Fiche sur les vins AOC en France

Haut-Poitou

Situation Géographique
Historique de l'AOC
Cépages
Sols et Climat
La fiche technique de l'AOC
Cartes et Photos
Les adresses

Les nouvelles

 

 

 

Situation Géographique

Le vignoble de l'appellation d'origine contrôlée « Haut-Poitou » est situé dans la région viticole de la Vallée de la Loire.


L'AOC « Haut-Poitou » est situé sur les 30 communes :

- Département des Deux-Sèvres :

Doux

- Département de la Vienne :

Amberre, Avanton, Beaumont, Blaslay, Chabournay, Champigny-lesec,
Charrais, Chénéché, Cherves, Chouppes, Cissé, Coussay, Craon, Cuhon, Dissay, Jaunay-Clan, Lencloître, Maisonneuve, Marigny-Brizay, Massognes, Mirebeau, Neuville-de-Poitou, le Rochereau, Saint-Cyr, Saint-Georges-les-Baillargeaux, Thurageau, Varennes, Vendeuvre-du-Poitou, Vouzailles, Yversay.

 

 

Située à proximité du " Seuil du Poitou ", qui marque la transition entre le Bassin Parisien et le Bassin Aquitain, la zone géographique constitue le prolongement le plus méridional de la région viticole du « Val de Loire ».

L'aire de production établie en 1970, modifiée en 2010.

 

 

 

Historique


Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

La vigne est introduite en « Haut-Poitou » à l’époque gallo-romaine.

92
L’édit de l'empereur romain Domitien, en 92, interdisait la plantation de nouvelles vignes hors d’Italie ; il fit arracher partiellement les vignes en Bourgogne afin d’éviter la concurrence.

280
Probus annula l'édit de Dominitien en 280.
l’empereur PROBUS accorde la liberté de planter dans tout l’Empire. La vigne, cultivée en treilles et cantonnée aux abords des villes, peut ainsi s’étendre dans la campagne au nord de Poitiers.

Au XIIème siècle

La production vinicole poitevine se met réellement en place à partir du XIIème siècle, sous l’impulsion de GUILLAUME X, Duc de Guyenne et Comte de Poitiers, qui créé le grand vignoble de Poitiers.
Le marché anglais devient le premier débouché du vignoble, suite au mariage d’ALIENOR d’Aquitaine, avec HENRI II Plantagenêt, roi d’Angleterre, en 1152.

Au XVIIème siècle

Au XVIIème siècle, les négociants hollandais, très actifs en Guyenne et à Cognac, expédient les vins du « Haut-Poitou » vers les Flandres et les pays riverains de la mer du Nord, parfois même jusqu’en Orient.

Au XVIIIème siècle

Au XVIIIème siècle, la vigne couvre déjà plus de 30000 hectares autour de Poitiers, la plaine neuvilloise étant considérée comme « pays de grand vignoble ».

Au XIXème siècle

1880
Cette production viticole atteint son apogée au XIXème siècle, avec 43 000 hectares plantés en 1880, peu avant l’arrivée du phylloxera.

Au XXème siècle

1905
Décret du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, en ce qui concerne les vins, les vins mousseux et les eaux-de-vie .

1948
Après l’épidémie, le vignoble se reconstitue, avec l’appui de la cave coopérative des viticulteurs de la Vienne (devenue par la suite la cave coopérative du Haut-Poitou) en 1948.

1953
la confrérie bachique des « Tire-Douzils » est fondée en 1953.

1962
la création, en 1962, d’un groupement de vulgarisation viticole.

1970
l’appellation « vins du Haut-Poitou » est reconnue en AOVDQS (appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure ) par arrêté du 23 octobre 1970

1974
Les vins ne peuvent être mis en circulation avec cette appellation sans un certificat délivré par l'institut national des appellations d'origine selon les dispositions du décret susvisé n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à appellation d'origine contrôlée.

 

Au XXIème Siècle

2009

Depuis le 1er Août 2009, l'Union Européenne met en place des réglements viniviticole. Les syndicats de vignerons travaillent sur des cahiers des charges pour faire valoir leur AOC Française.
La désacoolisation est autorisé, l'utilisation de copeaux , ...
Etiquetage :
- L’année de récolte, Millésime :
Il s’agit de l’année à laquelle ont été récoltés au moins 85% des raisins utilisés.
- Cépage :
Il s’agit au moins de 85% des raisins utilisés.

Depuis le 1er Août 2009, les analyses des vins sont effectués et conservés par le vignerons ou négociant, pendant une période de 6 mois à compter de la date de conditionnement. L'examen organoleptiques (dégustation) n'est plus obligatoire.

 

2010
Les vins sont issus exclusivement des vignes situées dans l’aire parcellaire de production telle qu'approuvée par l'Institut national de l'origine et de la qualité lors de la séance du comité national compétent du 16 novembre 2010.

2011

Cahier des charges de l’AOC « Haut-Poitou »
homologué par le décret n° 2011-1162 du 22 septembre 2011,
JORF du 24 septembre 2011

L’appellation d’origine contrôlée « Haut-Poitou » est reconnue.

2012
Les règles pour le «vin biologique» sont applicables à partir du 1er août 2012 .
Les vins issus de raisins de la vendange 2011 et qui auront été vinifiés conformément à la réglementation qui vient d'être votée pourront adopter le terme vin biologique et le logo bio de l'UE à partir du 1er août 2012.

 

2017

Cahier des charges de l’AOC « Haut-Poitou »
Homologué par décret n° 2011-1162 du 22 septembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Haut-Poitou », modifié par arrêté du 31 mars 2017 publié au JORF du 12 avril 2017

 

 

 

 

 

Regardez aussi : Histoire de la Vallée de la Loire

 

 

 

Les Cépages

Appellation d'origine contrôlée « Haut-Poitou » :
Vins Blancs


sauvignon B, sauvignon gris G.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion du cépage sauvignon B est supérieure ou égale à 60% de l’encépagement.


Vins rosés


cabernet franc N, gamay N, pinot noir N

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

- Les 3 cépages sont obligatoirement présents dans l’encépagement ;
- La proportion du cépage cabernet franc N est supérieure ou égale à 40% de l’encépagement ;
- La proportion de chacun des cépages gamay N et pinot noir N est supérieure ou égale à 20% de l’encépagement.

VINIFICATION

Les vins sont issus d’un assemblage dans les proportions correspondant à celles prévues pour l’encépagement

 

 

Vins Rouges


- cépage principal : cabernet franc N ;
- cépages accessoires : gamay N, gamay de Bouze N, gamay de Chaudenay N, merlot N, pinot noir N.

ENCEPAGEMENT DU VIGNOBLE

La proportion du cépage principal est supérieure ou égale à 60% de l’encépagement.

VINIFICATION

- Les vins sont issus du seul cépage cabernet franc N ou d’un assemblage dans lequel la proportion du cépage cabernet franc N est
supérieure ou égale à 60 % ;
- La proportion des cépages accessoires autres que le cépage gamay N est inférieure ou égale à 10%.

 

 

 

 

Ampélographie
( étude des cépages )
.

Cabernet Franc
cépage Vitis Biturica, ancêtre des cabernets.
Le premier bois planté par Geoffroy Martel, à son retour d'Aquitaine fut le cabernet (franc) sur le territoire de Sainte-Gemmes-sur-Loire, en 1040.
Au XVIIème siècle, Richelieu confie à l’Abbé Breton, officiant à Fontevraud, la mission de replanter la région en Cabernet. Il acquiert en Guyenne des plants de Cabernet Franc qu’il replante autour de l’Abbaye.
Depuis lors, ce cépage s’est fait localement appelé “Breton”.


Cépage : Cabernet Franc


Historique

 



 

 

 

 

 

Sols et Climat

Le sol est constitué de .

Les principaux sols des parcelles délimitées pour la récolte des raisins se sont développés sur les formations sédimentaires de l’ère Secondaire de la bordure sud-ouest du Bassin Parisien, principalement le Jurassique moyen et supérieur, au sud-ouest de la zone géographique (Callovien, Oxfordien, Kimméridgien) et le Crétacé supérieur, au nord-est (Cénomanien, Turonien, Sénonien).

On trouve :
- Dans le Jurassique, les « terres de groies » qui sont des sols bruns argilo-calcaires, soit peu profonds et très caillouteux, dénommés « petites groies », soit un peu plus profonds et argileux et dénommés « grosses groies »;
- Dans le bas du Crétacé, les « varennes » sont des sols chargés en glauconie, formés dans les niveaux sableux, gréseux ou argileux du Cénomanien ;
- Dans le Turonien inférieur et moyen, les « terres d’aubues », sont des rendzines évoluées sur la craie tuffeau tendre ;
- Dans le Turonien supérieur et le Sénonien, qui se rencontrent généralement au sommet des buttes, des sols sablo-argileux, souvent riches en silex, naturellement précoces et modérément fertiles.

 

Le Climat est soumis conjointement aux influences océaniques, qui contribuent à la tempérance du climat, et à des caractéristiques continentales, qui se traduisent par une pluviométrie modérée.

Les hauteurs du « Gâtinais », à l’ouest, ralentissent les entrées maritimes et captent en partie les précipitations venues de l’océan.
Ainsi, les variations thermiques sont atténuées (moyenne des températures annuelles comprise entre 11°C et 12°C), les précipitations sont limitées (hauteur moyenne de 640 millimètres par an) et l’ensoleillement est particulièrement important (près de 1900 heures par an).

 

 

.

 


Fiche technique

L’appellation d’origine contrôlée « Haut-Poitou », est réservée aux vins tranquilles blancs, rouges et rosés.

Vignoble

Pour les anciens décrets voir : Historique de l'AOC

Quelques informations sur le
Cahier des charges
du 22 septembre 2011

1° Conduite du vignoble

Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 4200 pieds à l’hectare.

La charge maximale moyenne à la parcelle est fixée à :
- 10000 kilogrammes par hectare pour les vins rouges et rosés ;
- 11000 kilogrammes par hectare pour les vins blancs.

L’irrigation est interdite.

2° récolte

Maturité :

Les vins présentent une richesse minimal en sucres de :
* 170 grammes par litre de moût, pour les vins blancs et rosés
* 180 grammes par litre de moût, pour les vins rouges

Rendement :

Le rendement est fixé à :
- pour les vins blancs : 67 hectolitres par hectare.
- pour les vins rouges : 58 hectolitres par hectare.
- pour les vins rosés : 60 hectolitres par hectare.

Le rendement butoir est fixé à
- pour les vins blancs : 72 hectolitres par hectare.
- pour les vins rouge set rosés : 66 hectolitres par hectare.

Divers :

La date de début des vendanges est fixée (Ban des vendanges)

 

 

 

Chai

1° Arrivée en cave

L'aire de production des vins
Les vins sont vignifiés et élevés dans une aire de production limité et défini par le cahier des charges.

Enrichissement
- Les techniques soustractives d’enrichissement sont autorisées pour les vins rouges et le taux maximum
de concentration partielle par rapport aux volumes mis en oeuvre est fixé à 10 %. ;

- Les vins blancs et rosés ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12% ;
- Les vins rouges ne dépassent pas, après enrichissement, le titre alcoométrique volumique total de 12,50 %.

 

2° Vinification
Les vins ayant droit à l'appellation d'origine contrôlée doivent être vinifiés conformément aux usages locaux. Ils bénéficient de toutes les pratiques oenologiques autorisées par les lois et règlements en vigueur.

- L’utilisation des morceaux de bois est interdite pour l’élaboration et l’élevage des vins blancs et rosés ;

 

3 ° Contrôles :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d'impartialité et d'indépendance sous l'autorité de l'INAO sur la base d'un plan d'inspection approuvé.

 

 

Commercialisation

 

Date de mise en marché à destination du consommateur.
Le 15 décembre de l'année de récolte.

Etiquette
Le nom de l’appellation d’origine contrôlée peut-être complété par la dénomination géographique « Val de Loire »

 

 

Cartes et Photos


Carte situation de l'AOC dans le Val de Loire

 

Adresses


   

 

 

 

Les nouvelles sur l'appellation

   

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.