéens, se sont 30 exploitations et 480 hectares.

2011
Le 11 février 2011, l’INOQ (Institut National de l’Origine et de la Qualité) a validé l’obtention de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) pour les Fiefs Vendéens de Brem, Mareuil, Vix, Pissotte et Chantonnay .

Cahier des charges de l'AOC « Fiefs Vendéns »
le décret n° 2011-1094 du 9 septembre 2011, JORF du 11/09/2011

Les Modifications :
* nouveau "cru" : Chantonnay
* Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire délimitée telle qu’approuvée
par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 10 février 2011.
* Le cépage Melon de Bourgogne n'est plus autorisé

2012
Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2014
Fiefs vendéens, la liste des cépages qui pourront être vendangés
- Le mardi 23 septembre 2014, pour les vins rosés, issus du cépage Cabernet franc
- Le lundi 29 septembre 2014, pour les vins blancs issus du cépage Chenin, pour les vins rosés issus des Cabernet sauvignon et Négrette N, pour les vins rouges issus des cépages Cabernet franc, Cabernet sauvignon et Négrette N

2017
Ban des vendanges 2017 est lancé
- le 28 Août 2017 pour le cépage Chardonnay, et le cépage Sauvignon et Gamay
- le 30 Août pour le cépage Melon sur l'air de Pissotte

2018
Le ban des vendanges est prononcé ce vendredi 31 août 2018 pour tous les cépages de l’AOC Fiefs Vendéens qui regroupe les vignerons de Brem, Chantonnay, Mareuil, Pissotte et Vix.

Cahier des charges de l'AOC « Fiefs Vendéns »
Homologuée par décret n° 2011-1094 du 9 septembre 2011,
modifié par arrêté du 25 octobre 2018
publié au JORF du 3 novembre 2018

* les modifications :
- Augmentation de la richesse en sucre du raisin
- suppression du ban des vendanges
- L’ODG supprime la disposition imposant l’utilisation de 100% du raisin du millésime pour bénéficier de la règle communautaire du 85/15 afin de pouvoir changer de millésime de façon moins brutale et d'écouler des soldes de millésimes antérieurs.

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

 

 

Les Cépages

L'AOC « Fiefs Vendéens »
Cahier des Charges modifié par arrêté du 25 octobre 2018
Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Vins de Chantonnay

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins blancs :
-cépage principal : chenin B ;
-cépage complémentaire : chardonnay B

Pour les vins rouges :
-cépage principal cabernet franc N ;
-cépage complémentaire : négrette N,
-cépages accessoires : pinot noir N cabernetsauvignon
N, gamay N

Pour les vins rosés :
-cépage principal : pinot noir N ;
-cépage complémentaire : gamay N,
-cépages accessoires : cabernet franc N,
cabernet-sauvignon N, négrette N.

 

VINIFICATION

Vins blancs
-La proportion du cépage principal est
supérieure ou égale à 60 % ;
-La proportion du cépage complémentaire
est supérieure ou égale à 10 %


Vins rosés et rouges
Les vins proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans lequel le cépage principal est présent à
au moins 40 % et le cépage complémentaire à au moins 10 %.

 

Vins de Mareuil :

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins blancs :
-cépage principal : chenin B ;
-cépage complémentaire : chardonnay B

Pour les vins rouges :
-cépage principal cabernet franc N ;
-cépage complémentaire : négrette N,
-cépages accessoires : pinot noir N cabernetsauvignon
N, gamay N

Pour les vins rosés :
-cépage principal: gamay N,
-cépage complémentaire : pinot noir N.
-cépages accessoires : cabernet franc N,
cabernet-sauvignon N, négrette N

 

VINIFICATION

Vins blancs
-La proportion du cépage principal est
supérieure ou égale à 60 % ;
-La proportion du cépage complémentaire
est supérieure ou égale à 10 %


Vins rosés et rouges
Les vins proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans lequel le cépage principal est présent à
au moins 40 % et le cépage complémentaire à au moins 10 %.


Vins de Brem :

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins blancs :
-cépage principal : chenin B ;
-cépage complémentaire : chardonnay B ,
-cépage accessoire : grolleau gris G

Pour les vins rouges :
-cépage principal : pinot noir N ;
-cépage complémentaire : négrette N,
-cépages accessoires : cabernet-sauvignon N,
gamay N, cabernet franc N.

Pour les vins rosés :
-cépage principal : pinot noir N ;
-cépage complémentaire : gamay N,
-cépages accessoires : cabernet franc N,
cabernet-sauvignon N, grolleau gris G,
négrette N.

VINIFICATION

Vins blancs
-La proportion du cépage principal est
supérieure ou égale à 60 % ;
-La proportion du cépage complémentaire
est supérieure ou égale à 10 %


Vins rosés et rouges
Les vins proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans lequel le cépage principal est présent à
au moins 40 % et le cépage complémentaire à au moins 10 %.

 

Vins de Pissote :

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins blancs :
-cépage principal : chenin B ;
-cépage complémentaire : chardonnay B
Les vins blancs de « Pissotte », peuvent être issus du cépage melon B au titre de cépage complémentaire, dans une proportion à l’exploitation et à l’assemblage inférieure ou égale à 20% jusqu’à la récolte 2021 incluse.

Pour les vins rouges :
-cépage principal : pinot noir N ;
-cépage complémentaire : négrette N,
-cépages accessoires : cabernet-sauvignon N,
gamay N, cabernet franc N.

Pour les vins rosés :
-cépage principal: gamay N,
-cépage complémentaire : pinot noir N.
-cépages accessoires : cabernet franc N,
cabernet-sauvignon N, négrette N

Vins de Vix

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins blancs
-cépage principal : chenin B ;
-cépage complémentaire : chardonnay B ;
-cépage accessoire : sauvignon B

Pour les vins rouges :
-cépage principal cabernet franc N ;
-cépage complémentaire : négrette N,
-cépages accessoires : pinot noir N cabernetsauvignon
N, gamay N

Pour les vins rosés :
-cépage principal: gamay N,
-cépage complémentaire : pinot noir N.
-cépages accessoires : cabernet franc N,
cabernet-sauvignon N, négrette N

VINIFICATION

Vins blancs
-La proportion du cépage principal est
supérieure ou égale à 60 % ;
-La proportion du cépage complémentaire
est supérieure ou égale à 10 %


Vins rosés et rouges
Les vins proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans lequel le cépage principal est présent à
au moins 40 % et le cépage complémentaire à au moins 10 %.

 


 

Ampélographie
( Etude des cépages )

Négrette :
La négrette est un cépage rouge qui fait partie de la famille des cotoïdes.
Au VIe siècle on trouve trace d’écrits mentionnant un cépage noir du nom de « Mavro = noir en grec », cultivé dans cette région.
Au XIIe siècle, on le retrouve sous le nom de « Negret ».
On la retrouve aussi dans les Charentes, en Vendée, et à l’Île de Ré sous le vocable de « ragoûtant », « folle Noire » ou « petit noir ».

 

HISTORIQUE

1520
Il faut attendre les écrits de RABELAIS, qui séjourna à Fontenay-le-Comte et à Maillezais de 1520 à 1528, pour connaitre les cépages utilisés autrefois. Aux XVIème et XVIIème siècles, le cépage blanc le plus cultivé était déjà le chenin B (« Franc Blanc » à « Brem », « Blanc d’Aunis » à « Vix »), alors que
l’encépagement des vins rosés et rouges était dominé par le pinot noir N et surtout la négrette N (appelée « Pinot Rosé » ou « Bourgogne » à « Brem », « Ragoûtant » à « Mareuil » et « Chantonnay », « Folle Noire » à « Vix »).
XVIII :
L’introduction du cépage cabernet franc N est datée du XVIIIème siècle.
1897-1920 :
Après l’attaque du phylloxera, les producteurs du sud de la Vendée se spécialisent et reconstituent le vignoble, sur les coteaux les mieux exposés, avec des plants greffés des cépages traditionnels, auxquels s’ajoutent principalement les cépages gamay N, chardonnay B, cabernet-sauvignon N et, selon les secteurs, les cépages sauvignon blanc B (« Vix »), grolleau gris G (« Brem »).
1934 :
le 24 décembre 1934 un arrêté d’interdiction des plants noah, othello, jacquez, clinton, taylor…
2011 :

La negrette ne peut plus seul cépage dans une bouteille de vin rouge.

A compter de la récolte 2011 et jusqu’à la récolte 2015 incluse :
- Vins blancs : « Brem », « Pissotte », « Mareuil », « Vix »
La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50 %
- Vins rouges et rosés: « Brem », « Pissotte », « Mareuil », « Vix »
La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 %

2022 : le Melon de Bourgogne n'est plus autorisé qui était utilisé sur Pissote
 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé en grande majorité schistes, gneiss et calcaires recouverts de sables éoliens ou quartz


sol sur argiles rouges, sur altérites d'amphibolites.


gneiss, orthogneiss et granite, plutôt siliceuses


argilo-sableux

Voir les autres photos : Cartes et Photos

Sur le plan géologique, la zone géographique est relativement homogène, implantée sur le rebord du socle armoricain cristallin au contact de formations jurassiques calcaires. Le substratum géologique est composé surtout de schistes et de rhyolites, parfois de gneiss et d’amphibolites, voire de calcaires pour la dénomination géographique « Vix ».

Cependant, ces calcaires sont le plus souvent recouverts de dépôts sablo-graveleux fluviatiles de l’ère Tertiaire. Par conséquent, les parcelles précisément délimitées pour la récolte des raisins présentent généralement des sols bruns acides comportant une forte proportion d’éléments grossiers. Ils se distinguent fondamentalement des terres limoneuses profondes du bocage, au nord, comme des sols argileux fertiles de la plaine plus au sud.

 

 

Le Climat est de type océanique, bénéficiant d'un ensoleillement exceptionnel comparable à certaines zones du Sud de la France.

Le climat du sud vendéen, océanique tempéré, est significativement plus chaud que celui du bocage situé plus au nord. Il est surtout moins pluvieux et plus ensoleillé, avec un déficit de pluviosité durant l’été (les régions d’Olonne et de La Rochelle sont les plus ensoleillées de la côte Atlantique, avec 1430 heures de soleil en moyenne sur 6 mois de juin à septembre). La moyenne annuelle des températures varie entre
12°C et 12,5°C, avec des amplitudes thermiques plus marquées d’ouest en est, au fur et à mesure que l’altitude augmente et que l’influence maritime s’estompe.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Fiefs Vendéens » réservée aux vins tranquilles blancs, rosés et
rouges.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
modifié par arrêté du 25 octobre 2018




1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds par hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9500 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
Richesse minimum en sucre :
- Pour les vins blancs : 170 grammes par litre de moût
- Pour les vins rouges : 190 grammes par litre de moût
- Pour les vins rosés : 170 grammes par litre de moût

Titre alcoométrique volumique naturel minimum :
- Pour les vins blancs : 10,5 %
- Pour les vins rouges : 11 %
- Pour les vins rosés : 10,5 %

Rendement :
Le rendement de base est :
- Vins rouges : 55 hectolitres par hectare
- Vins rosés et blancs : 60 hectolitres par hectare

Le rendement de butoir est :
- Vins rouges : 62 hectolitres par hectare
- Vins rosés et blancs : 66 hectolitres par hectare

Divers :

 

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement


* Pour les vins rouges, les techniques soustractives d’enrichissement sont autorisées, et le taux maximum
de concentration partielle par rapport aux volumes mis en oeuvre est fixé à 10 %.
* Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total suivant :
- Pour les Vins blancs, vins rosés : 12 %
- Pour les Vins Rouges : 12,5 %

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur..

Les vins rosés sont obtenus par pressurage direct.

La fermentation malolactique est achevée pour les vins rouges. La teneur en acide malique des vins rouges est inférieure ou égale à 0,4 gramme par litre, au stade du conditionnement.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

Pour tout lot conditionné, l’opérateur tient à disposition de l’organisme de contrôle agréé :
l’analyse réalisée avant ou après le conditionnement. Les résultats d’analyse doivent être conservéspendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.

 

 

Commercialisation

Mise en marché à destination du consommateur :
Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17
du code rural et de la pêche maritime.

 

 

 

Cartes et Photos


Carte du vignoble « Fiefs Vendéens »

( pipette.canalblog.com )
secteur de la Filtière :
sol sur argiles rouges, sur altérites d'amphibolites.


( pipette.canalblog.com )
secteur de la Filtière :
gneiss, orthogneiss et granite, plutôt siliceuses


( pipette.canalblog.com )
lieu-dit le Fuiteau :
sol argilo-sableux

( pipette.canalblog.com )
lieu-dit le Charpre :
sol schiste en feuillets verticaux,

( pipette.canalblog.com )
la Salissonière :
sol argiles

Logo des vins
Fiefs Vendéens en 2010
   

Photo du 28 Août 2010
Vignoble de Pissotte

Photo du 11 Juillet 2009 :
Vignoble à Brem sur Mer

Photo du 11 Juillet 2009 :
Vignoble taille base (Brem)

Photo du 11 juillet 2009 :
Maturité du raisin à Brem sur Mer

 

 

Adresses

Fiefs Vendéens - Brem

Domaine Aloha

Samuel Mégnan

Vairé
 

Domaine La Rose St Martin

Roux Denis

La Mignotière
85470 Brem sur Mer
Tél : 02 51 90 57 31
Site Internet
domainelarosestmartin

Domaine Saint Nicolas

Thierry Michon

Ile d'olonne
Site Internet
domainesaintnicolas
Fiefs Vendéens - Mareuil

Château Marie du Fou

Famille Mourat

  Site Internet
http://www.mourat.com

Domaine de la Cambaudière

ARNAUD Michel

La Cambaudière

85320 Rosnay

 

Domaine de la Vieille Riboulerie

Hubert Macquigneau

Le Plessis
85320 Rosnay
Tel. 02 51 30 59 54
Château de Rosnay
85320 Rosnay
Site Internet
.chateauderosnay.fr

Domaine des dames

Vignoble Gentreau

85320 Rosnay
Site Internet
domaine-des-dames
Fiefs Vendéens - Pissotte

Domaine Coirier
Domaine de la Petite Groie

Catherine et Xavier Coirier

La petite Groie
85200
Pissotte

Tél: 02 51 69 40 98

Fiefs Vendéens - Vix

Prieuré la Chaume

Estelle et Christian Chabirand

Domaine de La Chaume
85770 Vix
 

Domaine de la Chaignée
Vignoble Mercier

16 rue de la Chaignée
BP 6
85770 Vix

Tél. 02.51.00.60.87

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.