Fiche sur les vins AOC en France

Côte Rôtie

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes, Photos et Vidéos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Côte Rôtie » est situé dans la région viticole de la Vallée du Rhône.

L'appellation d'origine contrôlée « Côte Rôtie » est situé dans le département du Rhône (69),sur les communes suivantes:

Ampuis, Saint-Cyr-sur-le-Rhône et Tupin-et-Semons

 

L'aire de production établie en 1940 (2 communes), modifiée en 1966, puis 1969.

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

L’hypothèse la plus largement acceptée quant à l’origine du nom de ce vignoble est une dénomination liée à l’image estivale de coteaux « brûlés » (rôtis) par le soleil.

La plus ancienne trace écrite de l’utilisation du nom de « Côte Rôtie » remonte au moins à 1698

HISTOIRE

C'est le vignoble le plus ancien de la vallée du Rhône. Il serait le site originel de la culture de la vigne en Gaule.

71 avant J.C
En 71 avant J.C., la région de Côte Rôtie est référencée par Pline l' Ancien dans le Livre 14 de son Histoire Naturelle. Pline l' Ancien parle des vins de Vienne cultivés sur les pentes en terrasses de Côte Rôtie qui sont exportés dans des pays éloignés comme Rome ou en Bretagne.

Au Ier siècle

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

Au IIème siècle

Le développement initial du vignoble de cette région est donc probablement lié à la paix romaine qui permet aux Allobroges dont le territoire englobe une partie de la rive droite du Rhône, en face de Vienne, d’acquérir la citoyenneté romaine et par la même, le droit de planter de la vigne.
L’Allobrogica est très en vogue au début du siècle des Antonins (IIème siècle après JC).

Au IIIème siècle

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Les preuves d’antériorité de leur implantation abondent, notamment sur le site archéologique de Saint-Roman-en-Gal jouxtant le vignoble de « Côte Rôtie » et réputé pour ses nombreuses mosaïques exhumées des vestiges de villas romaines.
Parmi ces oeuvres picturales, l’une représente une scène de vendanges et de foulage du raisin ainsi que l’empoissage d’une jarre (mosaïque du calendrier agricole-début du IIIème siècle, musée de Saint Germain-en-Laye - Provenance Saint-Romain-en-Gal). En effet, à l’époque le vin est résiné et de ce fait qualifié de « picatum » (poissé) et connu sous le nom d’Allobrogica. (A. FERDIERE - Les
campagnes en gaule romaine - page 87- tome 2).

Au XVIème siècle

1592
L’une des traces écrites les plus anciennes afférant à la réputation établie des vins d’Ampuis date de 1592, date à laquelle les habitants de cette commune reçoivent Laurent de MAUGIRON accompagné du Duc de MAYENNE à qui ils font «présent de leur vin renommé » (Histoire et généalogie de la famille de MAUGIRON, en Viennois, 1257-1767, par H. de TERREBASSE Ed.1905).

Au XVIIème siècle

le XVIIème siècle voit se développer le commerce des vins de la vallée du
Rhône qui gagnent Paris en remontant cette fois le cours de la Loire. En effet, au niveau de Condrieu, la vallée du Rhône n’est séparée de celle de la Loire que par une distance d’environ quarante kilomètres, franchissable par une partie peu élevée du massif du Pilat. Plus au nord, les canaux de Briare et de Loing permettent de relier La Loire à la Seine pour entrer dans Paris.

Des vins blancs de « Côte Rôtie » sont même élaborés au début du XVIIème siècle.
La présence historique du cépage viognier B dans l’encépagement témoigne de cette production.

La renommée est attestée sous ce nom de « Côte Rôtie » au moins depuis le XVIIème siècle.

Au XVIIIème siècle

1781
Toute la renommée des vins de « Côte Rôtie » est résumée dans une édition de 1781 de l’Histoire naturelle de la province du Dauphiné (préface – tome 1- FAUJAS de SAINT-FONDS) : «Les vins de Côte Rôtie (et ceux de l’Hermitage) jouissent depuis si longtemps d’une réputation soutenue, qu’ils méritaient des détails particuliers sur les espèces de raisins, sur l’exposition et la culture des
vignobles qui les produisent ».
Plus loin dans ce même ouvrage, deux passages élogieux corroborent la réputation de ce vin classé, par le premier Echevin de Vienne (Février 1780), comme le premier parmi ceux de Vienne et considéré comme l’égal des plus grands vins français.

Au XIXème siècle

Au début du XIXe siècle il s'étendait sur 300 hectares

1893
Le phylloxera commence par détruire une grande partie du vignoble, comme le soulignent les écrits d’un Alsacien de passage dans la vallée du Rhône, en 1893 : « Les vignobles si renommés autrefois sont presque détruits ; à peine reste-t-il encore quelques ceps sur les coteaux de la Côte Rôtie, d’Ampuis et de Condrieu » (Jean FELBERT, histoire d’une famille alsacienne - A. PICARD et RAAN).

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1921
L’encyclopédie RORET (1921) laisse à penser qu’au début du XXème siècle, les vins issus de la seule commune d’Ampuis peuvent prétendre à la dénomination « Côte Rôtie ».
l’encyclopédie RORET précise que « la seriné noir, corbeille noire ou damas noir, domine dans le célèbre vignoble de Côte Rôtie ».
« Les vins rouges les plus estimés se récoltent dans la commune d’Ampuis qui se divise en deux parties appelées Côte brune et l’autre Côte Blonde ».

1923
Étienne Guigal, âgé que de 14 ans, s’est installé à Ampuis en 1923.

1928
Le domaine Duclaux est créé en 1928

l’organisation annuelle du « Marché aux vins d’Ampuis » depuis 1928.

1937
Les communes d’Ampuis et de Tupin-Semons seront dans un premier temps intégrées à la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Rhône » le 19 novembre 1937

1940
Appellation d’origine contrôlée « Côte Rôtie » est reconnue dès 1940 sur 2 communes (Ampuis, Tupin Semons), par le décret du 18 octobre 1940.
L’appellation d’origine contrôlée « Côte Rôtie » n’est reconnue que pour les vins rouges.

1950
Dans les années 1950, seulement 40 hectares étaient exploités.
Selon le producteur Jean-Michel Gérin : « Dans les années 1960, un kilogramme d'abricot se vendait plus cher qu'un litre de vin ».

1960
Il faudra attendre les années 1960 pour voir le début de la renaissance du vignoble de « Côte Rôtie ».

1966
L’AOC a été étendue à la commune de « Saint Cyr Sur Rhône » le 21 décembre 1966.

1969
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 12 février 1969.

1970
Dans les années 1970, une nouvelle génération de vignerons, mise à nouveau sur le travail de la vigne et sur la qualité.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1980
Au début des années 1980, le prix de la vigne se situait dans le secteur à l'équivalent d'un euro le m².

Au XXIème siècle

 

2005
La récolte est de 8420 hl par la déclaration de récolte 2005, sur 229 hectares.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.
.

En 2009, la superficie en production couvre environ 250 hectares pour une production moyenne annuelle d’environ 10000 hectolitres répartis en une centaine de producteurs dont une soixantaine de caves particulières.

2010
En 2010, la vigne a retrouvé sa place et occupe les surfaces qui existaient avant la crise phylloxérique.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Côte Rôtie »
le décret n° 2011-1363 du 24 octobre 2011,
JORF du 27 octobre 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

Voir aussi : Histoire des vins de la Vallée du Rhône


 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Côte Rôtie» :
Cahier des charges du 24 octobre 2011, JORF du 27 octobre 2011
Vins rouges :


- cépage principal : syrah N ;
- cépage accessoire : viognier B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion du cépage syrah N est supérieure ou égale à 80% de l’encépagement de l’exploitation.
- La présence du cépage accessoire est autorisée en mélange de plants dans les parcelles plantées en cépage syrah N, dans la limite d’une proportion de 20 % des pieds

VINIFICATION

La proportion du cépage syrah N est supérieure ou égale à 80 % de l’assemblage, et les vins élaborés à partir des deux cépages sont vinifiés par assemblage des raisins concernés respectant la même proportion.

 


Ampélographie
( étude des cépages )

Viognier B:
La légende raconte que le Viognier est d'origine Dalmate, apporté en France par l'empereur Probus.

L’Allobrogica :
un cépage dont l’étude de l’ADN révèle son lien de parenté avec le cépage syrah N

Syrah N:
Sur Côte Rôtie, la Syrah est appelée « sérine » ou « seriné ».
la syrah est du croisement de la « mondeuse blanche B » avec « le dureza N », un vieux cépage de l'Ardèche.

HISTORIQUE

124 av.J-C : culture du cépage L’Allobrogica
IIIème Siècle La légende raconte que le Viognier est d'origine Dalmate, apporté en France par l'empereur Probus.
XVIIème siècle : production de vin blanc sur Côte Rôtie avec le Viognier
1781 : deux seules espèces de raisins : la Serine et le Vionnier .
1921 : les cépages dominants « la seriné noir, corbeille noire ou damas noir ».
   


 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de deux terroirs, la côte blonde et la côte brune.

Dans le vallon dit de « Côte Blonde » et dans les situations apparentées où les parcelles présentent des sols de couleur claire, l’érosion du substratum donne naissance à des sables argileux ou « arzel » très friables, instables, qui ne peuvent être cultivés sans être retenus par une série de murets en pierre sèche localement dénommés « cheys ».

Dans le vallon dit de « Côte brune » ou dans des secteurs où les parcelles présentent des sols équivalents caractérisés par une couleur sombre, la matrice argileuse plus importante permet davantage de stabilité. Le coteau est alors aménagé en étroites terrasses ou « chaillées » constituant une sorte d’escalier accueillant sur ses marches relativement planes les pieds de vigne.


Voir : Cartes, Photos et Vidéos

 


Le Climat
, qualifié ici de « Lyonnais », est semi-continental, même s’il bénéficie des dernières influences méditerranéennes remontant par la vallée du Rhône. Le vent du nord localement dénommé « Bise » est fréquent.

L’orientation générale sud-est du vignoble lui confère une situation relativement
abritée et ensoleillée.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Côte Rôtie » est réservée aux vins tranquilles rouges.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du 24 octobre 2011,
JORF du 27 octobre 2011

 

1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6000 pieds par hectare.

Les vignes sont conduites soit sur échalas, soit en « palissage plan relevé ».

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8000 kilogrammes par hectare.

 

2° Vendange

Maturité

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 171 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.

Rendement

Le rendement de base est fixé à 40 hectolitres à l'hectare.

Le rendement butoir est fixé à 46 hectolitres par hectare.

Récolte

Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.

Les grappes de raisin sont transportées entières jusqu’au lieu de vinification.

 

 

Chai


1° Entrée en cave

L'aire de production des vins
Pour la vignification et l'élevage, les vins doivent être dans l'air de production ou dans l'aire de proximité immédiat

Enrichissement

- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur

Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime. (15 décembre ou 1er décembre sur autorisation)

Etiquette

L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité géographique plus grande « Cru des Côtes du Rhône » ou « Vignobles de la Vallée du Rhône ».

 

 

 

Cartes, Photos et Vidéos


Carte du Vignoble de la Vallée du Rhône

Carte : Coupe du terroir de Côte Rotie

Vidéo 14 juin 2009 :
Côte Rotie ( blonde, à Ampuis )

Photo 14 juin 2009 :
Coline

Photo 14 juin 2009 :
Terrasses de la Côte Rotie

Photo 14 juin 2009 :
La côte blonde, de Côte Rotie

Photo 14 juin 2009 :
Vignes de Côte Rotie

Photo 14 juin 2009 :
Terroir de la Côte Rotie ( blonde )

Photo 14 juin 2009 :
Domaine de la Barge, à Ampuis

Photo :
Terrasse de Côte

Photo :
Vendange

 

 

Adresses

Syndicat de défense de l’AOC Cote Rotie
Chez M. GERIN
Président
Verenay
69420 Ampuis
Tel : 04 74 56 16 56
Fax : 04 74 56 11 37
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
   
Domaine de Corps de Loup
   
Domaine de la Barge
Ampuis
 
Domaine Duclaux    

Domaine Gerin

Jean-Michel Gerin

   

Domaine Rostaing

René Rostaing

   

Domaine Vernay

Georges et Christine Vernay

1 Route Nationale
69420 Condrieu
Tel: 04 74 56 81 81
Fax: 04 74 56 60 98
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxx
Chapoutier    
Guigal    

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.