Fiche sur les vins AOC en France

Sancerre

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Sancerre » est situé dans la région viticole du Val de Loire.

Le vignoble de "Sancerre" est situé sur aux portes de la bourgogne .

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Sancerre » est situé dans le département du Cher, sur le communes de :

Bannay, Bué, Crézancy-en-Sancerre, Menetou-Râtel,
Ménétréol-sous-Sancerre, Montigny, Saint-Satur, Sainte-Gemme-en-Sancerrois, Sancerre, Sury-en-Vaux,
Thauvenay, Veaugues, Verdigny, Vinon.

 


 

 

 

Historique

Origine du nom « Sancerre »

D'après quelques historiens, le nom Sancerre est tiré « de César le Sacré » et christianisé plus tard en « Saint-Cere ».

HISTOIRE

Il remonte avec l'arrivée des Romains.

La création du vignoble sancerrois remonterait aux premiers siècles de notre ère. Les auteurs romains, Pline l'Ancien et Lucius Columella, dans le traité d'agronomie De Rustica, mentionnent l'existence d'un plan de vigne gaulois sur les bords de Loire, la Biturica, dénomination à rapprocher du peuple Biturige.

582
En 582, dans ses écrits, Grégoire de Tours mentionne l’existence du vignoble de Sancerre .

Au IXème siècle

La production des vins de Sancerre est répertoriée dans les actes féodaux et les chartes royales qui font état des crus du Berry en 820.

Au XIème siècle

Raoul TORTAIRE, moine de Saint-Benoît-sur-Loire, écrit, au XIème siècle, que la région de Sancerre « regorge de vins ».

Au XIIème siècle

C’est au XIIe siècle que le vignoble connut un véritable essor principalement grâce aux efforts des moines Augustins de l’abbaye de Saint-Satur, des comtes de Sancerre et des moines Bénédictins pour le vin de Menetou-Salon. Sancerre produisait alors un vin rouge réputé issu principalement du pinot noir, exporté par la Loire. Pour cette raison, il sera souvent mentionné dans les écrits royaux.

Du XIIe siècle au XVe siècle, les vins du Cher se retrouvent sur les tables de nombreuses cours royales. Guillaume le Breton, poète du Roi et le poète lyric normand Henry d'Andely, tous deux contemporains de Philippe Auguste (1180-1223) classent le vignoble de Sancerre parmi les plus célèbres du Royaume. Jean de France, Duc de Berry (1340-1416) estimait comme étant "le meilleur du Royaume, le vin de Sancerre" et fait éditer une chartre relative à la vente des vins de Reuilly.

Au XVIème siècle

1556
Grande sécheresse et fortes chaleurs à peu près générales. Dans le Vendômois « la terre ne fut point trempée de Pâques jusqu'à la Toussaint ; elle brûlait les pieds de ceux qui marchaient pieds nus. «Aucune pluie ne tombe de mars à novembre dans la Loire et d'avril à octobre dans le Cher. Bans le Berry, on commence à moissonner les blés dès la fin de mai 1556 et à vendanger au début d'août 1556.

1567
En 1567, Nicolas de Nicolay dans sa Description générale des Pays et Duché de Berry puis au XVIIe siècle Gaspard Thaumas de La Thaumassière dans son Histoire du Berry ne tarissent pas d'éloges sur le vignoble et les vins de Sancerre.

Au XVIIème siècle

1637
Grande sécheresse d'avril à octobre dans le Centre et le Massif Central. On vendange dès le mois d'août 1637 à Bourges et à Orléans.

Au XVIIIème siècle

1777
L’abbé POUPARD, curé de Sancerre, dans son livre « Histoire de la ville de Sancerre » en 1777, décrit les sols du sancerrois: « Il n’y a peut-être pas de terroir plus coupé et plus différencié que celui des montagnes du Sancerrois. Les ravins, qui y sont multipliés, offrent partout des veines de terres différentes ». Dans ce livre, il relate également le commerce international des vins : « J’ai vu quelquefois, les habitants de Sancerre envoyer leur vin en Angleterre et en Ecosse ».

1789
Dans le bailliage de Sancerre, on demande dans les cahiers de doléances de 1789 « qu’il y ait une jauge uniforme pour les vins » .

Au XIXème siècle

1873
La notoriété et la réputation des vins de « Sancerre» déjà évoquées par Jules GUYOT, en 1873 : « Au premier coup d'oeil jeté sur les vignes de Saint-Satur et de Sancerre, on reconnaît un vignoble précieux par l'extrême propreté de la terre, par les relevages, les accolages et les rognages faits avec un soin extrême; on comprend qu'il y a là, de longue main, de bonnes pratiques, bien payées par de bons produits »

 

1886
Planté essentiellement en Pinot, il fut détruit par le phylloxera à la fin du XIX siècle.

À partir de 1886, le Sancerrois connu le terrible fléau du phylloxéra (pucerons parasites qui s’attaquent aux racines de la vigne), qui détruisit la totalité du vignoble à la fin du XIXe siècle.

Après la crise phylloxérique, la connaissance et l’expérience du milieu géographique conduisent les professionnels à opter pour le choix d’une replantation progressive du vignoble en cépage sauvignon B pour la production de vins blancs et en cépage pinot noir N pour la production des vins rouges et rosés.

Au XXème siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1921
Dès 1921, les producteurs s’organisent autour de l’« Union Viticole Sancerroise » qui a la charge de défendre les intérêts des producteurs.

1931
En 1931, devant la notoriété déjà acquise par les vins de « Sancerre » et l’existence de vins produits sous le nom de « Sancerre » sans en respecter l’encépagement, les producteurs décident de saisir la justice. Par jugement rendu le 20 juillet 1931, seuls sont autorisés à être commercialisés sous le nom de « Sancerre » les vins produits à partir des cépages sauvignon B et pinot noir N, sur les communes de la zone géographique.

1936
En 1936, l'AOC « Sancerre » prend naissance pour les vins blancs, par le décret du 14 novembre 1936

1956
En 1956, est créé le « Comité de Propagande des Vins de Sancerre » qui devient par la suite, le « Comité de Promotion des Vins de Sancerre », filiale de l’« Union Viticole Sancerroise », et qui a la charge de la communication et de la promotion.

1959
En 1959, l'AOC « Sancerre » s'agrandit avec les vins rouges et rosés.

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1998
Modification du décret :
Décret du 18 mars 1998 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Menetou-Salon » et « Sancerre »
A l'article 1er bis du décret du 23 janvier 1959 susvisé relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Sancerre », la commune « Menetou-Salon » est remplacée par « Menetou-Râtel ».

Au XXI ème siècle

2005
Le vignoble de Sancerre s’étend sur 2770 hectares.
La superficie en production est de :
2 000 hectares pour vins blancs,
450 hectares pour les vins rouges,
142 hectares pour les rosés
La Production est de:
130 000 hectolitres pour les vins blancs,
24 000 hectolitres pour les vins rouges,
9 000 hectolitres pour les vins rosés

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

La date du début des vendanges est le lundi 21 septembre 2009 pour le Pinot Noir et la Sauvignon.

En 2009, la production représente un volume de 150000 hectolitres, pour environ 2800 hectares de vignes exploités essentiellement par des entreprises familiales.
Plus de 50% de cette production est commercialisée hors du territoire national ou exportée dans plus de 100 pays.

2011
Le Domaine Jolivet agrandit son vignoble, de 2 hectares de silex à l'état pur, qui fait désormais le domaine à 60 hectares.

Cahier des charges de l'AOC « Sancerre »
le décret n° 2011-1021 du 25 août 2011, JORF du 27 août 2011

 

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Le vignoble Sancerrois s’étend sur plus de 2 900 hectares, sur la rive gauche de la Loire.
Les vendanges ont démarré lentement. A Sancerre, les parcelles les plus précoces ont été rentrées à partir 2 octobre 2013. La majorité des raisins ont été cueillis entre le 7 et le 19 octobre 2013.
Production totale 2013 : 169 738 hl
· Blancs : 137 588 hl, Rouges : 18 141 hl, Rosés : 14 009 hl
Superficie en production : 2 903 ha
Répartition des ventes en volume en 2012-2013 : France 43% et Export 57%
308 vignerons, 21 négociants-producteurs, une cave coopérative.

 

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la loire

 

 



Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Sancerre » :
Vins blancs :
 Sauvignon
Vins rouges et rosés
  Pinot Noir  


Ampélographie
( Etude des cépages )

Sauvignon
Le cépage « Sauvignon » est un cépage de vigne (Vitis vinifera) français.
Le sauvignon est connu depuis des siècles :
- La première mention Apparu en France sous le règne d'Henri IV (1553-1610) à la fin du 16ème siècle, quand le raisin était connu sous le nom de Surin (Vendôme).
- il est formellement identifié dans le vignoble des Graves en 1736, et à Pouilly-sur-Loire en 1783.
Ce cépage est parfois nommé Savagnou, dans les Pyrénées-Atlantiques, Douce blanche, Blanc doux ou Libournais en Dordogne.
Le profilage de l'ADN a suggéré que Sauvignon blanc pourrait être liée au Chenin Blanc et/ou Traminer.
Le « cabernet sauvignon » est issu du croisement de cabernet franc et du sauvignon..


Cépage : sauvignon

HISTORIQUE

1886 : le Sancerrois connu le terrible fléau du phylloxéra
1890 : replantation progressive en cépage sauvignon B et pinot noir N

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est constitué de 3 types:
                                               * terres blanches (argilo-calcaires)
                                               * caillottes et griottes (calcaire)
                                               * terres argilo-silicieuses


Terroir de sancerre

Située sur les rebords sud-est du Bassin Parisien, la zone géographique de l'appellation d’origine contrôlée « Sancerre » repose sur une succession de collines dont les sommets culminent entre 200 mètres et 400 mètres sur la rive gauche de la Loire.

Le relief, assez marqué, est caractérisé par d’importants coteaux plus ou moins courbes, aux orientations multiples qui se répartissent sur 14 communes du département du Cher.
Les pentes qui portent le vignoble, implanté entre 180 mètres et 350 mètres d’altitude, sont souvent très importantes, avec des déclivités pouvant, par endroits, dépasser 50%.

La région est affectée par un système de failles nord-sud, contrecoup de la surrection alpine, à l'origine d'un petit fossé d'effondrement qu'emprunte la Loire sur une partie de son cours. En particulier, les deux célèbres failles dites « de Sancerre » et « de Thauvenay » traversent le vignoble de part en part. Elles mettent en contact les couches affaissées du Crétacé et de l’Eocène avec les formations du Jurassique de
la partie occidentale de la zone géographique.

L’érosion intense a mis à nu le socle, avec développement de trois grands types
de sols sur lesquels les parcelles sélectionnées pour la récolte des raisins sont implantées :
- les marnes dénommées aussi « terres blanches » issues du Kimméridgien, que l'on rencontre en particulier sur les plus fortes pentes et reconnaissables aux milliers de petites coquilles d’huitres en forme de virgule (ostrea virgula)
- les sols développés sur calcaires dénommés « caillotes » ou « cris », issus de l'Oxfordien et du Portlandien,
- les sols argilo-siliceux dénommés « chailloux » ou « silex », issus du Cénomanien et de l'Eocène.

 

Le Climat est océanique dégradé.

Le massif du « Pays Fort », à l’ouest du vignoble, nuance cette caractéristique océanique par un effet de foehn.

La pluviométrie se situe autour de 650 millimètres et caractérise un ensemble abrité des vents humides, alors qu’elle dépasse 750 millimètres sur les collines du massif du « Pays Fort » qui culmine à 435 mètres.

Par ailleurs, la Loire joue un rôle prépondérant de régulateur thermique en drainant l’air froid des vallées viticoles perpendiculaires. Les températures, lors du cycle végétatif de la vigne, sont ainsi atténuées.

 

 

 

 


Fiche technique

L’appellation d’origine contrôlée « Sancerre » est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 25 Août 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation
de 6100 pieds à l’hectare.

Le palissage est obligatoire.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 10500 kilogrammes par hectare pour les vins blancs ;
- 9500 kilogrammes par hectare pour les vins rouges et rosés.

L’irrigation est interdite.

2° Vendange

Maturité :
La richesse minimum en sucre des raisins à 170 grammes par litre de moût pour les vins blancs et 175 grammes par litre de moût pour les vins rouges et rosés.

Rendement :
Le rendement est de :
Vins blancs 65 hectolitres par hectare.
Vins rosés 63 hectolitres par hectare.
Vins rouges 59 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est de
Vins blancs 75 hectolitres par hectare.
Vins rosés 69 hectolitres par hectare.
Vins rouges 69 hectolitres par hectare.



Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
L'aire de production des vins ayant droit à cette appellation d'origine contrôlée est délimitée à l'intérieur de communes indiqué dans le cahier des charges.

 

2° Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation contrôlée devront provenir des raisins récoltés à bonne maturité et vinifiés conformément aux usages locaux, ils bénéficieront de toutes les pratiques oenologiques actuellement autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 13 %.

Le titre alcoométrique volumique naturel des vins de 10,5 % .

Les lots de vin rouge prêts à être commercialisés en vrac ou au stade du conditionnement, présentent une teneur en acide malique inférieure ou égale à 0,3 gramme par litre.

L’utilisation de morceaux de bois est interdite

Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 1er mars de l’année qui suit celle de la récolte.



3° Contrôles
Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance, pour le compte de l'INAO, sur la base d'un plan de contrôle approuvé.

Les bulletins d'analyse sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement.

 

Commercialisation

Date de mise en marché à destination du consommateur
Les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 15 mars de l’année qui
suit celle de la récolte, à l’issue de la période d’élevage.

 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC, dans le Val de Loire

Carte du vignoble de Sancerre

Coupe du terroir de Sancerre

Terroir de sancerre

Ville et Vignoble de Sancerre

Etiquette de Sancerre

 

 

Adresses

Union Viticole Sancerroise
  Tél. 02 48 78 51 03
uvs@wanadoo.fr
Maison des Sancerre
  Tél. 02 48 54 11 35
www.maison-des-sancerre.com
BIVC (Bureau Interprofessionnel des Vins du Centre)
  Tél. 02 48 78 51 07
www.vins-centre-loire.com
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx

Domaine du Carrou

Dominique Roger

Vigneron à Bué
 
Domaine Daulny    
Domaine Fouassier   Site Internet
www.fouassier.fr
Domaine Henri Bourgeois    

Domaine Jolivet

Pascal Jolivet

  Site Internet
http://www.pascal-jolivet.com/
Domaine Lucien Crochet
Place de l'église
18300 Bué
Site Internet :
www.lucien-
crochet.fr

Domaine la Moussière

Alphons Mellot

   
Domaine Pellé    

Domaine Vincent Pinard

Clémant et Florent Pinard

42 rue St Vincent
18300 Bué
Tel 02 48 54 33 89
Domaine Vacheron
1 rue du Puits Poulton
Sancerre
 

Vignoble Chotard

BRIGITTE ET DANIEL CHOTARD

18300
CREZANCY-en-SANCERRE
Tél. 02 48 79 08 12
Fax 02 48 79 09 21
mail : sancerre@
danielchotard.fr

Vignoble Mellot

Joseph Mellot

  Site Internet
josephmellot.com

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.