Fiche sur les vins AOC en France

Luberon

Anciennement :
1951 à 1998: VDQS Côtes du Luberon
1999 à 2009 : AOC Côtes du Luberon

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Luberon » est situé dans la région viticole de la Vallée du Rhône .

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Luberon » est situé dans le département de Vaucluse , sur les 36 communes suivantes :

Ansouis, Apt, La Bastide-des-Jourdans, La Bastidonne, Beaumont-de-Pertuis, Bonnieux, Cabrières-d'Aigues, Cadenet, Castellet, Cheval-Blanc, Cucuron, Goult, Grambois, Lacoste, Lauris, Lourmarin, Maubec, Ménerbes, Mérindol, Mirabeau,
La Motte-d'Aigues, Oppède, Pertuis, Peypin-d'Aigues, Puget-sur-Durance, Puyvert, Robion, Saignon, Saint-Martin-de-Castillon, Saint-Martin-de-la-Brasque, Sannes,
Les Taillades, La Tour-d'Aigues, Vaugines, Villelaure, Vitrolles-en-Luberon.

 

La zone géographique, autour du massif calcaire du Luberon, s’étend de Cavaillon, à l’ouest, jusqu’à Manosque, à l’est, sur 55 kilomètres de long et 18 kilomètres de large et culmine, au Mourre Nègre, à 1125 mètres d’altitude.
Cette zone, inscrite à l’intérieur de l’ensemble des vignobles de la Vallée du Rhône, est limitée, au nord, par la vallée du Coulon/Calavon (vallée d’Apt), limitrophe de l’appellation d’origine contrôlée « Ventoux », au sud, par la vallée de la Durance (Cavaillon Pertuis), et est bordée, à l’est, par le début des Alpes de Haute Provence et, à l’ouest, par la plaine du Vaucluse.

Le vignoble de « Luberon » est sur une superfice en production :
- en 2007 avec 3152 hectares
- en 2010 avec 3300 hectares

 

 

 

Historique

ETYMOLOGIE :
Origine du nom « Luberon »

Le nom Luberon

HISTOIRE :

La culture de la vigne est attestée, dès l’époque romaine, avec les vestiges de grandes villae, par exemple à Menerbes, avec la villa Mananca ou à Cadenet, avec la villa Marciana.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.

Au XV ème Siècle

1414
Les cadastres communaux de 1414 déposés aux archives départementales donnent les preuves formelles de la présence et de l’importance de la culture de la vigne sur les deux versants du Luberon.
En effet on y trouve mentionnées les superficies complantées en vigne sur les communautés de Bonnieux pour 1662 fosserées (La fosserée correspondait à une plantation de 500 ceps), Menerbes, pour 883 fosserées, Robion, pour 77 saumées ».

Au XVII ème Siècle

1698
Les vins du Luberon virent leur zone d’influence déborder le Luberon pour intéresser des marchands d’autres régions de France et même à l’étranger. C’est ainsi qu’en novembre 1698 M.Goudet, marchand à Genève chargea les courtiers J.Bet et E.Janselme de lui acheter 250 tonneaux de vin de la Coste de Maubec et 300 tonneaux de Goult, et Lacoste

Au XX ème Siècle

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1920
En 1920, la première cave coopérative du département est fondée à Bonnieux.

1925
Dès 1925, la cave coopérative de la Tour d’Aigues « La vinicole des coteaux » utilise le nom « Coteaux du Luberon »

1951
Amédée GINIES, à l’origine de la création du premier syndicat, entreprend avec d’autres producteurs une démarche de reconnaissance en appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure. En 1951 l’appellation d’origine est reconnue par un jugement du tribunal d’Apt.
L'arrêté du 20 décembre 1951 fixe les conditions d'attribution du label " Vins délimités de qualité supérieure " (VDQS ) aux vins à appellation d'origine " Côtes du Luberon "
-JORF du 22 décembre 1951 page 12758

1966
Marrenon, structure de commercialisation créée en 1966, fédère l’ensemble des caves coopératives

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1984
Il y a 17 caves coopératives en 1984, et 17 caves particulières (vignerons).

En 1984, un dossier dedemande d’accession en appellation d’origine contrôlée est constitué

1988
décret du 26 Février 1988 qui donne l'AOC à l'appellation « Côtes du Luberon »

1992
Décret du 7 juillet 1992 relatif à l'AOC« Côtes du Lubéron » - J.O Numero 160 du 11 Juillet 1992 : Modification sur l'encépagement

1994
avec une production de 94.000 hls, en 1994

1996
Les vignerons adhèrent à l'organisation interprofessionnelle Inter Rhône en 1996

Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l'aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors des séances du comité national compétent des 4 et 5 septembre 1996.:

Le Cahier des charges défini l'aoc « Côtes du Luberon »,
par le Décret du 5 décembre 1996
J.O Numero 286 du 8 Decembre 1996

 

Au XXI ème Siècle

2002
La superficie exploitée est de 4239 hectares en 2002, avec une production de 165.293 hls

2003
millésime caniculaire, hors normes

2007
En 2007, les 3152 hectares de l'appellation ont produit 127 450 hectolitres.
L'Appellation d'origine contrôlée luberon est constituée à 40% de vin rouge, 40% de vin rosé et 20% de vin blanc.

2008
Le 1er novembre 2008, les Côtes du Luberon et les Côtes du Ventoux, représentants de deux symboles magiques de la Provence, le Mont Ventoux et le Luberon, deviennent officiellement l’AOC Luberon et l’AOC Ventoux.

2009
Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Le Cahier des charges défini l'aoc « Luberon »,
par le Décret n° 2009-1135 du 18 septembre 2009
JORF n°0219 du 22 septembre 2009

Modification du décret du 18 septembre 2009 :
* L'appellation « Côtes du Luberon » devient « Luberon ».
La commercialisation des vins blancs et rosés de L'aoc « Luberon » uniquement pour la récolte 2009 pourra commencé le 1er novembre 2009
* Augmentation de la richesse en sucre des raisins et du titre alcoométrique volumique naturel
* Augmentation des rendements

2010
En 2010, les vignes occupent une surface de 3300 hectares environ, pour une production de 150 000 hectolitres élaborée par 51 caves particulières et 10 caves coopératives.

2011

Cahier des charges de l'AOC « Luberon »
le décret n° 2011-1378 du 25 octobre 2011, JORF du 28 octobre 2011

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2013
Vendange 2013 : -9 % par raport à 2012, avec 140 000 hl pour l'AOC Luberon

 

 

 

 

Voir aussi : Histoire de la vallée du Rhône

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Luberon » :
Cahier des charge du 18 septembre 2009
Tout producteur qui a des hybrides dans son exploitation ne peut revendiquer le droit à l'appellation d'origine contrôlée " Côtes du Luberon ".

 

 

Vins blancs

cépages principaux :
bourboulenc B, clairette B, grenache blanc B, marsanne B, roussanne B, vermentino B (localement dénommé Rolle) ;
cépage complémentaire :
ugni blanc B ;
cépage accessoire :
viognier B.

 

Vinification

Les vins proviennent de l'assemblage d'au moins deux cépages au stade de la mise en marché à destination du consommateur.
Les vins blancs proviennent de l'assemblage de raisins ou de vins issus majoritairement des cépages principaux.

 

 

 

Vins rosés

cépages principaux :
grenache N, mourvèdre N, syrah N.
cépages accessoires :
bourboulenc B, carignan N, cinsaut N, clairette B,
grenache blanc B, marsanne B, marselan N, roussanne B,
ugni blanc B, vermentino B (localement dénommé rolle),
viognier B.

 

Vinification

Les vins proviennent de l'assemblage d'au moins deux cépages au stade de la mise en marché à destination du consommateur.

 

 

Vins rouges

cépages principaux :
grenache N, mourvèdre N, syrah N.
cépages accessoires :
bourboulenc B, carignan N, cinsaut N, clairette B,
grenache blanc B, marsanne B, marselan N, roussanne B,
ugni blanc B, vermentino B (localement dénommé rolle),
viognier B.

 

Vinification

Les vins proviennent de l'assemblage d'au moins deux cépages au stade de la mise en marché à destination du consommateur.
Les vins rouges proviennent de l'assemblage de raisins ou de vins issus majoritairement des cépages principaux.

Historique

1988
Les cépages les cépages counoise N, gamay N, pinot noir N, piquepoul noir N ne sont plus autorisés dans l'AOC « Côtes du Luberon ».
Mais, les vignes plantées avant le 26 février 1988, avec les cépages counoise N, gamay N, pinot noir N, piquepoul noir N, continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation d'origine contrôlée jusqu'à leur arrachage .
Pour les vins rouges, la proportion des cépages counoise N, gamay N, pinot noir N, piquepoul noir N, ensemble ou séparément, est inférieure ou égale à 10 % de l'encépagement.

1990
A partir de 1990, l'Ugni blanc sera limité à 70 % de l'encépagement

1995
Pour les vins blancs :
- A partir de 1995, l'Ugni blanc sera limité à 50 % de l'encépagement .
Pour les vins rouges et rosés :
- Grenache noir et Syrah noir doivent représenter ensemble (les deux étant obligatoirement présents), au minimum 60 % de l'encépagement de l'ensemble des parcelles produisant des vins rouges ou rosés, à partir de la récolte 1995.
- La Syrah devra, à partir de la récolte 1995, représenter au moins 10 % de l'encépagement.
- Le Carignan doit représenter au maximum 20 % de l'encépagement, à partir de la récolte 1995.

2009
- Arrivée et autorisation du cépage viognier, dans l'AOC Luberon (blanc, rouge, rosé), avec le cahier des charges du 18 septembre 2009.
La proportion du cépage viognier B est inférieure ou égale à 10 % de l'encépagement.

2010
- La disposition relative à l'obligation d'une proportion minimale de 20 % de l'encépagement de l'exploitation, pour le cépage syrah N, s'applique à compter de la récolte 2010. (cahier des charges du 18 septembre 2009)

2038
Les vignes plantées avant le 26 février 1988, avec les cépages counoise N, gamay N, pinot noir N, piquepoul noir N, continuent à bénéficier, pour leur récolte, du droit à l'appellation d'origine contrôlée jusqu'à leur arrachage et au plus tard jusqu'à la récolte 2038 incluse. (cahier des charges du 18 septembre 2009.)


 

 

 

Sols et Climat

Le sol est composé de côteaux calcaires .


Voir : Cartes et Photos

Le Luberon est issu d'une bande de terre émergée qui formait au secondaire un isthme entre la fosse vocongienne (Mer alpine) et la Méditerranée.
3 unités géologiques se distinguent :
* Le bassin d'Apt, zone synclinale où alterne des assises calcaires et marneuses,
* Le massif du Luberon, d'assise calcaire où l'érosion fait apparaître des horizons marno-calcaires,
* La Pays d'Aigues est formé essentiellement de sables miocènes et d'une mollasse dans la région de Cucuron. Dans la partie occidentale du sud Luberon réapparaissent les assises calcaires


Le Climat est de type méditerranéen avec l'influence d'un climat plus continental en provenance des Alpes et de la Vallée du Rhône. Avec environ 2600 heures d'ensoleillement par an, le Luberon se situe parmi les régions de France disposant de la meilleure insolation.

A l’intérieur de la zone géographique, la comparaison de moyennes sur de nombreuses années démontre les faibles écarts de température moyenne annuelle entre le versant nord (12,9°C à Apt) et le versant méridional du Luberon (13,1°C à Cucuron). L’ensoleillement est remarquable, parmi les plus importants de France, avec plus de 2600 heures de soleil par an.


 

 

 

Fiche technique

L'AOC « Luberon » est réservée aux vins tranquilles rouges, rosés et blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 28 octobre 2011

1° Conduite du vignoble

Les cépages syrah N et viognier B doivent obligatoirement être palissés.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à 9 500 kilogrammes par hectare.
Lorsque l'irrigation est autorisée, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à 8 000 kilogrammes par hectare pour les cépages blancs et 7 000 kilogrammes par hectare pour les cépages noirs.


2° Vendange

Maturité :
Richesse minimum en sucre à :
187 grammes par litre de moût pour les cépages blancs ;
198 grammes par litre de moût pour les cépages syrah N, mourvèdre N et les autres cépages noirs destinés à l'élaboration de vins rosés ;
207 grammes par litre de moût pour les autres cépages noirs destinés à l'élaboration des vins rouges.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de :
- 11,5 % pour les vins blancs et rosés ;
- 12 % pour les vins rouges.

Rendement :
Le rendement est fixé :
- pour les vins blancs, à 60 hectolitres par hectare.
- pour les vins rosés et rouges, à 55 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à 66 hectolitres par hectare.

 

 

Chai

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
Les vins ne dépassent pas, après enrichissement, un titre alcoométrique volumique total de 13 % pour les vins blancs et rosés et 13, 5 % pour les vins rouges.

Vinification:
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

Les vins présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de :
11, 5 % pour les vins blancs et rosés ;
12 % pour les vins rouges.

Pour l'élaboration des vins rosés, l'emploi des charbons œnologiques est autorisé chez le vinificateur, exclusivement sur les moûts issus de presse et dans une proportion qui ne peut être supérieure à 20 % du volume total vinifié chez l'opérateur concerné, pour la récolte considérée.

Fermentation malolactique.
Pour les vins rouges, la teneur en acide malique est inférieure à 0, 4 gramme par litre au stade du conditionnement.

Nos commentaires :

Aucune mention sur le cahier des charges interdit les copeaux de bois. Par conséquence, l'utilisation de copeaux de bois est autorisé pour cette AOC.

 

Analyse :
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

 

Commercialisation

Date de mise en marché à destination du consommateur.
Les vins sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l'article D. 644-35 du code rural. soit le 15 décembre de l'année de récolte

 

Cartes et Photos


Carte du Vignoble de la Vallée du Rhône

Carte géologique de l'AOC Luberon

 

 

 

 

Adresses

Fédération des Vignerons Indépendants de la Vallée du Rhône
Route Nationale 7
84100
Orange
Tél : 04 90 11 50 05
Site Internet
fvivr.fr
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx

Bastide de Marie

Famille Sibuet

  Tél 04.90.72.54.23
Château de Clapier
 
Château Fontvert
Lourmarin
Site Internet
www.fontvert.com
Château la Verrerie   Tél. 04.90.08.32.98
Château Val Joanis
Site Internet
www.val-joanis.com

Domaine de Fontenille

84360
Lauris
Tél. : 04.90.08.23.36
Site Internet
domaine-fontenille.com
Domaine de la Citadelle
Site Internet
domaine-citadelle.com
Domaine de Riganel
Site Internet
riganel.sudluberon.com
Domaine des Vadois
Cabrières d'Aigues
Site internet
domainedesvaudois.com
Domaine les Vadons
Site Internet
www.domaine-les-vadons.com
Vignobles Forbin de Janson
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxx
Cave des vignerons de Cabrières d'Aigues
Cabrières d'Aigues
Tél 04.90.77.76.29

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.