Fiche sur les vins AOC en France

Clos des Lambrays

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de « Clos des Lambrays » est situé dans la région viticole de la Bourgogne, dans le vignoble de la « Côte de Nuits ».

Le vignoble de « Clos des Lambrays » est situé sur 1 communes du département de la Côte-d'Or (21) : Morey-Saint-Denis.

Le « Clos des Lambrays » regroupe un ensemble de parcelles appartenant à trois lieudits cadastraux, « Les Bouchots », « Les Meix Rentiers » et « Les Larrets », l'ensemble étant parfaitement enclos de murs.

L'aire de production est établie en 1980.

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE
Origine du nom :

Le nom viendrait des frères Lambrey

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 

Au XIVème siècle

Le « Clos des Lambrays » apparaît dans les archives, dès le XIVème siècle, alors en partie propriété de l'abbaye de Cîteaux.

1349
Vers 1349, lorsque l’on découvre le gamay comme nouveau cépage, les réactions de mécontentement se multiplient. Le nouveau plant, très productif, risque en effet de compromettre la qualité des vins de Bourgogne.

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

1365
C’est en 1365 que, pour la première fois, on peut voir apparaître dans les titres de l’Abbaye de Citeaux le nom d’une parcelle de vigne située au « Cloux des Lambrey ».

1395
Au 14ème siècle, Philippe-le-Hardi, fit interdire le plant 'Gamay' au profit du 'Pinot' afin de mieux garantir la qualité de nos vins, par l'ordonnance de 6 août 1395, sur son territoire (Duché de Bourgogne)

Au XVème siècle

1416
Par l'édit de 1416, du roi Charles VI fixant les limites de production du vin de Bourgogne ( Voir le texte d'époque à la page: vignoble de Bourgogne en 1416 )
« les vins récoltés en amont du pont de Sens avec ceux du pays de l'Auxerrois comme ceux du pays de Beaunois seront considérés comme des vins de Bourgogne »

1422
En 1422, d'après les archives, les vendanges eurent lieu en Côte de Nuits au mois d'août.

1477
En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, le vignoble de Bourgogne
fut rattaché à la France, sous le règne de Louis XI.

Au XVIIIème siècle

Le « Clos des Lambrays » est morcelé en petites parcelles à la révolution (74 propriétaires !) à la suite de la vente des biens nationaux.

Au XIXème siècle

1816
Le « Clos des Lambrays », bien que très anciennement voué à la vigne et enclos de murs, apparaît relativement récemment dans le paysage des grands vins de Bourgogne comme une entité à part entière.
JULLIEN, en 1816, ne le mentionne pas encore.

Au milieu du XIXe siècle, un négociant de la région, Louis Joly, recoud l’ensemble des 74 parcelles figurant sur le cadastre de 1828.

1855
LAVALLE, en 1855, cite le « Clos des Lambrays »
- Les Larrets ou Clos des Lambrays : c’est la partie historique du clos (exactement 5 ha 71a 87ca), la seule classée en Première Cuvée par le docteur Jules Lavalle en 1855 .
- Les Meix Rentier : situé dans le bas du clos, et coupé des Lambrays par un petit chemin de terre (exactement 1 ha 13a 05ca). Classé en Troisième Cuvée par Jules Lavalle en 1855.
- Les Bouchots : la partie nord du Clos (exactement 1 ha 99a 10ca). Classé seulement en Quatrième Cuvée en 1855 par Lavalle (niveau « village »).

1860
Le Comité de viticulture de l’arrondissement de Beaune, en 1860, classe les parcelles des trois lieudits « Les Bouchots », « Les Meix Rentiers » et « Les Larrets » formant le « Clos des Lambrays » pour partie en « première classe », pour partie en « deuxième classe ».

1866
En 1866, l’ensemble est revendu à Albert-Sébastien Rodier qui continuera sa mise en valeur en imposant la dénomination d’aujourd’hui : Clos des Lambrays.

1868
A partir de 1868 on assiste peu à peu à la réunification du Clos.

1875
en 1875, le phylloxéra apparaît en Bourgogne et décime le vignoble

1892
DANGUY et AUBERTIN, en 1892, , citent le « Clos des Lambrays »

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1938
Après la première guerre mondiale, Albert Rodier, le petits fils d'Albert-Sebastien, connait de graves ennuis d’argent. Et en 1938, le cru (propriété et bâtiments) est vendu à Renée Cosson.
elle y fait régner des lois antiques : elle conserve des vignes franches de pied ; ignore la replantation, l’engrais, le sucre ; pratique de longs cuvages et de longs élevages

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

En 1974, Renée Cosson sentant l’âge venir décide de mettre en vente le domaine pour 18 millions de francs. Cette offre fait la une des journaux, mais le cru ne trouve pas acquéreur.

1975
Le Domaine Taupenot-Merme a planté en 1975 des vignes dans le jardin potager, sept ans avant que « Clos des Lambrays » reçu le titre de Grand Cru.

1979
Après le décès de Madame Cosson, Roland de Chambure et les frères Fabien et Louis Saier rachètent le domaine en 1979. Ils vont beaucoup investir dans le domaine et, avec le soutien de Thierry Brouin, œnologue, on assiste au retour à la qualité du Clos des Lambrays.

1980
l’aire parcellaire de production, telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 4 et 5 juin 1980.

les 2,45 ha replantés en 1980 et les complantations annuelles réalisées avec les meilleurs porte-greffes et clones de Pinot Noir (114, 115, 272).

 

1981
L’appellation d’origine contrôlée « Clos des Lambrays » initialement reconnue
par le décret du 27 avril 1981.

1996
modestes rendements : de 1987 à 1996, le rendement moyen s'établit à 31 hectolitres à l'hectare.

Depuis 1996 le Domaine est la propriété de Günter et Ruth Freund, un couple allemand.

Au XXIème siècle

2005
La superficie en production est de 8 hectares .

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le vignoble couvre, en 2009, une superficie de 8,70 hectares, pour une production annuelle moyenne de 250 hectolitres.

2010
Günter Freund est décédé en novembre 2010 et sa femme Ruth Freund dirige depuis le Domaine.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Clos des Lambrays »,
homologué par le décret n° 2011-1384 du 25 octobre 2011,
JORF du 28 octobre 2011

Le Clos des Lambrays est planté uniquement de Pinot Noir.
Il est détenu en quasi monopole par le domaine des Lambrays, une infime partie du Clos appartenant au domaine Taupenot-Merme.

Le Domaine Taupenot Merme possède presque une ouvrée (4.28 ares soit 428 m²) du Clos des Lambrays. Il est donc produit chaque année, environ 200 bouteilles de Clos des Lambrays, domaine Taupenot-Merme

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

Le Domaine Taupenot Merme a produit 163 litres, en 2012.

 

 

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Clos des Lambrays » :
Cahier des charges du 25 octobre 2011, JORF du 28 octobre 2011
Pour les vins rouges


- cépage principal : Pinot noirN ;
- cépages accessoires :
Chardonnay B, Pinot blanc B, Pinot gris G.

 

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins rouges, les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les
vignes. Leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

VINIFICATION

Les vins rouges produits à partir de parcelles complantées en mélange de plants, sont vinifiés par assemblage de raisins.



Ampélographie
( étude des cépages)

Pinot Noir :
appelé localement aussi « Pinot noirien », « Pinot beurot », « Pinot liebault »

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1395 :
Le cépage Gamay est interdit au profit du « Pinot Noir »
1958 :
C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement   le « pinot blanc B » et le Chardonnay
1997 :
Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le chardonnay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age  qui a disparu depuis
2009 :
Pinot Beurot, Pinot Liébault ont disparu du « cahier des charges »
 



 

 

Sols et Climat


Le sol
est variable mais reste à dominance argilo-calcaire

La partie basse du relief, peu pentue, repose sur un substrat de calcaires durs, les « calcaires à entroques », datés du Bajocien (Jurassique moyen). Ces calcaires sont surmontés par un niveau de marne (calcaire argileux), repérable dans le paysage par une légère concavité, sous le versant principal.

Les parcelles de vigne les plus élevées du « Clos des Lambrays » atteignent un niveau de calcaire dur, mais gélif, du Bathonien (Jurassique moyen).

L'ensemble du substrat marno-calcaire est masqué par une couche peu épaisse (quelques décimètres à 1 mètre) d'épandages, mêlant des éboulis à des argiles et limons rouges, issus de l'altération du sous-sol et des reliefs sus-jacents.

Les sols des parcelles délimitées pour la récolte des raisins sont peu évolués, généralement carbonatés et peu épais, bien drainants malgré une forte teneur en argile, en particulier sur le substrat calcaire.

Le niveau marneux est probablement à l'origine d'arrivées d'eau temporaires, compensant les faibles réserves hydriques du sol.

La pente permet un drainage des excès d'eau.

Sa particularité est d'être constituée de "trois climats géologiques"
•MEIX RENTIER, terre la plus lourde, la plus argileuse.
•LES LARRETS, partie pentue d'excellente exposition au soleil levant.
•LES BOUCHOTS, bien ventilée dans sa partie haute par sa situation en sortie de la Combe de Morey et bien protégée des vents du Nord dans sa partie basse.

 

 


Le Climat
est continental

Le climat est un climat océanique tempéré, nuancé par des influences continentales ou méridionales, ces dernières remontant par le couloir rhodanien. Le caractère océanique régional se manifeste par un régime pluviométrique modéré et régulier (environ 750 millimètres par an), sans sécheresse estivale affirmée.
Les températures témoignent d'une certaine fraîcheur avec une moyenne annuelle de 10,5°C. La « Côte », située à l'est des hauteurs du Morvan et des plateaux bourguignons, bénéficie d'un abri climatique par rapport aux vents dominants, qui conduit à des températures plus élevées et à une réduction des précipitations.

 

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Clos des Lambrays » est réservée aux vins tranquilles rouges.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges du 25 octobre 2011,
JORF du 28 octobre 2011

 

Vignoble


1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 9000 pieds à l’hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8000 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 198 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11,5 %.

Rendement :

Le rendement est fixé à 42 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 49 hectolitres par hectare.

Autres informations sur la vendange :

La vendange est protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.

 

Chai


1° Arrivée du Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d’un taux de concentration de 10 % ;

Après enrichissement, les vins ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 14,5 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite

- Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 juin de l’année qui suit celle de la récolte

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur :
A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 30 juin de l’année qui suit celle de la récolte.

Etiquette
- L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité
géographique plus grande « Vin de Bourgogne » ou « Grand Vin de Bourgogne ».

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être suivi de la mention « grand cru ».

 


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne

 

 

 

Vidéo de 2013 sur le vignoble du Clos des Lambrays

 

 

Vidéo de 2013 du Clos des Lambrays

 

 

Adresses

Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne   Site Internet
www.vins-bourgogne.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxx
Domaines des Lambrays
31 rue basse
21220
Morey saint Denis
 

Domaine Taupenot Merne

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.