Fiche sur les vins AOC en France

Côtes d'Auvergne

Situation Géographique
Historique de l'Appellation
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'Appellation
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

Accordez des vins avec des plats

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'AOC « Côtes d'Auvergne » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire.

L'appellation « Côtes d'Auvergne » est situé sur 53 communes du Puy-de-Dôme, longeant la rivière Allier :

Aubière, Authezat, Beaumont, Beauregard-Vendon, Billom, Blanzat, Boudes,
Cébazat, Chalus, Chanonat, Chas, Châteaugay, Châtel-Guyon,
Chauriat, Clermont-Ferrand, Corent, Cournon-d'Auvergne, Le Crest, Dallet,
Gimeaux, Laps, Lempdes, Malauzat, Les Martres-de-Veyre, Ménétrol, Mezel, Mirefleurs, Neschers, Orcet, Pérignat-lès-Sarliève, Pignols, Plauzat, Prompsat,
Riom, La Roche-Blanche, La Roche-Noire, Romagnat, Saint-Amant-
Tallende, Saint-Bonnet-lès-Allier, Saint-Georges-sur-Allier, Saint-Hérent,
Saint-Maurice-ès-Allier, Saint-Sandoux, Saint-Yvoine,
Sauvagnat-Sainte-Marthe La Sauvetat, Sayat, Tallende, Vertaizon,
Veyre-Monton, Vic-le-Comte, Volvic, Yssac-la-Tourette

L'appellation d'origine « Côtes d'Auvergne » suivie ou non de l'une des appellations locales Boudes, Chanturgue, Châteaugay, Corent, Madargues , sur les communes suivantes :

Côtes d'Auvergne-Boudes
Boudes, Chalus, Saint-Hérent

Côtes d'Auvergne-Chanturgue
Cébazat, Clermont-Ferrand

Côtes d'Auvergne-Châteaugay
Cébazat, Châteaugay, Ménétrol

Côtes d'Auvergne-Corent
Corent, Les Martres-de-Veyre, La Sauvetat, Veyre-Monton.

Côtes d'Auvergne-Madargues
Riom.

S'étendant dans le département du Puy-de-Dôme, sur environ 80 kilomètres, du nord au sud, et 15 kilomètres, d'est en ouest, la zone géographique est principalement localisée sur les rebords du bassin de la Limagne et sur les flancs des édifices volcaniques qui la ponctuent entre la chaîne des Monts du Livradois, à l'est, et la chaîne du Sancy, à l'ouest.
Les parcelles de vigne sont en général dispersées en une multitude de petits îlots, presque toujours en situation de coteau bien marqué, à une altitude comprise entre 350 mètres et 550 mètres.

L'aire de production établie en 1951, modifiée en 2008, 2010.

Le vignoble de « Côtes d'Auvergne» est sur une superfice en production :
- en 1789 avec 21000 hectares
- en 1850 avec 34000 hectares.
- en 1895 avec 45000 hectares
- en 2008 avec 330 hectares

 

 

Historique


ETYMOLOGIE

Origine du nom

Le nom « Chanturgue » est d’origine celtique, est issu des mots « cantalo » signifiant « brillant » et « clarus » signifiant « bien visible »

HISTOIRE :

La culture de la vigne dans le département du Puy-de-Dôme remonte au moins au Vème siècle, comme en témoignent les écrits de Sidoine APOLLINAIRE, alors évêque de Clermont.

Au début Moyen-âge, les moines des abbayes bourguignonnes ont amené la bonne parole en Auvergne mais ont aussi apporté la vigne, avec un cépage particulier : le pinot noir, qui a ensuite continué sa route jusque dans la vallée de la Loire, terre où on le surnomme d’ailleurs l’Auvernat (celui qui vient d’Auvergne).

Sous l'impulsion de la noblesse et du clergé, puis de la bourgeoisie, un vignoble de qualité se développe tout au long du Moyen-Âge, et jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, au cours duquel la surface plantée atteint environ 21000 hectares.

En abolissant les entraves à la circulation des vins, la Révolution permet à un très grand nombre de paysans d'accéder à la propriété et de cultiver la vigne. Ainsi, de 1789 à 1804, le nombre de petites propriétés est multiplié par quatre, et de 1789 à 1850 la surface plantée dans le département du Puy de- Dôme passe de 21000 hectares à 34000 hectares. Le cépage gamay N s'impose dans l'encépagement

Au XIXème siècle

1820
En 1820, le vignoble du Puy-de-Dôme représentait 25 000 hectares

1868
Le docteur J. GUYOT note en effet que « Les vignes sont cultivées avec une intelligence ». Une sélection du cépage gamay N, appelé « gamay d’Auvergne » aux grappes « lâches », et au débourrement tardif est identifiée.

Une grande partie du vignoble français est attaqué par le Phylloxéra, le production du vignoble d'auverge augmente afin de répondre à la consommation nationale.

1890
Dès 1890, le phylloxéra progresse rapidement et détruit d’importantes surfaces du vignoble auvergnat.

1895
La superficie du vignoble atteint 45000 hectares en 1895.

Au XXème siècle

1902
Un laboratoire oenologique est créé en 1902

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1912
Le déclin du monde viticole eut lieu dans les années 1890 à 1912 sous les effets conjugués du phylloxera et du mildiou qui anéantirent presque le vignoble.

Qui se souvient des Damas noir, Gouais blanc, Noir Fleurien noir et autres Corbeau noir ? Des cépages autrefois répandus dans tout le département et quasiment disparus après la crise du phylloxera du début du XXe siècle.

1929
un syndicat de défense des vins de « Châteauguay » est fondé en 1929 .

1932
Le syndicat de défense des vins qui s’élargit en 1932, à l’ensemble des vins d’Auvergne.

En 1932, un jugement du Tribunal de Riom accorde l’appellation d’origine « Vins d’Auvergne » aux vins issus des cépages gamay N, pinot noir N et chardonnay B produits sur le territoire de 171 communes du département du Puy-de-Dôme.

1935
Les producteurs unissent alors leurs efforts et créent dès 1935 une cave coopérative, à Aubière

1950
Les producteur créent une seconde cave coopérative, en 1950, la Cave des Coteaux d’Auvergne

1948
Créée en 1948, la Confrérie des Compagnons du Bousset d'Auvergne a pour but de défendre et promouvoir le vignoble des côtes-d'auvergne.

1951
Arrêté du 17 mai 1951 fixant les conditions d'attribution du label " Vins délimités de qualité supérieure " aux vins qui bénéficient respectivement des appellations d'origine " Côtes d'Auvergne " et " Vins d'Auvergne " et permet rapidement de distinguer 5 secteurs :
« Boudes », « Chanturgue », « Châteaugay », « Corent » et « Madargue »

1953
Arrêté modifié du 23 janvier 1953 fixant les conditions d'attribution du label " Vins délimités de qualité supérieure " aux vins qui bénéficient respectivement des appellations d'origine " Côtes d'Auvergne " et " Vins d'Auvergne " .

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1977
Arrêté modifiée en 1977 pour définir les 5 crus et les règles actuelles de production des Côtes d'Auvergne. :

Madargue (12 ha);
Châteaugay (64 ha);
Chanturgue (6 ha);
Corent (32 ha); (pierre à fusil)
Boudes (45 ha)(argiles rouges).

1989
Depuis 1989, la ville de Riom a souhaité préserver le patrimoine riomois en rachetant trois hectares du vignoble de Madargue

1990
Syndicat des viticulteurs de la zone d’appellation d’origine Côtes d’Auvergne : Créé en 1990, à l'initiative de la Fédération Viticole du Puy-de-Dôme, sa mission était de faire accéder les vins des Côtes d'Auvergne à l'AOC. son président Jean-Pierre Pradier, le 16 novembre 2010.

Au XXIème siècle

2008
l’aire parcellaire de production a été approuvée par l’Institut national de l’origine lors de la séance du comité national du 29 mai 2008.

La production familiale est restée particulièrement forte en Auvergne. Ainsi, la superficie de 330 hectares est exploitée, en 2008, par 150 producteurs environ, répartis entre une cinquantaine de caves particulières et une centaine d'apporteurs à la cave coopérative.
Les vins rouges représentent 75% de la production qui s’élève à 11000 hectolitres.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

2010
l’aire parcellaire de production a été approuvée par l’Institut national de l’origine lors de la séance du comité national du 16 novembre 2010.

la Cave des Coteaux d’Auvergne, est renomé en 2010, sous le nom de « Cave
Saint-Verny ».

2011

Cahier des charges de l'AOC « Côtes d’Auvergne »
le décret n° 2011-1379 du 25 octobre 2011, JORF du 28 octobre 2011

Les modifications :
* Passage de AOVDQS à AOC

Syndicat des viticulteurs de la zone d’appellation d’origine Côtes d’Auvergne : son président Jean-Pierre Pradier céde sa place en 2011, à Pierre Goigoux.

Le vignoble du Puy-de-Dôme, réduit à quelque 300 hectares, en 2011.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013

Syndicat des viticulteurs de la zone d’appellation d’origine Côtes d’Auvergne : son président Pierre Goigoux céde sa place en 2013, à Philippe Heyraud .

Cahier des charges de l'AOC « Côtes d’Auvergne »
modifié par décret n° 2013-1077 du 28 novembre 2013
publié au JORF du 30 novembre 2013

2014
Le Syndicat est aujourd’hui l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de l’AOC Côtes d’Auvergne. Les principales missions (extrait des statuts adoptés en assemblée générale extraordinaire du 1er octobre 2014).
Le syndicat contribue à la mission d’intérêt général de préservation et de mise en valeur des terroirs, des traditions locales et des savoir-faire, ainsi que des produits qui en sont issus, et à ce titre :
il élabore les projets de cahier des charges, contribue à leur application par les opérateurs et participe à la mise en œuvre des plans de contrôle notamment en réalisant le contrôle interne auprès des opérateurs.
il participe aux actions de défense et de protection du nom, du produit et du terroir, à la valorisation du produit ainsi qu’à la connaissance statistique du secteur.
il met en œuvre les décisions du Comité National de l’INAO le concernant.
Le syndicat met également en œuvre des actions de valorisation du produit à travers des opérations de promotion.

2015
Syndicat des viticulteurs de la zone d’appellation d’origine Côtes d’Auvergne : son président Philippe Heyraud céde sa place en 2015, à Yvan Bernard .
Le Syndicat est aujourd’hui l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) de l’AOC Côtes d’Auvergne.

La superficie du vignoble atteint 700 hectares en 2015.

2016
2016 avait aussi été une année compliquée : du gel au printemps, de la grêle en été.

Madargue: Il n’y a que deux vignerons en activité sur l’aire de cette dénomination et seulement 70 hectolitres sont produits chaque année.
Châteaugay: 1.350 hectolitres de vin rouge AOC châteaugay sont produits chaque année.
Chanturgue : C’est le plus petit et le plus insolite des crus, avec une production de 100 hectolitres annuels
Corent : C’est le seul cru de vin rosé de l’AOC côtes-d’auvergne. Il s’en produit 680 hectolitres chaque année.
Boudes : Avec 1.100 hectolitres par an.

2017
13 sept. 2017 - Les vignerons de l'AOC Côtes d'Auvergne ont commencé déjà les vendanges.
Les premières vendanges naturistes d'Auvergne ont eu lieu ce samedi 30 sept. 2017 matin sur une parcelle du domaine de la Tour de Pierre situé au Crest.

Les vignerons auvergnats, comme la majorité de leurs collègues, ne garderont pas un souvenir impérissable de 2017 : « Une année noire, avec deux coups de gel au mois de mai qui ont détruit jusqu’à 40 % de la récolte?! », explique Pierre Desprat, directeur des caves Saint-Verny

2018
Un hectare de vigne consacré à la préservation des vieux cépages auvergnats :
Canari Noir, Chanis gris, Gouais Blanc… En tout 22 cépages et 170 variétés de Côtes d’Auvergne oubliés vont être replantés sur un coteau sud du puy d’Anzelle, dans le Puy-de-Dôme, grâce à la création d’un conservatoire d’anciens cépages, en partenariat avec la ville de Cournon .

Chez David Rougeyron qui possède 14 hectares de vignes dans le secteur de Châteaugay. « Nous allons commencer à vendanger ce mardi 18 septembre 2018.
l’année 2018 est synonyme de retour à la normale au niveau de la production générale et des rendements dans le département.
Cependant, ces aléas climatiques ont eu beaucoup moins d’impact sur les vignes que les années précédentes, laissant présager une belle récolte, notamment dans le nord vers Châteaugay et les Côtes de Chanturgue.
Pour la soixantaine de viticulteurs de la cave Desprat Saint-Verny répartis sur 165 hectares, là aussi, on a le sourire. « Les vendanges ont commencé cette semaine sur les pinots noirs, le cépage le plus avancé car les chardonnay ne sont pas tout à fait mûrs. La sécheresse depuis juillet a été plus inquiétante car elle a bloqué la maturation sur certaines parcelles. Mais les pluies de ces derniers jours ont permis de débloquer la maturité. Les pinots sont prêts et ils seront vendangés en premier, ce qui n’est pas commun. »


Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire


 

 

 

Les Cépages

Appellation « Côtes d'Auvergne » :
Cahier des Charges du 28 novembre 2013, publié au JORF du 30 novembre 2013
Vins blancs:
Chardonnay
Vins rouges
et rosés


- cépage principal : gamay N ;
- cépage accessoire : pinot noir N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 50 % de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins rouges et rosés, proviennent du seul cépage gamay N, ou de l’assemblage de raisins ou de vins selon les dispositions fixées pour les règles de proportion à l’exploitation.

 

 


Ampélographie
( étude des cépages)

 

Chardonnay :
Le cépage Chardonnay B provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le chardonnay n'est apparu en France qu'au début du 20e siècle ! Jusqu'à la fin du 19e siècle en Bourgogne, point de trace de ce cépage, il était comfondu avec le pinot blanc. C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement du « pinot blanc B ».

Pinot Noir :
appelé localement aussi « Pinot noirien », « Pinot beurot », « Pinot liebault ».

Gamay N:
Le cépage Gamay N provient, d'après les analyses génétiques publiées, d'un croisement entre le Pinot et le Gouais B.
Le cépage Gamay est signalé vers 1327 à Millau (Sud-Ouest) et vers 1349 en Bourgogne.
Mutations :
Le gamay teinturier de Bouze est une mutation observée par Caumartin en 1832 sur une souche de gamay noir à jus blanc. Il est originaire du village bourguignon de Bouze-lès-Beaune (Côte-d'Or).
Le gamay fréaux est une mutation observée par Antoine Fréaux en 1841 à Couchey (Côte d'or) sur une souche de gamay de Bouze.

HISTORIQUE

Au début Moyen-âge Les moines des abbayes bourguignonnes ont apporté un cépage particulier : le pinot noir, où on le surnomme d’ailleurs l’Auvernat (celui qui vient d’Auvergne).
début du XXe siècle Qui se souvient des Damas noir, Gouais blanc, Noir Fleurien noir et autres Corbeau noir ? Des cépages autrefois répandus dans tout le département et quasiment disparus après la crise du phylloxera du début du XXe siècle.
1958 : C'est Pierre Galet en 1958 qui a permis de le différencier définitivement le « pinot blanc B » et le Chardonnay.
1997 : Grâce à une équipe américaine conduite par Carole Meredith à l'université de Davis, l'analyse ADN du cépage a montré que le Gamay est un hybride entre le pinot noir et le gouais, un cépage blanc du Moyen Age.
2018 : Canari Noir, Chanis gris, Gouais Blanc… En tout 22 cépages et 170 variétés. de Côtes d’Auvergne oubliés vont être replantés sur un coteau sud du puy d’Anzelle, dans le Puy-de-Dôme, grâce à la création d’un conservatoire d’anciens cépages, en partenariat avec la ville de Cournon
 

 

 

 

Sols et Climat


Le sol
est composé de terroir marno-calcaires et volcaniques, conférant aux vins un caractère très marqué.

Les parcelles délimitées pour la récolte des raisins présentent des sols issus de matériaux très variés comme des marnes, des basaltes, des colluvions volcaniques, des granits, des gneiss.
Les sols sont par contre tous caractérisés par un très bon comportement thermique, une faible réserve en eau et les parcelles sont le plus souvent bien exposées.

Le vignoble de « Madargue » correspond ainsi, sur la commune de Riom, à une butte viticole marneuse de couleur blanche.

Le vignoble de « Chanturgue » occupe les fortes pentes (plus de 25%) d’un plateau basaltique.

Le vignoble de« Châteaugay » occupent les flancs d’une ancienne coulée basaltique fragmentée en plusieurs petits plateaux.

Le vignoble de « Corent » tire sa notoriété d’un « puy » apparu lors des
dernières éruptions et présentant des sols de couleur sombre riches en colluvions volcaniques.

Le vignoble de « Boudes » occupent une vaste colline calcaire protégée à son sommet par une coulée basaltique.

 

 



Le Climat
est semi-continental.

L’effet de foehn dû à la présence de la chaîne des Puys et du massif du Sancy, la protège des masses humides venant de l’ouest et maintient une température plus élevée que dans l’environnement géographique général.

 

 

 

 

Fiche technique

L'Appellation « Côtes d’Auvergne » est réservé aux vins tranquilles rouges,
rosés et blancs.
Les dénominations géographiques complémentaires suivantes sont réservées aux vins tranquilles rouges :
- « Boudes » ;
- « Chanturgue » ;
- « Châteaugay » ;
- « Madargue ».
La dénomination géographique complémentaire « Corent » est réservée aux vins tranquilles rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges du 28 novembre 2013
publié au JORF du 30 novembre 2013

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4400 pieds par hectare.

Les vignes sont taillées avec un maximum de 12 yeux francs par pied.

Le palissage est obligatoire.

- La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9000 kilogrammes par hectare ;
- Pour les dénominations géographiques complémentaires, la charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 8500 kilogrammes par hectare.

L'irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :

Richesse minimum en sucre :
- Pour les vins blancs : 165 grammes par litre de moût
- Pour les vins rouges : 175 grammes par litre de moût
- Pour les vins rosés : 165 grammes par litre de moût
- Pour « Boudes », « Chanturgue », « Châteaugay », « Madargue » : 185 grammes par litre de moût
- Pour « Corent » : 175 grammes par litre de moût

Titre alcoométrique volumique naturel minimum :
- Pour « Côtes d’Auvergne » : 10,5 %
- Pour les Dénominations géographiques : 11%

Rendement :

Le rendement est fixé à:
- Pour « Côtes d’Auvergne » : 55 hectolitres par hectare.
- Pour les Dénominations géographiques : 52 hectolitres par hectare

Le rendement butoir est fixé à:
- Pour « Côtes d’Auvergne » : 60 hectolitres par hectare.
- Pour les Dénominations géographiques : 58 hectolitres par hectare

Divers :

 



Chai


1° Arrivée du Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Pour les vins rouges, les techniques soustractives d’enrichissement sont autorisées, et le taux maximum de concentration partielle par rapport aux volumes mis en oeuvre est fixé à 10 % ;

Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12,5 %.

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

 

3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont conservés, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur.
Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l'article D. 644-35 du code rural.
(15 décembre ou 1er décembre sur autorisation)


 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire

 

 

Adresses

Fédération Viticole du Puy-de-Dôme
11 allée Pierre de Fermat
63170
AUBIERE

Tél. 04 73 44 45 19
Fax. 04 73 44 45 21
mail : federation.viticole.puy.
de.dome@wanadoo.fr

sites :
www.fedeviti-puydedome.com

Musée de la Vigne et du vin de Basse Auvergne

24 bis avenue Jean Noëllet
à Aubière
(Puy-de-Dôme)
Tél. 04 73 27 60 04
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
ABONNAT
Jacques et Xavier
vignerons à CHALUS
Puy de Dôme
 
Bonjean
Marcel et Stéphane
Viticulteur à Blanzat
Site Internet
www.vin-auvergne-bonjean.com/
Domaine Sauvat  

Tel 04 73 96 41 42
Le Blog
www.sauvat-vins.com

Tricot
Marie et Vincent
   
Vignoble Gilles PERSILIER    

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.