Fiche sur les vins AOC en France

Coteaux du Giennois

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique


Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Giennois » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire, dans la région des vins du centre.

L'AOC « Coteaux du Giennois » est situé dans le département de la Nièvre (58) et du Loiret (45), sur sur 14 communes:

Département du Loiret : Beaulieu, Bonny-sur-Loire, Briare, Gien, Ousson, Thou.

Département de la Nièvre : Alligny-Cosne, La Celle-sur-Loire, Cosne-Cours-sur-Loire, Myennes, Neuvy-sur-Loire, Pougny, Saint-Loup, Saint-Père.

Bordée à l’est par les contreforts du Morvan et les collines de la Puisaye et à l’ouest et sud-ouest par les collines du Sancerrois, la zone géographique s’étend du nord au sud sur quelques 45 km à partir de Gien sur une étroite bande de coteaux exposés sud-ouest longeant la Loire jusqu’à Cosne-Cours-sur-Loire, puis sur des coteaux exposés sud et sud-est sur quelques affluents de la Loire situés à l’est de
Cosne-Cours-sur-Loire.

L'aire de production établie en 1954 (6 communes) et modifiée en 1964, puis 1966, 1994.

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE
Origine du nom

Le nom

HISTOIRE :

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

Il remonte avec l'arrivée des Romains.
Des pépins de raisins datant du IIème siècle retrouvés à Cosne-Cours-sur-Loire attestent de la présence ancienne de la vigne sur ce secteur de la vallée de la Loire où se concentrent d’autres vignobles renommés.

Au IXème siècle

849
En 849, le roi Charles le chauve confirme une donation de l’Evêque d’Auxerre (maisons et vignes) au collège de l’église Saint-Laurent de Cosne.

Au XIIIème siècle

1218
En 1218, des vins du Giennois sont achetés pour la cour royale du roi Philippe II Auguste à Paris.

1254
De 1254 à 1262, l’Evêque d’Auxerre fait construire à Cosne un superbe château comprenant une vaste cave et exploitait un vignoble conséquent .

Au XIVème siècle

Des écrits du moyen-âge confirment également une production de qualité au
travers d’achats de vins du Giennois destinés à la cour du roi Charles VI.

Au XIXème siècle

1827
En 1827, dans ses « Mémoires pour servir à l’histoire du Nivernais et Dionzais
», J. NEE de la ROCHELLE, rapporte que « la vigne vient assez bien sur des coteaux peu éloignés de Cosne » et que « …. [le commerce de Cosne se porte, en outre, sur les vins, les bois, ……]. Son port est vaste et sa marine agissante. ».

1886-1888
Des syndicats viticoles se sont naturellement créés lors de la crise phylloxérique (Syndicat antiphylloxérique de Gien crée en 1886 et Syndicat anti-phylloxérique de Cosne-Cours-sur-Loire en 1888) et ont eu pour objet dans un premier temps la sauvegarde du vignoble.

1890
Juste avant la crise phylloxérique, en 1890, il était ainsi dénombré 2300 hectares de vignes dans l’arrondissement de Gien et 1500 hectares dans le canton de Cosne-
Cours-sur-Loire.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1945
La réputation des vins du Giennois s’est principalement affirmée après la fin de la seconde guerre mondiale avec la production de vins rouges issus d’un assemblage de cépages gamay N et pinot noir N et de vins blancs issus du cépage sauvignon B.

1954
Une première aire géographique de 6 communes incluant la commune de Gien dans le département du Loiret constitue l'aire géographique de l'appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure reconnue en 1954.

1964-1966
ont été ajoutées en 1964 et 1966 les 8 communes du département de la Nièvre qui bénéficiaient jusqu’alors de l’appellation simple « Cosne-sur-Loire ».

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1994
l’aire parcellaire de production, telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 7 et 8 septembre 1994.

1998
l'AOC « Coteaux du Giennois » est initialement reconnue par le décret du 15 mai 1998 :
* rendement : 60 hectolitres par hectare pour les vins blancs et de 55 hectolitres par hectare pour les vins rouges et rosés

Au XXIème siècle

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Dans le département du Loiret, le début des vendanges pour l'A.O.C Coteaux du Giennois
- Cépages Pinot noir, Gamay noir à jus blanc, Sauvignon blanc : le 21 SEPTEMBRE 2009

Le réglement Européen et Le décret de l'AOC « Coteaux du Giennois » est modifié par le cahier des charges publié au JO Français le 28 octobre 2009.
- Maintenant, il y a une charge maximum par pied de vigne, et les vins doivent être produit dans une zone déterminée.
- Le rendement des vins blancs passe de 60 à 65 hl par hectare, pour les vins rosés de 55 à 63 hl par hectare, et pour les vins rouges de 55 à 59 hl par hectare. l'Utilisation des copeaux de chêne est interdit.
- A titre transitoire, les parcelles plantées en cépage sauvignon gris G à la date du 31 juillet 2009 continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée jusqu’à leur arrachage.

2010
Le ban des vendanges a été arrêté le lundi 27 septembre 2010.

En 2010, la superficie du vignoble représente 195 hectares, exploités par 40 vignerons, pour une production d’environ 8000 hl. Les vins blancs représentent 50 % de la production, les vins rouges 30 % et les vins rosés les 20 % restants.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Coteaux du Giennois »
le décret n° 2011-1362 du 24 octobre 2011, JORF du 27 octobre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Dans le département du Loiret, le début des vendanges pour l'Appellation d'Origine A.O.C Coteaux du Giennois :
- Cépages Pinot noir, Gamay noir à jus blanc, Sauvignon blanc: le 28 SEPTEMBRE 2012

2013
La majorité des raisins ont été cueillis entre le 7 et le 19 octobre 2013.
Production totale 2013 : 8 231 hl
- Blancs : 4 456 hl, Rouges : 2 811 hl, Rosés : 964 hl
Superficie en production : 196 ha
Répartition des ventes en volume : France 83% et Export 17%
33 vignerons, 3 vignerons-négociants et 1 cave coopérative

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Giennois » :
Cahier des charges du 24 octobre 2011, JORF du 27 octobre 2011
Pour les vins blancs


Sauvignon B

A titre transitoire, les parcelles plantées en cépage sauvignon gris G à la date du 31 juillet 2009 continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée jusqu’à leur arrachage.

 

Pour les vins rouges et rosés


Gamay N et Pinot noir N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion de chacun des deux cépages, gamay N et pinot noir N, ne peut être supérieure à 80 % de l’encépagement.

VINIFICATION

Les vins rouges et rosés proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans les mêmes proportions que celles prévues pour l’encépagement.

 



Ampélographie
( étude des cépages)

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV (1553-1610) à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin (Vendôme).
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

 

Pinot Noir :
appelé aussi « Pinot noirien », « Pinot beurot », « Pinot liebault ».

Gamay N:
Le cépage Gamay N provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le cépage Gamay est signalé vers 1327 à Millau (Sud-Ouest) et vers 1349 en Bourgogne.
Mutations :
Le gamay teinturier de Bouze est une mutation observée par Caumartin en 1832 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Il est originaire du village bourguignon de Bouze-lès-Beaune (Côte-d'Or).
Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

HISTORIQUE

1958 : C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement le « pinot blanc B » et le Chardonnay.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le Gamay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.
2009 : Le cépage sauvignon gris G est interdit.
A titre transitoire, les parcelles plantées en cépage sauvignon gris G à la date du 31 juillet 2009 continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée jusqu’à leur arrachage.
 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de terrain calcaire

Les parcelles précisément délimitées pour la production des raisins se concentrent sur les coteaux et rebords de plateaux bordant localement la Loire et ses affluents. Les sols, pouvant localement présenter une charge importante en éléments grossiers en fonction de leur situation topographique, sont développés sur des assises calcaires du Jurassique supérieur (Kimméridgien et Portlandien) ou sur des formations crayeuses du Cénomanien et du Turonien, ou sur des formations calcaires d’origine
lacustre de l’Eocène.

 


Le Climat
est un climat océanique dégradé, au carrefour des influences océaniques et continentales.

La Loire exerce un rôle de régulateur thermique, ainsi que les vallées qui drainent l’air froid des coteaux.

Les faibles précipitations d’environ 650 millimètres par an sont dues à l’effet de foehn provoqué par la proximité des collines du Sancerrois qui culminent à 434 mètres.

Les vignes situées à une altitude variant de 180 à 250 mètres sont ainsi abritées des vents d’ouest chargés d’humidité.

 

 

 

 

Fiche technique

L'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Giennois » est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du du 24 octobre 2011,
JORF du 27 octobre 2011

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 5 700 pieds à l’hectare.

Le palissage est obligatoire.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 10 500 kilogrammes par hectare pour les vins blancs ;
- 9 500 kilogrammes par hectare pour les vins rouges et rosés.

L'irrigation est interdite

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à :
161 grammes par litre de moût, pour les vins blancs ;
166 grammes par litre de moût, pour les vins rosés et rouges.

Rendement :

Le rendement de base est :
pour les vins blancs, à 65 hectolitres par hectare.
pour les vins rosés, à 63 hectolitres par hectare.
pour les vins rouges, à 59 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à :
pour les vins blancs, à 75 hectolitres par hectare.
pour les vins rosés, à 69 hectolitres par hectare.
pour les vins rouges, à 69 hectolitres par hectare.

Divers :

La date de début des vendanges est fixée selon les dispositions de l’article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime.
(Ban des vendanges)

 

Chai


1° Arrivée au Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Pour les vins rouges, les techniques soustractives d’enrichissement sont autorisées et le taux maximum de concentration partielle par rapport aux volumes mis en oeuvre est fixé à 10 %.

- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12,5 %.

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Pour l’élaboration des vins rosés, l’utilisation de charbons à usage oenologique, seuls ou en mélange dans des préparations, est interdite.
- L’utilisation de morceaux de bois est interdite.

- Les vins rouges font l'objet d'un élevage au moins jusqu'au 1er mars de l'année qui suit celle de la récolte.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Etiquette
:
Le nom de l'appellation peut être complété par la dénomination géographique « Val de Loire »

Date de mise en marché à destination du consommateur :
- Les vins blancs et rosés sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime. ( 15 décembre ou 1er décembre sur autorisation)
- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 mars de l’année qui suit celle de la récolte.


 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire

 

 

 

Adresses

Jean-Claude MELLOT   Site Internet
http://coteauxdugiennois-jcmellot.com/
Jean-Marie BERTHIER (EARL) 18240 SAINTE GEMME EN SANCERROIS

Tel. : 02 48 79 40 97
Fax : 02 48 79 39 55

domaine-des-clairneaux@wanadoo.fr

 

Les nouvelles sur l'appellation

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.