Fiche sur les vins AOC en France


Saussignac

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saussignac » est situé dans la région viticole du Sud-Ouest.

L 'appellation d'origine contrôlée « Saussignac » est situé à l'intérieur de l'aire délimitée établie pour l'appellation « Bergerac » sur le territoire des communes de Gageac et Rouillac, Monestier, Razac-de-Saussignac et Saussignac, dans le département de la Dordogne (24) .

La zone géographique est limitée naturellement au nord, par la vallée de la Dordogne, à l’ouest, par celle du Seignal, et à l’est, par celle de la Gardonnette et de son affluent le Brajaud qui la sépare de la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Monbazillac ».

 

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

voir aussi : région viticole du Sud-Ouest

HISTOIRE :

.

Au XIème siècle

Le vignoble de « Saussignac » est d’origine monastique comme en témoigne la charte de donation à Saint-Sylvain qui fait état, dès le XIème siècle, de nombreuses vignes.

Au XIIème siècle

Le vignoble se développe au XIIème siècle sous l’impulsion des pèlerins, de plus en plus nombreux sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, qu’il faut nourrir et héberger.

Au XVème Siècle

1453
Cette période d'essor s’achève par la célèbre bataille de Castillon en 1453 qui met un terme à la Guerre de Cent Ans.
En 1453, la fameuse bataille de Castillon rend l’Aquitaine à la France et Bordeaux est brusquement privé de débouché commercial vers l’Angleterre.

Au XVIème siècle

Au début du XVIème siècle déjà, François Rabelais qui appréciait les vertus du produit de la vigne, se souvenant de ses voyages en Périgord, rend hommage à ses amis les moines défricheurs de Monestier et grands buveurs de Saussignac dans son célèbre Pantagruel.

1520
En 1520, les lettre patentes du Roi confirment que la ville de Bergerac et pays circonvoisins, Maurens, Mouleydier, Saint-Nexans, Labarre, Montcuq, Saussignac, La Force, Maduran, Le Fleix et Montréal ont le privilège de faire descendre leurs vins par la Dordogne jusqu’au port de Libourne.

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, la production de vins présentant des sucres fermentescibles se développe grâce à l’introduction du cépage muscadelle B, appelée localement « muscat fou ».

1750
Le développement du commerce avec la Hollande favorise la production de vins blancs et ces échanges encouragent l’innovation technique et l’introduction de nouvelles techniques comme par exemple vers 1750, l’élevage en barriques, puis en bouteilles, grâce à « l’allumette hollandaise » (mèche soufrée) .

1759
Dans le Traité sur la nature et la culture de la vigne, publié par Bidet en 1759, il est écrit que : « Les vins blancs de la Dordogne, comme ceux de Sainte-Foy, Bergerac sont des vins de primeur que les Hollandais y vont chercher (…). Ce sont des vins véritablement doux, d’un goût suave, relevé et parfumé, ce sont des vins de côte. »

Au XXème siècle

1934
Avec la mise en place des premières réglementations sur les appellations, une querelle entre les viticulteurs de Monbazillac et ceux de Saussignac finit devant le tribunal. Par un jugement de 1934, le producteur de Gageac-Rouillac qui avait revendiqué l'appellation Monbazillac pour ses récoltes de 1925 à 1927 est débouté.
L'A.O.C. Monbazillac, définie en 1936, met fin à ce problème de délimitation.

1956
A partir de 1956, les producteurs obtiennent la possibilité d'accoler Côtes de Saussignac au nom de Côtes de Bergerac
À partir de 1956, ils peuvent étiqueter leurs vins « côtes-de-bergerac - côtes-de-saussignac »

1967
Le décret du 9 octobre 1956 reconnut partiellement ce terroir, confirmé par celui du 25 janvier 1967.


1982
Ce n'est que par le décret du 28 avril 1982 que Saussignac devient une A.O.C. à part entière.

1991
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 6 et 7 novembre 1991

Au XXIème siècle

2005
Le décret du 25 février 2005 modifie le décret du 28 avril 1982 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Saussignac » et interdit le cépage chenin (B)-
L'article 2 du décret du 28 avril 1982 susvisé est remplacé et rédigé ainsi qu'il suit :
« Art. 2. - Les vins proviennent des cépages suivants : sémillon B, sauvignon B et muscadelle B. »
Art. 4. - Le rendement de base visé à l'article R. 641-73 du code rural est fixé à 25 hectolitres à l'hectare. Le rendement butoir visé à l'article R. 641-76 du code rural est fixé à 30 hectolitres à l'hectare. Le rendement agronomique maximum à la parcelle visé à l'article R. 641-82 du code rural est fixé, avant surmaturation, à 7 200 kilogrammes par hectare.
« Art. 5. - Les parcelles de vigne sont vendangées manuellement par tries successives. Les vins sont issus de raisins récoltés à surmaturité et présentant une concentration par action de la pourriture noble ou par passerillage naturel. La sélection des raisins par la congélation partielle, méthode dite de cryosélection, est interdite. Ne peut être considéré comme étant à surmaturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucres inférieure à 238 grammes par litre de moût. Les moûts ne peuvent présenter une richesse en sucres moyenne inférieure à 289 grammes par litre. »
Art. 6. -Le recours à toute pratique d'enrichissement ou de concentration est interdit.

En 2005, le vignoble de l'Appellation Saussignac couvre 53 hectares.
En 2005, l'appellation saussignac est exploitée par 34 opérateurs. 31 sont viticulteurs et 29 vinifient : 26 caves particulières, 2 caves coopératives et 1 négociant.
Le production est de 1 179 hl (source INAO)

2008
En 2008, le vignoble de l'Appellation Saussignac couvre 49 hectares.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

La production reste encore confidentielle, en 2009, d’environ 1500 hectolitres produits par an par un groupe de producteurs passionnés constitué d’une trentaine de vignerons indépendants et d’adhérents à une cave-coopérative.

2011

Le Cahier des charges défini l'aoc « Saussignac »,
par le Décret n° 2011-1183 du 23 septembre 2011,
JORF du 27 septembre 2011

2012
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 6 et 7 novembre 1991 et du 6 septembre 2012.

2013

Le Cahier des charges défini l'aoc « Saussignac »,
modifié par le décret n°2013-437 du 27 mai 2013,
publié au JORF du 29 mai 2013

Les vins présentent après fermentation une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) supérieure à 68 grammes par litre.

 

voir aussi : la région viticole du Sud-Ouest

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Saussignac » :
vins Blancs

Les vins sont issus des cépages suivants :
- cépages principaux : muscadelle B, sauvignon B, sauvignon gris G, sémillon B ;
- cépages accessoires : chenin B, ondenc B, ugni blanc B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.
- La proportion de l’encépagement est appréciée sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.

VINIFICATION

La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % dans l’assemblage.

 

 

 

Ampélographie
( Etude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin.
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon.


Cépage : sauvignon

( Etude des cépages )

Chenin
* C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne). Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil. La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.
* Les synonymes :
Agudelo ou Agudillo (Espagne), Anjou, Blanc d’Aunis, Capbreton blanc (Landes), Coué-fort (Gers ), Gros Chenin (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire), Gros Pineau (Touraine), Pineau d’Anjou (Mayenne), Pineau de la Loire (Indre-et-Loire), Pineau de Savennières, Pineau de Vouvray, Plant d’Anjou (Indre-et-Loire), Plant de Brézé, Ronchalin, Rouchelein ou Rouchelin (Gironde et Périgord), et Steen (Afrique du Sud).


Cépage Chenin

 

HISTORIQUE

XVIIIème siècle : l’introduction du cépage muscadelle B
2005 : L'article 2 du décret du 28 avril 1982 - Les vins proviennent des
           cépages suivants : sémillon B, sauvignon B et muscadelle B. »

2009 : les cépages accessoires autorisés: chenin B, ondenc B, ugni blanc B.

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est constitué par la trilogie classique de la série sédimentaire de la fin de l'Eocène et du début de l'oligocène avec :
- Les molasses du Fronsadais dont le faciès principal est ici un grès tendre,
- Le calcaire de Castillon qui forme l'ossature du plateau,
- Les molasses de l'Agenais.
La pierre et l'argile alternent parfois dans une même parcelle et les sols sont particulièrement riches en fer comme en témoignent les lieux-dits Ferriol, la Ferrière, Rouillac.
Aussi situé en rive gauche et développant des expositions nord comme à Monbazillac, le micro-climat est particulièrement favorable au développement de la pourriture noble et permet l'obtention de moelleux, mais aussi de liquoreux de qualité.

 

Le Climat est est un climat océanique atténué, avec une pluviométrie plus faible, des températures plus élevées en été et plus froides en hiver, que sur la façade atlantique.

Par rapport à la région bordelaise voisine, l’insolation est plus importante en été et la nébulosité plus élevée en été et en automne.

Les conditions de température et d’hygrométrie, en automne, liées à l’influence atlantique et à la configuration de la vallée ouverte vers l’ouest, permettent de réunir les conditions optimales pour le développement de botrytis cinerea : rosées ou brouillards matinaux, soleil et vent sec l’après-midi.

 

 

 

 


Fiche technique

L'AOC « Saussignac» produit des vins blancs moelleux.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 07 Décembre 2011

1° Conduite du vignoble
Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds par hectare.

Taille des vignes :
Chaque pied porte au maximum 10 yeux francs.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée, avant surmaturation, à 7500 kilogrammes par hectare.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
Ne peuvent être considérés comme étant à surmaturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 272 grammes par litre de moût.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 17 %.

Rendement :
Le rendement de base à 25 hectolitres à l'hectare.
Le rendement butoir est fixé à 30 hectolitres à l'hectare.

Divers :
Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement par tries successives.

Les vins sont issus de raisins récoltés à surmaturité et présentant une concentration par action de la pourriture noble ou par passerillage naturel.

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Toute pratique d’enrichissement est interdit.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.


Les vins présentent après fermentation une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) supérieure à 68 grammes par litre.

tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une
température inférieure à -5°C, ainsi que l’utilisation des morceaux de bois sont interdits.

Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 31 octobre de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

Mise en marché à destination du consommateur
A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 novembre de l’année qui suit celle de la récolte.

A Savoir

Il peut être revendiqué sur une même superficie de vignes en production une quantité de vin en
appellation d’origine contrôlée « Bergerac » et une quantité de vin en appellation d’origine contrôlée «
Saussignac ».


Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Sud-Ouest

Cépage Chenin
 

 

 

Adresses

Fédération des Vins du Bergeracois (FVB)
Pôle viticole des vins de Bergerac
Bridet Sud
24112 BERGERAC CEDEX
Tel : 05.53.24.71.77
     

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.