Fiche sur les vins AOC en France

Entraygues - Le Fel

1965-2011 : Vins d’Entraygues et du Fel

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes, Photos et Vidéos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Entraygues - Le Fel » est situé dans la région viticole du Sud-Ouest.

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Entraygues - Le Fel » s’étend sur le territoire de 8 communes, 6 dans le département de l’Aveyron, 2 dans le département du Cantal.

- Département de l’Aveyron :

Campouriez, Entraygues-sur-Truyère, Le Fel,
Florentin-la-Capelle, Golinhac et Saint-Hippolyte

- Département du Cantal :

Cassaniouze et Vieillevie.

 

 

Le vignoble d’Entraygues et du Fel est niché au coeur de la haute vallée du Lot, à mi-chemin entre Rodez et Aurillac, au nord-ouest du département de l'Aveyron et au sud du département du Cantal.

L'aire de production établie en 1965, modifiée en 1994.

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom

 

HISTOIRE

Regardez aussi : L'histoire du Sud-Ouest

L’implantation des premières vignes au coeur de la vallée du Lot date certainement de l’époque romaine.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

732
L’expansion du vignoble dans la vallée du Lot ou vallée d’Olt est liée à l’activité des communautés religieuses des abbayes et monastères, et notamment de l’Abbaye de Conques, bâtie en 732.
En effet, la religion chrétienne, pour laquelle le pain et le vin ont une part prépondérante, favorise et encourage le développement de la culture du blé et de la vigne. Ainsi sont défrichés quelques coteaux bien exposés pour y implanter la vigne.

Au XIIème siècle

Au XIIème siècle, le trafic fluvial sur le Lot, alors navigable jusqu’à la commune d’Entraygues-sur-Truyère, fait connaître le vin de la vallée d’Olt dans les plaines de Gascogne et d'Aquitaine.
En 1152, le mariage d'ALIENOR d'AQUITAINE avec HENRY de PLANTAGENET, futur Roi d'Angleterre, favorise le commerce du vin des « coteaux d'Olt » avec l'Europe du Nord, mais surtout avec les Anglais, très friands de cette boisson. Le vin produit alors dans l'ensemble de la vallée du Lot est nommé « vin de Cadurcia » jusqu'au Moyen-Âge.

Puis, pour distinguer les deux secteurs de production de la vallée, les noms de « Vin de Cahors » pour l'aval, et de « Vin du Fel » pour l'amont, sont utilisés.

Au XVème siècle

Dès le XVème siècle, les riches propriétaires terriens cantalous acquièrent des vignobles et rémunèrent des vignerons pour les exploiter. Les « charrois » chargés de vin se font alors plus nombreux vers la Haute-Auvergne, et notamment vers les villes d’Aurillac et de Saint-Flour.

1357
Entraygues fut fortifiée en 1357.

Au XVIIIème siècle

La liste des cépages cultivés avant la révolution fait état de la présence des cépages « saumencès noir » (fer N), mouyssaguès N, « négret » (négret de Bahnars N) et chenin B.

Au XIXème siècle

1807
Un inventaire datant de 1807 cite le cépage saint-côme B.

1850
L'oïdium avait fait son apparition vers 1850.

1880
1000 ha de vignes avant 1880.

1884
En 1884, les premiers symptômes du phylloxéra apparaissent dans la région. La crise phylloxérique anéantit le vignoble et détruit le fragile équilibre de l’économie de la vallée, la vigne représentant à alors la moitié du revenu des petites exploitations. La misère s’installe et provoque un exode massif.

1890
La reconstitution du vignoble dans la haute vallée du Lot est impulsée par l'Abbé BELLOC, curé du Monastère de Cabrespine. A partir de 1890, il cherche toutes les solutions techniques pour replanter le vignoble dans un souci d’amélioration qualitative. Ainsi, il écrit dans ses mémoires : « Ayant trouvé les porte-greffes résistants et qui s’adaptaient au sol, il s’agissait de trouver les cépages qui, tout en
produisant, conserveraient au vin sa finesse, ou même, donneraient une qualité supérieure ». Le cépage cabernet-sauvignon N est alors introduit.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1956
Les fortes gelées de 1956 détruisent la quasi totalité du vignoble.

1965
L'appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure « Vins d’Entraygues et du Fel »
par arrêté du 18 février 1965.

Le vignoble couvre 4 hectares en 1965.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1980
Le début des années 1980 voit l'installation d'une nouvelle génération de producteurs passionnés, qui, dans un souci constant de recherche de la qualité et de mise en valeur de l’originalité de leurs vins, améliorent leurs techniques de culture et de vinification.

1994
Révision de l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 23 et 24 juin 1994.

Au XXIème siècle

2005
Source INAO 2005
- Superficie : 22 ha
- Nombre de d'opérateurs : 8 dont 6 viticulteurs
- 8 vinificateurs (6 caves particulières, 1 caves coopérative, 1 négociant)
- Récolte : 560 hl

2008
En 2008, la superficie exploitée en appellation d’origine contrôlée est d’environ 20 hectares, pour une production moyenne de 700 hectolitres élaborés par 6 producteurs indépendants. Cette production se répartit approximativement entre 60 % de vin rouge, 20 % de vin rosé et 20 % de vin blanc.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2011

L’appellation d’origine contrôlée « Entraygues - Le Fel » est reconnue le 03 novembre 2011.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Entraygues - Le Fel »,
homologué par le décret n° 2011-1439 du 3 novembre 2011, JORF du 5 novembre 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

 

 

 


Regardez aussi : L'histoire du Sud-Ouest

 

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Entraygues - Le Fel » :
Cahier des charges du 03 novembre 2011
Vins Blanc

 

- cépage principal : chenin B ;
- cépages accessoires : mauzac B et saint-côme B.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 90% de l’encépagement.

VINIFICATION

La proportion du cépage principal dans l’assemblage est supérieure à 90%

 

 

Vin rosé

 

- cépage principal : fer N ;
- cépages complémentaires :
        cabernet franc N et cabernet-sauvignon N ;
- cépages accessoires :
         mouyssaguès N et négret de Banhars N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50% de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure ou égale à 10% de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 15% de l’encépagement.

VINIFICATION

- La proportion du cépage principal et des cépages complémentaires, ensemble dans l’assemblage, est supérieure à 85% ;
- La proportion de chacun des cépages est inférieure ou égale à 60%.


Vin rouge

 

- cépage principal : fer N ;
- cépages complémentaires :
        cabernet franc N et cabernet-sauvignon N ;
- cépages accessoires :
         mouyssaguès N et négret de Banhars N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50% de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure ou égale à 10% de l’encépagement ;
- La proportion de l’ensemble des cépages accessoires est inférieure ou égale à 15% de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins proviennent de l’assemblage de raisins ou de vins dans lequel 2 cépages sont obligatoirement présents ;
- La proportion du cépage principal dans l’assemblage est supérieure à 40% ;
- La proportion de l’ensemble des cépages complémentaires est supérieure à 10%.



Ampélographie
( étude des cépages )

Saint-Côme B
(dénommé localement rousselou).

Chenin B
* C'est un cépage très ancien en Anjou, son origine n'est pas connu à ce jour.
On connaît le cépage « Chenin blanc » avec certitude en Anjou dès l’an 845, grâce à des documents d’époque qui portent le sceau de Charles le Chauve (un des petit-fils de Charlemagne). Puisque dès 845, la présence du cépage Chenin est connue avec certitude à l'Abbaye Saint Maur de Glanfeuil. La Charte de Charles le Chauve institue la dotation de plants de vigne en faveur de l’Abbaye. Ici, il est appelé Plant d’Anjou.
* Les synonymes :
Agudelo ou Agudillo (Espagne), Anjou, Blanc d’Aunis, Capbreton blanc (Landes), Coué-fort (Gers ), Gamet blanc (Aveyron), Gamet d’Entraygues (Entraygues), Gros Chenin (Maine-et-Loire et Indre-et-Loire), Gros Pineau (Touraine), Pineau d’Anjou (Mayenne), Pineau de la Loire (Indre-et-Loire), Pineau de Savennières, Pineau de Vouvray, Plant d’Anjou (Indre-et-Loire), Plant de Brézé, Ronchalin, Rouchelein ou Rouchelin (Gironde et Périgord), et Steen (Afrique du Sud).


Cépage Chenin B

Fer N
Le cépage Fer est appelé « saumencès noir » (fer servadou N) eu XVIIIème siècle.

 

Historique

La liste des cépages cultivés avant la révolution fait état de la présence des cépages « saumencès noir » (fer N), mouyssaguès N, « négret » (négret de Bahnars N) et chenin B.

1807 : un inventaire cite le saint-côme B.
1890 : Les cépages cabernet-sauvignon N et pinot noir N sont introduits.

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de granite

La roche mère, constituée essentiellement de schistes, à l’ouest de la zone géographique et de granites à l’est, est profondément entaillée par le Lot et ses affluents.

Les sols qui en sont issus, sont acides, plus ou moins profonds en fonction de la pente, riches en débris rocheux.

Les parcelles de vigne sont implantées sur les coteaux escarpés dominant les vallées du Lot, de la Truyère et de leurs affluents.
Les vallées sont profondément encaissées et leurs versants présentent des pentes parfois très fortes.
Aussi, de nombreuses parcelles sont-elles aménagées en terrasses.

Les parcelles de vigne sont exploitées essentiellement en terrasses, perchées sur les versants exposés au sud/sud-est, à une altitude moyenne de 350 mètres.

 


Le Climat
est soumis à une influence climatique continentale, mais l’orientation des vallées les fait bénéficier d’un climat relativement chaud, de type méditerranéen.

Le paysage est façonné par les coteaux dominant les vallées encaissées, dont les pentes les plus fortes sont peuplées de chênes et de châtaigniers, des prairies, tandis que quelques terres labourables occupent les pentes les plus douces et les plateaux.

Les gelées printanières et automnales limitent la qualité et la quantité de la vendange.

Les mois d’été ensoleillés, chauds et secs assurent une bonne maturité des raisins.

 

 

 

 

Fiche technique

L’AOC « Entraygues - Le Fel » est réservée aux vins tranquilles rouges, rosés et blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 03 novembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 5000 pieds à l’hectare.

Les vignes sont conduites en mode « palissage plan relevé ».

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8500 kilogrammes par hectare ;
- Lorsque l'irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 8000 kilogrammes par hectare.

- L'épamprage de la partie verticale du pied (tronc) est obligatoire et est réalisée avant le stade phénologique dit « véraison ».

2° Vendange

Maturité :

Richesse en sucre des raisins
Ne peuvent pas être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à :
- 180 grammes par litre de moût pour les vins rouges ;
- 170 grammes par litre de moût pour les vins blancs et rosés.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 10.5 %.

Rendement :

Le rendement visé à l’article est fixé à :
- 55 hectolitres par hectare pour les vins rouges ;
- 60 hectolitres par hectare pour les vins blancs et rosés.

Le rendement butoir est fixé à :
- 60 hectolitres par hectare pour les vins rouges ;
- 66 hectolitres par hectare pour les vins blancs et rosés.

Divers :

Les vins sont issus de raisins récoltés manuellement.



Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12,5%.

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- Les vins blancs et rosés font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 janvier de l’année qui suit celle de la récolte.

- Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 mars de l’année qui suit celle de la récolte

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 


3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur

- A l’issue de la période d’élevage les vins blancs et rosés sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er février de l’année qui suit celle de la récolte ;

- A l’issue de la période d’élevage, les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er avril de l’année qui suit celle de la récolte.

Etiquette

L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité géographique plus grande « Sud-Ouest ».



 

Cartes, Photos et Vidéos


Carte du Vignoble du Sud-Ouest

 

 

Adresses

L'Interprofession des Vins du Sud-Ouest
Centre INRA
Chemin de Borde Rouge

BP 92123
31321 Castanet Tolosan

Tél. : 05 61 73 87 06
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.