Fiche sur les vins AOC en France

Barsac

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Barsac » est situé dans la région viticole du Bordelais.

L'appellation d'origine contrôlée « Barsac » est situé dans la département de Gironde (33), sur la commune de Barsac.

La zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Barsac » correspond au territoire de la commune de Barsac, l’une des cinq communes de l’appellation « Sauternes », sur la rive gauche de la Garonne en Gironde. Au Sud-est, elle est séparée des autres communes de l’appellation « Sauternes » par la vallée du Ciron, et au Nord-ouest, de la région des « Graves », par le ruisseau Saint-Cricq, affluent de la Garonne.

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE
Origine du nom :

 

Voir aussi : Histoire du vignoble Bordelais

HISTOIRE

Même si la présence de la vigne est attestée en Sauternais dès le Moyen-âge, c’est le commerce avec les Hollandais à la fin du XVIème siècle et surtout au XVIIème siècle qui oriente la production de cette région vers des vins blancs doux, à sucres résiduels.

A la fin du XVIIème siècle et durant le XVIIIème siècle, la plupart des crus actuels se sont développés et se sont nettement démarqués des vins destinés à être distillés. Des vignerons locaux développent les savoir-faire par le choix des cépages et la
pratique des « tries » sur une vendange sur-mûrie ou botrytisée. Ces pratiques de « tries », vendanges en plusieurs fois, se généralisent au XIXème siècle à l’ensemble des propriétés et ce vin liquoreux est adopté par toutes les cours d’Europe.

1855
Le classement des vins de Bordeaux de 1855 à l’initiative de l’empereur Napoléon III pour l’Exposition Universelle reconnaissait très largement cette appellation de Gironde en classant dix crus (deux premiers crus et huit seconds crus) sur la commune de Barsac, parmi les 27 crus classés des cinq communes de l’appellation « Sauternes ». Ce classement prenait en compte les prix des vins car ils traduisaient leur qualité. Les crus classés représentent 30 % de la production de l’appellation « Barsac ».

1875
le phylloxéra ruine tout le vignoble Bordelais, de 1875 à 1892, finalement sauvé par le greffage des cépages bordelais sur des pieds américains résistants à la maladie

 

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1936
L ’appellation d’origine contrôlée « Barsac » est initialement reconnue par le
décret du 11 septembre 1936,

1947
Les dispositions relatives à la réglementation de la taille et des densités de plantation ont été définies par un arrêté du 15 février 1947

1953
Le décret est modifié, le 14 septenbre 1953

1960
Le décret est complété par:
A partir de la récolte 1961, tout producteur de vin de l'appellation contrôlée définie par le présent décret possédant dans son exploitation des parcelles situées dans l'aire délimitée et contenant des hybrides blancs ne pourra revendiquer le droit à cette appellation.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1982
Le décret est modifié

au XXIème siècle

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Cahier des charges de l'AOC « Barsac »
Décret n° 2009-1135 du 18 septembre 2009,
JORF n°0219 du 22 septembre 2009 page 15441

 

2011

Cahier des charges de l'AOC « Barsac »
décret n° 2011-1292 du 12 octobre 2011, JORF du 14 octobre 2011

Les modifications :
* Vendanges manuelles
* Les vins présentent un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 % (contre 12,50%).

La superficie actuelle du vignoble de l’appellation est de 660 hectares dont les deux-tiers portent le nom de « Barsac » et un-tiers celui de « Sauternes ».
Il produit en moyenne 10 000 hectolitres de vins.

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques,
JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

Regardez aussi : Histoire du Bordelais

 

 

 

 

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Barsac » :
Cahier des Charges du 12 octobre 2011


Vins Blancs


muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B


Ampélographie
( étude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

 

 

HISTORIQUE

Ier siècle : l’introduction du cépage : le « Biturica » (ancêtre des cabernets)
1736 : Le Sauvignon est formellement identifié dans le vignoble des Graves
   

 

 

Sols et Climat


Le sol
est calcaire graveleux

A Barsac, la maturité du raisin est plus tardive et les acidités plus élevées qu'à Sauternes. Le sol calcaire est proche et par conséquence, le sol est plus froid.

Le territoire de Barsac se caractérise par une topographie très plane à une altitude allant de 20 mètres sur le plateau puis s’inclinant vers la Garonne jusqu’à l’altitude de 5 mètres dans la zone d’alluvions modernes. On y distingue deux types de substrats:
- le plateau calcaire à astéries, dit « Haut-Barsac », très fissuré, recouvert de colluvions sableuses de la terrasse ancienne de la Garonne au Quaternaire, formant une couche de terre rouge de 40 à 60 cm.

Les racines de la vigne pénètrent très profondément dans les fissures profondes du sous-sol calcaire,
jusqu’à plus de 10 m, pour s’alimenter en eau et en éléments minéraux. C’est sur ce plateau que l’on trouve les plus anciens et les plus nombreux crus de Barsac ;
- plus à l’Est, en descendant vers la Garonne, subsistent des dépôts de graviers venant des Pyrénées, reposant sur le substrat calcaire, roulés par la Garonne lors des épisodes glaciaires successifs de l’ère quaternaire.

Ces sols graveleux, chauds et filtrants se prêtent également à la production de vins
d’appellation Barsac ;
Le paysage Barsacais s’inscrit dans le Sauternais, s’en différenciant légèrement par de plus nombreuses petites parcelles entourées de murs, dont la présence s’explique par l’extraction ancienne de la « pierre de Barsac », très résistante aux intempéries, exportée largement et ayant contribué à la construction de grands édifices.

 


Le Climat
est d'influence océanique

Par opposition au reste de l’appellation « Sauternes », Barsac est la seule commune située au nord du Ciron. Né dans les Landes, il serpente sur plus de cent kilomètres sous un couvert d’arbres formant une épaisse voûte et, à l’abri du soleil, ses eaux se refroidissent. Lorsqu’elles rencontrent celles de la Garonne, beaucoup plus chaudes, il se produit des phénomènes de condensation, entraînant la formation de brouillards. Ceux-ci se dissipent lors d’après-midis ensoleillés et par une aération et une
ventilation naturelle asséchant les raisins. Ces conditions climatiques caractérisées par l’alternance de périodes humides et sèches sont extrêmement favorables au développement d’un minuscule champignon sur le raisin, le Botrytis cinerea à l’origine de la « pourriture noble» jouant un rôle déterminant dans l’obtention des grands vins liquoreux de cette région.

 

 


Fiche technique

L'AOC « Barsac » est réservée aux vins tranquilles blancs. (moelleux)


Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 12 Octobre 2011

 

Vignoble

 

1° Conduite du vignoble

Age de la vigne pour l'aoc :

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 6500 pieds à l’hectare.

La taille est effectuée au plus tard le 1er mai.

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8000 kilogrammes par hectare avant
surmaturation
- Cette charge correspond à 12 grappes par pied maximum.


2° Vendange
Les vins proviennent de raisins récoltés à surmaturité (présence de pourriture noble).

Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement par tries successives.

Maturité :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 221 grammes par litre.
Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 15 %.

Rendement :
Le rendement de base, du décret du 19 octobre 1974, est fixé à 25 hl par hectare de vignes en production.

Le rendement butoir est fixé à 28 hectolitres par hectare.



Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Pour la vignification et l'élevage, les vins doivent être dans l'air de production ou dans l'aire de proximité immédiate .

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 21 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique acquis minimum de 12 %.

Tout lot de vin commercialisé (en vrac) ou conditionné présente une teneur en sucres fermentescibles
(glucose et fructose) supérieure ou égale à 45 grammes par litre.

Les vins sont vinifiés et élevés dans un bâtiment clos spécifiquement dédié à ces opérations.

Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 juin de l’année suivant celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.
Idem pour tous autres produits ...


3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.


Commercialisation


Mise en marché à destination du consommateur.

A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1e juillet de l’année qui suit celle de la récolte.


Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Bordelais
   

 

Adresses

Château Doisy Daëne    

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.