Fiche sur les vins AOC en France

Saint-Mont
(1981 : Côtes de Saint-Mont
2007 : Saint-Mont )

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes, Photos et Vidéos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint-Mont » est situé dans la région viticole du Sud-Ouest.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Saint-Mont » est situé dans le département du Gers sur les 46 communes :

Aignan, Arbladele-Bas, Armous et Cau, Aurensan, Beaumarchès, Averon-Bergelle,
Bernède, Bouzon-Gellenave, Castelnavet, Caumont, Corneillan,
Couloumé-Mondebat, Courties, Dému, Fusterouau, Gazax et Baccarisse, Ju-Belloc, Labarthète, Ladevèze-Ville, Ladevèze-Rivière, Lannux, Lasserrade, Lelin-Lapujolle, Louslitges, Loussous-Débat, Lupiac, Marciac, Margouët-Meymes, Maulichères,
Peyrusse-Grande, Peyrusse-Vieille, Plaisance, Pouydraguin,
Projan, Riscle, Sabazan, Saint-Aunix-Lengros, Saint-Mont, Saint-Pierre-d’Aubézies, Sarragachies, Seailles, Tasque, Termes-d’Armagnac, Tieste-Uragnoux, Tourdun, Verlus.

Le village de Saint-Mont est bâti sur un éperon rocheux dominant l'Adour, fleuve gascon.

 


 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Saint-Mont »

Saint Mont, "Sancto Monte" ou "Mont des Saints" ne fut connu sous ce nom que vers la fin du VI° siècle.

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire du Sud-Ouest

Au XIème siècle

1050
Le Monastère de SAINT MONT, dont le vignoble produit aujourd’hui l’un des plus grands vins de l’appellation, fut fondé par des moines bénédictins, qui y plantèrent les premières vignes en 1050.

Au XVIIème siècle

Dès la fin du Moyen-Âge, la production de vin est diversifiée. En plus des vins rouges légérement coloré dit « clairets », produits dans une grande partie du bassin de l’Adour, et destinés aux montagnards pyrénéens, il existe une production de vins blancs, à l’ouest de la zone géographique qui sont exportés vers le nord de l’Europe, dès le XVIIème siècle.

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, apparaît une production de vins rouges, aptes à voyager, destinés aux Antilles.

Au XIXème siècle

1830
La production augmente, ainsi que la culture de la vigne qui atteint 20% de la surface cultivée, en 1830.


L’arrivée successive de l’oïdium, du mildiou, et du phylloxera, ainsi que la forte demande en vins pour la distillation en « Armagnac » ont pour conséquence une diminution considérablement des superficies des vignes destinées à la production de vins de qualité, auxquelles seront préférées les « Piquepoults », vignes basses utilisées pour la production de vins de distillation.

 

Au XXème siècle

La mécanisation de l’agriculture, au milieu du XXème siècle, conduit à l’extension des surfaces cultivées en maïs et accentue le recul des superficies viticoles.

1957
Le premier syndicat de défense des vins de « Saint-Mont » est créée en 1957 .
il est accompagné par les 3 caves coopératives nées au sortir de la 2ème guerre mondiale. Ils sont à l’initiative du renouveau, dès 1970, d’un vignoble dont l’encépagement repose sur des cépages locaux comme les cépages noirs, tannat N, cabernet franc N, cabernet-sauvignon N et fer N ou les cépages blancs, arrufiac B, courbu B, gros manseng B et petit manseng B.
La dynamique collective a permis de créer, en 30 ans, un vignoble homogène, témoignant d’une histoire et de traditions viticoles hétérogènes, et elle a conduit à la reconnaissance, en 1981.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1979
1979 fut l’année où les trois caves de Plaisance, Aignan et Saint Mont dans le Gers unirent leurs forces… et leurs initiales (PL pour Plaisance, AI pour Aignan et MONT pour Saint Mont) pour créer un groupement de Caves, devenu Plaimont, à Saint-Mont dans le Gers.

1981
L ’appellation « Côtes de Saint-Mont » est reconnue en appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure par arrêté du 25 mars 1981.

Au XXIème siècle

2007
l’appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure « Côtes de Saint-Mont », puis « Saint-Mont », en 2007.

2009

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2011

Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent du 19 mai 2011.

L’appellation d’origine contrôlée « Saint-Mont » est reconnue en 2011.
Le Cahier des charges défini l'aoc « Saint-Mont »,
par le décret n° 2011-1454 du 4 novembre 2011,
JORF du 8 novembre 2011

En 2011, la zone de production couvre environ 1200 hectares, avec 200 vignerons

2012
Dans sa séance du 1er juin 2012 , Une parcelle de vigne vient d'être classée monument historique par la commission régionale du patrimoine et des sites. C'est la première fois qu'une vigne bénéficie d'un tel classement.
D'une superficie de 20 ares, cette parcelle de souches très anciennes et non greffées offre en effet un remarquable exemple de biodiversité et de patrimoine génétique : 600 pieds sur 12 rangs, avec 20 cépages différents de la parcelle dont 7 jamais répertoriés (7 cépages inconnus en 2012).
Cette parcelle se situe à Sarragachies, dans le Gers, en Aop Saint-Mont.

Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
inaugureront officiellement mardi 30 juillet 2013, la parcelle de vigne pré-phylloxérique des producteurs de Plaimont, classée monument historique l’an dernier, « une première en France ».

Eric Fitan est président de l'appellation Saint-Mont

 


Regardez aussi : L'histoire du Sud-Ouest

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Saint-Mont » :
Cahier des charges de 2011
Vin rouge

 

tannat N

cépages complémentaires : cabernet-sauvignon N, fer N

cépages accessoires : cabernet franc N, merlot N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La conformité de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.

- La proportion du cépage tannat N est supérieure ou égale
à 60 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure ou égale à 20 % del’encépagement ;

VINIFICATION

- Les vins sont issus d’un assemblage dans lequel sont au moins présents le cépage principal et les cépages complémentaires ;
- Dans l’assemblage, la proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50%.


Vin rosé

 

tannat N

cépages complémentaires : cabernet-sauvignon N, fer N

cépages accessoires : cabernet franc N, merlot N.

cépages blancs autorisés :
gros manseng B ; arrufiac B, petit courbu B ;
courbu B, petit manseng B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La conformité de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.

- Pour les vins rosés, l’encépagement pourra, en outre,
pour la production des vins blancs, dans une proportion inférieure ou égale à 10 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins sont issus d’un assemblage dans lequel sont au moins présents le cépage principal et les cépages complémentaires ;
- Dans l’assemblage, aucun cépage ne peut dépasser 70 % ;
- Dans l’assemblage, la proportion du cépage principal est majoritaire ;
- Dans l’assemblage, la proportion des cépages blancs est inférieure ou égale à 10%.

 

Vin blanc

 

gros manseng B

cépages complémentaires : arrufiac B, petit courbu B

cépages accessoires : courbu B, petit manseng B

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La conformité de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.

- La proportion du cépage gros manseng B est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure ou égale à 20 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins sont issus d’un assemblage dans lequel sont au moins présents le cépage principal et les cépages complémentaires ;
- Dans l’assemblage, la proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50%.

 

 

Historique

1970 : Les vignerons sont à l’initiative du renouveau, dès 1970, d’un vignoble dont            l’encépagement repose sur des cépages locaux comme les cépages noirs,
           tannat N, cabernet franc N, cabernet-sauvignon N et fer N ou les cépages             blancs, arrufiac B, courbu B, gros manseng B et petit manseng B.

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de sol variés

La zone géographique se trouve à égale distance, environ 100 kilomètres, des Pyrénées, au sud, et de l’océan Atlantique, à l’ouest. Elle s’étend sur un secteur de coteaux situés de part et d’autre de la vallée de l’Adour et de son affluent, l’Arros. Elle forme un large croissant entre la région de l’Armagnac au relief mou, au nord, et un système d’échines parallèles plus marquées, au sud.

Les parcelles de vignes sont disséminées sur les pentes au coeur d’une région agricole vouée à la polyculture et à l’élevage où la culture du maïs occupe une place importante. Les versants les plus pentus sont pour la plupart boisés.

Elle s’étend sur le territoire de 46 communes, dont 3 en partie, situées au sud-est du département du Gers.

Le substrat géologique est varié.

A l’ouest il est principalement représenté par des « Sables Fauves », formation marine du Tertiaire dont la limite méridionale coïncide avec la limite de la zone
géographique. Ils sont surmontés de nappes alluviales anciennes dont les galets colluvionnent sur les pentes.

Plus à l’est, les « Sables Fauves » disparaissent et sont remplacés par de la molasse dont les bancs calcaires marquent nettement le paysage.
Les sols développés sur ce substrat sont:
- soit des sols argilo-calcaires développés sur la molasse ;
- soit des sols lessivés acides développés sur les « sables fauves » et les colluvions à galets.
Ces sols sont pauvres en éléments minéraux.
Le drainage de l’eau excédentaire est assuré par la pente et, pour la partie ouest de l’aire, par la texture sableuse et la pierrosité du sol.

La structure complexe du relief suivant des axes principaux (Adour/Arros) orientés souvent par la tectonique, puis le découpage en crêtes secondaires, forment une mosaïque de situations aux orientations très variées.

La morphologie des vallées est nettement dissymétrique. Le versant, orienté vers l’ouest, est souvent pentu, contrairement au versant orienté vers l’est, en pente douce.
La végétation marque nettement le gradient climatique et la géologie. Ainsi le chêne pédonculé et le maïs sont très présents dans la partie occidentale de la zone géographique, tandis que le chêne pubescent, les céréales à paille et le colza marquent le paysage de la partie orientale.

 

Le Climat est océanique

Les températures, globalement douces, sont assez homogènes sur toute la zone géographique. Par contre la pluviométrie présente un fort gradient, d’ouest en est, de 1000 millimètres par an à 800 millimètres par an.

L’été et le début d’automne sont chauds et souvent secs, notamment sous l’action du vent venant du sud de type « foehn », qui souffle fréquemment durant cette période.

 

 

 

 

Fiche technique

L’AOC « Saint-Mont » est réservée aux vins tranquilles rouges, rosés et blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 08 novembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4000 pieds par hectare.

Les vignes sont obligatoirement conduites en « palissage plan relevé »

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 9500 kilogrammes par hectare, pour les vins rouges ;
- 10000 kilogrammes par hectare, pour les vins rosés ;
- 10500 kilogrammes par hectare, pour les vins blancs.
Lorsque l’irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à :
- 9000 kilogrammes par hectare pour les vins rouges ;
- 9500 kilogrammes par hectare pour les vins blancs et rosés.

L’épamprage est obligatoire

2° Vendange

Le cépage tannat N et les cépages destinés à l’élaboration des vins rouges sont vendangés manuellement.

Maturité :

Richesse en sucre supérieure à :
Voir Cahier des charges
- cépage tannat N 198grammes par litre de moût, pour le vin rouge
- cépage manseng 187 grammes par litre de moût, pour le vin blanc

Rendement :
Le rendement est fixé à :
-Pour le vin rouge : 55 hectolitres à l'hectare.
-Pour le vin rosé : 60 hectolitres à l'hectare.
-Pour le vin blanc : 60 hectolitres à l'hectare.



Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les techniques soustractives d’enrichissement sont autorisées pour les vins rouges et le taux maximum de concentration partielle par rapport aux volumes mis en oeuvre est fixé à 10 % ;
- Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13,5 % pour les vins rouges et de 12,5 %, pour les vins blancs et rosés.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Le local est réservé à la vinification et à l’élevage du vin

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de :
- 12% pour les vins rouges ;
- 11,50 % pour les vins blancs et rosés.

- Pour l’élaboration des vins rouges, l’égrappage avant encuvage est obligatoire ;
- Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.

- Les vins rosés sont vinifiés par pressurage direct ;

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Mise en vente
les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur
à partir du 15 mars de l’année qui suit celle de la récolte.

Etiquetage
L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité
géographique plus grande « Sud-Ouest ».

 

Cartes, Photos et Vidéos


Carte du Vignoble du Sud-Ouest

 

 

Adresses

Syndicat des vignerons
rue Sainte Barbe
32400 Saint-Mont
Tel : 05 62 69 64 79
Site Internet
www.vins-saintmont.com

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.