Fiche sur les vins AOC en France

La Clape
Anciennement :
Languedoc - La Clape (2007-2015)
Coteaux du Languedoc - La Clape (1951-2007)

 

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « La Clape » est situé dans la région viticole du Languedoc - Roussillon.

La zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « La Clape » s’étend sur le département de l’Aude :

Armissan, Fleury d’Aude, Gruissan, Narbonne, Salles d’Aude, Vinassan.

 

 

Jusqu'en 2036
Les parcelles de vigne en place à la date du 31 juillet 2009, identifiées par leurs références cadastrales et leurs superficies, appartenant à l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « Languedoc » et ayant été affectées au plus tard en 2015 à la production de la dénomination géographique complémentaire La Clape, mais non retenues dans l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « La Clape », bénéficient, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée, jusqu’à leur arrachage et au plus tard jusqu’à la récolte 2036 incluse, sous réserve de
répondre aux autres dispositions du présent cahier des charges.

 

 

 

 

Historique


ETYMOLOGIE :

Origine du nom « La Clape »

Le nom de « La Clape » provient de l’occitan « Clapas » qui signifie « tas de cailloux ».

HISTOIRE

Voir aussi : histoire du Languedoc Roussillon

Il remonte avec l'arrivée des Grecs.

L’aire géographique « La Clape » est située à proximité de la voie romaine appelée « Via Domitia » et a permis à la viticulture de perdurer depuis le VI siècle avant JC.

Le vignoble des Coteaux du Languedoc, vaste amphithéâtre surplombant la Méditerranée et qui s’étend de Narbonne jusqu’aux portes de Nîmes, doit son existence aux colons Grecs et Etrusques qui y plantent les premières vignes six siècles avant J.-C. Ils découvrent en Languedoc un terroir et des conditions climatiques de prédilection pour la culture de la vigne.

Les Romains poursuivent cette oeuvre de plantation en Languedoc, région que l’on connaît alors sous le nom de la «Narbonnaise ». Pour écouler ces vins, vantés par de grands auteurs comme Pline, Cicéron et Columelle, ils développent un circuit commercial remarquable dont l’organisation reste encore aujourd’hui un exemple d’efficacité.
Amphores, dolias, villas gallo-romaines témoignent également de l’activité viticole romaine et de la circulation des vins dans le bassin méditerranéen.

92
Sans doute dans un souci de protectionnisme, l’Édit de l’Empereur Dominitien, en l’an 92, met un frein à la prospérité viticole languedocienne en interdisant toute plantation de vignes dans l’empire et surtout en imposant l’arrachage de la moitié des vignes dans les provinces. La Narbonnaise voit ainsi disparaître une partie de son vignoble ; disputée par les Wisigoths, les Francs et les Arabes, elle perd peu à peu de son unité.

Au VIIIème siècle

Dès le VIII ème siècle, un réseau d’abbayes et de monastères avec leur vignoble se bâtit sous l’impulsion de St Benoît d’Aniane, fils du Comte de Maguelonne : St-Guilhem- le-Désert avec St-Saturnin et Cabrières, St-Chinian, Valmagne… Véritables pôles de développement ces magnifiques bâtisses sont des centres culturels où la science de la vigne fait partie intégrante du patrimoine enseigné (et où le vin représente une monnaie d’échange essentielle).

Au XVème siècle

1432
Jacques Coeur, à partir de 1432, relance l’ouverture commerciale et la prospérité de la région sur le monde méditerranéen. Les vins, les muscats, les eaux de vie, les draps, les étoffes prendront la direction d’Alexandrie pour être échangés contre les épices, aromates et or.

Au XVIIème siècle

Initialement port de Narbonne, cette zone était essentielle dans la production et le commerce des vins, et fût renforcée au XVII siècle par la construction du canal du midi.
Les phases de développement des voies de circulation maritimes et terrestres, et la proximité de la ville de Narbonne, ont profondément marqué le contexte local : les villages de l’aire géographique de « La Clape » sont tous situées en bordure du massif éponyme et la viticulture s’y est développée sur deux axes :
- de grands domaines historiques, dont les châteaux et demeures sont cernés par le vignoble, de taille importante par rapport à la viticulture locale dont plus d’un tiers dépassent 50 hectares de vignes.
Ces domaines représentent plus de deux tiers des caves et domaines ce qui est unique dans la région.
- des exploitations de taille plus petite, en cave particulière ou coopérative, le plus souvent constituées d’un parcellaire plus dispersé autour des villages.

1680
En 1680, le Canal du Midi, oeuvre de Paul Riquet, est inauguré et devient un maillon essentiel entre les vignobles méditerranéens et l’Atlantique.

Au XVIIIème siècle

1729
En 1729, les États du Languedoc font soumettre à la signature royale un arrêt du
27 septembre organisant la production et le commerce des vins et eaux de vie du
Languedoc, fixant les modes de fabrication et les contenances des futailles, le contrôle de la production, la marque à feu à apposer sur le fond de la barrique. C’est l’un des premiers exemples d’organisation régionale de la production vinicole en France.

1773
Dés 1773, le sceau du cépage Piquepoul est apposé sur chaque tonneau, une marque à feu aux armes de la communauté.

Au XIXème siècle

1850
Vers 1850 , l’oïdium est apparu, puis le phylloxera : la culture de la vigne est anéantie en quasi-totalité. Le remède pour lutter contre cet insecte est trouvé à Montpellier, certains vignerons choisissent de relever le défi et à l’aide de greffe sur plant américain replantent.

1880
Le Languedoc est touché à son tour par le phylloxéra autour de 1880

Au XXème siècle

1900
A partir de 1900, le système coopératif est créé, d’abord pour la commercialisation, puis pour la vinification.

1905
Création de la réprésion des fraudes en 1905 avec la définition de la notion de « Tromperie sur la marchandise », Loi du 1 août 1905 .
Quiconque, qu'il soit ou non partie au contrat, aura trompé ou tenté de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :
- soit sur la nature, l'espèce, l'origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
- soit sur la quantité des choses ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;
- soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre,
Sera puni d'un emprisonnement de trois mois au moins, deux ans au plus et d'une amende de 1.000 F au moins, 250.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

1907
la crise viticole de 1907.
Le 11 Mars 1907, ils sont 87 à manifester à Argeliers.
Le 9 juin, ils seront 800.000 dans les rues de Montpellier.
Le 19 juin à Narbonne, la sous-préfecture est prise d' assaut.
Sur ordre de Georges Clemenceau, Président du Conseil de la 3ème République,
l' Armée Française ouvre le feu sur le peuple des Vignerons du Midi, et ordonne
l' arrestation des responsables du mouvement.

1951
Septembre 1951 : arrêté du 10 septembre l951 relatif à l'appellation " La Clape "

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec une AOC sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

1980

Juin 1980
- arrêté du 27 juin 1980 relatif aux appellations " Coteaux du Languedoc-La Clape ", " Coteaux du Languedoc-Quatourze ", " Coteaux du Languedoc-Saint-Georges d'Orques ", " Coteaux du Languedoc-Saint-Drézery ", " Coteaux du Languedoc-Saint-Christol " ;

1985
Le décret du 24 décembre 1985 donne naissance à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » :
Les vins de la récolte 1985 peuvent être agréés en appellation d'origine contrôlée " Coteaux du Languedoc " dans la mesure où ils répondent aux conditions fixées par le présent décret.
Les vins ayant reçu le label des vins délimités de qualité supérieure sous l'une des appellations d'origine définies par les arrêtés cités à l'article 12 ci-dessus et répondant aux conditions du présent décret, peuvent être admis au bénéfice de l'appellation d'origine contrôlée " Coteaux du Languedoc ", complétée ou non par l'une des mentions figurant à l'article 2 ci-dessus, s'ils obtiennent, dans un délai de trois mois à partir de la date de publication du présent décret, le certificat d'agrément prévu à l'article 9 ci-dessus, délivré dans les mêmes conditions après examens analytique et organoleptique. Les vins détenus par les marchands en gros seront soumis à la même procédure ; toutefois, dans ce cas, les prélèvements d'échantillons seront effectués par les agents de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.
Les vins présentés aux examens analytique et organoleptique en vue du classement en appellation contrôlée perdent définitivement et immédiatement le bénéfice de l'appellation d'origine à laquelle ils avaient droit, s'ils ne subissent pas ces examens avec succès.
En 1985, les producteurs proposent de mieux préciser encore les règles de production, notamment en révisant la délimitation parcellaire et en définissant un encépagement

1990
Décret du 22 août 1990 relatif aux appellations d'origine contrôlées « Tavel », « Faugères », « Saint-Chinian » et « Coteaux du Languedoc » - J.O Numero 199 du 29 Aout 1990

1992
En 1992 : création de la Confrérie des Compagnons du Picpoul de Pinet.

1994
Décret du 10 octobre 1994 relatif à l'appellation d'origine contrôlée << Coteaux du Languedoc >> - J.O Numero 242 du 18 Octobre 1994

1997
Décret du 26 février 1997 relatif à l'appellation d'origine contrôlée << Coteaux du Languedoc >> - J.O Numero 54 du 5 Mars 1997

1998
Décret du 16 février 1998 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » - J.O n° 41 du 18 Février 1998

Décret du 18 mai 1998 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » - J.O n° 115 du 19 Mai 1998

Au XXIème siècle

2002
Décret du 29 août 2002 modifiant le décret du 24 décembre 1985 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » - J.O n° 206 du 4 Septembre 2002 page 14692

2005
l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » peut produit les vins blancs.

L'appellation d'origine contrôlée « coteaux-du-languedoc Terrasses-du-larzac » est une appellation qui a été créée par décret du 25 février 2005. Elle concerne uniquement des vins rouges.

2007

Cahier des charges de l'AOC « Languedoc »
Décret du 30 avril 2007 :
L’appellation Coteaux du Languedoc a été remplacée par l’AOC Languedoc

Autre modification, suite au décret du 30 avril 2007 :
- La plantation de carignan B et d'ugni B est interdite à compter de la date d'entrée en vigueur du présent décret.
- A titre dérogatoire, durant les cinq années suivant publication du présent décret, le nom "Coteaux du Languedoc peut être utilisé.
- mis en vente ou vendus sous le nom de l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » jusqu'au 3 mai 2012.
- par décret en date du 30 avril 2007, le nom de l’appellation d’origine contrôlée « Coteaux du Languedoc » devient « Languedoc » et intègre les zones géographiques et les aires parcellaires délimitées des appellations d’origine contrôlées « Cabardès », « Collioure », « Corbières », « Côtes du Roussillon », « Fitou », « Limoux » et « Minervois ».

2009

Les parcelles de vigne en place à la date du 31 juillet 2009, identifiées par leurs références cadastrales et leurs superficies, appartenant à l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « Languedoc » et ayant été affectées au plus tard en 2015 à la production de la dénomination géographique complémentaire La Clape, mais non retenues dans l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « La Clape », bénéficient, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée, jusqu’à leur arrachage et au plus tard jusqu’à la récolte 2036 incluse, sous réserve de
répondre aux autres dispositions du présent cahier des charges.

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Cahier des charges de l'AOC « Languedoc »
Décret n° 2009-1339 du 29 octobre 2009,
JORF n°0252 du 30 octobre 2009 :

2011

Cahier des charges de l'AOC « Languedoc »
le décret n°2011-1508 du 10 novembre 2011,
JORF du 15 novembre 2011

Pour l'aoc Languedoc-La Clape, les vins rosé jusqu'en 2011:

Cépages principaux :
grenache N, mourvèdre N, syrah N.
Cépages accessoires :
carignan N, cinsaut N.

2012

Décret n° 2012-655 du 4 mai 2012 relatif à l'étiquetage et à la traçabilité des produits vitivinicoles et à certaines pratiques œnologiques, JORF n°0107 du 6 mai 2012

Les règles pour le « vin biologique » sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

2015

Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire de production telle qu’approuvée par l’Institut national de l’origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 12 février 2015.

Décret n° 2015-1389 du 30 octobre 2015 homologuant le cahier des charges relatif à l'appellation d'origine contrôlée « La Clape »

2036
Les parcelles de vigne en place à la date du 31 juillet 2009, identifiées par leurs références cadastrales et leurs superficies, appartenant à l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « Languedoc » et ayant été affectées au plus tard en 2015 à la production de la dénomination géographique complémentaire La Clape, mais non retenues dans l’aire parcellaire délimitée de l’appellation d’origine contrôlée « La Clape », bénéficient, pour leur récolte, du droit à l’appellation d’origine contrôlée, jusqu’à leur arrachage et au plus tard jusqu’à la récolte 2036 incluse, sous réserve de
répondre aux autres dispositions du présent cahier des charges.

 

 

 

 

Voir aussi : histoire du Languedoc Roussillon

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « La Clape » :
Cahier des charges du 30 Octobre 2015

Pour les vins rouges :

 

Cépages principaux : grenache N, mourvèdre N, syrah N ;

Cépages accessoires : carignan N, cinsaut N.

VINIFICATION

Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins, issus au moins de deux cépages principaux ;
La proportion d’un seul cépage ne peut être supérieure à 70 % dans l’assemblage.
Les cépages principaux sont majoritaires dans l’assemblage.

 

Pour les vins blancs :


Cépages principaux :
bourboulenc B, clairette B, grenache B, marsanne B, piquepoul B, roussanne B, vermentino B.

Cépages accessoires : macabeu B, terret B, viognier B.

VINIFICATION

Les vins proviennent de l’assemblage de raisins, de moûts ou de vins, issus au moins de deux cépages principaux ;
La proportion d’un seul cépage ne peut être supérieure à 80 % dans l’assemblage.
La proportion du cépage bourboulenc B est supérieure ou égale à 30 % dans l’assemblage.
Les cépages principaux sont majoritaires dans l’assemblage.
La proportion du cépage viognier B est inférieure ou égale à 10 % dans l’assemblage


Ampélographie
( étude des cépages)

Grenache
Le grenache noir est un cépage noir d'origine espagnole de la province d'Aragon.
Le grenache noir est importé dès le Moyen-âge dans le Languedoc, dans la Vallée du Rhône et en Provence.

Bourboulenc B (ou « malvoisie »).

HISTORIQUE

2007 : La plantation de carignan B et d'ugni B est interdite à compter du 30 Avril 2007
2011 :

lledoner pelut N n'est plus autorisé sur Cabrières et certaines dénominations de Languedoc

La Clape peut produire des vins rosés jusqu'en 2011

2015 : Pour les vins blanc, le cépage Bouboulenc est obligatoire





 

 

Sols et Climat


Le sol

L’aire géographique de l’appellation d’origine « La Clape », située dans le département de l’Aude, s’étend sur le massif de La Clape et de ses contreforts.

Barrière naturelle entre le littoral méditerranéen et la ville de Narbonne, ce territoire très circonscrit, était une île jusqu’au 13eme siècle avant le comblement de la plaine Narbonnaise.

Ce massif tabulaire calcaire karstique, sans cours d’eau permanent, culmine à 214 mètres. Son paysage, constitué de corniches et de plateaux recouverts de garrigue et ourlés de pinèdes, est essentiellement consacré à la viticulture et tranche avec le paysage de la plaine alluviale de l’Aude sa polyculture et ses étangs environnants.

 


Le Climat
est méditerrannéen:

Localisé au cœur du Golfe du Lion, cette zone possède un climat typiquement méditerranéen, presque semi-aride, avec moins de 500 millimètres de pluie par an.

Les périodes estivales sont marquées par la sécheresse, ce qui nécessite une adaptation de la végétation pour supporter cette contrainte hydrique.

Le massif de la Clape se caractérise par une somme élevée des températures durant la période végétative de la vigne.
Cependant, le principal facteur environnemental déterminant pour la viticulture dans la zone de la Clape est le régime hydrique : en fonction de la profondeur de la roche mère, mais aussi de l’exposition des pentes, la disponibilité en eau peut varier de façon importante d’une parcelle à une autre.

Par ailleurs, la zone est balayée par les vents, principalement celui de nord-ouest ou « cers », ce qui favorise un ensoleillement exceptionnel de l’aire géographique, avec plus de 3000 heures d’ensoleillement par an.

Enfin, le vignoble bénéficie d’un environnement préservé, et se trouve dans une mosaïque de situations différentes: zones de piémont, vallons, combes marneuses, petites plaines d’anciens poljés. Le paysage viticole s’imbrique dans la garrigue environnante avec les paysages secs et rocailleux, ou dans les bosquets de pins d’Alep, de pins parasols et parfois d’eucalyptus.

 

 

 

Fiche technique

L'AOC « La Clape » est réservée aux vins tranquilles rouges et blancs.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des Charges
du 30 Octobre 2015

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes du département de l’Aude : Armissan, Fleury d’Aude, Gruissan, Narbonne, Salles d’Aude, Vinassan.

1° Conduite du vignoble

Les parcelles de vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4400 pieds par hectare ;
Leur écartement entre les rangs ne peut être supérieur à 2,50 mètres et chaque pied dispose d’une superficie maximale de 2,25 mètres carrés.

La taille est effectuée avant le stade E, trois feuilles étalées sur les 2 premiers yeux francs.
Les vignes sont taillées en taille courte, à coursons, avec un maximum de 10 yeux francs par pied.
Chaque courson porte un maximum de 2 yeux francs.
Les cépages syrah N et roussanne B peuvent être taillés en taille guyot simple, avec un maximum de 9 yeux francs par pied, dont, après ébourgeonnage, au stade fermeture de la grappe, 5 yeux francs maximum ayant débourré sur le long bois et 1 ou 2 coursons de rappel portant chacun un maximum de 2
yeux francs.

Les parcelles de vignes plantées en cépage marsanne B, roussanne B, syrah N, vermentino B, viognier B
sont soit conduites sur échalas, soit obligatoirement palissées, le palissage comportant au minimum un niveau de fils releveurs.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
a) Vins rouges :
- 7000 kilogrammes par hectare
Lorsque l’irrigation est autorisée conformément aux dispositions de l’article D. 645-5 du code rural et de
la pêche maritime, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à :
- 5500 kilogrammes par hectare
b) Vins blancs
- 8500 kilogrammes par hectare
Lorsque l’irrigation est autorisée conformément aux dispositions de l’article D. 645-5 du code rural et de
la pêche maritime, la charge maximale moyenne à la parcelle des parcelles irriguées est fixée à :
- 7 000 kilogrammes par hectare

Le pourcentage de pieds de vigne morts ou manquants, visé à l’article D. 645-4 du code rural et de la pêche maritime, est fixé à 20 %.

2°- Autres pratiques culturales

a) Afin de préserver les caractéristiques du milieu physique et biologique qui constitue un élément fondamental du terroir :
- Sur au minimum un inter-rang sur deux, la maitrise de la végétation, semée ou spontanée, est assurée, au moins pendant la période de végétation de la vigne, par des moyens mécaniques ou physiques.
- Sur le rang, la maîtrise de la végétation est réalisée, soit par des moyens manuels ou mécaniques, soit par des matériels assurant une localisation précise des produits de traitement

b) Lors de la récolte, en cas de vendange mécanique, les grappes sur pied ne sont en contact avec aucun autre végétal que la vigne.

c) Le paillage plastique est interdit.

3°- Irrigation
L’irrigation peut être autorisée conformément aux dispositions de l’article D. 645-5 du code rural et de la pêche maritime.

4°- Le bénéfice de l’appellation d’origine contrôlée ne peut être accordé aux vins provenant :
- des parcelles des jeunes vignes qu’à partir de la 4ème année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 juillet ;
- des parcelles des jeunes vignes qu’à partir de la 3ème année suivant celle au cours de laquelle le greffage en place a été réalisé avant le 31 juillet

2° Vendange

Maturité :
a-1) Pour les cépages noirs :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité uniquement les raisins présentant une richesse
en sucre inférieure à 207 grammes par litre de moût.

a-2) Pour les cépages blancs :
Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité uniquement les raisins présentant une richesse
en sucre inférieure à 198 grammes par litre de moût.

Rendement :
Le rendement est fixé à :
Vins rouges : 42 hectolitres par hectare
Vins blancs : 52 hectolitres par hectare

Le rendement butoir est fixé à :
Vins rouges : 48 hectolitres par hectare
Vins blancs : 57 hectolitres par hectare

Divers :
Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.

La vendange est transportée dans des conditions permettant le maintien de son potentiel qualitatif ;
Elle est transportée jusqu’au lieu de vinification le plus rapidement possible, au cours de la journée, afin
de limiter tout risque d’oxydation et de préserver sa qualité.

Pour les cépages blancs, le poids de la vendange est limité à 5000 kilogrammes par benne de transport.


Chai


1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

L’aire de proximité immédiate, définie par dérogation pour la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins, est constituée par le territoire de la commune suivante du département de l’Aude : Coursan.

Enrichissement

2° Vinification:
Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.

- L’utilisation de morceaux de bois est interdite.

- Tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une température supérieure à 40°C est interdit.

- Plusieurs foulages ou pompages successifs de la vendange sont interdits.

Pour les vins rouges

Les vins rouges présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 12,5 %.

Les vins rouges prêts à être commercialisés en vrac ou conditionnés, présentent une teneur en acide malique inférieure ou égale à 0,4 gramme par litre.

Les vins rouges prêts à être commercialisés en vrac ou conditionnés présentent une teneur maximale en
sucres fermentescibles (glucose et fructose) de 3 grammes par litre.

Les vins rouges font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 août de l’année suivant celle de la récolte.

Pour les vins blancs

Les vins blancs présentent un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 12 %.

Les vins blancs prêts à être commercialisés en vrac ou conditionnés présentent une teneur maximale en sucres fermentescibles (glucose et fructose) de 4 grammes par litre.

Le chai de vinification est doté d’un dispositif suffisant de maîtrise des températures des contenants de vinification des vins blancs.

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

- une analyse réalisée avant ou après le conditionnement et, dans ce dernier cas, dans un maximum d’un mois à compter de la date du conditionnement.
Les bulletins d’analyse sont conservés pendant une période de 6 mois à compter de la date du conditionnement.

 

 

Commercialisation


Date de mise en marché à destination du consommateur.

Les vins rouges sont mis en marché à destination du consommateur à l’issue de la période d’élevage, à partir du 1er septembre de l’année suivant celle de la récolte.

Les vins blancs sont mis en marché à destination du consommateur selon les dispositions de l’article D643-17 du code rural et de la pêche maritime.


Cartes et Photos


Carte du Vignoble du Languedoc - Roussillon
   

 

 

Adresses

Syndicat des Coteaux du Languedoc.
Domaine de Saporta
34970
Lattes
Tél : 04.67.06.04.31.
Le site officiel de l'AOC Coteaux du Languedoc
.
Site Internet
http://www.coteaux-languedoc.com/
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Domaine de l'Escattes    
Domaine de l'Hortus    
Domaine des Conquêtes    
Domaine des Crès Ricards    
Domaine des Deux Ruisseaux    
Domaine Deshenrys    
Domaine l'Aiguelière    

Domaine Sainte Sophie

MM Guinand

34400
St Christol
 

 

Les nouvelles sur l'appellation

 

VINISUD HALL 6 STAND A31 les 24,25,26/02 2014

CHÂTEAU DE FOURQUESà Vinisud - Montpellier

HALL A6 STAND A31

Découvrez en exclusivité le Millésime 2013 en blanc, rosé et rouge...


 

 

 

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.