Fiche sur les vins AOC en France

Cornas

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Cornas » est situé dans la région viticole de la Vallée du Rhône, de la partie septentrionale.

L'AOC « Cornas » est situé dans le département de l'Ardèche (07), sur la commune de Cornas.

Le vignoble se situe en effet sur la rive droite du Rhône, face à la ville de Valence, et est enserré entre les zones géographiques des appellations d’origine contrôlées « Saint-Péray » et « Saint-Joseph ».

L'aire de production établie en 1938 est modifiée en 1971.

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

Le nom Cornas signifie "terre brûlée", en celte.

Regardez aussi : Histoire de la Vallée du Rhône

HISTOIRE :

Sur la rive droite du Rhône, le vignoble implanté dès la période romaine, constitue la partie occidentale du territoire des Allobroges.

D’après les auteurs de l’antiquité (PLINE et PLUTARQUE), la viticulture dans cette région est présent à l'époque Romaine.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au Xème siècle

Les plus anciennes traces écrites de cette culture sur le lieu exact de Cornas remontent au moins au Xème siècle (An 1000 : mention du don d’une vigne à un chanoine, dans le cartulaire de l’abbaye de Saint-Chaffre du Monastier).

Au XVème siècle

1461
Jusqu’en 1461, le Rhône constitue une réelle frontière car le Dauphiné n’est pas encore rattaché à la France. De fait, les vins de la région de Cornas, comme tous les vins de la région du Vivarais (Ardèche) sont essentiellement commercialisés dans l’arrière pays, sur la rive droite du Rhône, et ce, grâce aux muletiers qui franchissent les montagnes en direction du Gévaudan, du Velay et jusqu’en Auvergne. Le vin sert alors de monnaie d’échange contre le blé de ces contrées.


Dès le règne de Louis XVI, après les guerres de religion qui perturbent l’économie régionale et grâce au rattachement du Dauphiné à la France, le vignoble peut enfin se développer et s’exporter en Dauphiné.
Comme tous les vins de la vallée du Rhône, « Cornas » connaît des difficultés pour gagner Paris par le fleuve Rhône en raison de lourdes taxes mises en place, notamment par les villes de Lyon et Mâcon, sur les vins venant « d’en-bas ».

Au XVIIème siècle

Au XVIIème siècle, les comptes consulaires de Bourg-lès-Valence font état de « 20 livres pour une pièce de vin de Cornas » offerte à M. La CONDAMINE, lieutenant de la citadelle (archives communales de Bourg CC38).

Au XVIIIème siècle

A la fin du XVIIIème siècle, l’ouverture du Canal de Briare permet de relier la Loire à la Seine ouvrant ainsi le marché parisien.
A partir de cette période, les références à l’excellence des vins de « Cornas », et à leur renommée, sont nombreuses et constantes au fil du temps.

1781
En 1781 notamment, un inventaire des biens hérités par le neveu du défunt Jacques-
Philippe de ROBERT DE LATOUR, chanoine de Saint-Bernard, fait état de « vin de Cornas » dans ses caves.

1796 (avant)
Horace-Bénédict DE SAUSSURE, (1740-1799) nous offre dans le Tome 3 de son « Voyages dans les Alpes » un témoignage saisissant sur l’originalité du vin et du vignoble de « Cornas » . il écrit : « les vignes de cet endroit, exploitées au soleil levant, sur la pente de la montagne, produisent un vin rouge foncé qui a aussi de la réputation ».

Au XIXème siècle

1819
Dès 1819, « Le nouveau manuel complet du sommelier et du marchand de vin » de P. MAIGNE donne déjà une caractérisation très complète du produit : « ils sont riches en couleur, ont beaucoup de corps, de moelle, de velouté, de solidité ».

1866
Larousse en 1866 :
« Cornas :…cette commune comprend 100 hectares de vignes produisant un vin rouge fort estimé »

1890
Au XIXème siècle, avant le phylloxéra, le cornas atteignait la même cote que le châteauneuf-du-pape.
L’appellation couvrait 500 hectares au XIXème siècle.
L’âge d’or du XVIIIème siècle va progressivement laisser place à un véritable déclin lié à la crise du phylloxéra.
Détruit complètement par le phylloxera dans les années 1890, le vignoble de Seyssuel est laissé à l’abandon.

1893
En 1893, A. CHARRA relate un banquet des mobiles du 3ème bataillon de l’Ardèche en ces termes
« Monsieur Francon de Saint-péray avait eu l’amabilité de fournir les tables de son excellent Cornas ».

 

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1937
Le 19 novembre 1937, l’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Rhône » est reconnue pour les vins issus d’un grand nombre de communes viticoles de la vallée du Rhône situées entre Ampuis et Avignon, parmi lesquelles figure la commune de Cornas.

1938
L 'appellation d'origine contrôlée « Cornas » prend naissance par le décret du 5 août 1938.
F. MICHEL, alors maire de la commune, H. ASTRUC, directeur de la station oenologique du Gard et le Baron LEROY, président du « Syndicat Général des Vignerons des Côtes du Rhône » sont considérés comme les pères fondateurs de
l’appellation d’origine contrôlée « Cornas » .
A cette époque, les vins sont surtout vinifiés par le négoce local (Maison DELAS, et VERILHAC).

Le terrible gel de 1938 qui détruisit les trois quarts du vignoble.

1939
La superficie du vignoble planté est de 130 hectares en 1939.

1952
La première mise en bouteille pour le compte d’une cave particulière n’intervient qu’en 1952, soit 14 ans après la reconnaissance en appellation d’origine contrôlée.

1970
La superficie du vignoble planté est de 60 hectares en 1970

1971
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 12 mai 1971.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1980
En 1980, une vingtaine de producteurs vinifient et conditionnent.

1989
1989 : un millésime solaire

1990
1990 : grande année généreuse

1998
été chaud et sec, petite récolte

1995
belles concentrations des raisins.

1999
millésime facile, sain, mûr, abondant. Grande année

Au XXIème Siècle

2000
été sec, mais récolte abondante

2003
millésime caniculaire, hors normes, avec des vendanges s’étalant du 24 août au 6 septembre. Nombreuses maturités bloquées qui ont pu reprendre avec le rafraîchissement de début septembre. Vins de profil atypique, souvent chaleureux (15°).

Domaine Pierre Lionnet, la propriété est reprise un peu précipitamment en 2003, après le décès de ce dernier, par sa fille Corinne et son compagnon Ludovic.

2005
millésime très sain, parfois du stress hydrique.

2007
D'une superficie de 111 hectares, le vignoble produit 3 961 hectolitres (chiffres 2007)

2009
La disposition relative à l’interdiction du paillage plastique ne s’applique pas aux plantations réalisées avant la date du 31 juillet 2009.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

En 2009, le vignoble couvre une superficie d’environ 115 hectares pour une production moyenne annuelle de 3600 hectolitres.

2011

Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « CORNAS »
homologué par le décret n° 2011-1829 du 7 décembre 2011,
JORF du 8 décembre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2016
La disposition relative à l’obligation de mise en marché des vins à destination du consommateur en bouteille de verre s’applique à compter du 1er août 2016.
( par le décret n° 2011-1829 du 7 décembre 2011)

 

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée du Rhône

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Cornas» :
Cahier des charges du 7 décembre 2011, JORF du 8 décembre 2011


Vins rouges :

 

Syrah N


Ampélographie
( étude des cépages )

L’Allobrogica :
un cépage dont l’étude de l’ADN révèle son lien de parenté avec le cépage syrah N

Syrah N:
la syrah est du croisement de la « mondeuse blanche B » avec « le dureza N », un vieux cépage de l'Ardèche.
Le cépage syrah N ou « serine » à Ampuis est aussi appelée localement « Plant de l’Ermitage ».

HISTORIQUE

124 av.J-C : culture du cépage L’Allobrogica (parenté avec le cépage syrah N)
 

 

 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est issu de l’altération des roches primaires de type granitique. Un seul quartier Pied la vigne est situé sur éboulis calcaires Les produits d’altération peu stables dans ces pentes nécessitent d’être retenus par des murets. Cette particularité confère à ce vignoble un paysage remarquable de terrasses.

L’essentiel du vignoble est installé sur des sols issus de l’altération de roches primaires éruptives de la famille des granites (granites porphyroïdes de Tournon). Au nord de la commune, un lambeau de dépôts sédimentaires de l’ère Secondaire (le massif des Arlettes) constitue la frontière avec l’appellation d’origine contrôlée « Saint-Joseph ».

Ce massif de calcaires compacts a été érodé et a libéré, sur son versant méridional, des éboulis, notamment présents au quartier « Pied-la-Vigne ».
Cette portion du vignoble, sur éboulis calcaires, ne concerne qu’une infime partie de la zone géographique.
Sur ces quelques éboulis calcaires comme sur les versants granitiques, les vignes colonisent des pentes fortes impliquant, pour maintenir en place les arènes granitiques, la culture sur de petites terrasses séparées par des murets traditionnellement de pierres sèches que les vignerons ont su et continuent de
préserver.

Sur les sols plus alluvionnaires, situés en pieds de coteaux, le vignoble s’étend sur des parcelles plus vastes.

Enfin, plus récemment le vignoble a conquis les collines situées au-delà de 250 mètres d’altitude.

 


Le Climat
est tempéré de type « Lyonnais » fortement nuancé par une exposition sud et un abri naturel (relief) contre le vent du nord.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Cornas » est réservée aux vins tranquilles rouges.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du 7 décembre 2011,
JORF du 8 décembre 2011

 

Vignoble


1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4400 pieds par hectare.

Les vignes sont conduites soit sur échalas, soit en « palissage plan relevé ».
- Le paillage plastique des vignes est interdit.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 7000 kilogrammes par hectare.

 

2° récolte

Maturité

Les raisins récoltés à bonne maturité et présenter un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10,5 %.
Ne peut être considéré comme étant à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à 171 grammes par litre de moût

Rendement

Le rendement de base est fixé à 40 hectolitres à l'hectare.

Le rendement butoir est fixé à 46 hectolitres par hectare.

Vendange

Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.

Les grappes de raisin sont transportées entières jusqu’au lieu de vinification.

 

Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13,5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une température supérieure à 40°C est interdit ;

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite ;

- Les vins sont mis en marché à destination du consommateur uniquement en bouteille de verre.
La disposition relative à l’obligation de mise en marché des vins à destination du consommateur en bouteille de verre s’applique à compter du 1er août 2016.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

- une analyse réalisée avant ou après le conditionnement.
Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.


Commercialisation


Date de mise en marché à destination des consommateurs
Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D. 645-17 du code rural et de la pêche maritime. (15 décembre ou 1er décembre sur autorisation)

Etiquette
L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité géographique plus grande « Cru des Côtes du Rhône » ou « Vignobles de la Vallée du Rhône ».

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Vallée du Rhône
   

 

Adresses

Inter Rhône

 

organisme interprofessionnel regroupant l'ensemble de la filière viti-vinicole (viticulture et négoce) des AOC de la vallée du Rhône
Site Internet
www.vins-rhone.com

Syndicat des vignerons de Cornas

Chez le Président
Pierre Marie CLAPE
RN 86
07130 Cornas
Tel : 04 75 40 30 00
Fax : 04 75 81 01 98
     

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.