Fiche sur les vins AOC en France

Bonnes-Mares

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

Situation Géographique


Le vignoble de « Bonnes-Mares » est situé dans la région viticole de la Bourgogne, dans le vignoble de la « Côte de Nuits ».

Le vignoble de « Bonnes-Mares » est situé sur 2 communes du département de la Côte-d'Or (21) :

Chambolle-Musigny et Morey-Saint-Denis

( 90 % sur la commune de Chambolle-Musigny, les 10 % restants se trouvant sur Morey-St-Denis.)

 

L'aire de production établie en 1937, modifiée en 1965, 1988

 

 

Historique


ETYMOLOGIE
Origine du nom :

ce nom provient du vieux mot français et bourguignon marer (cultiver).

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

L'existence et la qualité remarquable des vignobles de la « Côte » sont attestés au moins depuis le IIIème siècle (« Discours à Constantin » d’EUMENE, décrivant les vignobles du « Pagus arebrignus », près de Beaune).

Au XIIème siècle

les Bonnes Mares doivent à coup sûr leur naissance aux religieuses bernardines de Notre-Dame de Tart, (entre Dijon et Saint-Jean-de-Losne), filles de Cîteaux et maison-mère de sa branche féminine. Fondée en 1125, cette abbaye possède dès les années 1140 plusieurs vignes dans la Côte, surtout à Morey-Saint-Denis, mettant en valeur le Clos de Tart et les Bonnes Mares.

Au XIVème siècle

1349
Vers 1349, lorsque l’on découvre le gamay comme nouveau cépage, les réactions de mécontentement se multiplient. Le nouveau plant, très productif, risque en effet de compromettre la qualité des vins de Bourgogne.

1351
interdiction aux vendeurs de donner un nom qui ne serait pas du pays d'origine du vin sous peine d'amende et de confiscation ( sous le régne de Jean le Bon, roi de France de 1350 à 1364)

1360
ordonnance du conseil du roi ( une ordonnance royale de Jean Le Bon ) qui classe le vin en 3 catégories -vins français (île de France) –vin de bourgogne-vins de grand prix (beaujolais à St Pourçain)

1395
Au 14ème siècle, Philippe-le-Hardi, fit interdire le plant 'Gamay' au profit du 'Pinot' afin de mieux garantir la qualité de nos vins, par l'ordonnance de 6 août 1395, dans le Duché de Bourgogne et ses terres.

 

Au XVIIIème siècle

1789
A la révolution française, les vignes sont confisquées puis vendues comme bien national.

Au XIXème siècle

1816
Il faut attendre le XIXème siècle pour voir apparaître la citation du « cru », toujours en tête des classements qualitatifs des vins. JULLIEN, en 1816, dans sa « Topographie de tous les vignobles connus », le place ainsi en « première classe »

1855
le docteur LAVALLE, en 1855, place Bonnes-Mares en « première classe » .

1860
Le classement du Comité de viticulture de l’arrondissement de Beaune, en 1860, classe les « Bonnes Mares » de Morey et Chambolle en « 1ère classe ».

 

À la fin de ce siècle arrivèrent deux nouveaux fléaux de la vigne. Le premier fut le mildiou, autre maladie cryptogamique, le second le phylloxéra.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1936
l’appellation d’origine contrôlée « Bonnes-Mares » est initialement reconnue par
le décret du 8 décembre 1936.

1938
Les plants de cépage « Renevey » , à partir de l'année 1938, sera interdit dans toutes les plantations et remplacements.

1953
À ses débuts en 1953, le Domaine BART ne cultivait que 6 ha de vigne.

1965
Révision de l’aire parcellaire de production, telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 24 juillet 1965.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1988
Révision de l’aire parcellaire de production, telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 1er et 2 juin 1988.

Au XXIème siècle

2008
Le vignoble couvre, en 2008, une superficie d’environ 16 hectares, pour une production moyenne annuelle de 520 hectolitres.

2009
C'est la fin d'un usage qui remontait au Moyen-Age: en Bourgogne, il n'y a plus de ban des vendanges. Les viticulteurs sont libres de décider eux-mêmes du jour où ils commencent à cueillir les raisins.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Bonnes-Mares »
homologué par le décret n° 2011-1685 du 28 novembre 2011,
JORF du 30 novembre 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

Regardez aussi : L'histoire de la Bourgogne

 


 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Bonnes-Mares » :

Pour les vins rouges

 


- cépage principal : pinot noir N ;
- cépages accessoires :
                     chardonnay B, pinot blanc B, pinot gris G.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

Pour les vins rouges, les cépages accessoires sont autorisés uniquement en mélange de plants dans les vignes. Leur proportion totale est limitée à 15 % au sein de chaque parcelle.

VINIFICATION

Les vins rouges produits à partir de parcelles complantées en mélange de plants, sont vinifiés par assemblage de raisins.



Ampélographie
( étude des cépages)

Pinot Noir :
appelé localement aussi « Pinot noirien », « Pinot beurot », « Pinot liebault »

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

HISTORIQUE

1349 : Découverte du cépage Gamay en Bourgogne.
1395 :
Le cépage Gamay est interdit au profit du « Pinot Noir »
XVème des vins rouges, avec le cépage « pinots vermeils »
1938 :
Renevey, à partir de l'année 1938, sera interdit dans toutes les plantations et remplacements.
1951 :
le cépage Renevey est interdit
1958 :
C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement   le « pinot blanc B » et le Chardonnay
1997 :
Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le chardonnay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age  qui a disparu depuis
2009 :
Pinot Beurot, Pinot Liébault ont disparu du « cahier des charges »
 



 

Sols et Climat


Le sol
est variable mais reste à dominance argilo-calcaire

La zone géographique est limitée au territoire des communes de Morey-Saint-Denis et Chambolle-Musigny, entre les villes de Dijon et Nuits-Saint-Georges, dans le département de la Côte-d’Or, en Bourgogne.

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins sont situées sur le piémont du relief de la « Côte », où elles occupent un léger replat.
La partie basse du relief, en pente faible, repose sur un substrat de calcaires durs, jadis exploité en pierre de taille. Ces calcaires sont surmontés par un niveau de marne (calcaire argileux), repérable dans le paysage sous la forme d'une légère concavité, sous le versant principal. Les parcelles ne dépassent pas, vers le haut, le sommet de ces marnes. L'ensemble est daté du Bajocien (Jurassique moyen).

L'ensemble du substrat marno-calcaire est masqué par une couche peu épaisse (quelques décimètres à 1 mètre) d'épandages mêlant des éboulis à des argiles et limons rouges, issus de l'altération du sous-sol et des reliefs sus-jacents.

Les sols sont peu évolués, généralement carbonatés et peu épais, bien drainants malgré une forte teneur en argile, en particulier sur le substrat calcaire. Le niveau marneux est probablement à l'origine d'arrivées d'eau temporaires, compensant les faibles réserves hydriques du sol. La pente assure un drainage des excès d'eau.

 


Le climat
est un climat océanique tempéré, nuancé par des influences continentales ou méridionales, ces dernières remontant par le couloir rhodanien.

Le caractère océanique régional se manifeste par un régime pluviométrique modéré et régulier (environ 750 millimètres par an), sans sécheresse estivale affirmée.

Les températures témoignent d'une certaine fraîcheur avec une moyenne annuelle de 10,5°C. La « Côte », située à l'est des hauteurs du Morvan et des plateaux bourguignons, bénéficie d'un abri climatique par rapport aux vents dominants, qui conduit à des températures plus élevées et à une réduction des précipitations, conditions très favorables à une viticulture de qualité.

 

 

Fiche technique

L'AOC « Bonnes-Mares » est réservée aux vins tranquilles rouges.


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges du 28 novembre 2011,
JORF du 30 novembre 2011

 

Vignoble



1° Conduite du vignoble

- Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 9000 pieds à l’hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8000 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

 

2° Vendange

Maturité :

titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11,5 %.

Ne peut être considéré comme étant à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à 189 grammes par litre de moût.

Rendement :

Le rendement est fixé à 42 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 49 hectolitres par hectare.

Autres informations sur la vendange :

La vendange est protégée de la pluie pendant son transport et lors de sa réception.

 

Chai


1° Arrivée du Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les techniques soustractives d’enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d’un taux de concentration de 10 % ;

- Après enrichissement, les vins ne dépassent pas le titre alcoométrique volumique total de 14, 5 %.

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite.

- Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 juin de l’année qui suit celle de la récolte.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

 

Date de mise en marché à destination du consommateur :
- A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 30 juin de l’année qui suit celle de la récolte.

Etiquette :
- L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité géographique plus grande « Vin de Bourgogne » ou « Grand Vin de Bourgogne ».

- Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut être suivi de la mention « grand cru ».

- L’indication du cépage est interdite sur l’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée.

 


 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Bourgogne
 

Adresses

Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne   Site Internet
www.vins-bourgogne.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxx

 

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.