Fiche sur les vins AOC en France

Coteaux d’Aix-en-Provence

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux d'Aix en Provence » est situé dans la région viticole de Provence.

La zone géographique correspond essentiellement à la partie occidentale de la basse Provence calcaire et s’étend de la Durance, au nord, à la mer Méditerranée, au sud, et de la vallée du Rhône, à l’ouest, à la montagne Sainte-Victoire, à l’est.
Elle est précisément délimitée au sein de 47 communes du département des Bouches-du-Rhône et de 2 communes du département du Var.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux d'Aix en Provence » est situé sur les 49 communes suivantes :

- Dans le département des Bouches-du-Rhône :
Aix-en-Provence, Alleins, Aurons, La Barben, Les Baux-de-Provence,
Berre-l’Etang, Charleval, Châteauneuf-les-Martigues, Cornillon-Confoux, Coudoux, Eguilles, Ensuès-la-Redonne, Eygalières, Eyguières, La Fare-les-Oliviers, Fontvielle,
Gignac-la-Nerthe, Istres, Jouques, Lamanon, Lambesc, Lançon-Provence, Mallemort, Martigues, Maussane-les-Alpilles, Meyrargues, Mouriès, Paradou, Pelissanne, Peyrolles-en-Provence, Port-de-Bouc, Le Puy-Sainte-Réparade, Rognac, Rognes, Saint-Cannat, Saint-Chamas, Saint-Estève-Janson,
Saint-Etienne-du-Grès, Saint-Marc-Jaumegarde, Saint-Mitre-les-Remparts,
Saint-Rémy-de-Provence, Salon-de-Provence, Vauvenargues, Velaux, Venelles, Ventabren, Vernègues ;
- Dans le département du Var : Artigues, Rians.

 

 

 

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Provence »

La Provence doit son nom à l'époque romaine qui la connaissait comme Provincia (une des nombreuses provinces romaines). Elle fit partie de la Gaule transalpine (c'est-à-dire au-delà des Alpes, pour les Romains), rebaptisée Gaule narbonnaise (du nom de la capitale de la province romaine, Narbonne) au Ier siècle avant notre ère.

HISTOIRE

Il semble que le vignoble aixois soit déjà très étendu dès le Ier siècle avant J.C.
Les Grecs, qui fondent Massilia (Marseille), introduisent, outre certains cépages comme l’ugni blanc B, la pratique de la taille de la vigne et du pressurage des raisins dans les environs de la cité phocéenne et permettent ainsi le développement d’une économie associée.

II ème siècle avec J-C

102 avant J-C
Dès l’an 102 avant JC, PLUTARQUE écrit que les vins d’Aix-en-Provence rendent la tâche de MARIUS plus ardue, car les Teutons « avaient le corps appesanti par l’excès de chère, mais le vin qu’ils avaient bu, en leur donnant plus de gaieté, ne leur avait inspiré que plus d’audace ».

Epoque Romaine

La première phase de développement est liée à l’implantation romaine

Au XVème siècle

l’organisation du commerce arrivant par la suite, au Moyen-Âge via les congrégations religieuses. L’influence du Roy RENE D’ANJOU, Comte de Provence, conduit à un important développement de la notoriété des vins et, de
fait, des surfaces en culture dès le XVème siècle.

Au XVIIIème siècle

1742
Cette notoriété est confirmée dans le temps, comme en témoigne Roger DION qui cite, dans son « Histoire de la Vigne et du Vin en France », qu’en 1742, à l’occasion du passage de l’Infant Don PHILIPPE et d’un ambassadeur ottoman, le corps de la ville d’Aix-en-Provence décide de revenir à l’ancien usage d’offrir exclusivement en pareille circonstance des vins du cru : « Ces vins devaient être de bonne qualité vu la réception d’hôtes de marque ».

Au XIXème siècle

La vigne se maintient et connaît même une seconde étape importante de son développement, à partir du milieu du XIXème siècle, avec l’accroissement des défrichements sur les pentes des collines.
Cette extension de la viticulture est également liée au développement des relations commerciales avec les Antilles, à partir du port de Marseille, et même de celui de La Ciotat. La politique de libre échange inaugurée par le second empire accentue cette tendance.
Le vignoble n’a cependant pas échappé à la crise du phylloxera mais, son histoire, sa notoriété, une communauté vigneronne forte, ont permis une reconquête rapide de l’outil de production et le maintien des usages anciens.

En 1880 :
phylloxéra, arrivé du Languedoc en 1880, détruit une grande partie des vignes pour ne laisser au pays aixois qu’un cinquième de son ancien vignoble.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1946
Devenus l’Appellation Coteaux du Roy René

1956
l'appellation VDQS « Coteaux d'Aix en Provence » créée par l’arrêté du 23 Janvier 1956.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1985
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent des 6 et 7 juin 1985.

Par le décret du 24 décembre 1985, l’Appellation d’Origine Contrôlée « Coteaux d'Aix en Provence »

 

Au XXIème siècle

2008
Le syndicat des coteaux d'Aix, qui la représente, a déposé un dossier auprès de l'Institut national des appellations d'origine (Inao), afin que soit supprimé de l'intitulé le mot "coteau" pour ne conserver que la mention "vin d'Aix-en-Provence".

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le vignoble, en 2009, couvre plus de 4100 hectares pour une production moyenne annuelle de 195000 hectolitres que se partagent 12 caves coopératives et 70 domaines particuliers.
Les vins rouges représentent 25 % de la production.
Les vins rosés occupent une place de plus en plus importante et représentent , en 2009, 70 % de la production.
Les vins blancs représentent 5% de la production.

2011
Les vendanges des AOC de Provence (88% de rosés) débuteront lundi 22 Août 2011, soit « quatre jours plus tôt qu’en 2010

2011

Cahier des charges de l'AOC « Coteaux d’Aix-en-Provence »
décret n° 2011-1258 du 7 octobre 2011, JORF du 11 octobre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

 

Voir : Carte et Historique de la Provence et de la Corse

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Coteaux d'Aix en Provence » :
Cahier des Charges du 07 octobre 2011
Vins blancs:

- cépage principal : vermentino B ;
- cépages complémentaires : clairette B, grenache B, sauvignon B et ugni blanc B ;
- cépages accessoires : bourboulenc B et sémillon B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion du cépage vermentino B est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure ou égale à 30 % de
l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins sont issus de l’assemblage d’au mois 2 cépages dont au moins un des cépages principaux ;
- La proportion de l’encépagement principal est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

 

Vins rosés:

- cépages principaux : cinsaut N, counoise N, grenache N, mourvèdre N et syrah N ;
- cépages accessoires : cabernet-sauvignon N et carignan N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- Deux au moins des cépages principaux sont obligatoirement présents dans l’encépagement ;
- La proportion du cépage grenache N est supérieure ou égale à 20 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 30 % de l’encépagement ;
- Pour les vins rosés, l’encépagement pourra, en outre, comporter les cépages de la production des vins blancs, dans une proportion inférieure ou égale à 20 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins sont issus de l’assemblage d’au mois 2 cépages dont au moins un des cépages principaux ;
- La proportion de l’encépagement principal est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

 


Vins rouges:

- cépages principaux : cinsaut N, counoise N, grenache N, mourvèdre N et syrah N ;
- cépages accessoires : cabernet-sauvignon N et carignan N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- Deux au moins des cépages principaux sont obligatoirement présents dans l’encépagement ;
- La proportion du cépage grenache N est supérieure ou égale à 20 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 30 % de l’encépagement ;

VINIFICATION

- Les vins sont issus de l’assemblage d’au mois 2 cépages dont au moins un des cépages principaux ;
- La proportion de l’encépagement principal est supérieure ou égale à 50 % de l’assemblage.

 



Ampélographie
( étude des cépages)

 

 

HISTORIQUE

Les Grecs introduisent, certains cépages comme l’ugni blanc B

 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est sur la zone occidentale de la Provence calcaire, situé dans les bassins sédimentaires :

argilo-calcaire caillouteux,
sableux, souvent graveleux sur molasses et grès,
caillouteux à matrice argileuse ou limono-sableux sur les terrasses de l’Arc et de la Durance.

Trois chaînes montagneuses, érodées, s’allongent d’est en ouest : la chaîne de la Nerthe (ou de l’Estaque), au sud de l’étang de Berre, la chaîne de la Fare, au centre, le chaînon des Costes et son prolongement, le horst de Vernegues, au nord.
Entre ces chaînes s’étendent des bassins sédimentaires : le bassin de Vitrolles, le bassin de La Touloubre et enfin celui de la basse Durance, au nord, de Pelissanne à Rognes.
Enfin les chaînons calcaires marneux de la Trevaresse et celui d’Eguilles résultent de la surrection d’une ancienne dépression nord-sud, de la ville d’Aix-en-Provence jusqu’à la Durance.

L’activité viticole se localise, soit sur des formations marno-calcaires donnant des sols caillouteux à matrice argilo-limoneuse, soit sur des formations de molasse et de grés avec des sols très sableux ou sablo-limoneux caillouteux.
Malgré son étagement du littoral au nord de la montagne Sainte-Victoire, le paysage possède une unité d’ensemble, liée à sa morphologie caractéristique faite d’une succession de petits massifs et de zones dépressionnaires où se distribuent des formations lithologiques et des sols comparables. Les massifs de
calcaire compact présentent de larges affleurements rocheux mêlés de sols très caillouteux et peu profonds, domaine des taillis, des garrigues et de boisements de résineux.

 


Le Climat
, de type méditerranéen, est marqué par le Mistral, vent du Nord dominant froid et sec.

La zone géographique bénéficie d’un bel ensoleillement annuel de 2900 heures au sein d’un climat de type méditerranéen. Elle est également soumise aux effets du Mistral, vent froid et sec, particulièrement fréquent au mois d’avril.
La pluviométrie annuelle, qui oscille entre 550 millimètres et 680 millimètres, est répartie de façon irrégulière sur l’année, essentiellement concentrée sur le printemps et l’automne.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Coteaux d'Aix en Provence » produit des vins blancs, rosés et rouges.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 07 Octobre 2011

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9500 kilogrammes par hectare.
- Lorsque l’irrigation est autorisée conformément aux dispositions de l’article D. 645-5 du code rural
et de la pêche maritime, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à
8000 kilogrammes par hectare.

2° Vendange

Maturité :
Richesse minimale en sucre sera porté à :
180 grammes par litre pour les vins blancs;
180 grammes par litre pour les vins rosés;
190 grammes par litre pour les vins rouges.

Les vins doivent présenter un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %

Rendement :
Le rendement est fixé à 60 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est fixé à 60 hectolitres par hectare.

Divers :
La réception de vendange permet une séparation correcte des différentes catégories de raisin


Chai

 

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

La teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) pour les vins rouges, blancs et rosés, après fermentation, est inférieure ou égale à 4 grammes par litre.

L’utilisation des morceaux de bois est interdite.

- Les vins rouges sont obtenus soit par vinification classique comportant l’éraflage préalable des
grappes, sauf en cas de vendange mécanique, soit par la mise en oeuvre de vendanges composées de raisins entiers ;
- Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 avril de l’année qui suit celle de la récolte

Les vins blancs et rosés peuvent être élaborés par macération pelliculaire, égouttage ou pressurage direct ;
- La proportion de vins rosés issus de saignée ou de macération pelliculaire est supérieure ou égale à
30 % du volume total des vins rosés ;
- Le débourbage des moûts destinés à la production de vins blancs et rosés est obligatoire.

 

 

3° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d’analyse doivent être conservés pendant une période de 3 mois à compter de la date du conditionnement.

 

 

Commercialisation


la production annuelle de l’Appellation est de 180 000 hectolitres en moyenne, répartis en :
- 55% de vins rosés,
- 40 % de vins rouges
- 5 % de vins blancs.
Elle est assurée par 74 domaines & châteaux et 14 caves coopératives.

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de Provence et Corse
   

 

 

Adresses

Syndicat général des Coteaux d'Aix-en-Provence-

Maison des Agriculteurs
22 avenue Henri Pontier

13626 Aix en Provence
cedex 1

Tél + 33 (0)4 42 23 57 14

Fax + 33 (0)4 42 96 98 56

Email : vins@coteauxaixenprovence.com

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.