Fiche sur les vins AOC en France

Canon Fronsac

Anciennement :
1932 à 1964: « Côtes Canon Fronsac »
à 1932 : « Côtes de Fronsac »

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les a
dresses
Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de « Canon Fronsac » est situé dans la région viticole du Bordelais.

Le vignoble de « Canon Fronsac » est situé sur 2 communes du département de la Gironde (33) : Fronsac, Saint-Michel-de-Fronsac

La zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Canon-Fronsac », située sur la rive droite de la Dordogne au confluent avec l’Isle, est incluse au sud ouest de la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Fronsac »

Le vignoble de « Canon Fronsac » est sur une superfice en production :
- en 2010 avec 270 hectares

 

 

 

 

Historique


Regardez aussi : Histoire du Bordelais

Sous l’occupation romaine de la Gaule au temps de la Pax romana, les romains furent les premiers à asseoir la toute jeune réputation de la région de Fronsac, dont l’histoire est intimement liée à la naissance de l’appellation d’origine contrôlée « Canon-Fronsac ». Ils ne considéraient comme bonne vigne que celle qui s’étageait à flanc de coteau.

Au XVIIème siècle

Au XVIIème siècle, l’arrivée du cardinal de Richelieu prépare les vins de Fronsac à la célébrité qu’ils connaîtront dans la haute société aristocratique. Achetant la terre de Fronsac en 1633, il lègue ces terres aux enfants de sa soeur cadette.

Au XVIIIème siècle

C’est au XVIIIème siècle que Louis-François ARMAND du PLESSIS, surnommé « Fronsac », arrièrepetit neveu du Cardinal de RICHELIEU et du Maréchal Duc de RICHELIEU, hérite du duché de Fronsac.
A l’occasion des fêtes galantes qu’il donna dans ses murs, une « folie » au
genre italien, il prôna l’usage de ces vins à la cour de Versailles. C’est ainsi que les vins de Fronsac et de Canon-Fronsac deviendront très à la mode à Paris, vins qui étaient, dit-on, « la tisane préférée de Richelieu ».

Le point d’orgue du souci qualitatif du vignoble de Canon-Fronsac a lieu à la fin du XVIIIème siècle lorsque des négociants libournais (Fontemoing, Boyer et Lafon) achètent des propriétés dont les vins acquièrent une notoriété et des prix élevés. Ces personnages révolutionnent la viticulture en implantant des cépages soigneusement choisis à la place des vieilles vignes anarchiques et en pratiquant le vieillissement des vins. Ainsi Canon-Fronsac est-il devenu, selon le professeur Henri Enjalbert : « le berceau historique des grands vins du Libournais »

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1928
Sa délimitation a été faite pour la première fois par jugement du 19 mai 1928

1932
sur appel par un arrêt de la Cour de Bordeaux en date du 11 juillet 1932, donnant le droit d’adjoindre à « Côtes de Fronsac » la dénomination de « Canon » .
La zone est définie par ses limites extrêmes, dans ce même jugement, sur une partie de la commune de Saint-Michel-de-Fronsac et une partie de la commune de Fronsac

1939
L’appellation est initialement reconnue par décret du 1er juillet 1939 sous la dénomination « Côtes de Canon Fronsac ».

1964
L’appellation « Canon-Fronsac », dont le nom a été simplifié en 1964, est initialement reconnue sous la dénomination « Côtes de Canon Fronsac ».

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1989
Aire parcellaire délimitée :
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 14 septembre 1989.

Au XXIème siècle

2007
la création du « Conseil des vins de Fronsac » qui regroupe AOC « Canon Fronsac » et « Fronsac »

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Canon Fronsac »,
par le Décret n° 2009-1274 du 20 octobre 2009

Changement avec le cahier des charges de 2009
* le nom « Côtes Canon Fronsac » n'est plus revendiqué
* le rendement passe de 47 à 53 hl/ha

2010
En 2010, le vignoble de l’appellation d’origine contrôlée « Canon-Fronsac » couvre 270 hectares pour une production annuelle moyenne de 11 000 hectolitres, par 47 viticulteurs

2011

Cahier des charges de l'AOC « Canon Fronsac »
le décret n° 2011-1377 du 25 octobre 2011,
JORF du 28 octobre 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques,
JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

 

Regardez aussi : Histoire du Bordelais

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Canon Fronsac » :
Cahier des charges du 25 octobre 2011, JORF du 28 octobre 2011
Pour les vins rouges


- cépages principaux :
cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, merlot N ;
- cépages accessoires :
carmenère N, cot N (ou malbec), petit verdot N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 80 % de l’encépagement.
- La proportion de chacun des cépages carmenère N ou petit verdot N est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

VINIFICATION

Les vins ne sont pas issus des seuls cépages accessoires.
La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % dans les assemblages.


Ampélographie
( étude des cépages )

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.


Cépage : Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon
Le cépage « Cabernet Sauvignon » très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc .

HISTORIQUE

  A la fin du XVIIIème siècle lorsque des négociants libournais (Fontemoing, Boyer et Lafon) révolutionnent la viticulture en implantant des cépages soigneusement choisis à la place des vieilles vignes anarchiques.
2015 : La règle de proportion relative aux cépages principaux s'applique à compter de la récolte 2015.
Jusqu'à cette récolte, la proportion des cépages principaux (cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, merlot N) ne peut être inférieure à 70 % de l'encépagement.
   

 

 



 

 

Sols et Climat


Le sol

Les parcelles destinées à la récolte du raisin font partie d’une aire précisément délimitée qui exclut les zones alluviales de la basse vallée de la Dordogne pour ne retenir que les vignes en coteaux.
De la base vers les hauteurs du plateau, on rencontre successivement des formations d’âge Tertiaire :
- les molasses du Fronsadais qui affleurent dans la vallée de la Dordogne, représentées par des sables plus ou moins grossiers, parfois accompagnés de grès, ou d’une argile sableuse ;
- le calcaire de Castillon qui forme une corniche généralement boisée affleurant sur le flanc des plateaux longeant la Dordogne ;
- le calcaire à Astéries, de nature très variable, plus ou moins compact, fossilifère ou en bancs entremêlés d’argiles et de sables calcarifères, recouvert de colluvions sablo-argileuses ou graveleuses de faible épaisseur.

Le vignoble de Canon Fronsac est implanté sur les versants molassiques, où se sont formés des sols bruns calcaires et en très grande majorité sur le plateau sur calcaire à Astéries où se sont formés des sols argilo-calcaires ou des sols argilo-sableux.

 


Le Climat
est est océanique tempéré,
avec des écarts de températures modérés favorisant la culture de la vigne. Les coteaux assez abrupts et la proximité des deux rivières, la Dordogne et l'Isle, favorisent la protection des vignes contre les gelées et les accumulations d'air froid. Imprévisible, le climat océanique peut, certaines années, se traduire par des dépressions automnales pluvieuses ou, au contraire, par des arrière-saisons
chaudes et très ensoleillées. Cette variabilité est à l’origine de l’effet millésime marqué.

Les coteaux assez abrupts et la proximité des deux rivières, la Dordogne et l'Isle, favorisent la protection des vignes contre les gelées et les accumulations d'air froid. Le paysage est marqué par des promontoires rocheux dominants la Dordogne avec un sommet de 61 m au tertre de Canon, où sont bâtis de magnifiques châteaux bénéficiant de points de vue lointains sur la vallée de la Dordogne.

 

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Canon Fronsac » est réservée aux vins tranquilles rouges.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges du 25 octobre 2011,
JORF du 28 octobre 2011

 

Vignoble

 



1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5 000 pieds par hectare.

La taille est effectuée au plus tard au stade feuilles étalées (stade 9 de Lorenz) selon les techniques suivantes : taille Guyot simple ou Guyot double ou taille à cots (ou coursons) en cordon ou en
éventail, ou à astes (ou longs bois) avec un maximum de 12 yeux francs par pied.
Dans tous les cas, le chevauchement des longs bois (astes) est interdit.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9000 kilogrammes par hectare. Cette charge correspond à un nombre maximum de 14 grappes par pied.
- Lorsque l’irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 6500 kilogrammes par hectare.

L’enherbement des tournières est obligatoire.

Toute modification substantielle de la morphologie du relief et de la séquence pédologique naturelle des parcelles destinées à la production de l’appellation d’origine contrôlée est interdite, à l’exclusion des travaux de défonçage classique.

2° Vendange

Maturité :

Richesse miminum en sucre:
- 198 grammes par litre de moût pour le cépage merlot N ;
- 180 grammes par litre de moût pour les autres cépages.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %.

Rendement :

Le rendement de base est fixé à est fixé à 53 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 65 hectolitres par hectare.


Chai

 

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Pour la vignification et l'élevage, les vins doivent être dans l'air de production ou dans l'aire de proximité immédiate .

Enrichissement
Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration maximum
de 15 %.
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13, 5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %.

Les vins font l'objet d'un élevage au moins jusqu'au 15 août de l'année qui suit la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur.

A l'issue de la période d'élevage, les vins ne peuvent être mis en marché à destination du consommateur qu'à partir du 1er septembre de l'année qui suit celle de la récolte.


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais
   

 

Adresses

Château Barrabaque    
Château Charlemagne    
Château Du Gazin    
Château du Pavillon    
Château Gaby    
Château Mazeris-Bellevue    
Château Moulin Pey-Labrie    
     

 

Les nouvelles sur l'appellation


 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.