Fiche sur les vins AOC en France :

Irouléguy

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation controlée « Irouléguy » est situé dans la région viticole du Sud-Ouest.

Le vignoble de l'aoc " Irouléguy " est situé sur l'aire géographique constituée par le territoire les 15 communes suivantes du département des Pyrénées-Atlantiques (64):

Aincille, Anhaux, Ascarat, Bidarray, Bussunarits-Sarrasquette, Bustince-Iriberry, Irouléguy, Ispoure, Jaxu, Lasse, Lecumberry, Ossès, Saint-Etienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-le-Vieux, Saint-Martin-d'Arrossa.

 

La zone géographique se situe en Basse-Navarre, une des provinces françaises du Pays Basque. Elle s’étend au pied des Pyrénées, à environ quarante kilomètres de l’océan Atlantique, sur un secteur de montagne dont les sommets culminent entre 800 mètres et 1200 mètres d’altitude. De vastes cuvettes vallonnées séparent les massifs et concentrent l’habitat et l’activité agricole.

L'aire de production établie en 1953 (3 communes) puis modifiée en 1970, en 1987, en 1994.

 

 

 

Historique

 

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

 

Regardez aussi : Histoire du Sud-Ouest

 

HISTOIRE :

Les vallées pyrénéennes portent encore aujourd’hui des Lambrusques (vignes sauvages) témoins et reliques de la présence de cette plante dans la région depuis les phases interglaciaire du Quaternaire.

le terme « migna », qui signifie « vigne » en Basque, était déjà utilisé localement au IVème siècle avant JC.

Au IIIème siècle

Il est cependant probable que la culture viticole a été apportée par les Romains qui ont occupé la Cize, haute vallée de la Nive qui recouvre globalement l’aire Irouléguy, au IIIème siècle après JC.

Au VIIIème siècle

778
On raconte en pays basque, que l´Irouleguy a été le dernier réconfort de Roland à Ronceveaux, lorsqu´en 778, l´arrière garde de Charlemagne fut défaite.
La légende dit même que Roland le Preux, en 778, au Col de Roncevaux, puisa dans ce vin une telle énergie qu'il fendit la montagne d'un coup d'épée.

Au XIème siècle

Du XIème au XVème siècle, les pèlerinages le long des chemins de Saint-Jacques de Compostelle drainent des milliers de personnes. Plusieurs chemins convergeaient à Ostabat situé en amont, puis traversaient la Cize.
Ces axes furent des lieux d’échanges fondamentaux entre le nord de l’Europe et l’Espagne. Le pain et le vin constituaient des aliments indispensables pour les pèlerins. Le vignoble et les vins d’Irouléguy ont pu ainsi se développer et gagner en notoriété.

Au XIIème siècle

1120
Dès 1120 , les moines de l’Abbaye de Roncevaux cultivent vergers et vignobles autour de leur prieuré d’Irouléguy.

Au XIIIème siècle

Ainsi, au XIIIème siècle, les Fors Navarrais, premiers essais de législation du royaume de Navarre, traitent déjà de la culture et du commerce de la vigne. Il y est
également fait mention de l’Opilarinzada, une redevance en gâteaux et en vin qui était due aux monastères.

A la fin du XIIIème siècle, les moines du monastère de Roncevaux, situé en haute-Navarre, à plus de 1000 mètres d’altitude, construisent les prieurés d’Irouléguy et d’Anhaux et y implantent la culture de la vigne.
Ces vignobles destinés à les alimenter en vin se développent, sous l’influence
monastique jusqu’au XVIème siècle. Ils occupent les pentes bien exposées et protégées qui leur sont d’ailleurs réservées.

Au XIVème siècle

1397
Le premier document daté relatif au vignoble émane du viconte d'Etxeberri d'Irulegi en 1397.

Au XVI ème siècle

Le vignoble connût un fort développement à partir du XVIème siècle, sous l’impulsion du Vicomte d’Urdos.

1512
La Basse Navarre sera annexée par le Royaume de France en 1512.

Au début du XVIème siècle la Basse-Navarre est séparée de la Haute-Navarre, elle est rattachée au Béarn puis à la France. Les moines de Roncevaux quittent le vignoble d’Irouléguy et sont remplacés par une bourgeoisie rurale puis urbaine (Cambo, Saint-Jean pied de Port et Bayonne) qui continua à le développer,
notamment par l’exportation. Le vin rejoignait le port de Bayonne puis était exporté vers l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Au XVII ème siècle

1659
Après la signature du Traité des Pyrénées (1659) les moines durent quitter le vignoble et les habitants prirent possession des vignes.

Au XVIIe, le châtelain de Saint-Etienne-de Baïgorry entreprend la culture de la vigne sur les pentes abruptes de son domaine, suivi par les paysans de la vallée. Chaque Basque veut alors boire son propre vin.

Au XIX ème siècle

Vers 1850, il produisait de quoi donner des forces à l’ensemble de la population ouvrière du bassin. Le vin d’Irouleguy était également expédié du port de Bayonne à destination de l’Allemagne, de l’Angleterre et des Pays-Bas.

La notoriété d'Irouléguy lui a permis d’atteindre plus de 1000 ha au XIXème siècle.

Au XX ème siècle

Au début du XXème siècle, dans les cantons de Saint Jean Pied de Port et de Saint Etienne de Baigorry, le vignoble s’étendait sur près de 1700 ha.
Les vignes de Basse-Navarre représentent une culture importante dans la région jusqu'en 1906, et le vignoble s'étend alors sur 470 hectares.

Après un déclin dû à la crise phylloxérique et à la guerre de 1914, un groupe d'agriculteurs crée la cave coopérative de Saint-Etienne de Baigorry.

1945
Le premier syndicat de défense des vins d’Irouleguy fut créé le 17 décembre 1945 sur les 3 communes de St Etienne de Baigorry, Anhaux et Irouleguy .

1950
Les maladies cryptogamiques et les guerres du XXème siècle entrainèrent quasiment la disparition du vignoble d’Irouléguy (30 ha en 1950).

1952
Une nouvelle étape en 1952, avec la création de la Cave d’Irouleguy.

1953
Le 23 janvier 1953, Irouléguy accède à l'AOVDQS.

C’est la création de la cave coopérative en 1953 qui stoppa le
déclin. La même année les vins d’Irouléguy ont obtenu la reconnaissance en AOVDQS, sur une aire composée de trois communes.

1963
En septembre 1963 l’aire géographique des vins d’Irouleguy fut étendue sur 6 communes supplémentaires. L'appellation « Irouléquy » est alors sur 9 communes.

1970
Le 29 octobre 1970, les vins blancs, rouges et rosés d'Irouléguy accèdent à l'AOC.
L'aire de production a été étendue en 1970.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1987
L'aire de production a été étendue en 1987.

1994
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 3 et 4 novembre 1994.

1995
Décret du 6 mai 1995, une nouvelle extension de la zone d’appellation intervint, avec l’inclusion de 6 nouvelles communes, donnant à l’aire d’appellation à 15 communes.

Au XXI ème siècle

2000
En 2000, il n'y avait que 5 producteurs indépendants, les quelques 60 autres apportant leurs raisins à la coopérative.

2005
Le vignoble couvre 1200 hectares
La surface plantée représente 185 hectares.
Une production de 5500 hl, répartie pour environ 70 % de vin rouge, 20 % de vin rosé et 10 % de vin blanc.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Cahier des charges de l'AOC « Irouléguy »
Décret n° 2009-1135 du 18 septembre 2009,
JORF n°0219 du 22 septembre 2009 page 15441

 

2011

Cahier des charges de l’AOC « Irouléguy »
homologué par le décret n° 2011-1807 du 6 décembre 2011,
JORF du 8 décembre 2011

Les vins sont actuellement produits sur environ 230 ha par la cave coopérative de
Saint-Etienne de Baïgorry qui compte une cinquantaine de vignerons et par neuf caves particulières.

2012
Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013

Cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Irouléguy »
modifié par décret n° 2013-1096 du 29 novembre 2013,
publié au JORF du 3 décembre 2013

 

 

 

Regardez aussi : Histoire du Sud-Ouest


 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Irouléguy » :
Cahier des Charges du 29 novembre 2013
Vins blancs.


courbu B, gros manseng B, petit courbu B et petit manseng B.

VINIFICATION

Pour les vins blancs, au moins deux cépages sont obligatoirement présents dans l’assemblage.

 

Vins rosés

- cépages principaux :
          cabernet franc N, cabernet-sauvignon N, tannat N ;
- cépages accessoires :
    courbu B, gros manseng B, petit courbu B, petit manseng B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 90 % de l’encépagement.

VINIFICATION

Pour les vins rosés, la proportion des cépages accessoires est inférieure ou égale à 10 % dans l’assemblage.

 

Vins rouges


- cépages principaux : cabernet franc N, tannat N ;
- cépage accessoire : cabernet-sauvignon N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion de l’ensemble des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement.
- La proportion de chacun des cépages principaux est inférieure ou égale à 90 %.

VINIFICATION

Pour les vins rouges, la proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 50 % dans l’assemblage.

 

 

 

Ampélographie
( Etude des cépages )

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.
Le premier bois planté par Geoffroy Martel, à son retour d'Aquitaine fut le cabernet (franc) sur le territoire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, en 1040.
Au XVIIème siècle, Richelieu confie à l’Abbé Breton, officiant à Fontevraud, la mission de replanter la région en Cabernet. Il acquiert en Guyenne des plants de Cabernet Franc qu’il replante autour de l’Abbaye.
Depuis lors, ce cépage s’est fait localement appelé “Breton”.


Cépage : Cabernet Franc

Cabernet Sauvignon
Le cépage « Cabernet Sauvignon » très cultivé en Gironde d'où il serait originaire. Il est issu du croisement entre le cabernet franc et le sauvignon blanc .

 

HISTORIQUE

Pour les vins rouges et rosés a proportion minimum de cabernets devra être de 30 % à partir des vendanges 1976 et de 50 % à partir des vendanges 1980

 

 

Sols et Climat


le sol est
composé de trois grands types de sols :
. les sols sur grès rouge du trias,
. les sols sur ophites du Keuper,
. les sols calcaires.

Le relief est constitué d'une série de chaînons (1000 m) séparé par des dépressions basses.
La culture en terrasses s'est développée permettant d'utiliser des pentes extrêmement fortes.

D’un point de vue géologique, ce secteur est caractérisé par une grande complexité liée à son appartenance à une zone de montagne. Les principales roches présentes dans les coteaux sont les grés rouges et les ophites du Trias, et les calcaires du Jurassique. Les grés rouges présents notamment dans le massif de l’Arradoy qui domine Saint-Jean Pied de Port, créent un relief abrupt avec de fortes pentes et
des sols acides, pauvres et drainants.

Les ophites, roches basiques d’origine volcanique, apparaissent sous forme de buttes très altérées. Les sols associés sont lessivés, acides et riches en éléments minéraux. Les calcaires ne sont présents que localement, notamment sur la commune d’Irouléguy, et forment alors des reliefs pentus et des sols caillouteux et bien structurés.

 


Le climat
est marqué par une forte pluviométrie annuelle (1500 millimètres) avec en phase de végétation de la vigne une pluviométrie mensuelle de 80 à 150 millimètres. A la fin de l’été et en automne, « l’Haïze Hegoa », un vent du sud chaud et sec, de type foehn, souffle en moyenne 1 jour sur 3.

Le macroclimat océanique est influencé par la présence de la montagne

Ensoleillées à l’abri du vent du nord.

 

 

 


Fiche technique

L'AOC « Irouléguy » est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges ou rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 29 novembre 2013

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale de 4 000 pieds à l’hectare.

Les vignes sont obligatoirement conduites en « palissage plan relevé ».

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 9 000 kilogrammes par hectare pour les cépages gros manseng B et tannat N ;
- 8 500 kilogrammes par hectare pour les autres cépages.
Lorsque l’irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne des parcelles irriguées est fixée à 8 000 kilogrammes par
hectare.

2° Vendange

Maturité :

Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à :
- 189 grammes par litre de moût, pour le cépage tannat N ;
- 180 grammes par litre de moût, pour les autres cépages.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 11 %.

Rendement :

Le rendement de base est fixé à 50 hectolitres à l'hectare.

Le rendement butoirest fixé à 60 hectolitres par hectare.


Divers :

Les raisins sont récoltés manuellement.

 


Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
L'aire de production des vins ayant droit à cette appellation d'origine contrôlée est délimitée à l'intérieur de communes indiqué dans le cahier des Charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique total de 13,5 %.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins blancs et rosés font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er janvier de l’année qui suit celle de la récolte.

Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er février de l’année qui suit celle de la récolte.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.


Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de neuf mois à compter de la date du conditionnement.

 

Commercialisation


Mise en marché à destination du consommateur
- A l’issue de la période d’élevage, les vins blancs et rosés sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 janvier de l’année qui suit celle de la récolte.
- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 février de l’année qui suit celle de la récolte.

 

 

Cartes et Photos


Construction d'un vignoble en terrasse
(avant le chantier)


Construction d'un vignoble en terrasse
(pendant le chantier)

Des pentes jusqu'à 60%

Le vignoble d'Irouléguy sous la neige

 

Adresses

Syndicat des vins AOC Irouléguy

64430
Saint-Etienne de Baigorry

Tél : 05 59 37 41 33
Fax : 05 59 37 47 76

L'Interprofession des Vins du Sud-Ouest
31321
Castanet Tolosan
Site Internet
www.france-sudouest.com/
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Domaine Abotia
64220
Ispoure
Tél : 05 59 37 03 99
Fax : 05 59 37 23 57
Site internet :
www.irouleguy-abotia.com
Domaine Arretxea    
Domaine Brana
 
Domaine Ilarria
 
 
 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.