Fiche sur les vins AOC en France

Côte Roannaise

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes , Photos et Vidéos
Les adresses

Les nouvelles

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Côte roannaise » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire.

L'aire de production des vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée « Côte roannaise » est délimitée à l'intérieur du territoire des 14 communes suivantes du département de la Loire :

Ambierle, Bully, Changy, Crozet (Le), Lentigny, Pacaudière (La), Renaison,
Saint-Alban-les-Eaux, Saint-André-d'Apchon, Saint-Haon-le-Châtel,
Saint-Haon-le-Vieux, Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire, Villemontais, Villerest.

La zone géographique s'étend sur le versant oriental des Monts de la Madeleine qui culminent à 1 164 mètres d'altitude, à 10 kilomètres de Roanne. Elle occupe un relief rectiligne d'origine tectonique séparant les Monts de la Madeleine, à l'ouest, de la plaine de Roanne, à l'est, où coule la Loire.
La zone géographique couvre ainsi le territoire de 14 communes, dans la partie nord-ouest du département de la Loire, et s'étire sur 35 kilomètres.

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

On parlait autrefois de plusieurs côtes : la côte de Renaison, la côte d’Ambierle, la côte de st André. C’est bien plus tard, à l’époque du Phylloxera qu’on commence à parler de la Côte Roannaise. Tout simplement par souci de simplicité est choisi une expression unique. Plus précisément, c’est l’abbé Auguste Lamblot qui en 1843 dans son ouvrage « voyage au Forez de la Magdaleine par la Côte Roannaise avec observation sur les végétaux » emploie pour la première fois cette dénomination.

C’est seulement à partir de la seconde moitié du XXème siècle que ce nom sera couramment utilisé.

 

HISTOIRE

Voir aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

Il remonte avec l'arrivée des Romains.

Au Xème Siècle

970
La premier écrit mentionnant le vignoble date de 970 sur la commune de Villerest.

Au XIVème Siècle

1439
En 1439, apparaît pour la première fois une citation concernant le cours des vins produits dans la région. La qualité de ces vins est citée par Anne d'Urfé, dont le domaine de Saint-André-d'Apchon, commune située au cœur du vignoble, est entouré de vignes, le « cru de Boutereau ».

Au XVIIème Siècle

Au XVIIe siècle, l'essentiel de la production des vins de la région roannaise est régulièrement transporté vers Paris grâce à la proximité de la Loire et son transport fluvial.

Au XVIIIème Siècle

Au XIXème Siècle

Au début du xixe siècle, 9 350 hectares de vigne sont cultivés dans l'arrondissement de Roanne et environ 100 000 hectolitres de vin par an sont vendus à Paris.

1843
C’est l’abbé Auguste Lamblot qui en 1843 dans son ouvrage « voyage au Forez de la Magdaleine par la Côte Roannaise avec observation sur les végétaux » emploie pour la première fois cette dénomination.

Au XXème Siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1911
l'Association vinicole roannaise est créée, fédérant les énergies et perpétuant les savoir-faire , en 1911.

1955
L'arrêté du 18 mai 1955 fixeles conditions d'attribution du label " Vin délimité de qualité supérieure " aux vins d'appellation d'origine « Côte roannaise »

1960
Le décret du 30 novembre 1960, modifie le label des vins délimités de qualité supérieure « Côte roannaise ».

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1993
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 3 et 4 novembre 1993.

1994
L'appellation « Côte roannaise » obtient l'Aoc, par le décret du 14 février 1994:
* La maturité du raisin ne doit pas avoir une richesse en sucre inférieure à 144 g par litre de moût pour les vins rosés et à 153 g par litre de moût pour les vins rouges.
* Age de la vigne pour l'aoc :
Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée " Côte roannaise " ne peut être accordé aux vins provenant des jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 août.

Il y a 30 vignerons, avec 50 viticulteurs.

Au XXIème Siècle

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Côte Roannaise »
par le Décret n° 2009-1344 du 29 octobre 2009
JORF n°0253 du 31 octobre 2009

Modification du décret , par le Décret n° 2009-1344 du 29 octobre 2009
(JORF n°0253 du 31 octobre 2009 page 18782 texte n° 23 ) :
* Maturité :
La maturité du raisin ne doit pas avoir une richesse en sucre inférieure à 161 g par litre de moût pour les vins rosés et à 171 g par litre de moût pour les vins rouges.
* Age de la vigne pour l'aoc :
Le bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée ne peut être accordé aux vins provenant :
* de parcelles de jeunes vignes qu'à partir de la deuxième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 juillet ;
* des parcelles de jeunes vignes qu'à partir de la première année suivant celle au cours de laquelle le greffage sur place a été réalisé avant le 31 juillet ;
* des parcelles de vignes ayant fait l'objet d'un surgreffage, au plus tôt la première année suivant celle au cours de laquelle le surgreffage a été réalisé avant le 31 juillet, et dès que les parcelles ne comportent plus que des cépages admis pour l'appellation. Par dérogation, l'année suivant celle au cours de laquelle le surgreffage a été réalisé avant le 31 juillet le cépage admis pour l'appellation peut ne représenter que 80 % de l'encépagement de chaque parcelle en cause.
* Les vins rouges présentent au stade du conditionnement une teneur maximale en acide malique de 0, 4 gramme par litre.

2010
En 2010, 39 caves particulières participent à la vie de l'appellation d'origine contrôlée. La vente en bouteilles représente approximativement 70 % du marché. La faiblesse des volumes produits (environ 8 000 hectolitres, dont 7 000 en vin rouge et un peu plus de 1 000 hectolitres en vin rosé, sur une surface en vigne de près de 200 hectares) explique le développement de la vente directe par les opérateurs indépendants.

2011

Le Cahier des charges défini l'aoc « Côte Roannaise »
Décret n° 2011-783 du 28 juin 2011
JORF n°0150 du 30 juin 2011 page 11160 texte n° 59

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

Voir aussi : Histoire de la Vallée de la Loire


 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Côte roannaise » :
Vins rouges ou rosés:
gamay noir à jus blanc.
Il est appelé localement le « saint-romain »


Ampélographie
( étude des cépages )

 

Gamay N:
Le cépage Gamay N provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le cépage Gamay est signalé vers 1327 à Millau (Sud-Ouest) et vers 1349 en Bourgogne.
Mutations :
Le gamay teinturier de Bouze est une mutation observée par Caumartin en 1832 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Il est originaire du village bourguignon de Bouze-lès-Beaune (Côte-d'Or).
Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le Gamay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.
 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de terroir à dominante granitique, situent entre 350 et 550 mètres d'altitude.
On rencontre des terroirs divers :
tufs d'origine volcanique au sud , des microgranites au centre, et des granites .

Le relief séparant les Monts de la Madeleine et le bassin de la Loire correspond à une fracture formée à l'ère Tertiaire lors du soulèvement alpin. La plaine de Roanne est un fossé d'effondrement creusé au sein du socle paléozoïque du Massif central, de nature granitique ou métamorphique (schistes, gneiss).
Le vignoble est situé sur des coteaux d'altitude comprise entre 350 mètres et 550 mètres, au cœur d'un paysage vallonné d'exposition générale est/sud-est. Les substrats sont principalement des granites et des roches métamorphiques de l'ère Primaire représentées par des schistes et des gneiss.
L'altération des roches du socle génère des arènes siliceuses et acides sur lesquelles se développent des sols sableux.

 


Le Climat
est est océanique, avec de nettes nuances continentales. Il s'exprime par des hivers assez froids, avec des jours de gel nombreux (73 jours en moyenne par an), et une pluviométrie modérée (avec un léger maximum estival).
Les étés sont particulièrement chauds, avec des températures supérieures à 20 °C en moyenne pour les mois de juillet et août, ainsi qu'une moyenne mensuelle supérieure à 15 °C de juin à septembre. L'élément déterminant du climat de la zone géographique est lié aux Monts de la Madeleine, qui constituent, à l'ouest, une barrière efficace contre les perturbations humides venues de l'Atlantique et induisent un effet de foehn. Un îlot de sécheresse s'étire au pied du relief.
Le vignoble, dominant la plaine de Roanne, est à l'abri des gelées tardives de printemps et les brouillards matinaux s'y dissipent rapidement.


 

 

 

Fiche technique

L'appellation d'origine contrôlée « Côte roannaise » est réservée aux vins tranquilles rouges et rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 28 juin 2011

 

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 4 500 pieds à l'hectare.

La taille est achevée le 15 mai.

l'enherbement permanent des tournières est obligatoire

 

2° Vendange

L'aire de récolte des raisins
Pour avoir droit à l'appellation d'origine contrôlée « Côte roannaise », les vins doivent être issus de vendanges récoltés dans l'aire de production des communes suivantes :

Maturité :
La maturité du raisin ne doit pas avoir une richesse en sucre inférieure à 161 g par litre de moût pour les vins rosés et à 171 g par litre de moût pour les vins rouges.

Rendement :
Le rendement de base est fixé à 55 hectolitres à l'hectare.
Le rendement butoir est fixé à 66 hectolitres à l'hectare.

Divers :

Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le décret.

Enrichissement
lorsque l'autorisation d'enrichissement est accordée, les vins ne doivent pas dépasser un titre alcoométrique volumique total maximum de 12,5%.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins rouges présentent au stade du conditionnement une teneur maximale en acide malique de 0, 4 gramme par litre.

Teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose + fructose), pour les vins rouges 2 en grammes par litre,
pour les vins rosés 3 en grammes par litre

Les vins doivent présenté un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10 %.

Pour les vins rouges

Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées pour les vins rouges dans la limite d'un taux de concentration maximum de 10 %.

Pour les vins rosés

L'emploi des charbons œnologiques, seuls ou en mélange dans des préparations, est interdit pour l'élaboration des vins rosés.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Les vins sont mis en marché à destination du consommateur :

Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l'article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime. (15 décembre ou 1er décembre sur autorisation)

La région produit également des vins blancs, mais ceux-ci sont classés en vin de pays d'Urfé.


Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire
 

 

 

 

 

Adresses

Syndicat des vignerons   Site internet
www.cote-roannaise.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxx
Cave Victor    

Château de Champagny

Frédéric Villeneuve et son père André

42370
St Haon-le-Vieux.
Tél : 04 77 64 42 88
Clos saint jean    

Domaine de la Paroisse

Jean-Claude Chaucesse

La Paroisse
42370
Renaison
Tél. : 04 77 64 26 10

Domaine de la Rochette

Pascal et Olivier Neron

La Rochette
42155
Villemontais
Tél. : 04 77 63 10 62

Domaine des Pothiers

Denise, Georges et Romain Paire

Les Pothiers
42155
Villemontais
Tél. : 04 77 63 15 84

Domaine Devaux

Jacques Devaux

Pujart
42370
St Haon le vieux
Tél. : 04 77 64 43 75

Domaine du Picatier

Christophe et Géraldine Pialoux

EARL Pialoux
Domaine du Picatier
42370
St Haon le vieux
Tél. : 04 77 62 19 95
Domaine Jean Pierre Benetiere
Place de la Mairie
42155
Villemontais
Tél. : 04 77 63 18 29

Domaine Sérol

Stéphane et Robert Sérol

Les Estinaudes
42370
Renaison
Tél. : 04 77 64 44 04

Pras Claude et Jean-François

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.